Grand Prix FIDE de Jérusalem — 3e Tour —

Wei Yi élimine David Navara aux départages 1,5 à 0,5 et affrontera en finale Ian Nepomniachtchi. La qualification de Maxime Vachier-Lagrave aux candidats est en jeu ! Allez Wei Yi !

La quête du titre de champion du monde d’échecs a débuté par la série du Grand Prix de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) ; une série de quatre tournois dans lesquels les meilleurs joueurs d’échecs du monde - mais sans le champion du monde en titre Magnus Carlsen - s'affrontent pour deux places qualificatives au tournoi des candidats. Site officiel https://worldchess.com

À partir de cette année les tournois du Grand Prix sont à élimination directe. Un format où le perdant de chaque match est immédiatement éliminé et laisse le vainqueur affronter un autre vainqueur au tour suivant, jusqu’au match final.

Après le Grand Prix FIDE de Moscou, première étape du cycle du Grand Prix 2019 qui s'est déroulée du 16 au 30 mai 2019 à Moscou (Russie), la deuxième étape a eu lieu du 11 au 25 juillet 2019 au Grand Prix FIDE de Riga (Lettonie). La troisième étape du Grand Prix FIDE de Hambourg s'est déroulé du 5 au 17 novembre 2019 au Kehrwieder Theater en Allemagne. Le cycle s'achève donc par cette quatrième et dernière étape, du 10 au 24 décembre 2019 au Grand Prix FIDE de Jérusalem.

Les résultats des matchs du troisième tour

Maxime Vachier-lagrave - Ian Nepomniachtchi : 0,5-1,5
Ian Nepomniachtchi2767
-
Maxime Vachier-Lagrave2780:
1-0
(36)
Grünfeld 5.Db3
Maxime Vachier-Lagrave2780-Ian Nepomniachtchi2767:½-½(32)
Grünfeld 3.h4!?
Wei Yi - David Navara : 2,5-1,5
Wei Yi2725-David Navara2707:½-½
(52)
Anglaise
David Navara2707-Wei Yi2725:½-½(60)
Grünfeld 5.Dd3
David Navara2707-Wei Yi2725:½-½(91)
Anglaise
Wei Yi2725-David Navara2707:1-0(27)Début Réti
Les parties du Grand Prix FIDE de Jérusalem 2019

Départages Wei Yi vs David Navara

On serait tenté d'écrire que peu importe qui sortira vainqueur de ces départages, Wei Yi ou David Navara, la dernière chance de qualification de Maxime Vachier-Lagrave au tournoi des Candidats dépend du vainqueur du Grand Prix de Jérusalem.

Wei Yi - Navara
Après 10.♗g2
Wei Yi - Navara
Après 16...♕d7
Wei Yi - Navara
Après 27.♘c6 1-0

Dans la deuxième partie du départage, le début irrégulier de Wei Yi 1.f3 d5 2.b3 f5 3.b2 e6 4.d3 h6 5.bd2 f6 6.g3 a transposé dans une ouverture Réti. 7.e5 bd7!? immédiatement sortie des bases de données. 7...d6 semble meilleur. 8.e4! h7 9.xd7 xd7 10.g2, 1er diagramme et déjà une faute par 10...d8? 11.exd5! exd5 12.e2+! e7 13.xf6 gxf6 14.0-0 f5 15.ae1 e6 16.h5 d7, 2e diagramme. La suite et la fin est un véritable massacre. 17.xe6 xe6 18.xd5 d7 19.xf7+ d8 20.e1 c7 21.e6 d8 22.c4 a6 23.d5 a7 24.f7 e8 25.f3 b5 26.a5 b6 27.c6 1-0, 3e diagramme.

« Mon adversaire a mieux joué que moi aujourd'hui et a gagné à juste titre », a déclaré David Navara. « Je ne regrette pas trop d'avoir perdu ce match car je suis déjà fatigué et j'aurais manqué d'énergie pour la finale. Mais bien sûr, j'ai essayé de bien jouer. Je suis un peu gêné par la façon dont j'ai perdu la dernière partie. Je peux mieux jouer parfois, mais pas aujourd'hui », a ajouté le grand maître tchèque.

Wei Yi | Photo https://worldchess.com
Navara - Wei Yi
Après 18.b3
Navara - Wei Yi
Après 25...♖d6
Navara - Wei Yi
Après 37.♘d2

Dans la première partie du départage, une Anglaise des 3 Cavaliers, après le 18.b3 du 1er diagramme, Wei Yi a joué 18...de5 [Étaient aussi possibles 18...fd8, 18...ce5 et 18...b2] 19.0-0 d3 La nouveauté du Chinois, au lieu de 19...fd8 comme dans Maksimenko,A (2465)-Bulski,K (2533) Poland 2015 ½-½ (29). Les Noirs ont des compensations pour le pion de moins sous la forme d'une grande activité. Cependant, sur 20.cd1 b2!? 21.b1 fd8 22.f3, l'escapade du Cavalier noir en b2 ne semble rien apporter. 22.f3 d3 Les Noirs n'ont pas grand-chose de mieux que de rechercher une répétition de la position. 23.fd1, même si les Tours Noirs sont évidemment bien plus fortes que leurs homologues blanches. 23...cb4 24.a3?! c2 25.a5 d6. 2e diagramme. Sans doute à cause de 24.a3?!, les pièces noires sont devenues un bel essaim compact. 26.b4?! Rendre le pion ne va pas arranger les affaires de David Navara. 26...xa3 27.b3 c1! La première rangée blanche est faible ! 28.xd6 exd6 29.xa3 xe2+ 30.f1 c3 Toutes les pièces noires sont meilleures que les pièces blanches. 31.b5!? Le Tchèque sacrifie un pion pour redonner vie à son Fou en a5. 31...xb5 32.a2 c4 33.d2 c6 34.e2 f8 35.d3 a6 36.b4 e8 37.d2, 3e diagramme, dans lequel les Blancs, moins bien, devraient toutefois obtenir le demi-point, avec une avance à la pendule : 7min 29sec - 2min 10sec, une nulle qui sera finalement signée au 91e coup.

Deuxièmes parties classiques

MVL - Nepomniachtchi
Après 10...♗e6
MVL - Nepomniachtchi
Après 14...♕a5?!
MVL - Nepomniachtchi
Après 23.♘e2

Maxime Vachier-Lagrave démarrait cette parties sabre au clair ! 1.d4!? Une surprise ! 1...f6 2.c4 g6 3.h4!? Joué en 2010 par Simon Williams, puis par Richard Rapport et ensuite par Veselin Topalov et surtout Alexander Grischuk. 3...g7 4.c3 d5 5.h5 xh5 6.cxd5 e6 7.g4!? Une nouveauté ! 7...f6 8.dxe6 xe6 9.e4 xg4 10.f3 e6 1er diagramme. Maxime Vachier-Lagrave À l'attaque ! À l'assaut ! À l'abordage ! En avant ! 11.g5 Après 8 minutes de réflexion. 11...h6 La machine aime bien la position blanche. 12.e3 c6 Ian Nepomniachtchi, comme à son habitude, joue vite, très vite. 13.ge2 c4!? 14.c2 a coûté 13 minutes. MVL semble vouloir conserver le maximum de pièces pour se lancer à l'attaque. 14...a5?! Nepomniachtchi n'est pas du genre à passer en défense; pour le meilleur et pour le pire. 2e diagramme. 15.f4?! [La machine aurait adoré jouer 15.d2! et bondir à +2.00.] 15...xf1 16.xf1 a6 17.a3 c7 Et toujours sur un rythme très rapide; en 18 secondes ! 0h58-1h15. 18.f2 g5!? La partie prend une tournure sauvage... 19.b4 a6 20.d3!? c4 Ian est carrément en train de blitzer ! 21.ac1 d7! 22.b2 e6 23.e2, 3e diagramme, avec enfin une première véritable réflexion de Ian Nepomniachtchi.

23...b5 après 14 minutes. 24.a4 d6 25.g3?! Imprécis selon le module d'analyse, qui accorde désormais un léger avantage aux Noirs après 25...f5!. Le vent est en train de tourner... 26.exf5 d5 27.c4 L'attaque a échoué et Maxime se voit contraint de passer en finale. 27...xc4 28.xc4 xc4 29.xc4 b6 30.c5, diagramme, avec une position blanche déprimante ! 30...0-0 31.a5 d5 32.a6 ½-½!? Maxime Vachier-Lagrave, dépité et certainement conscient qu'il n'obtiendra jamais plus que la nulle, a lui-même proposé de partager le point.

MVL - Nepomniachtchi
Après 30.♖c5

Débutée sous les meilleurs auspices, l'attaque de Maxime Vachier-Lagrave s'est finalement essoufflée et Ian Nepomniachtchi élimine le Français ! Le dernier espoir de MVL de jouer le tournoi des Candidats repose donc sur les épaules de Wei Yi ou David Navara. Après deux parties nulles en cadence classique, le Chinois et le Tchèque joueront demain des départages.

« Je regarderai le match de la finale de chez moi et je soutiendrai l'adversaire de Ian. Il n'y a rien que je puisse faire de plus. Et si Ian gagne, ce sera parfaitement mérité. » Maxime Vachier-Lagrave après son élimination du Grand Prix de Jérusalem. https://twitter.com/FIDE_chess/status/1207366802092765184

Le 3.h4!? de Maxime Vachier-Lagrave n'aura pas suffi... | https://www.spectrumstudio.net/

Ian Nepomniachtchi : « Quand j'ai vu ce coup pour la première fois, j'ai pensé : Comment peut-on jouer ça ? Mais ensuite Alexander Grischuk m'a battu en blitz avec cette ligne. Je l'ai analysée en été, mais je ne me souvenais plus de mes analyses », a-t-il commenté après la partie. Ne pas se souvenir de sa préparation a mis Nepomniachtchi dans une situation désagréable et le Français est sorti de l'ouverture avec un avantage dans une position très dynamique. Cependant, Maxime a perdu le fil avec 25.g3, quand il a permis à son adversaire de pousser 25...f5.

« Mon idée initiale était de jouer 26.e5, mais après 26...f4 27.xf4 gxf4 28.h5 j'ai soudain réalisé que sur 28...xe5 29.dxe5 0-0-0, je peux tout simplement abandonner. J'ai décidé de proposer le match nul à la fin parce que je suis vraiment moins bien et il n'y a plus rien à espérer », a expliqué Maxime lors de l'interview d'après-partie.

« Au cours des 7 derniers mois, j'ai joué aux échecs pendant au moins 3 mois, j'ai voyagé pendant un autre mois, et j'ai passé un mois de plus à me reposer, mais loin de chez moi. Cela a été un énorme défi. Je ne pouvais rien y faire, le calendrier du Grand Prix et du Grand Chess Tour avaient été fixés. » Source https://www.fide.com

Premières parties classiques

Si Ian Nepomniachtchi remporte le tournoi, il sera aux candidats. S'il ne remporte pas le tournoi, Maxime Vachier-Lagrave sera aux candidats, et Nepomniachtchi jouera un match contre Kirill Alekseenko pour la Wild Card aux candidats.

Selon nos bases de données, en parties classiques, Maxime Vachier-Lagrave mène clairement par 5 victoires (3 avec les Blancs et 2 avec les Noirs), 6 nulles et 0 défaite ! En parties rapides, MVL est toujours devant avec 3 victoires, 1 défaite et aucune nulle. Ce n'est qu'en blitz que le score est serré, avec 5 victoires pour MVL, 4 défaites et 5 nulles. Le Français est donc logiquement le favori du match. Reste, évidemment, la pression à gérer; Maxime a parfois rencontré certaines difficultés dans les moments cruciaux, alors que Ian Nepomniachtchi conserve une carte supplémentaire dans sa manche avec ce match face à son compatriote Kirill Alekseenko en cas d'échec à Jérusalem.

Nepomniachtchi - MVL
Après 10...♗g4
Nepomniachtchi - MVL
Après 14...b5!?
Nepomniachtchi - MVL
Après 19.♕a3

Il était évidemment prévisible que Ian Nepomniachtchi allait s'assoir face à Maxime Vachier-Lagrave avec une idée précise dans l'ouverture. Ainsi, après 1.d4 f6 2.c4 g6 3.c3 d5 4.f3 g7 5.b3 Le système russe. 5...dxc4 6.xc4 0-0 7.e4 c6 Le coup préféré de MVL, sur quoi 8.e3 est assez rare. On joue plus généralement 8.e2 e5 9.d5 d4 10.xd4 exd4 11.xd4 c6, etc. ½-½ (36) Yu Yangyi (2763)-Vachier Lagrave,M (2774) Khanty-Mansiysk 2019. 20 minutes pour faire le point sur cette surprise et Maxime à continué par 8...g4 9.e5 xe3 10.fxe3 g4, un nouveau coup selon les bases, 1er diagramme. 11.h3 xf3 12.gxf3 e6 13.h4 Ian Nepomniachtchi est toujours dans sa préparation : 1h32-1h09. 13...e7 14.f4 a coûté 7 minutes au Russe; une éternité pour Ian... MVL s'est alors certainement rendu compte que les choses pouvaient très vite mal tourner avec ce centre de pions blancs et l'attaque sur l'aile-Roi menaçante, et a joué l'inattendu 14...b5!? du 2e diagramme. 15.c5! [15.xb5!? d5 et 15.xb5?! f5 étaient moins forts.] 15...f5 Avec 1h20-0h45. 16.f2 f6 Bon, il faut être objectif, le Français a raté son ouverture et n'a pas d'autre choix que de pêcher en eaux troubles... 17.d1?! Et ça marche ! Ce n'est pas la première fois que Ian Nepomniachtchi, emporté par son élan, laisse filer des avantages. [17.e4! laissait les Blancs largement devant.] 17...b4! 18.xb4 [18.e4? ne fonctionne plus à cause 18...fxe5! Le pion d4 est cloué sur la Tour et le pion f4 sur le Roi !] 18...b8 19.a3, 3e diagramme, avec une position confuse, mais bien meilleure pour les Noirs que cela aurait pu être.

Nepomniachtchi - MVL
Après 23...♘xg2
Nepomniachtchi - MVL
Après 27.♘f6+
Nepomniachtchi - MVL
Après 34...♔h6

La tension générée par cette partie affecte les deux joueurs. Le 19...fxe5?! n'est pas très apprécié par la machine qui préférait 19...c5!? 20.dxc5 c7... 20.dxe5 e8 21.g2 Mais le plus surprenant allait arriver avec le sacrifice du Fou par 21...xe5?! 22.fxe5 xh4+ 23.g1 xg2, 1er diagramme. 24.e4! Cette fois Ian Nepomniachtchi ne s'est pas relâché. [24.xg2? c6+ 25.e4 b6 26.hf1 e3 offrait une miraculeuse égalité.] 24...d8 Pire encore, le Russe, refroidi par sa faute 17.d1?!, prend tout son temps avant de continuer. 25 minutes pour se décider à jouer le meilleur coup 25.c1!, qui clôt définitivement le débat. [Ian pouvait encore se tromper par 25.f6+? xf6 26.xd8 xd8 27.exf6 d1+ 28.xg2 g4+ avec un perpétuel.] 25...b5 26.e7! d7 27.f6+, 2e diagramme. [27.xe6+! h8 28.f6 xe3 29.xd7+-] 27...xf6 28.xf6 f7 29.d8+ f8 30.xc7 f7 31.d8+ f8 32.e7 h5 33.xe6+ g7 34.c7+ h6, 3e diagramme. 35.xh5+ xh5 36.h3+ 1-0. Maxime Vachier-Lagrave a [une nouvelle fois] cédé sous la pression de l'enjeu. Une ouverture ratée sur sa Grünfeld favorite a forcé des sacrifices à la desperados et Ian Nepomniachtchi a un pied en finale ! « Must win » pour MVL demain ! 

« Je suis venu avec ce coup 8.e3. Ce n'est rien de très sérieux, mais ça a plutôt bien marché. Il a choisi une voie intéressante mais stratégiquement dangereuse. » Ian Nepomniachtchi

Maxime Vachier-Lagrave abandonne face à Ian Nepomniachtchi

À côté de ça, la partie entre Wei Yi et David Navara a paru bien terne. Le Tchèque a égalisé sans aucune peine et le Chinois n'a jamais eu la moindre chance de jouer pour un avantage. Nulle au 52e coup dans une finale de Tours et pions.

Cependant, le site officiel a révélé : « Un drôle d'incident s'est produit dans la partie Wei Yi vs David Navara. Le grand maître chinois est arrivé en croyant jouer avec les pièces noires - un vrai cauchemar pour tout joueur d'échecs ! jouer sans aucune préparation, et Wei Yi a passé beaucoup de temps dans l'ouverture. David Navara a réussi à égaliser et a même obtenu quelques petites chances dans la finale de Tour. »

Le tableau complet du tournoi

Cliquez sur l'image pour agrandir | Source : Wikipedia

Le classement provisoire du Grand Prix

Pl.JoueursMoscouRigaHambourgJérusalemPoints
1 Alexander Grischuk  7 3 10 20
2 Maxime Vachier-Lagrave  8 5 3 16
3 Ian Nepomniachtchi  9 0 ⩾6 15
4 Shakhriyar Mamedyarov  0 10 0 10
5 Jan-Krzysztof Duda  0 1 7 8
6 Wei Yi  2 0 ⩾5 7
7 Wesley So  1 3 2 6
8
Daniil Dubov  2 0 3 5
8 Radosław Wojtaszek  5 0 0 5
10 David Navara  0 1 4 5
11 Peter Svidler  2 0 2 4
12 Veselin Topalov  1 2 0 3
13 Hikaru Nakamura  3 0 0 3
14 Sergey Karjakin  0 1 1 2
15 Yu Yangyi  1 1 0 2
16 Dmitry Jakovenko  0 0 1 1
17 Anish Giri  0 0 0 0
17 Nikita Vitiugov  0 0 0 0
17 Pentala Harikrishna  0 0 0 0
20 Teimour Radjabov  0 0 0
21 Levon Aronian  0 0 0

Classement du Grand Prix de Jérusalem (source : Wikipedia). Le symbole ⩾ indique que le joueur gagnera au moins le nombre de points indiqués, mais qu'il a la possibilité d'en marquer encore plus puisqu'il n'est pas éliminé.

Participants au Grand Prix FIDE de Jérusalem

NomPaysEloÂge
1Maxime Vachier Lagrave
278029 ans

Levon Aronian - Forfait -

277537 ans
2
Shakhriyar Mamedyarov
277234 ans
3
Anish Giri
276925 ans
4
Ian Nepomniachtchi
276729 ans

Teimour Radjabov - Forfait -

2765
32 ans
5Wesley So
276026 ans
6Wang Hao
275630 ans
7
Sergey Karjakin
2754
29 ans
8Yu Yangyi
273825 ans
9Veselin Topalov
2737
44 ans
10Radoslaw Wojtaszek
272532 ans
11Wei Yi
272520 ans
12Dmitry Andreikin
272429 ans
13Pentala Harikrishna
2724
33 ans
14David Navara
270734 ans
15Dmitry Jakovenko
2699
36 ans
16Boris Gelfand
268451 ans

Suite à leur forfait pour raisons de santé, Teimour Radjabov et Levon Aronian ont été remplacés par Wang Hao et Dmitry Andreikin.

À ce jour sont qualifiés : Fabiano Caruana, finaliste du championnat du monde 2018 ; Teimour Radjabov et Ding Liren, qualifiés par la Coupe du monde ; Wang Hao, qualifié par le FIDE Grand Swiss ; Alexander Grischuk et Maxime Vachier-Lagrave, qualifiés par le Grand Prix ; Anish Giri, qualifié au Elo, et enfin, la Wild Card nommée par les organisateurs du tournoi des candidats. Suivre la course aux candidats sur la page de Martin Bennedik.

Programme du Grand Prix de Jérusalem 2019

Cérémonie d'ouverture le 10 décembre 2019
1er Tour16 joueurs11 et 12 décembre 2019Départage13 décembre 2019
2e Tour8 joueurs14 et 15 décembre 2019Départage16 décembre 2019
Demi-finale4 joueurs17 et 18 décembre 2019Départage19 décembre 2019
Jour de repos le 20 décembre 2019
Finale2 joueurs21 et 22 décembre 2019Départage23 décembre 2019

Formule, cadences, départages et prix

Chaque Grand Prix comporte quatre manches. Chaque manche consiste à jouer deux parties à la cadence classique de 90 minutes pour 40 coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

En cas d'égalité après deux parties classiques, les joueurs se départageront le lendemain en deux parties rapides de 25 minutes plus 10 secondes par coup. Si le score est encore à égalité, deux parties de 10 minutes plus 10 secondes par coup. Si le match est toujours à égalité, 2 parties blitz de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si le score est encore et toujours égal, un blitz Armageddon : le joueur qui remporte le tirage au sort choisit sa couleur. Les Blancs reçoivent 5 minutes, les Noirs 4 minutes, avec un incrément de 2 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. En cas de match nul le joueur avec les pièces noires est déclaré vainqueur.

Les éliminés du premier tour reçoivent 5.000 € et 0 point. 8.000 € et 1 point au deuxième tour. 10.000 € et 3 points au troisième tour. 14.000 € et 5 points au quatrième tour. Le vainqueur repartira avec 24.000 € et 8 points. Les joueurs qui remportent leur match sans passer par les départages reçoivent 1 point de bonus supplémentaire.

Chaque tournoi offre 130.000 € de prix. Les prix pour le classement général de la série étant de 280.000 €, le montant total des prix pour la série du Grand Prix est donc de 800.000 €. Voir le règlement complet de la série du Grand Prix FIDE 2019 sur https://www.fide.com/FIDE/handbook/FIDE_GP_Regulations_2019.pdf

Vieille ville : panorama du Mur occidental (Mur des Lamentations) surmonté du dôme du Rocher et de la mosquée al-Aqsa. | Photo Assaf Shtilman — Travail personnel

Jérusalem (ou Salem, également nommée Hiérosolyme ou Solyme en ancien français, est une ville du Proche-Orient que les Israéliens ont érigée en capitale, que les Palestiniens souhaiteraient comme capitale et qui tient une place centrale dans les religions juive, chrétienne et musulmane. La ville s’étend sur 125,1 km² pour une population de 901 300 habitants en 2017. La ville, chef-lieu du district de Jérusalem, est cosmopolite : s'y mêlent de nombreuses religions, peuples, groupes socio-économiques. La vieille ville, d'une superficie assez réduite (moins de 1 km²), est historiquement composée de quatre quartiers avec : un quartier arabe, un quartier arménien, un quartier chrétien, et un quartier juif. Ces quartiers sont entourés de remparts dont la partie visible aujourd'hui a été érigée entre 1535 et 1538. La municipalité est située à 33 km de la Mer Morte. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9rusalem


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (101)

  • pat217125

    Pour Shasha,
    Je suis d'accord avec vous pour dire que le champion du monde est énormément avantagé; je l'avais déjà dit il y a deux ans, en comparant ce système aux échecs avec le "challenge round" qui existait il y a plusieurs décennies pour les tournois de tennis du Grand Chelem. Rendez-vous sur la page de la finale du tournoi de Jérusalem.

  • Shasha

    De plus la comparaison avec la coupe du monde de foot n'est pas le bon exemple puisque dans ce cas là l'équipe championne n'est pas directement qualifiée pour la finale et doit quand même passer tout les tours de la coupe du monde ce qui explique que l'équipe finaliste n'ai pas cet avantage puisque ça la mettrait sur un même pied d'égalité que l'équipe championne. Le challenger aux échecs lui est certes qualifié d'office pour les candidats mais doit du coup quand même regagner le tournoi. Donc si on donne un tel avantage au champion en titre la qualification aux candidats du vice champion est un minimum (il y aurait pu avoir une étape supplémentaire opposant le vainqueur du tournoi des candidats au vice champion pour déterminer lequel va affronter le champion), surtout quand on voit que le match s'est joué dans les parties rapides après une égalité pour l'attribution d'un titre classique. Ou alors il faudrait obligé aussi le champion a repasser toutes les étapes ou les candidats.

  • Shasha

    Le système à beau être ce qu’il est il n'en reste pas moins injuste. Dire que les candidats qualifiés méritent tous de l'être parce qu'ils ont réussi les tournois qualificatifs n'est pas objectif pour les raisons que j'ai citées plus bas et certains joueurs se détachent clairement du lot. Ce sont ces joueurs là que je qualifie de "méritants" parce qu'un tournoi des candidats est sensé faire affronter les meilleur joueurs actuels pour déterminer qui est digne de tenter sa chance contre le champion du monde.
    pat217125 : Oui c'est sûr que le challenger est avantagé par rapport aux autres candidats mais ce n'est qu'une maigre compensation par rapport à l'avantage du vainqueur du match qui lui dispose de deux ans de tranquillité en plus de ne même pas avoir à repasser les candidats, il a juste à "attendre" son adversaire.

  • Kaspalov

    J'ajouterai que les intérêts financiers semblent pour le moment l'emporter sur d'éventuelles revendications concernant une refonte du règlement quant à la qualification des candidats.

  • Kaspalov

    Je l'ai écrit et le répète: le système n'est pas parfait, il est perfectible, mais il est ce qu'il est. Les joueurs le savent et s'engagent dans les différentes compétitions en connaissance de cause.
    S'ils estiment qu'ils faut faire évoluer le règlement ou le changer complètement qu'ils le disent ou agissent en conséquence.
    En écrivant cela je pense à Hou Yifan qui a pris ses responsabilités vis à vis du championnat mondial féminin.
    En attendant le règlement est ce qu'il est, il faut VOIR CE QUI EST.