Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Beijing : Ronde 5

Victoires de Giri, Ivanchuk et Grischuk. Ce dernier revient à un demi-point de Karjakin.

Le cinquième Grand-Prix FIDE se déroule à Beijing, en Chine, du 3 juillet (arrivée) au 17 juillet (départ) 2013. Ce Grand-Prix est sponsorisé par le New Century Grand Hotel de Beijing. 120 minutes pour 40 coups, 60 minutes pour les 20 coups suivants et 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61ème coup.

Site officiel http://beijing2013.fide.comParties en direct et Photos

Revoir les reportages des Grands Prix précédents

Les participants du Grand Prix de Beijing

Classement après la ronde 5 du Grand Prix de Beijing

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Karjakin, Sergey 2776 RUS 4.0/5 X ½ 1           1 1   ½ 2995 +13
2 Grischuk, Alexander 2780 RUS 3.5/5 ½ X     1   ½     ½ 1   2906 +8
3 Giri, Anish 2734 NED 3.0/5 0   X     ½     ½   1 1 2829 +7
4 Topalov, Veselin 2767 BUL 3.0/5       X   ½ ½     ½ ½ 1 2823 +4
5 Mamedyarov, Shakhriyar 2761 AZE 3.0/5   0     X ½ 1     1 ½   2825 +4
6 Leko, Peter 2737 HUN 2.5/5     ½ ½ ½ X   ½ ½       2740 +0
7 Ivanchuk, Vassily 2733 UKR 2.5/5   ½   ½ 0   X 1   ½     2753 +1
8 Wang, Yue 2705 CHN 2.5/5           ½ 0 X ½   1 ½ 2748 +3
9 Morozevich, Alexander 2736 RUS 2.5/5 0   ½     ½   ½ X     1 2745 +1
10 Wang, Hao 2752 CHN 1.5/5 0 ½   ½ 0   ½     X     2614 -9
11 Kamsky, Gata 2763 USA 1.0/5   0 0 ½ ½     0     X   2509 -16
12 Gelfand, Boris 2773 ISR 1.0/5 ½   0 0       ½ 0     X 2503 -17
Résultats de la Ronde 5 du 09/07/2013 à 09h00
Gelfand Boris 2773 - Karjakin Sergey 2776 : ½-½ (50) Ouest-Indienne
Leko Peter 2737 - Morozevich Alexander 2736 : ½-½ (31) Sicilienne Taimanov
Kamsky Gata 2763 - Giri Anish 2734 : 0-1 (43) Anti-Sicilienne Moscou
Ivanchuk Vassily 2733 - Wang Yue 2705 : 1-0 (42) Sicilienne Taimanov
Wang Hao 2752 - Topalov Veselin 2767 : ½-½ (49) Gruenfeld g3
Grischuk Alexander 2780 - Mamedyarov Shakhriyar 2761 : 1-0 (61) Partie anglaise
Kamsky-Giri
Après 13.a4
Kamsky-Giri
Après 26...Cc6
Kamsky-Giri
Après 43.Rh1

Kamsky et Giri ont débattu autour d'un étau de Maroczy. Ce placement des pions en c4 et e4, dans la structure typique de sicilienne, vise à empêcher la poussée libératrice d5 des Noirs. Pourtant dans la position du 1er diagramme le joueur hollandais a tout simplement joué 13...e6 suivi de 14...d5 ! Kamsky a sacrifié un pion central par 17.Ca4 mais cela s'est avéré très optimiste. Giri a tout pris, et les Blancs se sont sentis obligés d'en sacrifier un deuxième peu après pour obtenir des compensations. Mais dans le 2ème diagramme on voit qu'ils n'ont rien obtenu du tout... Pour ne rien arranger, Kamsky avait alors 13 minutes contre 38. Il n'en réchappera pas. Giri avait de nombreuses façons de gagner, et la partie s'est finalement achevée dans la position du dernier diagramme par le petit coup tactique 43...Txh3+ qui force l'abandon. En effet la Tour est imprenable pour cause de 44...Dd5+ suivi d'une fourchette royale. Il est peu fréquent que Kamsky s'autodétruise comme il l'a fait aujourd'hui...

Giri contre Kamsky | Photo Anastasiya Karlovich http://beijing2013.fide.com | (DR)
Ivanchuk-Wang Yue
Après 17...Df6
Ivanchuk-Wang Yue
Après 26...Cxe5
Ivanchuk-Wang Yue
Après 36.Cd2

Lors de la ronde 4 c'était Ivanchuk qui jouait une structure de hérisson contre Topalov, cette fois il est passé du côté des Blancs contre Wang Yue. Inutile de préciser que le génie ukrainien peut jouer toutes les ouvertures possibles et imaginables. Les joueurs ont suivi la théorie jusqu'au 1er diagramme où les Blancs jouent habituellement 18.f4 Fd4 (voir notamment la partie modèle Karpov-Olafsson 1976) et où Ivanchuk a innové avec 18.Dd2 qui vise à jouer f4 sans autoriser Fd4. Après 18...Dg6 19.f4 le joueur chinois aurait pu repartir en f6 mais il a sacrifié une pièce par 19...Cxe4!? et après 20.Cxe4 Dxe4 le Fou est tabou à cause de Cxe5. La partie est devenue très tactique car après 21.Rf2 les Noirs ne peuvent pas sauver le Fe5 à cause de Fd3 qui gagne la Dame ! Les acrobaties commencent et Ivanchuk finit par gagner la pièce mais au prix de deux pions et d'un Roi exposé, comme on le voit dans le 2ème diagramme. Wang Yue commet une imprécision au 29ème coup et, malgré son zeitnot et une position très tendue, Ivanchuk jouera parfaitement le coup. Dans le 3ème diagramme les Noirs ont quatre pions pour la pièce mais ils sont perdus : le thème du mat du couloir leur coûte le Fou b7. Après 36...Tf8 survient le coup intermédiaire 37.Tb1 qui gagne une seconde pièce. Les Noirs joueront encore cinq coups avant d'abandonner, à juste titre.

 

Wang Hao-Topalov
Après 20...Cxd5

Veselin Topalov est arrivé extrêmement bien préparé dans sa défense Gruenfeld, comme à l'habitude, et a pris 20 minutes d'avance à la pendule dans l'ouverture. Wang Hao a sacrifié un pion au 18ème coup, mais dans la position du diagramme il a joué 21.Cd6, manquant l'excellent 21.Fd6! qui menace à la fois Fxc7 et Cg5. Par la suite Topalov est resté avec un pion de plus, mais celui-ci était toujours compensé par la paire de Fous adverse et le joueur chinois n'a jamais réellement été en danger. Une nulle logique en 49 coups.

 

 

Grischuk-Mamedyarov, au fond Hou Yifan | Photo Anastasiya Karlovich http://beijing2013.fide.com | (DR)
Grischuk-Mamedyarov
Avant 29.Txc6
Grischuk-Mamedyarov
Après 41...Ff8
Grischuk-Mamedyarov
Après 57.gxf4

Très beau combat entre Grischuk et Mamedyarov. Dans une anglaise très classique, le sacrifice de qualité TxCc6 était sous-jacent depuis déjà quelques temps et finalement Grischuk s'est lancé au 29ème coup (1er diagramme). Cette fois la partie modèle associée est Botvinnik-Portisch 1968, aussi célèbre que classieuse. Grischuk avait alors décliné la répétition de coups, tout comme il l'a fait de nouveau après le contrôle du 40ème coup, jouant pour le gain dans le 2ème diagramme avec 42.Ta5. Le joueur russe a subi un deuxième zeitnot, celui qui mène au 60ème coup, et pourtant c'est Mamedyarov, le champion du monde de parties rapides, qui s'est trompé par 49...Tb2? alors que la position semblait tenable, puis 55...Fh6?. Dès lors, dans la position du dernier diagramme, rien ne peut plus arrêter la marée de pions blancs soutenue par la Dame et le Fou : 57...Dc2 58.e4 Dd1 59.f5 Te8 60.e6 etc. Partie remarquable de Alexander Grischuk qui revient à un demi-point du leader Karjakin.


Publié le 09/07/2013 - 08:00 , Mis à jour le 16/07/2013 - 12:23

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment