Hug-Ammann, 2006
Une partie très instructive sur la différence entre deux cases fortes, d'un bon Cavalier contre un mauvais Fou, le tout avec une attaque de minorité dévastatrice.

Retrouvez vos vidéos sur les pages Mon Compte et Leçons et Vidéos

Abonnez-vous et visionnez nos 479 leçons vidéo en illimité!

L'accès aux rubriques « Leçons et Vidéos » c'est, à ce jour, 479 vidéos, 815 articles sur les ouvertures et 800 leçons par thèmes, publiées au rythme de 2 articles et 1 vidéo par semaine. Ces rubriques sont principalement destinées aux joueurs dont le niveau se situe entre 1400 et 2000 Elo. Vous pouvez choisir la ou les rubriques de votre choix ou profiter des différents packs proposés.

Consultez tous nos tarifs


Les réactions (4)
MarcQuenehen - 19/06/2013 22:38
Bonsoir fzbof,

Effectivement les 2 parties que vous reliez traitent de cette même structure de pions mais Svidler avait craqué sous la pression dynamo-tactique exercée par Radjabov.

En effet c'est assez rare et instructif de constater qu'un pion arriéré situé sur une colonne semi-ouverte puisse être un avantage.

fzbof - 19/06/2013 16:01
pour ceux que la structure centrale intéresse (avec un pion arriéré sur une colonne ouverte mais qui est un avantage [j'aime beaucoup les exceptions aux sacro saintes règles générales des échecs, je me souviens que votre 1er article dans Europe Echecs mettait à mal la paire de fous]) il y a le même problème dans la partie Svidler Radjabov (commentée elle aussi en vidéo) mais là avec une défaite des blancs.


Decibel - 17/06/2013 20:11
N'oublions pas que "Werni" fut champion du monde junior, il y a longtemps certes!