Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Beijing : Ronde 3

Encore 3 victoires noires aujourd'hui, de Giri, Mamedyarov et Karjakin. Ce dernier mène avec 3/3.

Le cinquième Grand-Prix FIDE se déroule à Beijing, en Chine, du 3 juillet (arrivée) au 17 juillet (départ) 2013. Ce Grand-Prix est sponsorisé par le New Century Grand Hotel de Beijing. 120 minutes pour 40 coups, 60 minutes pour les 20 coups suivants et 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61ème coup.

Site officiel http://beijing2013.fide.comParties en direct et Photos

Revoir les reportages des Grands Prix précédents

Les participants du Grand Prix de Beijing

Après avoir été remplacé par Etienne Bacrot à Thessalonique, Teimour Radjabov est remplacé de nouveau, cette fois au Grand-Prix de Beijing, par le Chinois Wang Yue.

Classement après la ronde 3 du Grand Prix de Beijing

Pl. Joueurs Elo NAT. Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Karjakin, Sergey 2776 RUS 3.0/3 X       1     1   1     - +13
2 Topalov, Veselin 2767 BUL 2.0/3   X         ½   ½     1 2869 +3
3 Grischuk, Alexander 2780 RUS 2.0/3     X           1 ½ ½   2871 +4
4 Mamedyarov, Shakhriyar 2761 AZE 2.0/3       X     ½   ½   1   2868 +5
5 Giri, Anish 2734 NED 1.5/3 0       X     ½       1 2765 +1
6 Wang, Yue 2705 CHN 1.5/3           X ½ ½       ½ 2750 +2
7 Leko, Peter 2737 HUN 1.5/3   ½   ½   ½ X           2747 +0
8 Morozevich, Alexander 2736 RUS 1.0/3 0       ½ ½   X         2615 -6
9 Kamsky, Gata 2763 USA 1.0/3   ½ 0 ½         X       2647 -4
10 Wang, Hao 2752 CHN 1.0/3 0   ½             X ½   2646 -4
11 Ivanchuk, Vassily 2733 UKR 1.0/3     ½ 0           ½ X   2634 -5
12 Gelfand, Boris 2773 ISR 0.5/3   0     0 ½           X 2468 -11
Résultats de la Ronde 3 du 06/07/2013 à 09h00
Morozevich Alexander 2736 - Karjakin Sergey 2776 : 0-1 (38) Défense Ouest-Indienne
Gelfand Boris 2773 - Giri Anish 2734 : 0-1 (37) Défense Hollandaise
Leko Peter 2737 - Wang Yue 2705 : ½-½ (59) Défense Semi-Tarrasch
Kamsky Gata 2763 - Topalov Veselin 2767 : ½-½ (75) Partie Catalane
Ivanchuk Vassily 2733 - Mamedyarov Shakhriyar 2761 : 0-1 (43) Partie Catalane
Wang Hao 2752 - Grischuk Alexander 2780 : ½-½ (47) Défense Gruenfeld
Gelfand-Giri
Position finale

Anish Giri a choisi une Hollandaise Leningrad différée, quittant assez rapidement les grandes lignes. Gelfand pouvait probablement obtenir un avantage en attaquant le centre noir plus tôt avec le coup f3, qu'il jouera à un moment moins opportun. Par la suite le jeu sera équilibré, mais dans la position du diagramme, au 37ème coup, et alors que la finale est égale, Gelfand dépassa le temps imparti. Cette cadence sans incrément (temps additionnel ajouté à chaque coup), déjà utilisée au tournoi des Candidats cette année, est piégeuse pour cela... Gelfand a déclaré qu'il avait "totalement oublié la pendule". Départ difficile pour le vice-champion du monde, avec 0,5/3.

Morozevich-Karjakin
Avant 22.Dxg7
Morozevich-Karjakin
Position finale

Karjakin affrontait Morozevich, qui joua le rare 10.Fd3. C’est pourtant lui qui réfléchit le plus après la réplique Cc6 : 1h30 contre 1h51. Après avoir refusé de compromettre la structure noire par la prise du Cavalier en h6, Morozevich se retrouve sous pression. Dans la position du premier diagramme, le Roi noir est au centre, mais c'est bien la position du monarque blanc qui est difficile, avec les trois pions du roque avancés ! Les Blancs ont tenté 22.Dxg7 qui n'arrange rien (22.Cxa5 était préférable, même si 22...Txa5 23.Dxa5 Cxf4 reste délicat). Morozevich est bientôt contraint de sacrifier une pièce pour quelques pions, mais cela ne résoud en rien le problème de la sécurité de son Roi, comme on le voit une dizaine de coups plus tard dans le deuxième diagramme où les Blancs ont abandonné. Sergey Karjakin est impressionnant avec son départ à 3/3.

Morozevich-Karjakin | Photo Anastasiya Karlovich http://beijing2013.fide.com | (DR)

La partie Ivanchuk contre Mamedyarov a été spectaculaire et mérite six diagrammes !

Ivanchuk-Mamedyarov
Après 17.Tb1
Ivanchuk-Mamedyarov
Après 19...Fc7
Ivanchuk-Mamedyarov
Après 31.Fd5

Mamedyarov a tenu cette catalane loin de la théorie avec le développement de son Fou en d7. Les Blancs conservent un petit plus typique grâce aux affaiblissements noirs à l'aile Dame, mais Mamedyarov n'est pas du genre à défendre passivement et dans la position du premier diagramme, il trouve une très bonne idée avec 17...c5!?. En effet les Noirs aimeraient jouer 17...Fc6 mais c'est impossible à cause de 18.f4 Fd6 19.e5 qui gagne une pièce. Le sacrifice c5 permet le repli 19...Fc7 où nous atteignons le 2ème diagramme. La menace est bien sûr Fb6, et selon les modules Ivanchuk a ici commis une erreur en choisissant 20.Df2 alors que 20.Fe3 Fb6 21.Dc1 semble préférable. Le génie ukrainien a-t-il manqué 21...Fxe4 ? Pas sûr ! Il sacrifie la Dame pour trois pièces mineures dont la paire de Fous. La situation est très intéressante et incertaine. Dans la position du 3ème diagramme, le vainqueur du tournoi rapide de Genève décide de sacrifier la qualité avec 31...Te6!? pour réduire la force de la paire de Fous et stopper les attaques sur f7.

Ivanchuk-Mamedyarov
Après 37.Ta3
Ivanchuk-Mamedyarov
Après 39...g5
Ivanchuk-Mamedyarov
Après 43...De3

Les Noirs mettent en route leur pion passé mais il est bien arrêté par Ivanchuk (4ème diagramme). Le drame survient au 40ème coup pour Ivanchuk, le dernier coup avant qu'une heure supplémentaire ne se rajoute à la pendule. Après 39...g5 (5ème diagramme), les Blancs sont en situation de zugzwang. La cause des soucis est le Roi blanc exposé, et dès qu'une pièce blanche se place sur une case non protégée elle risque d'être perdue après une série d'échecs de la Dame. Ils jouèrent le fatal 40.Ta1? alors que le seul coup était 40.h4! qui semblait sauver la partie. Après la suite forcée 40...De3+ 41.Rg2 De4+! 42.Rh3 g4+ 43.Rh4 De3, dernier diagramme, les Blancs se font mater ou perdent la Tour. Ivanchuk, tout comme Gelfand, risque d'avoir d'autres soucis avec le zeitnot d'ici à la fin du tournoi.

Wang Hao - Grischuk : Wang Hao répète une idée récente de Svidler pour contrer la Gruenfeld. Grischuk semble bien préparé puisqu’il compte près d’une demi-heure d’avance au sortir de l’ouverture. Le joueur russe prend un petit avantage mais le sacrifice de pion 29.b5! force l'échange des Tours pour atteindre une finale de Fous de couleurs opposées qui a semblé nulle de bout en bout.

Leko - Wang Yue : Peter Leko a dominé son adversaire, obtenu une finale avec un pion de plus sur la même aile, mais le joueur chinois a tout de même pu tenir la nulle. C'est dur les échecs.

Kamsky - Topalov : un combat qui rappelle les années 90 aussi bien que leur match de demi-finale de championnat du monde en 2009. Les deux joueurs montrent toujours autant d'envie et d'intensité. Le joueur bulgare a rapidement souffert d'un manque d'espace qui a fini par déboucher dans une finale de Tours légèrement favorable à l'Américain. Kamsky tentera absolument tout mais devra se résigner à la nulle après 75 coups et 6h20 de jeu.

Ronde 3 | Photo Anastasiya Karlovich http://beijing2013.fide.com | (DR)

Publié le 06/07/2013 - 08:00 , Mis à jour le 16/07/2013 - 12:23

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (5)

  • USTEECHECS

    Bonjour.
    Les commentaires sont succincts mais leur qualité ne laisse pas à désirer, ils ne sont pas surchargés de variantes d'ordinateurs.
    Pour ce qui est du elo, on peut effectivement laisser de côté. Le Elo ne peut être comparé sur des époques différentes pour des raisons mathématiques. Carlsen est encore loin de dominer les échecs (cela va venir peut-être), Kasparov a, en son temps, beaucoup plus dominé sa génération, et je ne parle pas du stratosphérique Fischer!

    07/07/2013 09:50
  • stantigone

    @ jac59 : Moi aussi en tant qu'utlisateur payant je trouve que la qualité des commentaires laissent ces temps ci à désirer, je soutiens donc SPIELMANN dans sa demande d'un peu plus de contenu, je rajouterais aussi de retenu. Cordialement. Stéphane Reymond.

    06/07/2013 20:21
  • ins-1041

    spielmann, metalgods je vous ai rien demandé je parle de ce que je veux ! De plus parler de l'elo au echecs c'est normal, alors arrêtez de faire vos petites effarouchées dès que l'on parle classement ! A moins que ça ne vous repousse parce que vous êtes une bande de perdants au quel cas j'aviserai ! respectueusement

    06/07/2013 18:53
  • WhiteChacal

    BRAVO à la rédaction du site d'Europe-Echecs pour les compte-rendus journaliers des parties de ce tournoi. Excellents résumés et bon choix de diagrammes.
    FELICITATIONS !!!

    1. Carlsen 2862.0 22 ans
    2. Aronian 2813.0 30 ans
    3. Caruana 2796.0 20 ans
    4. Karjakin 2789.5 23 ans
    Source http://www.2700chess.com/

    Levon le vieux renard parmi la meute des jeunes loups
    Sergey et Fabiano aux trousses et les dents acérées
    Magnus contemple du haut de l'Everest

    06/07/2013 15:49
  • metalgods

    bonjour!!je suis d'accord avec toi spielmann!

    06/07/2013 14:14