Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Grand Prix de Tbilissi : Ronde 8

Deuxième victoire consécutive pour Baadur Jobava. Le jeu entreprenant de MVL n'a pas été récompensé et le Français s'incline face à Evgeny Tomashevsky.

La troisième étape de la série Grand Prix 2014-2015 a lieu à Tbilissi (Géorgie) du 14 au 27 février 2015. Ce tournoi suit la première et deuxième étape qui ont eu lieu à Bakou  et à Tachkent en 2014. Fabiano Caruana et Boris Gelfand ont pris la première place du Grand Prix de Bakou, Dmitry Andreikin celle de Tachkent. Après deux étapes Fabiano Caruana mène au classement général avec 230 points. Il est suivi par Hikaru Nakamura (207 points) et Dmitry Andreikin (190 points). Site officiel http://tbilisi2015.fide.com avec parties en direct et vidéo.

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Perf. +/-
1 Tomashevsky, Evgeny 2716 RUS 6.0/8 X ½     ½ 1 1 ½ 1 1 ½   2947 +24
2 Jakovenko, Dmitry 2733 RUS 5.0/8 ½ X   ½ 1 ½ 1 ½ ½     ½ 2841 +12
3 Kasimdzhanov, Rustam 2705 UZB 4.5/8     X ½ ½ 1   ½ 0 ½ 1 ½ 2802 +11
4 Radjabov, Teimour 2731 AZE 4.5/8   ½ ½ X   ½ ½ ½ 1 ½ ½   2785 +6
5 Giri, Anish 2797 NED 4.0/8 ½ 0 ½   X   ½   ½ ½ 1 ½ 2738 -7
6 Mamedyarov, Shakhriyar 2759 AZE 4.0/8 0 ½ 0 ½   X 0   1 1   1 2737 -2
7 Jobava, Baadur 2696 GEO 4.0/8 0 0   ½ ½ 1 X 1 0   1   2751 +6
8 Dominguez Perez, Leinier 2726 CUB 4.0/8 ½ ½ ½ ½     0 X   ½ ½ 1 2729 +0
9 Grischuk, Alexander 2810 RUS 3.5/8 0 ½ 1 0 ½ 0 1   X     ½ 2691 -14
10 Vachier-Lagrave, Maxime 2775 FRA 3.0/8 0   ½ ½ ½ 0   ½   X ½ ½ 2651 -14
11 Svidler, Peter 2739 RUS 3.0/8 ½   0 ½ 0   0 ½   ½ X 1 2648 -10
12 Andreikin, Dmitry 2737 RUS 2.5/8   ½ ½   ½ 0   0 ½ ½ 0 X 2614 -13
Résultats de la Ronde 8 du 23 février 2015 à 12h
Dominguez Perez, Leinier 2726 - Jakovenko, Dmitry 2733 : ½-½ (34) Berlinoise
Svidler, Peter 2739 - Jobava, Baadur 2696 : 0-1 (31) Caro-Kann
Vachier-Lagrave, Maxime 2775 - Tomashevsky, Evgeny 2716 : 0-1 (91) Anti-Marshall
Kasimdzhanov, Rustam 2705 - Andreikin, Dmitry 2737 : ½-½ (31) Chebanenko
Giri, Anish 2797 - Grischuk, Alexander 2810 : ½-½ (39) Grünfeld
Radjabov, Teimour 2731 - Mamedyarov, Shakhriyar 2759 : ½-½ (24) Gambit Dame
Mamedyarov et Radjabov ont été renvoyés dos à dos | Photo Maria Emelianova | (DR)
  • La journée a débuté par une non-surprise : une nulle rapide entre Teimour Radjabov et Shakhriyar Mamedyarov. Les Azéris ayant l'habitude de travailler ensemble, il est rare de les voir jouer pour le gain les uns contre les autres.
     
  • Le duel Rustam Kasimdzhanov et Dmitry Andreikin, sur le thème de la Slave Chebanenko avec 4...a6, s'est déroulé exclusivement sur l'aile-Dame. Une fois complètement vidée de ses pions, les quatres échangées, la finale de Dame et Cavalier, avec une structure de pions symétrique sur l'aile-Roi, a évidemment débouché sur la nulle.
Giri-Grischuk
Après 31...f5

Juste à côté, Alexander Grischuk, après deux défaites consécutives, avait envie de mettre un terme à l'hémorragie. Pour cela, opposé à Anish Giri, les deux joueurs ont d'abord suivi une rencontre Tomashevsky,E (2701)-Grischuk,A (2797) Baku AZE 2014, ½-½ (32), jusqu'au 27e coup, avant que le Néerlandais ne change avec 28.Cd3 au lieu de 28.Fc2. 28...Fc3 29.Rg2 et le simple 29...Rg7 a coûté plus de 27 minutes à Grischuk. 30.f4 h6 31.g4 h5. Comme dans le diagramme ci-contre. 1h25-0h25. 32.gxf5 Cd6 33.Rf3 Rf6 après 15 minutes et seulement 10 restantes. 34.Cf2 avec encore 1h12 ! Cependant, la nulle sera signée au 39e coup.

 

Alexander Grischuk a déclaré : «Je ne comprends pas vraiment la jeune génération. Je joue mal ici [à Tbilissi], je gaffe à gauche et à droite, et au lieu d'aller au combat, Anish a juste suivi une longue ligne d'une de mes parties [Tomashevsky,E (2701)-Grischuk,A (2797) Baku AZE 2014,½-½ (32)] qui conduit à une finale nulle.» Anish Giri : «Je ne comprends pas. Je n'avait pas envie de jouer cette ligne de m...., je voulais quelque chose avec les Blancs pour me battre. C'était vraiment inattendu.» Pas très content, Giri a commencé par dire : «Je ne comprends pas la vieille génération. Leur temps est compté, ils ne sont toujours pas champion du monde.»  Le Néerlandais a rapidement poursuivi : «Mais bon, c'est clair que quelque chose s'est mal passé dans ma préparation; Je n'ai pas eu de chance de gain. Ca ne faisait pas partie du plan de suivre la partie de Tomashevsky, mais c'est ce qui s'est passé.»

Evgeny Tomashevsky : «Il y a trois joueurs qui sont vraiment difficiles à battre : Svidler sur la Grünfeld, Kramnik sur la Berlinoise et Carlsen partout.» Cela dit, Evgeny Tomashevsky n'est pas facile à battre non plus, même lorsqu'il a les Noirs. Sa dernière défaite remonte au 11 avril 2014, lors du 21e championnat de Russie, face à Alexander Grischuk. Maxime Vachier-Lagrave et Tomashevsky ne se sont rencontrés qu'une seule fois, à Bienne 2010, nulle en 38 coups sur une Espagnole Breyer. Il reste quatre rondes à jouer et seulement 2 points séparent le premier du 11e. Tout est donc possible.

MVL-Tomashevsky
Après 17.d4
MVL-Tomashevsky
Après 23.Dc2
MVL-Tomashevsky
Après 31...h5

Dans une ligne de l'Anti-Marshall, MVL a préféré s'éloigner des suites trop connues de son adversaire et s'est tourné vers l'ancien 10.Fd2 qui permettait de retrouver des parties Matulovic,M-Reshevsky,S Maribor 1967, Ciric,D-Geller,E Amsterdam 1970, Ljubojevic,L (2615)-Smejkal,J (2600) Amsterdam 1975 et autre Smagin,S (2500)-Geller,E (2525) Moscow 1986. Evgeny Tomashevsky abandonnera d'ailleurs cette dernière avec 12...Fc8 au lieu de 12...Fa8. La partie a continué par 13.b5 axb5 14.axb5 Txb5 15.Ta8 Tb8 16.Txb8 Cxb8 17.d4, du premier diagramme. 1h33-1h10. 17...exd4 18.Cxd4 c5 19.Cf3 Cc6 20.Fc3 Fe6 21.Cbd2 d5 22.Cg5 Fg4 et maintenant Maxime va prendre 30 minutes pour jouer le 23.Dc2 du deuxième diagramme. La réponse de Tomashevsky fuse, 23...c4 et les Blancs répliquent a tempo par 24.Cxc4!? dxc4 25.Fxc4 Cd7 avec deux pions pour le Cavalier et un pion passé sur la colonne "b". MVL a aussi concocté une autre idée pendant sa longue réflexion. 26.Cxf7!? Txf7 27.Fxf7+ Rxf7 28.Fxg7!? Rxg7 29.Dxc6 Ce5 30.Dc3 Ff6 31.Dg3 h5, troisième diagramme. 32.h3 h4! avec toutefois une position noire largement supérieure.

MVL-Tomashevsky
Après 40...Fc4
MVL-Tomashevsky
Après 60...Fc2
MVL-Tomashevsky
Après 74...Cf4

Un peu plus tard, après 40...Fc4, la position mérite que l'on s'y attarde. A 3 contre 1 on pourrait dire que ce n'est pas du jeu, mais ce type de finale n'est pas aussi évident qu'il en a l'air. 41.Tg2+ Rh6 42.Rg3 Ff1 43.Th2. Si Evgeny Tomashevsky prend beaucoup de temps c'est bien qu'il doit y avoir une raison... 43...Fd3 44.Rg4 Cxe4 45.Rf5 Fd6! Tomashevsky reste prudent et empêche Re5 suivi de f5. Deuxième diagramme 20 coups plus tard, après 60...Fc2. Jonathan Tisdall : «En regardant les tablebases, cette finale est presque impossible à gagner contre la meilleure défense, mais très facile à perdre. Mais vraisemblablement que personne n'a étudié ça.» Pour gagner les Noirs doivent prendre la Tour, mais ce n'est pas simple. C'est la raison pour laquelle Evgeny Tomashevsky ne prend pas le pion h4. Il réserve cette prise pour repousser la nulle de 50 coups supplémentaires. On ne va pas vous le cacher, nous sommes incapables de vous expliquer comment il faut jouer cette finale ! Finalement, le pion ayant été pris, nous avons enfin accès aux Tables de Nalimov avec 6 pièces. Sur la meilleure défense blanche Tomashevsky n'aurait pas le temps de l'emporter avant l'application de la règle des 50 coups ! Malheureusement, MVL n'aura pas cette chance et s'inclinera au 91e coup. Dernière journée de repos mardi 24 février, ronde 9 mercredi 25 à partir de 12h.

Evgeny Tomashevsky et MVL | Photo Maria Emelianova | (DR)
Dominguez-Jakovenko
Après 16.Txa4
Dominguez-Jakovenko
Après 23.Fa3
Dominguez-Jakovenko
Après 30.Ce1

Quelque chose a mal tourné dans l'ouverture pour Dmitry Jakovenko. Son innovation 12...Cd7!? sur une partie Grischuk,A (2763)-Svidler,P (2749) Moscow RUS 2012, 0-1 (50) a permis aux Blancs de réaliser la poussée a4 dans de très bonnes conditions avant d'obtenir la position du premier diagramme après 16.Txa4. Les Noirs doivent passer en défense par 16...Dc8 17.Fb2 f6 18.Tea1 Cb8 Un coup difficile à jouer. 19.b5 Db7 20.Fc1 et Jakovenko décide d'abandonner le pion par 20...Cd7 21.Txa6 Txa6 22.Txa6 Cc5 23.Fa3! comme dans le deuxième diagramme. 23...Ff7 24.Tc6 Qa7 25.Fb4 Tb8 26.c4 Fe8 27.Fxc5 Fxc5 28.Ta6 Db7 29.Cb3 Fb4 30.Ce1, troisième diagramme où les Noirs tiennent avec leur paire de Fous. Une fois l'aile-Dame liquidée suite à 30...c6 31.Cd3 cxb5 32.Cxb4 bxc4 33.Dxc4+ Ff7 34.Cd5, les joueurs se sont entendus pour la nulle.

Baadur Jobava | Photo Maria Emelianova | (DR)
Svidler-Jobava
Après 11.Fe3
Svidler-Jobava
Après 19...Rb8
Svidler-Jobava
Après 29.Rf2

Baadur Jobava doit commencer à prendre goût à jouer des échecs «normaux». Dans une défense Caro-Kann variante d'avance que le Géorgien manie souvent avec agressivité, Peter Svidler a joué l'étrange 11.Fe3!? du premier diagramme. Les Noirs ne se font pas prier et échangent en e3 par 11...Fxe3 12.fxe3 Ce7, avant de gagner un pion sur 13.Db3 Db8 14.Da3 Cxe5. Quelques coups plus tard, dans le deuxième diagramme après 19.Tfd1 Rb8, les pendules affichaient 0h28-0h57, avec des compensations blanches pour le pion de moins pratiquement inexistantes ! Le joueur russe doit donc entreprendre quelque chose et se décide pour 20.b4 avec moins de 20 minutes ! 20...Td6!? 21.b5 Tc8! avec un grand avantage noir et moins de 10 minutes à l'adversaire. 22.Tac1 Ca7 23.Da3 axb5 24.Ce2 Txc1 25.Txc1 Cac6 26.Dc5 et Baadur Jobava se lance à l'attaque sur l'aile-Roi par 26...g5! avec deux pions de plus ! 27.h3 b4 28.a3 Te6 29.Rf2, troisième diagramme. 29...d4! 30.exd4 Dxc5 31.dxc5 Ce5 0-1


Publié le 02/23/2015 - 11:30 , Mis à jour le 02/24/2015 - 11:07

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment