Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Ronde 4

Victoires de Svidler, Caruana et Wang Hao. Morozevich reste en tête du classement.

La FIDE et la société Agon organisent une série de 6 Grand-Prix entre Septembre 2012 et Septembre 2013. Le Grand-Prix de Tashkent, deuxième de la série, a lieu du 21 Novembre au 5 Décembre 2012 en Ouzbékistan. Site officiel : http://tashkent2012.fide.com, avec parties en direct à partir de 10h00

La première étape s'est déroulée à Londres et a vu la victoire conjointe de Veselin Topalov, Boris Gelfand et Shakriyar Mamedyarov. Vugar Gashimov, qui devait participer à cette série, a mis sa carrière en suspens en raison de problèmes de santé. Il est remplacé par Gata Kamsky. Dans ce tournoi fermé chaque joueur affronte tous les autres successivement. L'ordre des rencontres sera déterminé lors du tirage au sort pendant la cérémonie d'ouverture.

Les parties se disputent à la cadence FIDE de 120 minutes pour les 40 premiers coups, puis 60 minutes pour 20 coups et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, avec un ajout de 30 secondes par coup à partir du 61e coup.

  joueur Elo Ti Age Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 Perf Chg
1 Morozevich, Alexander 2748 gm 35 RUS 3.0/4 X = . . 1 . . . = . . 1 2958 +11
2 Mamedyarov, Shakhriyar 2764 gm 27 AZE 2.5/4 = X . . . = = 1 . . . . 2825 +3
3 Karjakin, Sergey 2775 gm 22 RUS 2.5/4 . . X = . = . . . . 1 = 2825 +2
4 Wang, Hao 2737 gm 23 CHN 2.5/4 . . = X . . . . . = = 1 2846 +6
5 Caruana, Fabiano 2786 gm 20 ITA 2.5/4 0 . . . X . . = 1 . . 1 2847 +3
6 Kasimdzhanov, Rustam 2696 gm 33 UZB 2.0/4 . = = . . X . . . = = . 2751 +3
7 Leko, Peter 2732 gm 33 HUN 2.0/4 . = . . . . X . = = = . 2745 +1
8 Svidler, Peter 2747 gm 36 RUS 2.0/4 . 0 . . = . . X = 1 . . 2760 +1
9 Gelfand, Boris 2751 gm 44 ISR 1.5/4 = . . . 0 . = = X . . . 2666 -4
10 Ponomariov, Ruslan 2741 gm 29 UKR 1.5/4 . . . = . = = 0 . X . . 2641 -6
11 Dominguez Perez, Leinier 2726 gm 29 CUB 1.5/4 . . 0 = . = = . . . X . 2648 -4
12 Kamsky, Gata 2762 gm 38 USA 0.5/4 0 . = 0 0 . . . . . . X 2439 -15

résultats DE LA RONDE 4

Joueur Elo   Joueur Elo
Kamsky Gata 2762 - Wang Hao 2737 : 0-1 (58) Catalane ouverte
Kasimdzhanov Rustam 2696 - Karjakin Sergey 2775 : ½-½ (25) Gambit Dame accepté
Leko Peter 2732 - Dominguez Leinier 2726 : ½-½ (30) Nimzo-Indienne
Svidler Peter 2747 - Ponomariov Ruslan 2741 : 1-0 (44) Partie écossaise
Morozevich Alexander 2748 - Mamedyarov Shakhriyar 2764 : ½-½ (55) Slave d'échange
Caruana Fabiano 2786 - Gelfand Boris 2751 : 1-0 (59) Sicilienne Rossolimo
Morozevich-Mamedyarov après 14...Fxh2+

La partie entre Morozevich et Mamedyarov est l'attraction de cette quatrième ronde. Les deux joueurs au style agressif font le spectacle dès les premiers coups. Dans la position ci-contre, Mamedyarov répond de manière spectaculaire à la nouveauté 14.Tb3 concoctée par Morozevich (la partie Stefanova-Romanenko, jouée il y a seulement quelques jours dans le Championnat du Monde féminin, s'était poursuivie par 14.g3). L'Azeri décide de sacrifier une pièce par 14...Fxh2+!. Après 15.Rh1 De7 16.g3 Cg4 17.Fc5 Df6 18.Cf4 Cxf2+ Txf2 19.Fxg3, les Noirs ont obtenu 3 pions pour la pièce. Les Noirs obtiennent un 4e pion pour la pièce après 22...Fxf4 23.exf4 Dxf4. La position est compliquée et très difficile à évaluer. L'initiative est clairement en faveur des Blancs, surtout après que les Noirs ont joué 25...O-O. Leurs deux Tours sont actives, le pion passé "c" est une menace à ne pas négliger et surtout, les Noirs n'ont pas de contre-jeu. La Tour f8 devant attendre le 47e coup pour enfin bouger. Entre temps, les Noirs ont rendu un pion pour trouver de l'activité. Après un beau combat, la partie s'achève par une nulle 55e coup.

Partie sans émotion entre Kasimdzhanov et Karjakin. Dans un Gambit Dame accepté, les joueurs échangent rapidement les pièces, jusqu'à se retrouver au 25e dans une finale avec Tour et 4 pions à l'aile-Roi de chaque côté. La nulle est logiquement conclue, malgré seulement 15 minutes restantes aux Blancs.

Partie similaire entre Peter Leko et Leinier Dominguez Perez. Malgré la nouveauté du Hongrois (14.dxe6, 14.Fxe4 avait auparavant été joué dans une partie entre Alina et Erwin L'Ami, 0-1 en 42 lors de l'open de Reykjavik en 2012), le Cubain n'est pas désarçonné. Les pièces s'échangent, et la partie se termine par un sacrifice de Peter Leko qui force l'échec perpétuel.

Svidler-Ponomariov, 38.Tf1

Svidler et Ponomariov ont suivi la partie Bruzon-Fressinet (nulle en 31 coups, Olympiades 2012) jusqu'au 12e coup où les Blancs ont joué 12.Ff4 là où le joueur cubain avait préféré 12.Fe3. Les Blancs effectuent le grand roque au 13e coup; les Noirs ayant effectué le petit roque, on a une situation où chaque camp va se lancer à l'assaut sur une aile. Ce sont les Blancs qui remportent cette course après 21.g5. Les Noirs auront beau échanger les Dames au 25e coup, les Blancs gardent l'initiative. Ils poursuivent leur offensive par 29.f4 puis 30.e5, pendant que le Roi noir entreprend un périple pour capturer le pion h6 et revenir ensuite (29...Rh7, 30...Rxh6, 31...Rg7, 32...Rf8). Svidler en profite pour optimiser le placement de ses pièces et sacrifier temporairement un pion pour se créer un pion passé sur la colonne "h". Finalement, Ponomariov va commettre une faute (voir le diagramme ci-contre) en libérant le pion "e", avec 38...Th6? et Svidler saute sur l'occasion de prendre le point par 39.e6! Te7 (Si 39...Txe6 40.Ff5 gagne une qualité) 40.exf7 Cf6 41.Tg6 Txg6 42.hxg6 Ch5 43.Th1 Te5 44.Fe2 1-0

Caruana-Gelfand après 12.Fd5

Le récent finaliste du Championnat du Monde, Boris Gelfand (44 ans), était opposé avec les pièces noires à Fabiano Caruana (20 ans) pour un choc des générations.

C'est l'Israélien qui innove le premier avec 9...Fb7. Jusqu'à aujourd'hui la majorité des parties ayant atteint cette position s'étaient poursuivies par 9...Cc6. Alors que grâce à sa préparation, Gelfand est censé maîtriser la position, il joue l'étrange 11...Ca5, que son adversaire contre par 12.Fd5 (voir diagramme). Bien sûr, le Fou est imprenable (12...exd5 13.exd5+ Fe7 14.d6). Les Noirs se retrouvent avec un pion très faible en d4 et un Roi au centre, ce qui permet à l'Italien de prendre l'avantage.

Caruana-Gelfand après 55.c6

Malgré une position nettement inférieure, les Noirs vont continuer à jouer, confortés par le jeu hésitant de Caruana qui peine à convertir son avantage. Dans une finale Fou contre Cavalier dans laquelle ils disposent d'un pion de plus, les Blancs vont commettre des erreurs qui permettent aux Noirs d'obtenir une position nulle. Dans la position ci-contre, les Noirs peuvent obtenir la nulle après 55...Cd6+ (56.Rd3 a2 57. Rc2 Cf5 58.Rb2 Cxh4 59.Rxa2 Rd6 Les Blancs vont perdre le pion "c" et il ne restera plus aux Noirs qu'à échanger le pion "h" contre le pion "g" des Blancs, voire sacrifier leur Cavalier contre ce pion). Pourtant, l'expérimenté Gelfand va se tromper et jouer 56.Rd6?, qui perd comme le montre la suite de la partie, les Blancs parviennent à capturer le pion "h" et à s'assurer 2 pions passés à l'aile Roi qui emportent la décision.

Début de tournoi catastrophique pour Gata Kamsky qui a subi sa 3e défaite en 4 parties.  Opposé aujourd'hui à Wang Hao, il dépense beaucoup de temps dans l'ouverture et après 9 coups il accusait déjà 1 heure de retard à la pendule ! Les Blancs ont 2 pions de retard, mais ils empêchent le petit roque noir. Wang Hao résout ce problème en jouant 12...O-O-O, ce qui permet à Kamsky de récupérer un pion après 13.Cxc4. Les Noirs conservent cependant l'avantage, ils ont un pion de plus et les Blancs ont peu de contre-jeu. Les Noirs ont l'avantage de la position et à la pendule, mais Wang Hao ne va pas jouer les coups les plus précis, ce qui permet à Kamsky de revenir dans la partie.

Kamsky-Wang Hao après 45...Rb7

Alors qu'il était parvenu à passer le contrôle de temps et à obtenir une position égale en dépit du pion de moins, Kamsky va ruiner ses chances en jouant mal la finale. Dans la position du diagramme ci-contre, les Blancs conservaient des chances de nulle en jouant 46.Re4!. Kamsky va lui préférer 46.Re6?, mais avec 46...b4 les Noirs poussent leur pion sans se préoccuper de leur Cavalier sur la case a8. Kamsky ne pourra résister à la poussée des 2 pions passés liés, et s'inclinera au 58e coup.

 

Leinier Dominguez Perez | Photo tashkent2012.fide.com (DR)

Publié le 26/11/2012 - 02:45 , Mis à jour le 04/12/2012 - 15:41

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment