Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Khanty-Mansiysk : Ronde 9

Dernière ligne droite : Karjakin ½-½ Caruana ; Nakamura ½-½ Grischuk ; Jakovenko ½-½ Gelfand ; Giri 1-0 Jobava ; Dominguez ½-½ MVL et Svidler 0-1 Tomashevsky.

Quatrième et dernière étape de la série du Grand Prix 2014-2015 à Khanty-Mansiysk (Russie) du 12 (arrivée) au 27 (départ) mai 2015. Première ronde le 14 mai à 12h, jours de repos les 18 et 23 mai. 40 coups en 2 heures, puis 20 coups en 1 heure, et enfin 15 minutes K.O., avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Ce tournoi suit les trois premières étapes qui ont eu lieu à Bakou, Tachkent et Tbilissi. Fabiano Caruana et Boris Gelfand ont pris la première place du Grand Prix de Bakou; Dmitry Andreikin a remporté Tachkent et Evgeny Tomashevsky Tbilissi. Après trois étapes, Evgeny Tomashevsky mène au classement général avec 252 points. Il est suivi par Shakhriyar Mamedyarov (235 points) et Fabiano Caruana (230 points). Site officiel http://khantymansiysk2015.fide.com avec parties en direct à 12h00 heure française et vidéo.

Le classement du Grand Prix de Khanty-Mansiysk

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Dominguez Perez, Leinier 2734 CUB 5.5/9 X ½ ½ 1 ½ ½ ½   1 ½   ½ 2841 +13
2 Nakamura, Hikaru 2799 USA 5.5/9 ½ X     ½ ½ ½ ½ ½ ½ 1 1 2827 +3
3 Caruana, Fabiano 2803 ITA 5.5/9 ½   X 0 ½ ½   1 ½ 1 ½ 1 2822 +2
4 Jakovenko, Dmitry 2738 RUS 5.0/9 0   1 X ½   1 ½ 0 ½ ½ 1 2795 +7
5 Gelfand, Boris 2744 ISR 5.0/9 ½ ½ ½ ½ X   ½ ½ 1   ½ ½ 2800 +7
6 Karjakin, Sergey 2753 RUS 5.0/9 ½ ½ ½     X ½ 0 ½ 1 ½ 1 2801 +6
7 Giri, Anish 2776 NED 4.5/9 ½ ½   0 ½ ½ X   0 1 1 ½ 2744 -4
8 Grischuk, Alexander 2780 RUS 4.5/9   ½ 0 ½ ½ 1   X ½ ½ ½ ½ 2752 -4
9 Svidler, Peter 2734 RUS 4.0/9 0 ½ ½ 1 0 ½ 1 ½ X 0     2721 -1
10 Tomashevsky, Evgeny 2749 RUS 4.0/9 ½ ½ 0 ½   0 0 ½ 1 X 1   2714 -4
11 Jobava, Baadur 2699 GEO 3.0/9   0 ½ ½ ½ ½ 0 ½   0 X ½ 2641 -6
12 Vachier-Lagrave, Maxime 2754 FRA 2.5/9 ½ 0 0 0 ½ 0 ½ ½     ½ X 2592 -19
Résultats de la ronde 9 du 24 mai 2015 à 12h00
Jakovenko Dmitry 2738 Gelfand Boris 2744 : ½-½ (53) Najdorf 6.h3
Karjakin Sergey 2753 Caruana Fabiano 2803 : ½-½ (85) Semi-Tarrasch
Nakamura Hikaru 2799 Grischuk Alexander 2780 : ½-½ (31) Grünfeld
Giri Anish 2776 Jobava Baadur 2699 : 1-0 (25) Française Rozentalis
Dominguez Leinier 2734 Vachier-Lagrave Maxime 2754 : ½-½ (28) Najdorf 6.f3
Svidler Peter 2734 Tomashevsky Evgeny 2749 : 0-1 (42) Anti-Marshall

En attendant la ronde 9...

Une information circule sur le site de la Fédération Russe des Echecs comme quoi Andrey Filatov - président de la Fédération russe des échecs et vice-président de la Fédération internationale des échecs (FIDE) - aurait décidé de prendre personnellement la tête de l'équipe masculine russe à partir de janvier 2016. «Notre tâche à l'Olympiade 2016 à Bakou est d'au moins gagner une médaille», a-t-il déclaré. Précisons que depuis les récents championnats du monde, l'équipe russe est effectivement sans entraîneur en chef, un poste occupé auparavant par Yuri Dokhoian. Alexander Grischuk et Sergey Karjakain ont été questionnés à ce sujet après leur partie de la ronde 8 en conférence de presse. Voici leurs réponses : Alexander Grischuk : «Pour être honnête, jusqu'à présent, je pense que c'est une blague. Je ne veux pas lui manquer de respect, mais il me semble simplement que Filatov est un homme très occupé et je n'arrive pas à comprendre pourquoi il veut ce job.» Sergey Karjakin : «Je vais attendre le 1er janvier et envoyer à Filatov quelques tests d'échecs. Ce sera intéressant de voir comment il répond...».

A la question : S'il n'y avait pas de conférence de presse, vous commenceriez à analyser seul ou vous rentreriez directement vérifier avec l'ordinateur ?

Alexander Grischuk : «Je pense qu'il est toujours intéressant de discuter avec l'adversaire, même si ça n'a pas de valeur objective, alors que l'ordinateur pourrait montrer tout ce qui est bon. Mais je voudrais savoir ce que pense mon adversaire sur la partie. Parfois vous n'avez pas la moindre idée sur ce qui s'est passé dans la partie, et quand vous commencez à discuter avec votre adversaire, il se trouve qu'il n'en a pas la moindre idée non plus. Et vous vous sentez mieux - après tout, nos adversaires ne sont pas les pires joueurs d'échecs du monde.»

Sergey Karjakin : «Merci, j'ai apprécié votre allusion au sujet de l'adversaire qui n'a pas la moindre idée ! Quant à la question, je pense que je préfère discuter du jeu avec l'adversaire. C'est intéressant, même si vous perdez. Et ensuite, je souhaite voir avec l'ordinateur et  vérifier ce qui était bon et ce qui était mauvais.» Source http://khantymansiysk2015.fide.com

Le résumé des parties de la ronde 9

Dominguez-MVL
Après 17...dxe4
Dominguez-MVL
Après 23...Cf4

Dans une variante avec 6.f3 contre la Sicilienne Najdorf du Français, Leinier Dominguez avait une petite suprise dans la poche. Dans le premier diagramme après 17...dxe4, au lieu de 18.fxe4 et que des victoires noires dans les bases, le Cubain a joué la nouveauté 18.Cd4 qui profite du clouage du pion e5. Le temps de faire le point pour MVL et après 18...Df6 19.Cxe6 Dxe6 20.fxe4 Cdf6 On pouvait envisager aussi 20...Chf6!?. 21.b3 Cxe4!? Une décision courageuse que l'ordinateur repousse rapidement au-delà de sa 3e proposition. 22.Fc4 Df5 1h39-0h48 et une première longue réflexion de la part de Dominguez. 23.Thf1 Cf4, deuxième diagramme. MVL s'est emparé d'un pion, mais la position de ses Cavaliers et de sa Dame semblent instables. 24.Fd3 profite une nouvelle fois d'un clouage, mais les Noirs jouent le seul coup qui ne donne pas d'avantage aux Blancs - selon l'ordinateur toujours - 24...Dg6! avec 1h17-0h39. Il faudra vingt minutes au joueur cubain pour jouer 25.Tg1, sur quoi MVL a répondu a tempo par 25...Df5. Cette fois, c'est pratiquement une heure de réflexion qui a été consommée par Leinier Dominguez avant de revenir par 26.Tgf1. Maxime a évidemment répliqué a tempo par 26...Dg6. 0h27-0h27. 27.Tg1 Df5 28.Tgf1 et ½-½.

Maxime Vachier-Lagrave et Leinier Dominguez | Photo Kirill Merkurev | (DR)
Giri-Jobava
Après 9...Cge7
Giri-Jobava
Après 19.Dd3
Giri-Jobava
Après 24.Fxf5

Baadur Jobava reste fidèle à la variante Rozentalis de la Française avec 3...Cc6 et Anish Giri devait certainement s'y attendre. Toutefois, cette ligne assez peu jouée laisse la place à l'improvisation et dans la position du premier diagramme après 9...Cge7, le Néerlandais a marqué une première pause. Olimpiu G. Urcan pense la même chose et twittait : «Entre les mains de Jobava, même les structures les plus stables de la Caro-Kann et de la Française se métamorphosent rapidement en sables mouvants.» 10.Ce2 0-0 11.Cf4 h6?! Le prix à payer pour empêcher le saut Cg5 semble assez cher. Dans le deuxième diagramme après 19.Dd3, avouez que tout le monde aurait joué 19...Ff5, tout le monde sauf Baadur Jobava qui a répondu par 19...Tf5!?/?!. L'ordinateur a sursauté et a donné l'avantage aux Blancs après 20.f4. La suite a été 20...Fb5!? 21.Dxf5 d3+ à la découverte. 22.Tf2 Tf8 et ici Anish Giri a échangé sa Dame par 23.Fxd3 Txf5 24.Fxf5, comme dans le troisième diagramme. La position est avantageuse pour les Blancs, mais une longue réalisation technique semblait s'annoncer. Le Géorgien va alors se tromper avec 24...De3? et abandonner sur 25.Fe6+ qui gagne le pion d5, le dernier atout des Noirs.

Vue de la ronde 9 du Grand-Prix | Photo Kirill Merkurev | (DR)
Jakovenko-Gelfand
Après 21...Cd3
Jakovenko-Gelfand
Après 26.Tc4
Jakovenko-Gelfand
Après 35...Rg8

Dmitry Jakovenko aussi était opposé à une Sicilienne Najdorf et a préféré une ligne assez à la mode en ce moment, 6.h3. Le Russe délaisse la partie Leko,P (2737)-Mamedyarov,S (2761) Beijing CHN 2013, ½-½ (51) avec 16.Cd5 au lieu de 16.Ca4 et après 16...Fxd5 17.exd5 Df5 18.Fd2 Txc2!? 19.Tc1 Txc1 20.Dxc1 Cc5 21.Fxb4 Cd3 nous obtenons la position du premier diagramme. Le plus surprenant est le temps; 0h56-1h36 ! Jakovenko a pris ici du temps pour choisir entre 22.Dc2 et 22.Dc6+ qui évitent de perdre la qualité. Jakovenko se rend compte qu'il n'a rien obtenu de son ouverture, et 10 minutes plus tard propose une nulle par répétition 22.Dc6+ Dd7 23.Da8+ Dd8 24.Dc6+... Sauf que Boris Gelfand, après une trentaine de minutes de réflexion, a continué par 24...Cd7?. Jakovenko avait prévu le coup et son 25.Te4! semble très fort ! Si les Noirs prennent en b4 la Tour blanche ira porter des menaces sur l'aile-Dame et les pions d6 et a6 tomberont certainement. Boris Gelfand a-t-il été grisé par son avance à la pendule ? Ou alors, voyant sa position au classement du Grand-Prix pas si éloignée que ça de la place du qualifié, Boris a-t-il voulu forcer les événements. Toujours est-il que 25...f5!? n'arrange rien aux affaires des Noirs après 26.Tc4!, deuxième diagramme. 26...e4 27.Dxa6 avec un grand avantage pour Dmitry Jakovenko. 27...Cxb4 28.Dxd6!? a mené à une suite tactique où les Noirs conservent leur Cavalier par 28...Cd3. 29.De6+ Rf8 30.Dxf5+ Rg8 31.De6+ Rf8 32.Dd6+ Rg8 33.De6+ Rf8 34.Dxe4 C3e5 35.Df5+ Rg8, troisième diagramme, avec quatre pions pour la pièce !

Jakovenko-Gelfand
Après 52.Rxd5

36.d6! avec une position gagnante. Cependant, Boris ne dépose pas les armes et «comme dans les livres» vend sa peau le plus chèrement possible, posant piège après piège. Dmitry Jakovenko prend du temps, sans doute trop et, dans la position du diagramme ci-contre, les Noirs jouent 52...Dd4+!! et le Roi noir est pat après 53.Rxd4. Un exemple rare à ce niveau d'une «Dame folle», si  53.Re6 Df6+! 54.Rd5 Dd4+ 55.Rc6 Db6+! 56.Rd5 Dd4+!. De cette partie nous pouvons tirer deux enseignements précieux : 1. une partie n'est jamais gagnée avant l'abandon de l'adversaire et 2. il faut se battre jusqu'au bout, même quand tout semble perdu !

Boris Gelfand a déclaré en conférence de presse qu'il avait étudié cette variante avec son secondant Alexander Huzman et prévu de prendre la nulle, quand soudain il a changé d'avis sur l'échiquier. «C'est un des problèmes des échecs modernes» a ajouté Gelfand. «Le premier coup après une profonde analyse à la maison est souvent une erreur.» Malgré une longue réflexion Gelfand a raté 25.Tе4! et voulait même abandonner sur-le-champ. Il s'est cependant forcé pour continuer à se battre. «C'est un miracle que je ne perde pas tout de suite», a dit Boris en souriant.

Boris Gelfand | Photo Kirill Merkurev | (DR)
Karjakin-Caruana
Après 48...Re6
Karjakin-Caruana
Après 71.e7
Karjakin-Caruana
Après 85...Rd3

Premier diagramme, petit moment de flottement au 48e coup de la partie entre Sergey Karjakin et Fabiano Caruana. Dans la position du diagramme, Karjakin a arrêté les pendules, appelé l'arbitre et demandé la nulle pour triple répétition de la position. Le site officiel annonce d'abord nulle, mais Fabiano Caruana n'est pas d'accord. Plusieurs minutes de discussion avec les arbitres plus tard, il s'avère que l'Italo-Américain a raison et la partie a repris ! Un incident très rare à ce niveau. Apparemment 59...Re6?! au lieu de 59...Fe1! laisse échapper le gain, mais 63.Rb4?! au lieu de 63.Rb3! laisse échapper la nulle, mais en réalité personne ne semblait comprendre quoi que ce soit à cette fin de partie. Dans le deuxième diagramme, il faut gagner un temps pour gagner une petite chance de l'emporter et Fabiano Caruana joue 71...Fb4+! 72.Rxb4 g1=D 73.e8=D Dxd4+ 74.Ra5 De5 75.Dc8 d4+ 76.Rb4 d3. Selon les tables de Nalimov c'est nulle. Il reste à Karjakin à trouver les bons coups :) 77.Dh3! Celui-là en est un ! 77...Re4 78.Dh1! Rd4 79.Da1+, etc. jusque dans la position du troisième diagramme avec un second pat dans cette neuvième ronde !

Après la ronde 9, Sergey Karjakin n'était pas content d'avoir dû continuer de jouer après que les deux joueurs ont signé la feuille de partie pour un match nul. Galiya, la femme de Karjakin, était quant à elle encore plus virulante sur son compte Instagram : «Nous étions prêts à faire appel ! ️Ne vous inquiétez pas, nous défendons nos droits !» La photographe Maria Emelianova, sur twitter, ‏assénait même un : «Caruana s'est révélé être une personne qui ne respecte pas sa propre signature.»

Sergey Karjakin | Photo Kirill Merkurev | (DR)

Extrait du classement du cycle Grand-Prix après la ronde 9

Nom 1 2 3 Total
1 Fabiano Caruana 155 75 140 370
2 Hikaru Nakamura 82 125 140 347
3 Evgeny Tomashevsky 82 170 25 287
4 Boris Gelfand 155 15 80 250
5 Dmitry Jakovenko 30 140 80 250
6 Sergey Karjakin 82 75 80 237
7 Shakhriyar Mamedyarov 35 125 75 235
8 Leinier Dominguez Perez 10 75 140 225

Ce quatrième tournoi qui conclut le cycle du Grand-Prix 2014/2015 est particulièrement important; le vainqueur et le deuxième du classement final étant automatiquement qualifiés pour le Tournoi des Candidats dont le vainqueur affrontera Magnus Carlsen pour le titre de Champion du Monde.


Publié le 24/05/2015 - 11:00 , Mis à jour le 25/05/2015 - 08:18

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (6)

  • euphorbe

    Belle réaction de Tomashevsky qui essaye de revenir dans la course .
    C'est peut etre déja mission impossible malgrés le fait qu'il lui reste un Gelfand en dent de scie et un français aux abois.
    De toute façon ca ne dépend plus de lui.
    Mais Caruana et Nakaruma qui vont jouer ensemble n'ont pas une ronde finale des plus facile.
    On verra déja plus clair aprés la dixiéme.

    25/05/2015 11:01
  • Bamboklat

    Magnifique la façon dont Guelfand a sauvé le draw avec cette Dame Folle !

    24/05/2015 23:17
  • Orque83

    Comme c'est "réconfortant" de constater que, même au plus haut niveau certaines erreurs impossibles à commettre sont réalisées avec brio...merci à Fabiano et Dmitry; bravo à Boris - encore un Papy qui fait de la résistance - et à Sergey.

    24/05/2015 19:26
  • PRINCECAT

    Tous les coups sont de Dominguez Lenier sont jouer à tempo contre MVL! à ce niveau c'est plutôt rare....

    24/05/2015 12:44
  • PRINCECAT

    Je le sens pas aujourd'hui MVL! Dominguez a joué le coup peu commun 13.Ca4 au lieu de Ce2, et je pense qu'il a une préparation de derrière les fagots.

    24/05/2015 12:14