Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Beijing : Ronde 6

Mamedyarov fait craquer Karjakin et le rejoint en tête avec Grischuk. Wang Yue et Morozevich ont aussi gagné.

Le cinquième Grand-Prix FIDE se déroule à Beijing, en Chine, du 3 juillet (arrivée) au 17 juillet (départ) 2013. Ce Grand-Prix est sponsorisé par le New Century Grand Hotel de Beijing. 120 minutes pour 40 coups, 60 minutes pour les 20 coups suivants et 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61ème coup.

Site officiel http://beijing2013.fide.comParties en direct et Photos

Revoir les reportages des Grands Prix précédents

Les participants du Grand Prix de Beijing

Classement après la ronde 6 du Grand Prix de Beijing

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Mamedyarov, Shakhriyar 2761 AZE 4.0/6 X 0 1         ½ 1   1 ½ 2881 +10
2 Grischuk, Alexander 2780 RUS 4.0/6 1 X ½ ½         ½   ½ 1 2883 +8
3 Karjakin, Sergey 2776 RUS 4.0/6 0 ½ X     1 1     ½ 1   2881 +8
4 Topalov, Veselin 2767 BUL 3.5/6   ½   X       ½ ½ 1 ½ ½ 2813 +4
5 Wang, Yue 2705 CHN 3.5/6         X ½   ½ 0 ½ 1 1 2806 +9
6 Morozevich, Alexander 2736 RUS 3.5/6     0   ½ X ½ ½   1   1 2805 +6
7 Giri, Anish 2734 NED 3.5/6     0     ½ X ½ ½ 1   1 2810 +7
8 Leko, Peter 2737 HUN 3.0/6 ½     ½ ½ ½ ½ X   ½     2746 +1
9 Ivanchuk, Vassily 2733 UKR 3.0/6 0 ½   ½ 1   ½   X   ½   2749 +1
10 Gelfand, Boris 2773 ISR 1.5/6     ½ 0 ½ 0 0 ½   X     2549 -18
11 Wang, Hao 2752 CHN 1.5/6 0 ½ 0 ½ 0       ½   X   2560 -15
12 Kamsky, Gata 2763 USA 1.0/6 ½ 0   ½ 0 0 0         X 2474 -21
Résultats de la Ronde 6 du 10/07/2013 à 09h00    
Karjakin Sergey 2776 - Mamedyarov Shakhriyar 2761 : 0-1 (95) Défense Petroff
Topalov Veselin 2767 - Grischuk Alexander 2780 : ½-½ (49) Berlinoise
Wang Yue 2705 - Wang Hao 2752 : 1-0 (57) Catalane
Giri Anish 2734 - Ivanchuk Vassily 2733 : ½-½ (46) Espagnole
Morozevich Alexander 2736 - Kamsky Gata 2763 : 1-0 (38) Gruenfeld Db3
Gelfand Boris 2773 - Leko Peter 2737 : ½-½ (39) Anglaise symétrique

Topalov et Grischuk ont fait nulle en 49 coups  et 3h30 de jeu. Les tentatives du joueur bulgare pour venir à bout de la défense berlinoise ont fini par déboucher sur une finale de Tours favorable, puis avec un pion de plus sur la même aile, mais insuffisant pour l'emporter. Cela aurait été une bonne opération pour Topalov de gagner, mais Grischuk a encore montré sa solidité.

Morozevich-Kamsky
Après 17...Rh7
Morozevich-Kamsky
Avant 25.Dxa7
Morozevich-Kamsky
Après 32.b3

Morozevich a répété la variante anti-Gruenfeld qui lui avait permis de battre Gelfand il y a deux rondes, mais le jeu s'est poursuivi différemment. Les Noirs ont choisi un gambit de pion théorique mais n'ont pas forcément réagi au mieux ensuite. La position du 1er diagramme a été atteinte, et les Noirs ont certes quelques compensations, principalement dues au fort Fou en g7, mais les Blancs sont bien coordonnés et ont déjà un petit avantage. Peu après Morozevich transférera son Fe3 en c3 pour contre le Fg7, les Noirs ne parvenant pas à jouer b4. Kamsky parvient à placer un Cavalier en c4, comme le montre le 2ème diagramme, mais le joueur russe prend son courage à deux mains et joue le très bon 25.Dxa7 ! C'est l'exception qui confirme la règle, cela gagne un second pion et après le fautif 29...Df8 c'en est quasiment terminé des chances des Noirs. C'est plus flagrant dans la position du 3ème diagramme où le Cc4 doit battre en retraite, les Blancs ayant deux bons pions de plus. Kamsky finira par tomber au temps quelques coups plus tard, dans une position totalement perdante. Morozevich semble être de retour, tandis que Kamsky est dernier avec le score peu enviable de 1/6... Les Grand-Prix se suivent et ne se ressemblent pas pour le numéro 2 américain.

Vassily Ivanchuk
Alexander Morozevich

Giri-Ivanchuk : le jeune Hollandais s'en est bien sorti, Ivanchuk ayant gagné un pion assez tôt puis conservé un avantage pratiquement jusqu'à la fin. Giri doit probablement son salut au sévère zeitnot qui a affecté l'Ukrainien.

Gelfand-Leko : débat théorique dans une variante fétiche de Kramnik où les Noirs ont beaucoup de peine à terminer leur développement. Gelfand a ensuite sacrifié un pion mais n'a jamais obtenu plus que des compensations. Par contre il semblerait que Leko ait pris des risques avec 32...Tf8. En effet les Blancs auraient pu essayer 35.d5 qui apparaît prometteur. Après il n'y avait plus rien à tenter.

Wang Yue - Wang Hao
Après 57.Ch7

Les deux Chinois ne se sont fait aucun cadeau. Wang Yue a obtenu une finale Tour Cavalier 4 pions contre Tour Fou 4 pions sur la même aile, comme on le voit sur le diagramme. La finale est très plaisante car le Cavalier domine généralement le Fou lorsque les événements se déroulent sur la même aile, et en plus ici la structure noire est fragilisée. Néanmoins il n'y a rien de facile, et il est assez étonnant que Wang Hao ait abandonné au 57ème coup dans la position ci-contre. Selon l'ordinateur il aurait sous-estimé ses ressources défensives et cela ne peut que nous faire penser à la citation de Tartakover : "on n'a jamais gagné une partie en abandonnant". De même on n'a jamais sauvé une partie en abandonnant... A ce niveau c'est assez rare pour être souligné.

Karjakin-Mamedyarov
Après 64...Cg5
Karjakin-Mamedyarov
Après 74.Rb2
Karjakin-Mamedyarov
Après 90...Dd2

L'affiche Karjakin-Mamedyarov a tenu toutes ses promesses. Karjakin devra certainement revoir son ouverture car il était en difficulté avec les Blancs après seulement 17 coups d'une Petroff... Par la suite il a dû défendre une finale avec un pion de moins pendant très longtemps. Souvent en difficulté à la pendule durant la partie, il a craqué dans le 1er diagramme avec 65.Fg4?. Il fallait en effet jouer quelque chose comme 65.Fb7 afin de ne pas perdre un tempo précieux lorsqu'après f3-f2 le futur Rf4 attaquera le Fg4. Les deux joueurs font promotion mais dans la position du 2ème diagramme le trait est à Mamedyarov et il est gagnant ! De plus il avait du temps pour réfléchir mais de manière assez dramatique il a joué 74...Rg3?, manquant une suite gagnante commençant par 74...Df2+, le Roi blanc ne pouvant survivre à l'attaque conjointe de Dame Cavalier et pion. Peu après 5h30 de jeu c'est la finale Dame et pion contre Dame qui est survenue sur l'échiquier et Karjakin, encore sous l'effet du manque de temps, a fini par se tromper avec 91.Rb3? dans le 3ème diagramme. Il se trouve qu'il ne fallait pas craindre la découverte. Il facilitera encore la tâche de l'Azéri peu après et rendra les armes au 95ème coup. Quel suspense ! Karjakin est ainsi rejoint en tête du Grand-Prix par Mamedyarov et Grischuk.

Mamedyarov-Karjakin | Photo Anastasiya Karlovich http://beijing2013.fide.com | (DR)

Publié le 10/07/2013 - 08:00 , Mis à jour le 16/07/2013 - 12:23

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment