Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Tbilissi : Ronde 10

Evgeny Tomashevsky «le Professeur» remporte le Grand-Prix de Tbilissi une ronde avant la fin. Maxime Vachier-Lagrave annule face à Dmitry Jakovenko.

La troisième étape de la série Grand Prix 2014-2015 a lieu à Tbilissi (Géorgie) du 14 au 27 février 2015. Ce tournoi suit la première et deuxième étape qui ont eu lieu à Bakou  et à Tachkent en 2014. Fabiano Caruana et Boris Gelfand ont pris la première place du Grand Prix de Bakou, Dmitry Andreikin celle de Tachkent. Après deux étapes Fabiano Caruana mène au classement général avec 230 points. Il est suivi par Hikaru Nakamura (207 points) et Dmitry Andreikin (190 points). Site officiel http://tbilisi2015.fide.com avec parties en direct et vidéo.

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Tomashevsky, Evgeny 2716 RUS 7.5/10 X ½   ½ 1 1 ½ 1 1 1 ½ ½ 2940 +29
2 Jakovenko, Dmitry 2733 RUS 6.0/10 ½ X ½ ½   ½ 1 ½ 1 ½ ½ ½ 2820 +12
3 Radjabov, Teimour 2731 AZE 5.5/10   ½ X ½ ½ ½ ½ ½ ½ 1 ½ ½ 2783 +7
4 Dominguez Perez, Leinier 2726 CUB 5.0/10 ½ ½ ½ X ½ ½   ½ 0 ½ ½ 1 2740 +2
5 Kasimdzhanov, Rustam 2705 UZB 5.0/10 0   ½ ½ X 1 ½ ½ ½ 0 1 ½ 2748 +6
6 Mamedyarov, Shakhriyar 2759 AZE 5.0/10 0 ½ ½ ½ 0 X ½ 1 0 1   1 2742 -2
7 Giri, Anish 2797 NED 5.0/10 ½ 0 ½   ½ ½ X ½ ½ ½ 1 ½ 2740 -8
8 Vachier-Lagrave, Maxime 2775 FRA 4.5/10 0 ½ ½ ½ ½ 0 ½ X 1   ½ ½ 2697 -11
9 Jobava, Baadur 2696 GEO 4.5/10 0 0 ½ 1 ½ 1 ½ 0 X 0 1   2713 +3
10 Grischuk, Alexander 2810 RUS 4.5/10 0 ½ 0 ½ 1 0 ½   1 X ½ ½ 2697 -16
11 Svidler, Peter 2739 RUS 4.0/10 ½ ½ ½ ½ 0   0 ½ 0 ½ X 1 2670 -10
12 Andreikin, Dmitry 2737 RUS 3.5/10 ½ ½ ½ 0 ½ 0 ½ ½   ½ 0 X 2639 -13
Résultats de la Ronde 10 du 26 février 2015 à 12h
Radjabov Teimour 2731 - Giri Anish 2797 : ½-½ (53) Petrov
Dominguez Perez Leinier 2726 - Mamedyarov Shakhriyar 2759 : ½-½ (54) Najdorf
Svidler Peter 2739 - Grischuk Alexander 2810 : ½-½ (22) Grünfeld
Vachier-Lagrave Maxime 2775 - Jakovenko Dmitry 2733 : ½-½ (30) Berlinoise
Kasimdzhanov Rustam 2705 - Jobava Baadur 2696 : ½-½ (33) Slave
Andreikin Dmitry 2737 - Tomashevsky Evgeny 2716 : ½-½ (47) Noteboom

En attendant le début de cette dixième ronde, nous tenons à remercier Maria Emelianova qui nous a offert la possibilité d'illustrer la majeure partie des articles de ce dossier avec ses photos. Maria est née à Ekaterinbourg, en Russie, elle est Maître FIDE féminin et a travaillé environ un an avec Alexander Roshal pour le magazine d'échecs "64". Le travail de Maria en tant que photographe échiquéen a commencé à l'Olympiade de Khanty-Mansiysk en 2010. «C'était juste un passe-temps, mais c'est en quelque sorte devenu un travail intéressant.» Vous pouvez suivre Maria Emelianova sur Instagram, Facebook et Twitter.

Maria Emelianova | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)
Svidler-Grischuk
Après 17.Cxe4
Radjabov-Giri
Après 30.Td7
Andreikin-Tomashevsky
Après 38...Db4
  • A deux rondes de la fin, les joueurs se divisent généralement en plusieurs groupes : ceux qui jouent encore pour quelque chose, ceux qui ne jouent plus pour grand-chose et ceux qui hésitent entre les deux. Peter Svidler et Alexander Grischuk font évidemment partie du groupe qui n'attend plus rien. Ils ont donc annulé très rapidement en suivant la partie Svidler-MVL de la ronde 4 jusqu'au 14e coup puis, dans la position du diagramme de gauche après 17.Cxe4, un sacrifice pour la nulle par 17...Fxh3 18.gxf3 Cf3+ 19.Rg2, la finesse se trouve là, si les Blancs jouent 19.Rh1? les Noirs prennent l'avantage par 19...Dd7 20.Rg2 Ch4+ 21.Rh2 Tad8. Donc, 19... Ch4+ 20.Rg1 Cf3+ 21.Rg2 Ch4+ 22.Rg1 Cf3+ ½-½
  • Teimour Radjabov aurait sans doute aimé jouer pour le gain, mais la défense Petrov plantée par Anish Giri laissait peu de chances d'obtenir un résultat positif. Surtout que dans la ligne suivie les nulles tombaient comme s'il en pleuvait. Dans le diagramme central après 30.Td7, il aurait fallu une grosse faute pour faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre. D'ailleurs, sur 30...Dc5+ Rh2, Giri pouvait mettre un terme à la rencontre par 31...Dh5+ 32.Rg1 et répétition. Le Néerlandais cependant a souhaité jouer encore un peu avec 32...Te8!?, mais l'Azéri n'est pas d'accord, alors 33.Dg4, échange des Dames, échange des pions de l'aile-Dame et nulle au 53e coup. En conférence presse, Teimour Radjabov a confirmé ce que nous pensions; il espérait une ouverture un peu plus dynamique avec des chances de gain.
     
  • Alors que nous nous attendions à une ouverture très solide de la part d'Evgeny Tomashevsky, voilà que le Russe se lance dans la variante Noteboom ! Cette ligne de jeu, inventée par Daniël Noteboom (1910-1932), un joueur néerlandais prometteur mort à seulement 21 ans, abandonne totalement le centre pour obtenir deux pions passés liés sur l'aile-Dame. Cette audace aurait pu être sévèrement punie par Dmitry Andrekin. Tomashevsky ayant dû sacrifier une pièce pour détruire en partie seulement l'énorme centre de pions blancs, dans la position du diagramme de droite après 38...Db4, les Blancs pouvait prendre une avantage pratiquement décisif par 39.c7! Tc8 40.Dc6! Dxf4+ 41.Cg3. Les Tours noires sont liées à la première rangée et le duo de pions a4 et b3 n'est plus soutenu. Toutefois, Evgeny Tomashevsky a la chance que son adversaire manque de temps et Dmitry Andreikin a joué 39.Fa3?! Db6 40.c7?! un coup trop tard ! Le pion c7 va tomber et les Tours noires sont libres de revenir en jeu. Les Blancs conservent un avantage, mais la partie va s'achever par une nulle, un résultat suffisant pour permettre à Evgeny Tomashevsky de remporter ce Grand-Prix de Tbilissi une ronde avant la fin ! Une performance inattendue pour celui que l'on surnomme «le Professeur». Dernière ronde à 10h.
Dmitry Andreikin | Photo Maria Emelianova | (DR)
MVL-Jakovenko
Après 17.f4
MVL-Jakovenko
Après 23...Tef8
MVL-Jakovenko
Après 28.Txe4

Face à la Berlinoise de Dmitry Jakovenko, Maxime Vachier-Lagrave a repris une variante qu'il joue souvent avec 4.d3. Le Français innove sur sa partie Vachier Lagrave,M (2757)-Giri,A (2784) Wijk aan Zee NED 2015, 1-0 (33), avec 11.a4 au lieu de 11.Cxb6, avant d'obtenir la position du premier diagramme après 17.f4. Ici, apparemment, le coup joué par les Noirs, 17...e4?!, pose des problèmes à Jakovenko après 18.dxe4 dxe4 19.f5! et le Fou noir en g4 est maintenant dans une situation inconfortable. 19...f6!? 20.Tf4 Fh5 21.Dh4 Ff7 22.Txe4 avec un pion de plus pour les Blancs. Dmitry Jakovenko a continué par 22...b5 avant que MVL ne joue 23.Tb4 avec attaque sur le pion b6, et les Blancs ont joué 23.a5 et après 23...Tfe8 nous arrivons dans le deuxième diagramme. 0h25-0h34. Les Blancs sont mieux, mais jusqu'à quel point ? Difficile à dire, et encore plus après l'inattendu 24.Te1!?, alors que les commentateurs du direct proposaient 24.Fd4. Pourquoi MVL abandonne-t-il son pion a5 ? C'est une bonne question... Vous en voulez une autre ? Pourquoi les Noirs n'ont-ils pas pris le pion a5 et joué 24...Dd5 ? Nous n'en savons absolument rien, mais comme cela a coûté 10 minutes à Dmitry il y a forcément une bonne raison. 0h20-0h24. 25.Fd4 Dxf5 26.b4 Txe4 27.Dxe4 Dxe4 28.Txe4 bien, finalement ça va faire nulle. Troisième diagramme. 28...Te8 29.Txe8+ Fxe8 30.Rf2 Rf7 ½-½.

Maxime Vachier-Lagrave | Photo Maria Emelianova | (DR)
Kasimdzhanov-Jobava
Après 20.bxc3
Kasimdzhanov-Jobava
Après 25...Rh8
Kasimdzhanov-Jobava
Après 28...Txc4

Le premier diagramme montre bien que Baadur Jobava a repris des chemins escarpés après 3 parties «normales». Un pion de moins, une phalange de pions blancs enfoncée dans sa position, dont une épine en e6 qui doit faire mal. Nonobstant, Jobava reste Jobava et avec lui tout est possible. Ainsi, le Géorgien a poursuivi par 20...Cxe6!, sans doute la meilleure chance de pêcher en eau trouble. 21.fxe6 Dc5+ 22.Ce3 g5, la pointe. 23.Rf2!? gxf4 24.gxf4 Cc7 25.Tg1+ Rh8, comme dans le deuxième diagramme. Les Blancs ont conservé leur pion de plus, mais la position de leur Roi offre quelques chances aux Noirs. Surtout que, comme toujours, Baadur Jobava a joué très vite et possède encore 55 minutes à la pendule contre 8 pour Rustam Kasimdzhanov. 26.c4?! Td4 27.Dxf5 Dxf5 28.Cxf5 Txc4, troisième diagramme. Et là, les Blancs pouvaient gagner par 29.Ce7! Fg6 30.f5, mais Rustam Kasimdzhanov va jouer 29.Ch6??, offrant l'occasion à Baadur Jobava de prendre un avantage décisif par 29...Txf4+ 30.Re1 Fg6 31.Cf7+ Rg7 32.Cd6 Txa4 33.Rf2 et avec deux pions de plus les Noirs auraient dû l'emporter, mais le Géorgien, pour une raison inconnue, accepte la nulle !?

Selon Maria Emelianova, il y a une très belle histoire derrière la nulle entre Kasimdzhanov et Jobava, qui vient du Grand-Prix de Tashkent. La photographe a promis de nous la révéler bientôt. «Stay tuned!»

  • Voilà l'histoire : Lors du Grand-Prix de Tashkent Baadur Jobava a perdu une quantité d'argent assez importante et ne s'en est rendu compte que bien plus tard. Juste au cas où, il a appelé la réception, qui lui a répondu qu'ils n'avaient rien trouvé. Baadur était couché sur son lit lorsque quelqu'un a frappé à la porte. C'était Rustam Kasimdzhanov, qui lui demande : «Vous avez perdu quelque chose ?» Baadur lui répond que oui et Rustam lui dit d'attendre un moment. Il repart et revient une minute plus tard avec l'argent. Baadur est surpris, demande si c'est un rêve, et Rustam Kasimdzhanov lui répond : «Non, c'est ma femme qui l'a trouvé !» Sur sa page Facebook, Baadur Jobava termine son récit par : «Ainsi, il y a de l'espoir dans le monde aussi longtemps que des personnes comme ça y vivent ! Merci les gars !» Coïncidence, leur duel sur l'échiquier se déroulait le même jour et Jobava a gagné. On peut donc imaginer que cette nulle généreusement accordée dans une position gagnante (après avoir été perdante), était une bonne occasion pour Jobava de remercier Kasimdzhanov.
Rustam Kasimdzhanov et Baadur Jobava | Photo Maria Emelianova | (DR)

Publié le 26/02/2015 - 11:30 , Mis à jour le 07/03/2015 - 08:46

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (3)

  • diagana

    Merci europeechecs. C'est vrai c'est une belle histoire. Mais sur le plan strictement sportif, ça laisse un peu perplexe. Si on se met à se faire des cadeaux sur l'échiquier parce qu'on s'aime bien !

    07/03/2015 18:36
  • EuropeEchecs

    @diagana : Il suffisait de demander et voilà c'est dans l'article de la ronde 10 :)

    07/03/2015 08:47
  • diagana

    I am always staying tuned ! Alors quelle est cette très belle histoire derrière la nulle entre Kasimdzhanov et Jobava ? A moins que finalement cette histoire ne soit pas si belle sur le plan sportif (renvoi d'ascenseur) ?

    07/03/2015 07:02