La référence francophone du jeu d'échecs

Grand Prix FIDE de Hambourg — 2e Tour —

MVL l'a emporté sur Topalov et le «Frenchman» affrontera Grischuk au 3e tour. Duda, vainqueur de Yu Yangyi, sera opposé à Daniil Dubov vainqueur de Peter Svidler.

La quête du titre de champion du monde d’échecs a débuté par la série du Grand Prix de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) ; une série de quatre tournois dans lesquels les meilleurs joueurs d’échecs du monde - mais sans le champion du monde en titre Magnus Carlsen - s'affrontent pour deux places qualificatives au tournoi des candidats.

Site officiel https://worldchess.com avec parties en direct (15h00) et streaming commentés en anglais par Evgenij Miroshnichenko (GM), en allemand par Ilja Zaragatski (GM) et en russe pas Elmira Mirzoeva (GMF).

À partir de cette année les tournois du Grand Prix sont à élimination directe. Un format où le perdant de chaque match est immédiatement éliminé et laisse le vainqueur affronter un autre vainqueur au tour suivant, jusqu’au match final. Chaque tournoi offre 130.000 € de prix total, dont 24.000 € au vainqueur. Les prix pour le classement général de la série du Grand Prix étant de 280.000 €, ce qui porte le total des prix pour la série du Grand Prix à 800.000 €.

Après 54 ans, un événement d'échecs de grande classe a de nouveau lieu à Hambourg. En 1965, l'Union soviétique y remportait la médaille d'or au Championnat d'Europe par équipe. Le président de la Fédération internationale des échecs (FIDE), Arkady Dvorkovich, a inauguré la troisième étape du Grand Prix FIDE 2019 au Curio-Haus, là même où les champions du monde Tigran Petrosian, Mikhail Botvinnik et Vassily Smyslov ont obtenu la victoire. 

Après le Grand Prix FIDE de Moscou, première étape du cycle du Grand Prix 2019 qui s'est déroulée du 16 au 30 mai 2019 à Moscou (Russie), la deuxième étape a eu lieu du 11 au 25 juillet 2019 au Grand Prix FIDE de Riga (Lettonie). La troisième étape du Grand Prix FIDE de Hambourg se déroule du 5 au 17 novembre 2019 au Kehrwieder Theater en Allemagne. La quatrième et dernière étape aura lieu du 10 au 24 décembre 2019 au Grand Prix FIDE de Jérusalem.

Il n'est pas inutile de rappeler l'importance de ce cycle du Grand Prix pour Maxime Vachier-Lagrave. Suite à sa troisième place non-qualificative à la Coupe du Monde, il lui reste une des deux places à prendre dans ces Grand-Prix. En cas d'échec le Français ne pourra plus compter que sur l'aléatoire wildcard... « Avant la Coupe du Monde je misais déjà plutôt sur les Grand Prix FIDE. La Coupe du monde était une ”tentative bonus” de me qualifier pour les Candidats. » Maxime Vachier-Lagrave — Vous pouvez suivre la course au tournoi des candidats 2020 sur la page de Martin Bennedik.

les participants au Grand Prix FIDE de Hambourg

NomPaysEloÂge
1Maxime Vachier Lagrave
277729 ans
2Ian Nepomniachtchi
277329 ans
3Teimour Radjabov
276732 ans
4
Alexander Grischuk
276436 ans
5Yu Yangyi
275325 ans
6Nikita Vitiugov
275132 ans
7Jan-Krzysztof Duda
274821 ans
8Hikaru Nakamura
274131 ans
9Veselin Topalov
2736
44 ans
10Pentala Harikrishna
2731
33 ans
11Radoslaw Wojtaszek
272832 ans
12Wei Yi
272420 ans
13Peter Svidler
271943 ans
14David Navara
270334 ans
15Dmitry Jakovenko
2691
36 ans
16Daniil Dubov
267623 ans
Présentation des joueurs | Photo https://worldchess.com/

Chaque Grand Prix comporte quatre manches. Chaque manche consiste à jouer deux parties à la cadence classique de 90 minutes pour 40 coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

En cas d'égalité après deux parties classiques, les joueurs se départageront le lendemain en deux parties rapides de 25 minutes plus 10 secondes par coup. Si le score est encore à égalité, deux parties de 10 minutes plus 10 secondes par coup. Si le match est toujours à égalité, 2 parties blitz de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si le score est encore et toujours égal, un blitz Armageddon : le joueur qui remporte le tirage au sort choisit sa couleur. Les Blancs reçoivent 5 minutes, les Noirs 4 minutes, avec un incrément de 2 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. En cas de match nul le joueur avec les pièces noires est déclaré vainqueur.

Maxime Vachier-Lagrave - VEselin Topalov : 1,5 - 0,5
Veselin Topalov 2736 -Maxime Vachier-Lagrave 2777 :0-1
(44)
Benoni
Maxime Vachier-Lagrave2777-Veselin Topalov2736:½-½(26)Française
David Navara - Alexander Grischuk : 0,5 - 1,5
Alexander Grischuk 2764 -David Navara 2741 :½-½(39)
Catalane
David Navara2741-Alexander Grischuk2764:0-1(36)Ragozine
Daniil dubov - Peter Svidler : 3,5 - 2,5
Daniil Dubov
2676 -Peter Svidler
2719 :½-½
(23)
Grünfeld
Peter Svidler 2719 -Daniil Dubov 2676 :½-½(21)
Rossolimo
Daniil Dubov2676-Peter Svidler2719:½-½(44)
Grünfeld
Peter Svidler2719-Daniil Dubov2676:½-½(46)
Gambit Dame
Peter Svidler2719-Daniil Dubov2676:0-1(40)Pion Dame
Daniil Dubov2676-Peter Svidler2719:½-½(18)Hollandaise
Yu Yangyi - Jan-Krzysztof Duda : 0,5 - 1,5
Yu Yangyi
2753 -Jan-Krzysztof Duda 2748 :½-½(45)
Petrov
Jan-Krzysztof Duda 2748 -Yu Yangyi 2753 :1-0
(36)
Grünfeld
Les parties du Grand Prix d'Échecs FIDE de Hambourg 2019

Résumés du départage du 2e tour

Dubov - Svidler
Après 17.♖ac1
Dubov - Svidler
Après 23...♖xd4
Dubov - Svidler
Après 34.g4

Première partie du départage : Dans une défense Grünfeld, spécialité de MVL et de Peter Svidler, 1.d4 f6 2.c4 g6 3.c3 d5 4.cxd5 xd5 5.e4 xc3 6.bxc3 g7 7.c4 c5... dans le 1er diagramme Daniil Dubov vient d'innover par 17.ac1 au lieu de 17.ad1 et ½-½ (26) Ivanchuk,V (2769)-Grischuk,A (2754) London 2012. 17...e5 18.f4 g7 19.f3 ac8 20.h3 g4!?, une invitation à la répétition de la position, avec un avantage à la pendule pour Dubov : 21'02"-11'50", même si la machine préférait 20...e7!? voire 20...f6!?. 21.e1!? Fidèle à son style créatif et entreprenant Daniil Dubov offre un de ses pions centraux. 21...xd4 Peter Svidler relève le gant. 22.xd4 xd4 23.xd4 xd4, 2e diagramme, avec une imprécision par 24.h4?! [24.d3!] 24...xe4! Certainement une surprise pour Dubov. 16'02"-9'52". 25.xg4 Le moins mauvais, mais après 25...xe1+ 26.xe1 xc4 les Noirs ont non seulement 2 pions pour la qualité, mais la Tour blanche en g4 est très mal placée. 27.e3 d5 28.a3 g7 29.h4 b5 La majorité se met en marche. 30.g3 Pour replacer la Tour. 30...a5 31.h2 c1+ 32.f2 b4 33.axb4 axb4 Les Noirs jouent pour deux résultats, les Blancs ne peuvent qu'espérer sauver le demi-point. 34.g4, 3e diagramme. 34...g5?! 35.fxg5 g6 36.e5! Cette Tour paralyse toute l'aile-Roi maintenant et l'avantage noir est minimal. 36...c2+ 37.g3 xh2 38.xh2 b3 39.e2 et ½-½ au 44e coup. Daniil Dubov s'en sort bien.

Daniil Dubov ½-½ Peter Svidler
Svidler - Dubov
Après 12...♕d6
Svidler - Dubov
Après 23.♘d5
Svidler - Dubov
Après 29...a5

La deuxième partie du départage a rapidement pris une allure sauvage : 1.c4 e6 2.c3 d5 3.d4 f6 4.cxd5 exd5 5.g5 b4 6.e3 h6 7.h4 g5!? 8.g3 e4 9.c2 h5!? 10.f3 xc3+ 11.bxc3 xg3 12.hxg3 d6, 1er diagramme. Un nouveau coup au lieu de 12...d7 comme dans 1-0 (40) Bacrot,E (2470)-Smyslov,V (2510) Albert 1996. La partie a continué par 13.f2 c6 14.b1 b6 15.c4 dxc4 16.xc4 d7 17.e2 0-0-0!? Sacrifiant le pion f7. Daniil Dubov joue un « All In ». 18.xf7 Et à nouveau Peter Svidler relève le défi. 18...h4 19.gxh4 gxh4 20.g6 Il est logique de rechercher l'échange des Dames avec un pion de plus alors que l'adversaire attaque. 20...f8 Évidemment les Noirs doivent refuser. 21.e6 e7 22.xd7+ xd7 23.e4 d5, 2e diagramme. Peter Svidler réussit peu à peu à vider le potentiel d'attaque des Noirs et augmente son avantage. 24.f4 a3 25.bc1!? [25.be1! était donné comme plus fort.] 25...b8! 26.xd5 xa2+ 27.c2 xd5 28.xh4 xh4 29.xh4 a5, 3e diagramme, avec une position peu claire; les Noirs sont en avance dans la course à la promotion. 

30.e4 g8 31.c6 g7 32.g4 h8 33.g3 h7! 34.g5 h3+ 35.f4 h4+ 36.f5 h7+ 37.g6 e7 38.g2, diagramme ci-contre, où Danill Dubov en veut trop en tenant d'exploiter la minute et demi de son adversaire avec 38...xe3?? [38...f8+ 39.g4 h6 40.f5 f8+ menait au perpétuel.] 39.f4! Avec, selon la machine, un avantage blanc décisif. Sur le streaming Svidler semble détendu et sûr de lui, Dubov, avec ses 10 minutes, catastrophé. 39...h4 40.e4! h3+ 41.f6?! [41.g5!] 41...d7 [41...c8!?] 42.g7?! [42.e2!] 42...d6+ 43.f5 d7+ 44.f6 d6+ 45.f5 d7+ 46.f6 ½-½ Encore une occasion ratée par Peter Svidler.

Svidler - Dubov
Après 38.♖g2

C'était prévisible, Peter Svidler a laissé passer sa meilleure occasion dans la partie précédente et Daniil Dubov, dès le premier blitz en 10 minutes + 10 secondes par coup, l'a emporté malgré les pièces noires. Ligoté à la défense de son pion avancé en e5, Svidler n'a rien pu faire pour freiner l'initiative noire sur l'aile-Dame. Le pion e5 est finalement tombé et il ne restait plus que la majorité noire sur l'aile-Dame. Peter Svidler n'a pas pu sauver la finale de Tour.

Dans le deuxième blitz en 10 minutes + 10 secondes par coup, Peter Svidler, condamné à l'emporter, à joué son « must win » avec une défense Hollandaise variante de Leningrad, ouverture risquée, mais avait-il le choix ? Malheureusement pour le sympathique Peter, la belle attaque sur l'aile-Roi « comme dans les livres » ne verra jamais le jour et en moins de 15 coups Daniil Dubov avait l'avantage. Au 18e coup, complètement gagnant, Dubov a proposé de partager le point. Le match entre les deux « p'tits jeunes » Jan-Krzysztof Duda et Daniil Dubov devrait nous consoler de l'absence de l'octuple champion du Russie (1994, 1995, 1997, 2003, 2008, 2011, 2013 et 2017) et vainqueur de la Coupe du monde 2011.

Résumés des 2es parties du 2e tour

Que faire lorsque l'on mène d'un point et que l'on joue la deuxième partie avec les pièces blanches ? MVL doit-il tenter d'obtenir un avantage ou bétonner ? Toujours est-il que le choix de la défense Française par Topalov a été une surprise. 1.e4 e6 2.d4 d5 3.exd5 exd5 4.f3 d6 5.c4 f6 6.c5 e7 7.a4+!? Une ligne jouée par le secondant du Français, Étienne Bacrot, que le Bulgare ne semblait pas avoir prévue. Et après 7...c6 8.d3 e4!? la partie échappait déjà aux bases de données. 9.0-0 0-0 10.c3 f5 11.e5 f6 12.f4 e6 13.e3 e7 14.ad1, avec égalité, 1er diagramme ci-dessous. Même si ce n'est pas l'ouverture que Maxime attendait, si Veselin Topalov veut forcer les choses il va devoir prendre des risques.

MVL - Topalov
Après 14.♖ad1
MVL - Topalov
Après 20.a4
MVL - Topalov
Après 26...♖f8 ½-½

14...d7 15.xe4 fxe4 16.e2 g6 17.b4. Ce n'est évidemment pas la partie la plus passionnante du tournoi... Entre-temps, Daniil Dubov et Peter Svidler ont partagé le point et devront donc se départager demain en rapide, voire en blitz. 17...a6 18.b3 g7 19.c3 avec 55 minutes. 19...h5 avec 26 minutes. 20.a4, 2e diagramme. 20...h7 Honnêtement on ne voit pas ce que le Bulgare peut entreprendre sans brûler ses vaisseaux. 21.b5 axb5 22.axb5 Veselin a encore tenté. 22...xe5?! 23.fxe5 g4 24.xg4 hxg4 25.b2 xf1+ 26.xf1 f8 ½-½ sur proposition de Veselin. Maxime Vachier-Lagrave fonce au troisième tour avec un nouveau point de bonus et un nouveau jour de repos ! Tout va pour le mieux pour le « Frenchman » !

Maxime Vachier-Lagrave - Veselin Topalov

Au terme d'un milieu de jeu compliqué, Jan-Krzysztof Duda et Yu Yangyi obtenu la position du diagramme ci-contre après 32.g8 et la partie aurait dû s'achever par la nulle après 32...a1+ 33.g2 f5=. Au lieu de ça, Yu Yangyi, malgré 12 minutes de réflexion, gaffe horriblement par 32...h3?? ayant raté la riposte 33.xg4+! h4 [Si 33...xg4 34.xa8 avec qualité et 2 pions de plus. Et si 33...hxg4 34.h8#] 34.xc8 a1+ 35.g2 hxg4 36.e8 1-0 et le Polonais est au troisième tour ! 

Duda - Yu Yangyi
Après 32.♖g8
Navara - Grischuk
Après 21...b5
Navara - Grischuk
Après 25.♗xh1
Navara - Grischuk
Après 32...axb4

Alexander Grischuk se hisse aussi au troisième tour grâce à une faute de David Navara. Dans le 1er diagramme après 21...b5 les Noirs sont déjà légèrement mieux, mais après 22.a6? tout s'écroule sur le coup de boutoir 22...xe4! qui va nettoyer la position et laisser le Tchèque avec un pion moins en échange de rien. 23.h6+ f8 24.fxe4 xe4+ 25.a1 xh1. 2e diagramme. Ici, après 26.xh1 il aurait fallu un miracle aux Blancs pour sauver cette position. Et comme pour une fois Alexander Grischuk n'est pas en zeitnot, cela ne serait certainement pas arrivé. David Navara tente 26.f6? mais ça ne fonctionne pas à cause de 26...c6! (26...g2?? 27.d8+ et mat à suivre) et au lieu d'un pion de moins, Navara reste avec une pièce de moins. 27.e4!? [27.d8+ xd8 28.xd8+ e8 était sans espoir aussi.] 27...b4 28.axb4 b5 29.b3 a5 30.b2 axb4, 3e diagramme. 31.d2 c5 32.d3 d8 33.g7+ e7 34.f3 d8 35.xf7 xe4 36.f6+ c8 0-1 Alexander Grischuk sera opposé à Maxime Vachier-Lagrave au troisième tour.

David Navara - Alexander Grischuk

Résumés des 1res parties du 2e tour

En attendant le deuxième tour : Veselin Topalov, champion du monde en 2005 et ancien numéro un mondial en 2006 et 2009, n'a aucune chance de se qualifier pour le tournoi des Candidats. En revanche, il peut encore barrer la route à Maxime Vachier-Lagrave. Le Bulgare, ancien 2816 Elo, son record, reste un redoutable adversaire au style tranchant. MVL mène cependant au score par 4 victoires à 2 et 5 nulles, dont 3 victoires (sans aucune défaite), lors des 7 dernières parties.

Alexander Grischuk mène par 3 victoires à 1 contre David Navara, avec 7 nulles et le Russe part évidemment favori dans ce match, contre le Tchèque, à qui l'on reproche souvent d'être « trop gentil » sur l'échiquier. C'est d'ailleurs certainement ce qui l'a empêché d'entrer dans le top 10 mondial. Son meilleur classement a été de 2751 points Elo et une 14e place mondiale en 2005.

Une victoire pour Daniil Dubov et 4 nulles contre Peter Svidler. Les deux Russes sont trop loin au classement pour espérer une qualification au Candidats 2020, mais après les éliminations de Ian Nepomniachtchi, Nikita Vitiugov et Dmitry Jakovenko dès le 1er tour, un autre joueur russe va forcément se faire sortir au 2e tour.

Avec deux victoires en 2014 pour Yu Yangyi (avec les Noirs), et 2 nulles contre Jan-Krzysztof Duda, le Polonais n'aura pas une tâche facile pour atteindre le 3e tour.

Topalov - MVL
Après 16...♘d7
Topalov - MVL
Après 21.♖f3
Topalov - MVL
Après 27...♕e7

Veselin Topalov, qui ne travaille plus autant qu'il y a quelques années, ne se sentait sans doute pas de taille pour affronter la Grünfeld de Maxime Vachier-Lagrave. Alors, le Bulgare a joué au plus fin par 1.d4 f6 2.c4 g6 3.f3!? g7 L'Est-Indienne — Si 3...d5?! 4.cxd5 xd5 5.e4 et comme il n'y a pas de Cavalier en c3 contre lequel le Cavalier en d5 puisse s'échanger, il faut le placer passivement par 5...b6. Topalov a continué par le tranquille 4.e3 0-0 5.e2, ce qui offre l'occasion aux Noirs de transposer dans une sorte de défense Benoni acceptable par 5...c5 6.d5 d6 7.c3 e6 8.d2 a6 9.0-0 e8 10.e4 c7 11.a4 b6 12.e1 a6 13.h3 b4 14.a3 exd5 15.cxd5 a6 16.f1 d7, 1er diagramme. Nous avons écrit « acceptable » parce que l'ouverture tient son nom d'un manuscrit allemand publié en 1825 par Aaron Reinganum, où "Ben oni", qui vient de l'hébreu, signifie « Fils de ma douleur ». L'ordre des coups 1.d4 f6 2.c4 g6 3.c3 c5 4.d5, etc. est très risqué et le moindre faux pas peut mener les Noirs au désastre. Dans la partie les Noirs ont évité de nombreuses lignes tranchantes, mais la structure reste la même. 17.a2 a7 Une manœuvre typique pour ramener la Tour vers la case e7 et presser le pion e4. 18.c4 La case idéale et habituelle pour ce Cavalier, avec pression sur b6 et bien entendu d6. 18...e5 0h37-0h52. 19.xe5 Les Blancs doivent se débarrasser d'une bonne pièce. 19...xe5 20.xb4 axb4 21.f3 Comme toujours Topalov est optimiste. 2e diagramme. 21...d7 22.b3 avec 27 minutes à la pendule. 22...b5!? avec 33 minutes. Après une longue réflexion MVL, pour ouvrir la colonne "a" à sa Tour,  accepte la possibilité de rester avec des pions doublés sur la colonne "b". 23.e3 a8 24.axb5 axb5 25.d4 Au tour de Veselin Topalov de se débarrasser d'une bonne pièce ennemie. 25...a2 26.e2!? [26.b1!? a5 27.xe5 dxe5 28.c1 était le ligne de la machine.] 26...xe2 27.xe2 e7, 3e diagramme avec, selon la machine, une position relativement équilibrée. 28.e3?! La première imprécision de la partie. [28.d3!?, voire le plus compliqué 28.f1!? et si 28...xd4 29.xd4 xe4 30.a7! conservait l'équilibre.]

Topalov - MVL
Après 36...♖xb3
Topalov - MVL
Après 41.f3
Topalov - MVL
Après 44...♕d1+ 0-1

28...f4! La meilleure riposte. 29.f3!? Typique de Topalov qui préfère sacrifier la qualité plutôt que d'adopter une défense passive. [Si 29.d3 xe4] 29...xe3 30.xe3 c8 31.d4 Le pion b4 va tomber et avec la paire de Fous blanche Topalov devrait tenir sans trop de difficultés. 31...e5 32.a7 [32.xb4 h5] 32...e8 33.g3 Joué avec 11 minutes. 33...c3!? avec 9 minutes. Et la partie va basculer ! 34.d4!? g5! 35.e2? d2? [35...xb3!-+] 36.f1? xb3, 1er diagramme, les pions noirs sont libérés et Maxime a un avantage décisif. 37.g2 a3 38.b6 a6!? MVL craint toutefois une attaque sur cases noires et décide de rendre la qualité pour le Fd4. 39.xa6 xd4 40.c8 xe4+ 41.f3, 2e diagramme. 41...e3 42.xb5 b3 43.xe8 e2+ 44.g1 d1+ 0-1 comme dans le 3e diagramme. Sur 45.g2 c2+ force l'échange des Dames et la promotion. Cette victoire avec les pièces noires représente évidemment un superbe résultat !

Veselin Topalov vs Maxime Vachier-Lagrave
  1. Yu Yangyi a montré une fois de plus une préparation fantastique. Dans une ligne de la défense de Petrov, que le grand maître chinois utilise souvent lui-même, il a joué une nouveauté intéressante au 12e coup qui a immédiatement mis la pression sur son adversaire. Dans la phase critique il a cependant perdu deux tempi. Duda a alors pu activer sa Dame et forcer le perpétuel.
  2. Alexander Grischuk et David Navara ont suivi une ligne connue de la Catalane. Après avoir échangé trois pièces mineures, Grischuk s'est appuyé sur son léger avantage d'espace et une meilleure pièce mineure. Toutefois, la position de Navara est restée solide.
  3. Les Russes Daniil Dubov et Peter Svidler ont discuté d'une variante théorique de la défense de Grünfeld. Après la partie les deux joueurs ont convenu qu’objectivement les Blancs devaient avoir un avantage, mais Dubov n’a pas été en mesure de le démontrer. Dubov a décidé d’éviter les risques inutiles et a offert un match nul au 23e coup.
Cérémonie d'ouverture le 4 novembre 2019
1er Tour16 joueurs5 et 6 novembre 2019Départage7 novembre 2019
2e Tour8 joueurs8 et 9 novembre 2019Départage10 novembre 2019
Demi-finale4 joueurs11 et 12 novembre 2019Départage13 novembre 2019
Jour de repos le 14 novembre 2019
Finale2 joueurs15 et 16 novembre 2019Départage17 novembre 2019

Les éliminés du premier tour reçoivent 5.000 € et 0 point. 8.000 € et 1 point au deuxième tour. 10.000 € et 3 points au troisième tour. 14.000 € et 5 points au quatrième tour. Le vainqueur repartira avec 24.000 € et 8 points. Les joueurs qui remportent leur match sans passer par les départages reçoivent 1 point de bonus supplémentaire. Voir le règlement complet de la série du Grand Prix FIDE 2019 sur https://www.fide.com/FIDE/handbook/FIDE_GP_Regulations_2019.pdf

Grand Prix de Moscou
1Shakhriyar Mamedyarov
2Anish Giri
3Wesley So
4Levon Aronian
5Alexander Grischuk
6Hikaru Nakamura
7Sergey Karjakin
8Ian Nepomniachtchi
9Peter Svidler
10Teimour Radjabov
11Dmitry Jakovenko
12Radoslaw Wojtaszek
13Wei Yi
14Jan-Krzysztof Duda
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Riga
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Alexander Grischuk
7Hikaru Nakamura
8Sergey Karjakin
9Yu Yangyi
10Peter Svidler
11Veselin Topalov
12David Navara
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Hambourg
1Maxime Vachier-Lagrave
2Alexander Grischuk
3Hikaru Nakamura
4Yu Yangyi
5Ian Nepomniachtchi
6Peter Svidler
7Teimour Radjabov
8Veselin Topalov
9Dmitry Jakovenko
10David Navara
11Radoslaw Wojtaszek
12Wei Yi
13Jan-Krzysztof Duda
14Pentala Harikrishna
15Nikita Vitiugov
16Daniil Dubov
Grand Prix de Jérusalem
1Shakhriyar Mamedyarov
2Maxime Vachier-Lagrave
3Anish Giri
4Wesley So
5Levon Aronian
6Sergey Karjakin
7Yu Yangyi
8Ian Nepomniachtchi
9Teimour Radjabov
10Veselin Topalov
11Dmitry Jakovenko
12David Navara
13Radoslaw Wojtaszek
14Wei Yi
15Pentala Harikrishna
16Nomination israélienne

Le programme du Grand Prix FIDE 2019

  • 1er étape du 16 au 30 mai 2019 à Moscou, Russie
  • 2e étape du 11 au 25 juillet 2019 à Riga, Lettonie
  • 3e étape du 5 au 17 novembre 2019 à Hambourg, Allemagne
  • 4e étape du 10 au 24 décembre 2019 à Jérusalem, Israël

Classement provisoire du Grand Prix FIDE 2019

JoueurPaysEloMoscouRiga Hambourg JérusalemTotal
1 Shakhriyar Mamedyarov 2781 0 10 × 10
2 Alexander Grischuk 2772 7 3 ×10
3 Ian Nepomniachtchi 2773 9 × 9
4 Maxime Vachier-Lagrave 2780 ×8 8
5 Radoslaw Wojtaszek 2724 5 × 5
6 Wesley So 2754 1 3 4
7 Hikaru Nakamura 2761 3 0 ×3
8 Peter Svidler 2739 2 0 ×2
9 Wei Yi 2736 2 × 2
10 Daniil Dubov 2690 2 0 ×2
11 Sergey Karjakin 2752 0 1 × 1
12 Veselin Topalov 2740 ×1 1
13 Yu Yangyi 2739 ×1 1
14 Jan-Krzysztof Duda 2728 0 1 ×1
15 Anish Giri 2787 0 0 × 0
16 Levon Aronian 2762 0 0 × 0
17 Teimour Radjabov 2759 0 × 0
18 Nikita Vitiugov 2734 0 0 ×0
19 Pentala Harikrishna 2730 ×0 0
20 David Navara 2728 ×0 0
21 Dmitry Jakovenko 2708 0 × 0

Le classement du Grand Prix après Moscou et Riga. Chaque joueur participe à trois des quatre tournois. Le premier et le deuxième du classement final sont qualifiés pour le tournoi des candidats. Une × signifie que le joueur ne participe pas à ce tournoi. Voir aussi https://en.wikipedia.org/wiki/FIDE_Grand_Prix_2019


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (15)

  • Emmanuel1968

    Évidemment, je suis d'accord avec vous Alekhine, une fois le titre conquis à manqué d'élégance avec Capablanca, qui je crois avait retardé le plus possible le match contre lui. C'était une époque désolante durant laquelle le titre était privatisé (le champion le mettant en jeu s'il le voulait bien et contre qui il le souhaitait) ; la différence avec Fischer c'est que celui-ci y a perdu son titre, ce qui aurait dû être d'une certaine façon le sort de Kramnik, la revanche je crois étant stipulée dans le contrat. En tous cas, c'était au moins un gentleman agreement.

  • GeorgesHenri

    Peut-être pouvez-vous mieux éclairer cette question, mais il me semble que l'histoire des échecs est parcourue par des revanches qui n'ont pas eu lieu, de champions qui n'ont jamais pu disputer leur match contre le champion du monde et très souvent l'écart entre les deux finalistes tient à rien (Karpov/Kasparov) ou soit la revanche, soit le match de qualification n'a pas lieu (Capablanca/Alekhine)(Fischer/Karpov) ( Kramnik/Kaparov). Pour cette époque, nous avons au moins une certitude, Carlsen met tout le monde d'accord.

  • EuropeEchecs

    @Emmanuel1968 : tout se trouve sur la page de Martin Bennedik. Le lien est donné dans l'article, en haut, dans l'encadré.

  • Emmanuel1968

    Question connexe : pourquoi la fide ne revient-elle pas aux bons vieux tournois zonaux et interzonaux en amont du tournoi des candidats qui avaient fait leurs preuves ? ou au système de matchs qui permet de clairement voir entre deux joueurs qui est le plus fort ?

    Enfin pour en finir avec le brouillage née de la division de la FIDE pourquoi le fait que Kramnik ne s'est jamais qualifié pour une finale de championnat du monde (comme l'a justement rappelé Kamsky dans vos colonnes) n'est-il jamais suffisamment souligné ? Ainsi que son attitude plus que douteuse consistant à ne jamais avoir proposé de match revanche à Kasparov ? Le moins que l'on puisse dire est que son titre et la conservation de celui-ci ont été plus qu'entachés par cette série d'attitudes pour le moins cavalières.

  • Emmanuel1968

    question assez proche ; qui est déjà qualifié ? suivant quel critère ?