Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Bakou : Ronde 6

Fabiano Caruana prend la tête, suivi par Boris Gelfand.

Du 1er au 15 octobre 2014, la capitale de l’Azerbaïdjan accueille le premier des 4 Grand Prix du cycle 2014-2015. Onze parties à la cadence de 40 coups en 2 heures, puis 20 coups en 1 heure, et enfin 15 minutes K.O., avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Jours de repos les 6 et 11 octobre. Site officiel : http://baku2014.fide.com avec parties en direct. Découvrez le nouveau site des www.grand-prix.fide.com

Le GM Emil Sutovsky commente en direct le Grand Prix de Bakou avec le GM Evgenij Miroshnichenko en anglais. Emil Sutovsky ajoutait sur sa page Facebook : «Nous espérons que sera exceptionnel et non pas juste un commentaire en direct comme pour n'importe quel autre tournoi.» Sergey Shipov commente en russe, Anar Allahverdiyev et Farid Abbasov en azéri.

Joueurs Elo Féd Pts. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Caruana, Fabiano 2844 ITA 4.5/6 X ½   ½ ½   1 1     1   2943 +7
2 Gelfand, Boris 2748 ISR 4.0/6 ½ X       ½   ½ ½ 1   1 2888 +11
3 Kasimdzhanov, Rustam 2706 UZB 3.5/6     X ½   ½ ½ ½ ½     1 2790 +7
4 Radjabov, Teimour 2726 AZE 3.5/6 ½   ½ X     ½     1 ½ ½ 2817 +8
5 Nakamura, Hikaru 2764 USA 3.5/6 ½       X ½ ½   ½ ½   1 2814 +4
6 Tomashevsky, Evgeny 2701 RUS 3.0/6   ½ ½   ½ X   ½ ½ ½     2755 +5
7 Svidler, Peter 2732 RUS 3.0/6 0   ½ ½ ½   X       1 ½ 2754 +2
8 Karjakin, Sergey 2767 RUS 3.0/6 0 ½ ½     ½   X 1 ½     2757 -1
9 Dominguez Perez, Leinier 2751 CUB 2.5/6   ½ ½   ½ ½   0 X   ½   2684 -6
10 Grischuk, Alexander 2797 RUS 2.0/6   0   0 ½ ½   ½   X ½   2620 -14
11 Mamedyarov, Shakhriyar 2764 AZE 2.0/6 0     ½     0   ½ ½ X ½ 2637 -10
12 Andreikin, Dmitry 2722 RUS 1.5/6   0 0 ½ 0   ½       ½ X 2547 -13
Résultats de la ronde 6 du 08 octobre 2014 à 12h00
Kasimdzhanov Rustam 2706 - Andreikin Dmitry 2722 : 1-0 (36) Philidor
Caruana Fabiano 2844 - Svidler Peter 2732 : 1-0 (33) Grünfeld
Grischuk Alexander 2797 - Radjabov Teimour 2726 : 0-1 (36) Début Réti
Dominguez Leinier 2751 - Mamedyarov Shakhriyar 2764 : ½-½ (38) Espagnole
Tomashevsky Evgeny 2701 - Nakamura Hikaru 2764 : ½-½ (40) Gambit Dame
Karjakin Sergey 2767 - Gelfand Boris 2748 : ½-½ (31) Najdorf 6.h3

Evgueni Iourievitch Tomachevski (photo d'illustration) est né le 1er juillet 1987 à Saratov en Russie. En 2001, il remporte le championnat de Russie des moins de 18 ans à Rybinsk et en 2004 il est 2e du championnat du monde des moins de 18 ans. En 2007, il est 2e de l'Open Aeroflot. En 2009, Tomachevski remporte le 10e championnat d'Europe individuel au départage. En 2013 il fait partie de l'équipe de Russie qui termine troisième aux Championnats d'Europe par équipe à Varsovie. Ses coéquipiers et ses amis l'appellent «Professeur». D'abord à cause de ses lunettes. Deuxièmement son père est un professeur et beaucoup le savent. Dernier point, mais non le moindre - il lui arrive de lire des ouvrages sur la philosophie et ​​la morale.

Il faut l'avouer, jusqu'à maintenant, le parcours du Russe n'est guère flamboyant. Après une nulle tranquille lors de la ronde 1, Evgeny Tomashevsky l'a échappé belle contre Leinier Dominguez dans la ronde 2. Nulles faciles dans les rondes 3 et 4, en doublant les Blancs, face respectivement à Rustam Kasimdzhanov et Sergey Karjakin, et enfin, nulle en 31 coups avec les Noirs contre Boris Gelfand hier. Aujourd'hui encore, son début de partie très solide a pratiquement anéanti toutes chances de compliquer le jeu, même pour un joueur aussi agressif qu'Hikaru Nakamura. Le partage du point se profilait déjà après seulement 20 coups, même si la partie s'est achevée au 40e coup. Evgueni Tomachevski s'est qualifié pour la série du Grand-Prix par sa troisième/quatrième place, en compagnie de Maxime Vachier-Lagrave, acquise lors de la Coupe du monde de Tromsø 2013.

Caruana-Svidler
Après 15...Dd6
Caruana-Svidler
Après 22.Ra1
Caruana-Svidler
Après 29.b3

Face à cette débauche d'énergie (c'est de l'humour...), Fabiano Caruana a sauté sur l'occasion offerte par une imprécision de son adversaire du jour, Peter Svidler. Dans la position du premier diagramme après 14.Fc5 Df6 15.Fd4, Peter a proposé une répétition par 15...Dd6?!. L'Italien avait prévu le coup et a répondu par 16.g4!. Après quoi, les commentateurs Emil Sutovsky et Evgenij Miroshnichenko accordaient l'avantage aux Blancs. 16...fxg4 17.f4 Ced7, et ici, au lieu de 18.Cge2 ou 18.h5 proposés par les modules d'analyse avec avantage blanc, «Fabi» a joué 18.e5?!. Svidler n'a pas tardé avant de donner une pièce pour trois pions par 18...Cxe5! 19.fxe5 Fxe5 20.Fg2 Fxd4 21.Txd4 Ff5+ 22.Ra1, comme dans le deuxième diagramme. Et l'avantage blanc n'était plus qu'un souvenir... On pense alors que Svidler va s'en sortir facilement, mais quelques coups plus tard, dans le troisième diagramme après 29.b3, la réponse 29...Cd6?! semble faire pencher définitivement la balance en faveur des Blancs. 30.Fxf5 Cxf5 31.Dxg4 e4?! 32.Cxe4 Tae8 33.Ce2 1-0.

Dmitry Andreikin et Rustam Kasimdzhanov | Photo Maria Emelianova | (DR)
Kasimdzhanov-Andreikin
Après 21.Cba3
Kasimdzhanov-Andreikin
Après 26...Cf4
Kasimdzhanov-Andreikin
Après 34.Fa5

La position la plus intéressante a été obtenue dans la partie entre Rustam Kasimdzhanov et Dmitry Andreikin. Dans le premier diagramme après 21.Cba3!, toutes les pièces et tous les pions se trouvent encore sur l'échiquier, pourtant les Noirs sont perdus face à la menace 22.Cxb6 et si 22...Txb6 23.Fxa5. Andreikin a tenté 21...Fh4, qui n'a pas empêché 22.Cxb6 Txb6?! 23.Fxa5 f5?! 24.Fxb6. La partie est perdue, mais les Noirs se lancent dans une attaque à la desperado avec 24...Dg5 25.Cc4 fxe4 26.g3 Cf4, deuxième diagramme, pour tenter de profiter du zeitnot de Kasimdzhanov. 27.Cd2 Cf6 28.Cxe4 Cxe4 29.Txe4 Fxh3 30.Txf4 exf4 31.Fxh3 fxg3 32.f3 g2 33.De2 Tf4 34.Fa5, troisième diagramme. 34...Txa4 35.Fe6+ Rh7 36.Dd3+ 1-0.

Un mot enfin sur la défaite d'Alexander Grischuk. Teimour Radjabov a réussi à faire réfléchir très tôt son adversaire, ce qui a poussé Grischuk au zeitnot dès le 20e coup. 10 coups plus tard la position noire était déjà pratiquement gagnante, et les Blancs vont abandonner avant même le contrôle du temps dans une position totalement perdante et avec seulement 8 secondes à la pendule. La mauvaise gestion du temps d'Alexander Grischuk commence à lui coûter cher...

Alexander Grischuk | Photo Maria Emelianova | (DR)

Publié le 10/08/2014 - 11:00 , Mis à jour le 10/14/2014 - 16:45

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (5)

  • snip56

    L'avenir des échecs passera par la diminution du temps avec incrément l'idée de Bronstein de jouer en 5 sets comme au tennis est à creuser ex 20mins + 15 sec est probablement la solution

    09/10/2014 10:37
  • SpiritOfTal

    De toute façon cette cadence par rapport à la cadence Fischer change très peu la qualité du jeu (surtout à ce niveua). Les parties d'aujourd'hui fûrent très spectaculaires.

    08/10/2014 15:57
  • euphorbe

    du peu que j ai vu y il a quand méme la bourde de karjakin contre Caruana.
    Et y en a un qui est tombé (de sa chaise) au 60 eme !
    C'est vrai que cette cadence attire un public avide de spectaculaire.
    C'est surement pour ça que dans les salles de tournoi on voit parfois un troupeau autour des cogneurs de pendule.
    par contre pour les joueurs de ce tournoi (et méme en général) je ne suis pas sur que la majorité apprécie. Faudrait leur demander leur avis pour savoir. Mais bon le spectateur est le client et le client est roi.

    08/10/2014 15:27
  • fzbof

    @ SpiritOfTal : heureusement qu'ils font des erreurs sinon on n'aurait que des nulles (quoique hier...) ! et dans le zeitnot encore plus, même si l'adjectif "énorme" est un peu exagéré...
    PS : pour ceux qui peuvent voir la finale de Fressinet hier, un bel exemple d'un fou inutile contre un cavalier malgré des pions aux 2 ailes, bravo Laurent

    08/10/2014 15:24
  • SpiritOfTal

    C'est normal qu'il n'y ait pas d'énormes erreurs dans le Zeitnot. Ce sont des grands maîtres à plus de 2700, des professionnels et la plupart d'entre - eux ont connu la cadence magique des 40c/2h sans incrément. La VRAI cadence :-).

    08/10/2014 14:24