Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Démission à la CSOE

Suite au communiqué de M. Battesti, M. Brochet, l'un des 3 membres du CSOE a démissionné.

La CSOE (Commission de Surveillance des Opérations Électorales) est l'organe de la Fédération Française des Échecs chargé de surveiller le bon déroulement des opérations électorales. Elle est composée de trois bénévoles : MM. Damour et Brochet et Mme Eden, sa présidente.

Voici un bref historique pour permettre à chacun de connaître les faits et comprendre :

  • Deux listes ont été soumises la CSOE le 1er novembre, celle de MM. Battesti et Salazar

  • Courant novembre, la CSOE a invalidé trois candidatures ne répondant pas aux critères tels que définis par les textes : M. Mercier, Mme Rossinot (Liste Battesti) et M. Cornette (liste Salazar)

  • Toujours en novembre, le Comité Directeur de la FFE (au sein duquel siège M. Battesti) a toutefois validé les candidatures de Mme Rossinot et de M. Cornette.

  • Fin décembre, un licencié a déposé un recours concernant la liste de M. Salazar. En effet, les textes prévoient que toute liste doit réserver un de ses sièges à un médecin. S'il est bien interne,  M. Cossin (le médecin présent sur la liste de M. Salazar) n'a pas encore soutenu sa thèse. Le problème juridique était de savoir si un médecin non thésé pouvait valablement se présenter.

  • Sachant que M. Cossin n’était pas encore Docteur en médecine, M. Salazar avait pris soin de demander l’avis de la CSOE avant de déposer sa liste en octobre. Selon la CSOE, qui a reçu des témoignages en ce sens. M. Cossin est considéré par ses pairs comme médecin, outre les documents fournis par lui justifiant de l’exercice de la médecine.
  • Ce n'est que suite au recours d'un licencié que cette ambiguïté sur le terme médecin a été comprise. Consulté, le Ministère des Sports a affirmé que «médecin» signifie Docteur en médecine, ce qui n’est donc pas encore le cas de M. Cossin. Le ministère a alors conseillé de simplement de remplacer le médecin de la liste de M. Salazar.

  • Suite à cette polémique, chacun des candidats a transmis un communiqué, que vous pouvez consulter sur notre site : Communiqué de Léo Battesti / Communiqué de Diego Salazar

Nous avons également reçu le texte suivant d'un des membres de la CSOE, M. Brochet, qui apporte des précisions et annonce sa démission :

« La CSOE est une commission composée de 3 bénévoles qui ont été sollicités un grand nombre de fois depuis septembre, dans un contexte difficile : élection possiblement serrée, débordements sur Internet et à la merci des procéduriers.

Je démissionne de la CSOE suite au communiqué de M. Battesti.

  • « tous se sont étonnés que la CSOE n'ait pas sollicité l'avis du ministère de tutelle avant de faire sa proposition de validation » : la 1ère fois que j’ai souhaité appeler le Ministère des Sports, je me suis vu répondre par un des dirigeants de la FFE : « elle est très occupée, il ne faut pas la déranger »…

  • En lisant le texte de M. Battesti, on peut être amené à penser que ni la liste de M. Salazar, ni la CSOE, ni le CD n’avaient conscience que toute liste candidate devait présenter un médecin !

  • « L'incroyable erreur commise par la liste de Diego Salazar » : cette expression  sur le problème de candidature de M. Cossin résultant de l'ambiguïté du terme médecin est très exagérée. 
    « alors que nous n'avons, pour notre part, commis aucune erreur ». Or, il convient de rappeler que la candidature de Mme Rossinot, sur sa propre liste, ne respecte pas une phrase non ambiguë des textes de la FFE : « être licencié(e) à la Fédération Française des Échecs depuis douze mois consécutifs au moment du dépôt des listes. ».

  • « Je ne veux pas être demain, à la tête d'une équipe élue sur tapis vert. » : l'invalidation de la liste de M. Salazar n'aboutit en aucun cas à un gain sur tapis vert, mais à une annulation des élections, ce qui est vérifiable auprès du ministère.

  • « Une partie significative de mes colistiers répugne donc à tricoter nos statuts pour réparer cette bévue » : les statuts de la FFE ne sont pas modifiables une fois la campagne officielle lancée, selon le Ministère des sports et les avocats/juristes qui ont fait partie ou qui font partie de la CSOE

Le communiqué de M. Battesti ne sert pas les échecs, il fustige le Comité Directeur, la CSOE, la liste adverse et les statuts (allant jusqu'à affaiblir le processus électoral), malgré les divers rappels à l'ordre de la CSOE concernant les débordements de communication.

NB : La Présidente de la CSOE, Mme Eden, indique regretter le contenu du communiqué de Léo Battesti ainsi que mon départ de la CSOE. »


Publié le 21/01/2013 - 21:34 , Mis à jour le 20/03/2013 - 22:08

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (7)

  • phil1904

    Que de tempetes dans un verre d'eau!
    Mais la democratie n'est-elle pas "le pire des systemes" et n'est ce pas "le seul que nous ayons trouvé.
    Aprés tout, quelle importance que ce soit l'une ou l'autre liste qui soit elu.
    Nous continuerons toujours a jouer aux echecs et a payer nos cotisations.
    Cher skepee,
    Si vous cherchez des politiciens ripoux, c'est pas la peine d'aller aussi loin qu'en corse, que vous devez bien mal connaitre!

    23/01/2013 22:54
  • Piegue

    Je propose que le Ministère envoie, à sa charge, (pour une fois les fonds publics et sportifs serviront à quelque chose) un médecin à plein temps à notre fédération, et, une cellule psychologique auprès de la CSOE...

    23/01/2013 20:39
  • EuropeEchecs

    Cher Skepee, comme nous l'avons déjà évoqué précédemment le site d'Europe-Echecs n'est pas le lieu pour déverser du fiel sur tel ou tel candidat.
    Les candidats nous font parvenir des communiqués que nous publions afin qu'ils puissent s'exprimer. Ensuite chacun d'entre vous prendra sa décision lors des élections du 31 mars. Il y a des forums ou il est possible d'intervenir afin d'exprimer son opinion sans jamais verser dans la haine. France-Echecs est un forum modéré qui vous permettra d'exprimer la vôtre. Cordialement.

    22/01/2013 00:59
  • kailawa

    Le pouvoir rend fous, encore un bel exemple ou aspect sportif et politique se mêlent pour déterminer qui sera roi. Les candidats se rendent les coups tour à tour de manière cavalière parfois.
    Il est bien loin le temps des gentlemans, aujourd'hui pour prendre les reines tous les coups sont bons et nous ne pouvons qu'assister à ces manoeuvres tels des pions isolés sur l'échiquier.

    22/01/2013 00:25
  • ins-1079

    La posture politicienne de Mr Battesti est ridicule et cela n'échappe à personne! A bonne école auprès des politiciens qui dirigent la Corse, qui sont ses amis, et qui alimentent sans compter les echecs en Corse avec de l'argent public, il veut abattre une liste d'"amateurs", lui qui a déjà le soutient de tous les apparatchiks de la FFE! de quoi a t-il peur ?

    22/01/2013 00:14