Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Thessalonique : Ronde 10

Morozevich gaffe et perd contre Kamsky. Etienne Bacrot s'incline face à Ruslan Ponomariov.

2700chess.com for more details and full list

La quatrième étape du Grand Prix FIDE se déroule à Thessalonique (Grèce), du 21 mai au 4 juin 2013. « Cet événement peut avoir lieu grâce au soutien actif du philanthrope bien connu Ivan Savvidi. » a déclaré le président de la FIDE Kirsan Iljumzhinov. Le montant des prix à partager par les joueurs est de 170.000 euros, tandis que l'organisateur prévoit en outre 70.000 euros  de prix pour l'ensemble de la série des Grand Prix. Parmi les participants figurent trois anciens champions du monde : Ruslan PonomariovVeselin Topalov et Rustam Kasimdzhanov. Tournoi de catégorie XXI à la moyenne Elo de 2752. 

Le GM Teimour Radjabov s'est retiré du Grand Prix de Thessalonique pour des raisons personnelles et a été remplacé par le GM français Etienne Bacrot.

La cadence de jeu du Grand Prix de Thessalonique est de 120 minutes pour les 40 premiers coups, 60 minutes pour les 20 coups suivants et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61ème coup. Site officiel http://thessaloniki2013.fide.com avec parties en direct et streaming à partir de 13h00 heure française.

CLASSEMENT APRÈS LA RONDE 10 DU GRAND-PRIX DE THESSALONIQUE

Joueurs Elo Tit Age Nat
Score
1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 Perf.
1 Kamsky, Gata 2741 gm 39 USA
7.5/10
X 1 . = = 1 1 = = 1 1 = 2945 +27
2 Dominguez Perez, Leinier 2727 gm 30 CUB
7.0/10
0 X 1 = = 1 1 . = = 1 1 2900 +24
3 Caruana, Fabiano 2774 gm 21 ITA
6.5/10
. 0 X = = = = 1 1 = 1 1 2862 +11
4 Grischuk, Alexander 2779 gm 30 RUS
5.5/10
= = = X = . = = = 1 = = 2792 +1
5 Ponomariov, Ruslan 2743 gm 30 UKR
5.5/10
= = = = X 0 = = 1 = . 1 2789 +7
6 Kasimdzhanov, Rustam 2699 gm 34 UZB
5.0/10
0 0 = . 1 X = = = 1 = = 2755 +8
7 Svidler, Peter 2769 gm 37 RUS
4.5/10
0 0 = = = = X = 1 . 0 1 2713 -8
8 Topalov, Veselin 2793 gm 38 BUL
4.5/10
= . 0 = = = = X 0 0 1 1 2715 -11
9 Bacrot, Etienne 2725 gm 30 FRA
4.0/10
= = 0 = 0 = 0 1 X = = . 2683 -5
10 Nakamura, Hikaru 2784 gm 26 USA
4.0/10
0 = = 0 = 0 . 1 = X = = 2677 -15
11 Morozevich, Alexander 2760 gm 36 RUS
3.5/10
0 0 0 = . = 1 0 = = X = 2643 -16
12 Ivanchuk, Vassily 2755 gm 44 UKR
2.5/10
= 0 0 = 0 = 0 0 . = = X 2563 -24
Ronde 10 du 02/06/2013 à 13:00
Grischuk Alexander 2779 - Dominguez Leinier 2723 : ½-½ (33) Attaque Goglidze
Topalov Veselin 2793 - Caruana Fabiano 2774 : 0-1 (60) Espagnole Arkangelsk
Kamsky Gata 2741 - Morozevich Alexander 2760 : 1-0 (25) Espagnole fermée
Ponomariov Ruslan 2742 - Bacrot Etienne 2725 : 1-0 (51) Giuoco Pianissimo
Ivanchuk Vassily 2755 - Nakamura Hikaru 2775 : ½-½ (37) Défense Est-Indienne
Svidler Peter 2769 - Kasimdzhanov Rustam 2699 : ½-½ (37) Espagnole Arkangelsk

Avec un point d'avance à deux rondes de la fin, Gata Kasmky et Leinier Dominguez vont maintenant se livrer à un mano a mano pour le gain du Grand-Prix de Thessalonique. Le Cubain est bien entendu la grande surprise du tournoi. D'ailleurs, dans le sondage, vous ne lui donniez que 0.84 % de chance de l'emporter. Aujourd'hui, Leinier Dominguez affronte Alexander Grischuk, une rencontre qui sera certainement tumultueuse lorsque l'on sait que les deux joueurs sont souvent affectés par le zeitnot.

Gata Kamsky, qui s'est contenté de jouer solide hier contre Etienne Bacrot, parce qu'un chat noir avait croisé son chemin, est quant à lui opposé, avec les pièces blanches, à un Alexander Morozevich en perte de vitesse. Le Russe vient de faire « grand roque » en gaffant trois fois de suite. Du jamais vu !

A suivre aussi le duel entre Veselin Topalov et Fabiano Caruana. Le Bulgare s'est remis dans le sens de la marche hier, alors que l'Italien semble marquer le pas. Bien entendu nous suivrons avec attention la prestation du Français Etienne Bacrot, qui n'aura pas la tâche facile face à l'Ukrainien Ruslan Ponomariov. N'oublions pas que Ponomariov avait éliminé Etienne lors de la Coupe du monde 2009 à Khanty Mansiysk. De plus, la seule victoire noire de Bacrot face à Ponomariov remonte à Lausanne 1999, sur une Ecossaise. Bref, une nulle serait un bon résultat.

Kamsky-Morozevich
Après 17.Dd4
Kamsky-Morozevich
Après 20...Fd8
Kamsky-Morozevich
Après 22...Cxe4

Quatrième gaffe d'Alexander Morozevich, aujourd'hui face à Gata Kamsky, mais cette fois sans conséquence immédiate ! Dans la position du diagramme, après 17.Dd4, «Moro» s'empare naïvement du pion offert par 17...Cxb2??. L'Américain, né le 2 juin 1974 à Novokouznetsk en Sibérie, aurait alors pu s'offrir sans attendre un joli petit cadeau d'anniversaire par 18.Cd5!. La combinaison, basée sur le mat en g7, gagnait en effet du matériel. Par exemple : 18...Fxd5 19.exd5 h6 (Si, 19...Txc2 20.Txe7 Dxe7 (Ou, 20...Txe7 21.Fxf6 Tc4 22.Dxb2+-) 21.Cxe7+ Txe7 22.Fxf6+-) 20.Txe7 hxg5 21.Txe8+ Cxe8 22.Dxb2+-. Au lieu de ça, Gata a joué 18.Fb3? et la partie a repris un cours normal... Enfin, pas très longtemps. Dans la position du deuxième diagramme, Alexander Morozevich vient de jouer 20...Fd8?. Mais là, Gata ne laisse pas passer une seconde occasion et place 21.Cxg7!. Sur 21...Te5 (Si, 21...Rxg7?! 22.Fxf6+ Fxf6 23.Tg3+ Rf8 24.Dxf6 avec un avantage décisif.) 22.Cf5, les Blancs ont récupéré leur pion tout en ayant détruit le roque noir au passage ! C'est le moment que choisit «Moro» pour nous gratifier d'une nouvelle gaffe, par 22...Cxe4??, comme dans le troisième diagramme. Cette fois s'en est trop ! 23.Ch6+! Rf8 24.Fxd8 gagne grâce au clouage du pion « d » oublié par Morozevich. Peu importe la façon de reprendre en d8, la prise en e4 est déjà fatale. Le joueur américain a même un deuxième coup à sa disposition, encore plus fort : 25.f4! qui combine gain matériel et attaque de mat ! Joyeux anniversaire Gata !

La casquette n'a pas porté chance à Morozevich | Photo http://thessaloniki2013.fide.com | (DR)
Grischuk-Dominguez
Après 19.Cf3
Grischuk-Dominguez
Après 25...Fxc3
Grischuk-Dominguez
Après 27.Dd5

En revanche, pour l'autre prétendant à la victoire finale, Leinier Dominguez, les choses ne sont passées d'une manière assez étrange. Au début nous avions pensé que le Cubain s'était mélangé les variantes. Dans la position du premier diagramme, après 19.Cf3, il restait une partie dans les bases de données qui avait continué par l'immédiat sacrifice de qualité 19...Txc3 20.bxc3 Dxe4+, même si 1-0 (41) Rodshtein,M (2616)-Navara,D (2722) Eilat ISR 2012. Ici, Dominguez a préféré 19...Tf7, pour sacrifier la qualité seulement après 20.Fe7 par 20...Txc3. Sur 21.bxc3 Dc8 22.Tc1 Ca4 23.Cg5, la menace de prendre une deuxième qualité semble donner l'avantage à Grischuk. Sauf que sur 23...Dc5! 24.Cxf7 Cxc3! 25.Txc3 Fxc3, deuxième diagramme, les Noirs ont la nulle par répétition de la position. Alexander Grischuk a continué par 26.Ch6+ Rg7 27.Dd5, troisième diagramme, et la nulle fut conclue après 27...Db4+ 28.Db3 Dxe4+ 29.Dc2 De1+ 30.Dc1 De4+, etc.

Leinier Dominguez Perez | Photo Anastasyia Karlovich http://thessaloniki2013.fide.com/ | (DR)

Leinier Domínguez Pérez est né le 23 septembre 1983 à La Havane, Cuba. Très jeune, comme Lázaro Bruzón (ami et éternel rival), il a été considéré comme l'un des plus grands talents de tous les temps des échecs cubains. Il a réalisé sa première norme de grand maître à 15 ans et a obtenu le titre à 17, dans l'Open de Linares.

Il a remporté le championnat de Cuba en 2002, 2003 et 2006. Au championnat du monde 2004, il atteint les quarts de finale, et y est défait par Teimour Radjabov au départage. Il obtient son meilleur résultat en tournoi à Barcelone en 2006, finissant premier avec 8/9 devant Vassily Ivantchuk et une performance Elo de 2932. En 2008, il remporte le tournoi CPA, le 43e tournoi mémorial Capablanca et le Festival d'échecs de Bienne devant Magnus Carlsen. Le 8 novembre 2008, il remporte le championnat du monde de blitz qui se tient à Almaty au Kazakhstan avec 11,5 sur 15, devant Vassily Ivantchuk, Peter Svidler, Alexandre Grischuk et de nombreux autres grands maîtres de premier plan. Au 1er juin 2013, il est le 27e joueur mondial et 1er cubain, avec un classement Elo de 2 727 points. Source http://fr.wikipedia.org

Ponomariov-Bacrot
Après 19...Fe6
Ponomariov-Bacrot
Après 31...Df5
Ponomariov-Bacrot
Après 45.Dxh5

La rencontre entre Ruslan Ponomariov et Etienne Bacrot a rapidement pris les allures d'un petit jeu de transposition des coups. C'est finalement l'Ukrainien qui se perd le premier dans les méandres de la partie italienne, avec l'inconnu 13.a3, au lieu de 13.Cf1, joué une vingtaine de fois par les meilleurs joueurs mondiaux. A un détail près : la plupart des parties avaient débuté par la variante berlinoise de l'Espagnole ! Etienne Bacrot a une bonne position, comme on le peut le constater dans le premier diagramme après 19...Fe6, mais le temps commence à lui manquer. Si Ponomariov possède encore 50 minutes, le Français n'en possèdent plus que 28. La situation est tendue, la Dame d'Etienne est en terrain miné, comme dans le deuxième diagramme après 31...Df5. 18 minutes - 11 minutes. 32.Rg2 Cg7 donne de l'air à la Dame. Le contrôle du temps passé, la position blanche semble favorable et le Français tente alors de trouver son salut dans une finale de pièces lourdes, mais après 41...Cxd4 42.cxd4 Cxf5 43.Dxf5 Tb2+ 44.Rh3, le pion h5 « en l'air » et la menace 45.e6! est forte. Dans la position du troisième diagramme, après 45.Dxh5, la poussée 45...c5?! pousse les Noirs un peu plus vite vers le précipice : 46.dxc5 Dxc5 47.Tf1! De7 48.Txd5 avec 2 pions de moins et une forte initiative blanche la messe est dite.

Topalov-Caruana | Photo http://thessaloniki2013.fide.com | (DR)
Topalov-Caruana
Après 24...Tc7
Topalov-Caruana
Après 29...Dxg7
Topalov-Caruana
Après 40...Df8

Veselin Topalov a pris l'avantage dans l'ouverture face à Fabiano Caruana, en plaçant un joli 18.Ce6!. Toutefois, cet avantage va disparaitre dans la position du diagramme, lorsque Veselin va s'emparer d'un pion par 25.Cxd6?!. La gourmandise est un vilain défaut, le joueur italien n'en demandait pas tant, et a pris le Cavalier au piège par 25...f5 26.De2 Th6 27.Ce8 Tc8 28.Te3 Rf8, qui force Topalov à donner la pièce pour seulement 2 pions par 29.Cxg7 Dxg7, deuxième diagramme. Dans la position du troisième diagramme, après le contrôle du temps, les Blancs ont deux beaux pions passés, mais la situation reste « unclear »... 41.d6?!, qui ouvre la diagonale au Fou noir des cases blanches et immobilise les pions, n'améliore pas les choses pour Veselin. La fatigue affecte les deux joueurs : pour Caruana 47...a2! au lieu de 47...Fc6? semble gagner. L'Italien se retrouve même en zeitnot aux alentours du 50ème coup et son adversaire retrouve des couleurs... en tous cas jusqu'à 51.Te7? qui offre une position gagnante sur le très fort 51...Rh7! de Fabiano. Pourtant, 54...Rh8? est une nouvelle faute qui donnait le demi-point, mais Topalov aussi est mal en point, et son 55.Txe4?? permet la promotion d'une seconde Dame à son adversaire. Cette fois c'est bel et bien terminé et Caruana s'impose dans la douleur.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (2)

  • ins-1288

    Depuis 1999 Etienne Bacrot n'a pas gagné de partie avec les Noirs ?! Ah oui çà remonte à loin tout de même ! Mais bon en même temps, il est ardu de gagner avec les pièces Noires.

    03/06/2013 01:18
  • ZORGLUB94

    Leinier Dominguez Perez sembla avoir très bien préparé ce tournoi, comme Kamsky. Certains joueurs étaient visiblement fatigués en arrivant à Thessaloniqu, d'autres commencent à l'être d'où les nombreuses gaffes qui paraissent ahurissantes à ce niveau.

    02/06/2013 20:08