Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Beijing : Ronde 4

Belles victoires de Morozevich et Mamedyarov. Wang Yue a vaincu Kamsky. Karjakin en tête.

Le cinquième Grand-Prix FIDE se déroule à Beijing, en Chine, du 3 juillet (arrivée) au 17 juillet (départ) 2013. Ce Grand-Prix est sponsorisé par le New Century Grand Hotel de Beijing. 120 minutes pour 40 coups, 60 minutes pour les 20 coups suivants et 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61ème coup.

Site officiel http://beijing2013.fide.comParties en direct et Photos

Revoir les reportages des Grands Prix précédents

Les participants du Grand Prix de Beijing

Classement après la ronde 4 du Grand Prix de Beijing

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Karjakin, Sergey 2776 RUS 3.5/4 X   ½       1 1     1   3086 +14
2 Mamedyarov, Shakhriyar 2761 AZE 3.0/4   X       ½     1 ½ 1   2939 +9
3 Grischuk, Alexander 2780 RUS 2.5/4 ½   X           ½ 1 ½   2851 +4
4 Topalov, Veselin 2767 BUL 2.5/4       X   ½     ½ ½   1 2846 +4
5 Wang, Yue 2705 CHN 2.5/4         X ½   ½   1   ½ 2847 +8
6 Leko, Peter 2737 HUN 2.0/4   ½   ½ ½ X ½           2741 +0
7 Giri, Anish 2734 NED 2.0/4 0         ½ X ½       1 2755 +1
8 Morozevich, Alexander 2736 RUS 2.0/4 0       ½   ½ X       1 2747 +1
9 Ivanchuk, Vassily 2733 UKR 1.5/4   0 ½ ½         X   ½   2678 -3
10 Kamsky, Gata 2763 USA 1.0/4   ½ 0 ½ 0         X     2560 -11
11 Wang, Hao 2752 CHN 1.0/4 0 0 ½           ½   X   2569 -9
12 Gelfand, Boris 2773 ISR 0.5/4       0 ½   0 0       X 2413 -17
Résultats de la Ronde 4 du 07/07/2013 à 09h00
Karjakin Sergey 2776 - Grischuk Alexander 2780 : ½-½ (31) Sicilienne Najdorf
Mamedyarov Shakhriyar 2761 - Wang Hao 2752 : 1-0 (37) Défense slave
Topalov Veselin 2767 - Ivanchuk Vassily 2733 : ½-½ (46) Sicilienne Db6
Wang Yue 2705 - Kamsky Gata 2763 : 1-0 (81) Partie anglaise
Giri Anish 2734 - Leko Peter 2737 : ½-½ (25) Nimzo-Indienne 4.e3
Morozevich Alexander 2736 - Gelfand Boris 2773 : 1-0 (34) Défense Gruenfeld
Karjakin-Grischuk
Après 28...Rc6

Karjakin et Grischuk ont fait nulle par répétition en moins d'une heure. Extrêmement bien préparés, les deux joueurs ont suivi une autre partie de deux Russes, Khanin-Shomoev de juillet 2012, Karjakin innovant au 24ème coup avec Db3. Une poignée de coups précis plus tard, les deux joueurs devaient répéter les coups dans la position du diagramme : la Tour d8 est tabou à cause du mat du couloir, donc 29.Ca7+ Rc7 30.Cb5+ Rc6 (forcé car Rb8 se fait mater en 2 coups) 31.Ca7+ etc. La Najdorf est l'une des ouvertures qui a été le plus étudiée ces cinquante dernières années, et lorsque deux des joueurs les mieux préparés du circuit s'affrontent sur ce thème il n'est pas surprenant qu'ils se neutralisent ainsi. En un sens cela milite en faveur du Random Fischer, même si Carlsen a montré que l'on pouvait encore jouer aux échecs à partir de la position classique.

Giri et Leko ont fait nulle en moins de coups (25), mais après trois heures de jeu néanmoins. Dans une ligne de la Nimzo-Indienne Rubinstein remise à la mode par Carlsen en juin lors de sa victoire éclair contre Anand, le joueur hongrois a pris une demi-heure de retard à la pendule. Son 16...g6, bien suivi de 19...Fe5, lui a permis de neutraliser la paire de Fous adverse, et dans la position d'isolani classique, la nulle a semblé convenir aux deux joueurs.

Mamedyarov-Wang Hao
Après 19...b3
Mamedyarov-Wang Hao
Après 29.Tb1
Mamedyarov-Wang Hao
Après 35.Dh5

Wang Hao est arrivé bien préparé contre Mamedyarov comme en témoignent les temps après 13 coups (1h52 contre 1h30). La position après 19 coups est très tendue, comme le montre le premier diagramme. Les deux camps ont du retard de développement et des soucis avec la sécurité de leur Roi. Mamedyarov a pris une longue réflexion avant de choisir 20.Db7+, et Wang Hao a réfléchi tout aussi longtemps avant de répondre 20...Fe7. C'est le genre de position où il est difficile de faire un choix. Les modules préfèrent 20...Rg8, un coup peu naturel qui enferme la Tour h8. Par la suite Wang Hao laisse Mamedyarov abriter son Roi en roquant alors que le sien demeure dans les courants d'air. De plus les Noirs ont un pion de moins, ils ne peuvent compter que sur un fort pion passé, comme on le voit sur le 2ème diagramme. Les deux joueurs commencent à manquer de temps et la partie est compliquée. Le joueur chinois tente d'utiliser le pion blanc e6 comme un bouclier pour son Roi mais Mamedyarov manoeuvre avec brio, jusqu'à 35.Dh5! (3ème diagramme). Les Noirs se trompèrent ici en jouant 35...Rd8, mais il fallait être un ordinateur pour oser jouer le seul coup, le très courageux 35...Rxe6!. Le champion du monde de parties rapides ne manque pas ce genre d'occasion tactique, même en zeitnot : 36.Cxb2! Txb2 37.Td1 force l'abandon. En effet la Dame va pénétrer en f7, et 37...Td2 se heurte à 38.Dg5+. Mamedyarov a encore montré sa maîtrise des positions complexes. Il revient à un demi-point du leader.

Mamedyarov-Wang Hao | Photo Anastasiya Karlovich http://beijing2013.fide.com | (DR)
Morozevich-Gelfand
Après 17.d6
Morozevich-Gelfand
Après 21.Fxf7
Morozevich-Gelfand
Après 28.Cxd2

Superbe partie de Morozevich ! Opposé à un Gelfand en difficulté depuis le début du tournoi (0,5/3), le joueur russe en a profité pour retrouver un peu de sa superbe. Il n'est pas facile de trouver une brèche dans la Gruenfeld du vice-champion du monde, mais avec les peu fréquents 10.Fg5 et 12.Td1, Morozevich y est peut-être parvenu. Sa position après 17.d6 (1er diagramme) est prometteuse. Il se lance à l'assaut du roque noir avec 19.h4, et Gelfand s'affaiblit en répondant h5. Les Blancs ne tardent pas à mettre le feu sur l'échiquier avec le surprenant 21.Fxf7! (2ème diagramme), sacrifice que les Noirs auraient dû accepter, et après 21...Tf8 Morozevich poursuit par 22.Fxg6! qui détruit totalement la couverture du Roi noir. Si 22...Rxg6 alors 23.Td5! avec une attaque décisive. Par la suite "Moro" sacrifiera encore une Tour pour lancer une chasse au Roi noir qui le mènera en d5 (3ème diagramme), ce qui forcera les Noirs à sacrifier la Dame par 28...Dxd2. La situation restant néanmoins desespérée, l'Israëlien abandonnera six coups plus tard. Ce spectacle vous a été offert par Alexandre Morozevich.

Alexandre Morozevich | Photo Anastasiya Karlovich http://beijing2013.fide.com | (DR)

Topalov - Ivanchuk : l'affrontement a eu lieu autour d'un hérisson où les Blancs n'avaient plus leur Fou de cases blanches. Une bonne nouvelle dans une structure avec c4 et e4 ? Pas forcément ! Ces deux pions se sont retrouvés affaiblis, et les Blancs n'ont pas trouvé beaucoup de perspectives. Ainsi c'est Ivanchuk qui a pu se montré plus entreprenant, et 37...Rg7 lui aurait peut-être permis de jouer pour le gain. En retard de deux pions, Topalov a finalement obtenu assez de contre-jeu sur le roque adverse pour sauver le match nul.

Wang Yue - Kamsky : Gata Kamsky sera sûrement très mécontent d'avoir laissé échapper la nulle dans la finale de Tours. Elle était certainement difficile, tout comme la plupart des finales de Tours, et même la cadence longue du tournoi semblait insuffisante pour se rapprocher de la maîtrise, mais le joueur américain s'est montré imprécis (59...a4?, 64...Rc5?) et comme tout joueur de tout premier plan, il s'en voudra. Saluons tout de même la première victoire chinoise dans ce Grand-Prix de Pékin.


Publié le 07/07/2013 - 08:00 , Mis à jour le 16/07/2013 - 12:23

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (11)

  • stantigone

    Mikhaïl Tal, le prototype même du "joueur de génie", champion du monde en 1960 je crois ....

    09/07/2013 07:58
  • ins-1041

    morozevich a la carrure d'un champion du monde mais ne le sera jamais parce qu'il est capable de se faire balayer en 20 coups par un 2650 juste après avoir explosé un joueur à 2800 c'est ça qui est dingue, mais son style veut ce genre de résultat.

    08/07/2013 18:43
  • monstrix

    beaucoup de belles parties . on parle un peu tout le temps des meme et du ELO justement .. Morozevitch montre , une fois de plus , qu'il est un génie des échecs sans ELO stratosphérique .

    08/07/2013 14:58
  • stantigone

    @ arnakor : Merci pour votre réponse très claire !

    08/07/2013 09:16
  • USTEECHECS

    Desolé, je ne voulais pas échauffer les esprits.Nous sommes des passionnés du gens et tant mieux!

    08/07/2013 00:50