Il était une fois un mat...

« Or l'homme est une créature insouciante et antipathique, et, semblablement au joueur d'Echecs, il aime peut-être le processus qui mène au but plutôt que ce but même ». Dostoïevski: Mémoires écrits dans un souterrain.

Cet article est accessible aux abonnés au service Leçons par thème. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !