Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Matches des candidats (1)

Départages : Alexander Grischuk élimine Levon Aronian et Kramnik l'emporte en blitz contre Radjabov. Boris Gelfand et Gata Kamsky déjà qualifiés pour le deuxième tour qui aura lieu à partir du 12 mai.

Le tirage au sort des couleurs pour tous les tours a été effectué au cours de la cérémonie d'ouverture de l'évènement. Dans le tableau ci-dessous le premier joueur a les pièces blanches dans la première partie. Le vainqueur des matches des candidats 2011 défiera le champion du monde, l'Indien Viswanathan Anand, dans un match en 12 parties qui aura lieu au cours de la première moitié de 2012. Site de la Fédération Internationale des Échecs

Site officiel avec parties en direct à partir de 13 h 00 heure française.

Les principaux sites qui retransmettent habituellement les parties en direct ont sorti l'artillerie lourde pour ces matches de candidats:

Résultats du premier tour des matches des candidats

Nom Pays Elo 1 2 3 4 5 6 7 8 Score
Levon Aronian ARM 2808 ½ ½ ½ ½ 0 1 ½ 0 3.5
Alexander Grischuk RUS 2747 ½ ½ ½ ½ 1 0 ½ 1 4.5
Nom Pays Elo 1 2 3 4 5 6 7 8 Score
Teimour Radjabov AZE 2744 ½ ½ ½ ½ ½ ½ ½ ½ 4.0
Vladimir Kramnik RUS 2785 ½ ½ ½ ½ ½ ½ ½ ½ 4.0
Nom Pays Elo 1 2 3 4 - - - - Score
Gata Kamsky USA 2732 ½ 1 ½ ½         2.5
Veselin Topalov BUL 2775 ½ 0 ½ ½         1.5
Nom Pays Elo 1 2 3 4 - - - - Score
Shakhriyar Mamedyarov AZE 2772 ½ ½ 0 ½         1.5
Boris Gelfand ISR 2733 ½ ½ 1 ½         2.5

Dans le cas le plus extrême, nous aurions: Quatre parties en 40/2h ; Quatre parties en 25 + 10 sec. par coup ; Jusqu'à 5 matches de deux parties en 5 + 3 sec. par coup et un blitz Armageddon en 5/4 + 3 sec. par coup après le 60e coup.

Les départages

Revenons un instant sur la dramatique partie [numéro 4] avec un extrait de l'article de Mark Crowther publié sur The Week In Chess : Veselin Topalov secouait encore la tête à sa sortie de la conférence de presse d'après-match. Loek van Wely, qui commentait sur ICC, a déclaré que la victoire de Kamsky est une mauvaise nouvelle pour Viswanathan Anand. Loek pense que Levon Aronian, qui a un bon score contre Anand, et Gata Kamsky sont les deux adversaires que le Champion du monde n'a pas envie de jouer. Kamsky et Anand ont une importante rivalité qui remonte à la première carrière de Kamsky. Van Wely a dit que Kamsky met Anand mal à l'aise parce que « Gata veut le tuer. »

Après son élimination, Shakhriyar Mamedyarov a déclaré : « Je pense que Boris hier a très bien joué [partie numéro 3, défense Sicilienne] et a créé un chef-d'œuvre. »

« C'est ma première expérience en match.

Pour réussir ce test dès la première fois vous devez être un génie comme Kasparov ou Fischer.

Tous les champions modernes apprennent à jouer lentement.

J'ai l'impression que je viens juste de commencer à jouer aux échecs et j'espère avoir encore 30 ou 40 ans devant moi ! »

Pendant les départages du premier tour, Grischuk et Aronian jouaient encore leur 3e partie rapide, alors que Radjabov et Kramnik avaient déjà entamé leurs matchs de blitz.

A ce sujet, Alexander Grischuk a déclaré : « Je voudrais aborder un sujet, principalement à l'attention des arbitres. Vous ne pouvez pas faire jouer certains joueurs en parties rapides, pendant que d'autres font "bam-bam-bam!" sur la pendule en blitz. J'ai été pertubé dans la dernière partie et Levon Aronian aussi. Bien sûr, l'idée de ne pas faire attendre une demi-heure des joueurs qui ont joué une partie de 10 minutes est bonne, mais comme ça s'est passé aujourd'hui [le 9 mai], c'est inacceptable. »

Kramnik - Radjabov :

L'incident :

Il a fallu treize minutes pour reprendre la partie.

Aronian - Grischuk :

Topalov & Kamsky partagent le point et Kamsky est au second tour !

Parties n°4

Topalov - Kamsky : Anglo-Grünfeld ½-½ (58) 

Le Bulgare a obtenu ce qu'il était venu chercher dans l'ouverture: un début hors des sentiers battus. Dès 5.Dc2 la partie avait échappé aux bases de données et Kamsky se retrouvait même avec plus de 45 minutes de retard après avoir joué 6...Cb6. La position ressemblait alors à une sorte de Grünfeld avec une Dame blanche en c2. Après 8.Fe3 des parties apparaissaient de nouveau dans les bases, mais avec un score écrasant pour les Blancs: 4 gains et 2 nulles ! Avec 14.b3 les joueurs quittaient la partie Pogorelov,R (2477)-Fernandez Barrera,V (2302), Albacete 2009, 1-0 (42), ce qu'ils devaient ignorer, mais la position de Topalov était préférable, sans compter l'avance à la pendule : Blancs 1 h 24 ; Noirs 0 h 48. Cette avance croissait dangereusement après 16... f5!?, Blancs 1 h 24 ; Noirs 0 h 24, mais petit à petit la position s'équilibrait. Après 27.Dd2 c4! Blancs 0 h 31 ; Noirs 0 h 10, il faudrait que le manque de temps affecte vraiment Gata Kamsky pour déséquilibrer totalement la partie. 

Et ce qui devait arriver arriva. Avec une poignée de secondes à la pendule Kamsky joua le terrible 38...C7c6?? (au lieu de 38...Fb3! avec l'égalité) et après 39.Dd6! la partie était perdue pour l'Américain... Cependant, Caïssa ne l'entendait pas de cette oreille et l'on vit Topalov rater plusieurs fois la suite gagnante débutant pas Dh8+ et Kamsky, tel un phœnix, renaître de ses cendres. Une partie incroyable où Topalov est passé d'une position à +6.00 (39e coup) à 0.00 (49e coup) !

Gelfand - Mamedyarov : Défense Schmid Benoni ½-½ (24)

La défense Sicilienne remportée hier par le joueur israélien est une pure merveille. Aujourd'hui, avec les pièces noires, Mamedyarov va devoir prendre énormément de risques pour revenir au score. Contre la défense Benoni de son adversaire, Gelfand choisit la ligne avec 3.Cc3 sans c4. Mamedyarov, à la recherche de complications, poussa g5, manœuvra un Cavalier de d7 en g6 via f8, pendant que Gelfand plaçait son Cavalier en c4 (c'est l'avantage de cette ligne) et conservait un avantage. Le salut de Mamedyarov passait forcément par une attaque sur le Roi blanc. Il ferma d'abord le centre par 15...e5 avant d'oser 17...Re7. Après le sacrifice du pion g5 pour ouvrir une colonne, la position devenait confuse et quelques chances noires pointaient leur nez. Insuffisantes cependant aux yeux de Mamedyarov qui préférait même proposer nulle. 

Kramnik - Radjabov : Gambit Dame (5.Ff4) ½-½ (28)

Le match le plus équilibré. Peut-être que la stratégie de Radjabov est de pousser Kramnik aux départages et tenter de l'emporter en parties rapides. Toujours pas d'Est-Indienne pour Radjabov, sinon un jeu de pièces dynamique face à une meilleure structure pour Kramnik.  Après 20...Txb2 les faiblesses commençaient à disparaitre et la partie filait vers la nulle et les  joueurs en départages.

Grischuk - Aronian : Gambit Dame d'échange ½-½ (17)

Malgré un score de parité, Levon Aronian semble quand-même un ton au-dessus de Grischuk. Reste à savoir si cela sera suffisant pour gagner la 4e partie. La réponse est non, puisque la partie avait à peine commencé que Grischuk proposa de partager le point.

Boris Gelfand l'emporte sur Shakhriyar Mamedyarov

Parties n°3

Kamsky - Topalov : Sicilienne Najdorf ½-½ (37)

On attendait une réaction de Topalov après sa cuisante défaite d'hier. Contre la Sicilienne Najdorf, Kamsky a de nouveau utilisé son 6.a4 de la première partie, mais le Bulgare a cette fois eu le temps de se préparer et n'a connu aucun souci dans l'ouverture. Il a même obtenu un petit plus, cependant insuffisant pour briser la résistance de Kamsky. Son malin 26.b4, suivi d'un pseudo sacrifice de Tour a mené à plusieurs échanges et au final l'équilibre ne fut jamais réellement rompu. Topalov devra égaliser avec les Blancs dimanche s'il veut éviter l'élimination.

Mamedyarov - Gelfand : Sicilienne Najdorf 0-1 (39)

Malgré l'avantage qu'il avait obtenu lors de la première partie, Mamedyarov a changé de variante pour affronter la Najdorf de Gelfand, optant cette fois pour la variante Sozin. L'Azéri aurait pu tenter 16.f6!? avec l'idée 16...Fxf6 17.Txf6 mais s'est contenté du repli 16.Fe3. Boris a rapidement saisi sa chance avec 17...d5! - poussée libératrice s'il en est - puis avec le sacrifice de qualité thématique 20...Txc3!, obtenant deux pions pour la qualité, deux forts pions centraux et l'initiative à l'aile Dame. Mamedyarov tenta vainement de contre-attaquer sur le roque noir mais rien ne pouvait arriver à Gelfand qui choisit même le joli 34...Fg6 pour couper tout contre-jeu, jouant bientôt avec 6 pions pour une Tour (!) et une position totalement écrasante. Il lui suffira d'une nulle dimanche pour passer en demi-finale.

Radjabov - Kramnik : Gambit Dame refusé ½-½ (33)

C'est le match où les joueurs prennent le moins de risques ! Le GM Sergey Shipov a même écrit à propos de la partie numéro 2 : « Deux Bédouins ont erré dans le désert à la recherche de quelque chose qui n'existait pas. » De nouveau un solide gambit Dame refusé pour Kramnik qui a suivi la nouveauté utilisée par Kasimdzhanov contre Van Wely aux dernières Olympiades, sacrifiant un pion pour s'emparer du Fd3. Il récupéra bien vite ce pion et même si ensuite ce sont les Blancs qui prirent l'initiative, elle s'avéra difficile à concrétiser et Radjabov répéta les coups au 33ème. Kramnik aura une dernière chance de faire la différence avant d'éventuels départages.

Aronian - Grischuk : Défense Grünfeld ½-½ (59)

La plus longue partie de la journée. Dans une ligne à la mode de la Grünfeld avec Db3, Aronian tenta de profiter de la pression exercée par son pion d5, notamment en pilonnant le pion e7. Mais finalement il s'avéra que d5 était également faible et que les deux allaient s'échanger. Grischuk prit un peu de risques avec 37...Tc5?!, se retrouvant obligé de défendre une finale de Tours classique avec un pion de moins. Cela dit il doit connaître les finesses de cette finale depuis sa jeunesse et même si Aronian fit un choix surprenant avec 44.Tb3, il n'empêche que le 47...g5! du Russe est instructif. Pas de frayeur pour annuler et les deux joueurs sont donc toujours au coude à coude avant la 4ème et dernière partie longue.

Le Bulgare Veselin Topalov (2775) s'est s'incliné dans la deuxième partie.

Parties n°2

Au cours de la cérémonie d'ouverture, un grand nombre de grands-maîtres ont été repérés et il est maintenant possible de deviner qui est le secondant de qui:

  • Mamedyarov: Elizbar Ubilava et Rauf Mamedov
  • Gelfand: Alexander Huzman et Maxim Rodshtein
  • Kamsky: Emil Sutovsky et Andrei Volokitin
  • Grischuk: Alexander Riazantsev et Denis Khismatullin
  • Kramnik: Sergey Karjakin et Zahar Efimenko
  • Topalov: Ivan Cheparinov et Erwin l’Ami
  • Aronian: Gabriel Sargissian et Sergei Movsesian
  • Quant à Radjabov, il a déclaré: « Je veux juste ne pas être perturbé. Dans des matches plus longs c'est probablement une bonne chose que d'enfermer un secondant et le laisser vous préparer les ouvertures, mais ici je n'en vois pas le besoin. Bien sûr j'ai des aides, mais je ne voulais pas les amener à Kazan, je préfère être aidé à distance. »

Il y a une séparation entre les joueurs et les spectateurs. Évidemment les spectateurs peuvent voir les joueurs, mais l'inverse n'est pas possible. Il y a deux écrans de démonstration sur chaque côté de la scène. Ils servent à diffuser les matches et affichent les images de deux caméras. Des médecins sont présents, c'est une compétition sportive, et il y aura des contrôles antidopage.

La salle du tournoi à Kazan, équipée d'un rideau de séparation.

Ilya Levitov, le président de la Fédération Russe des Échecs, a précisé les mesures prises pour lutter contre la triche. « Pour commencer il y a un rideau entre les spectateurs et les joueurs. Ensuite, tous les participants subissent un contrôle approfondi avant d'entrer dans la salle de jeu et, de plus, toutes les ondes radio sont bloquées. »

Les commentaires du GM Robert Fontaine

Grischuk - Aronian : Gambit dame variante d'échange ½-½ (23)

Comment va réagir l'Arménien après le gain raté d'hier ? Aronian prend son temps dans l'ouverture, un fait assez rare pour être souligné. Après 12. Cf5, les Blancs sont mieux statiquement avec la paire de Fous, mais l'avance de développement des Noirs compense ce désavantage. Aronian se défend bien, la poussée 19... d4 élimine toute chance d'avantage blanc et la nulle est signée en 23 coups.

Kramnik - Radjabov : Partie Catalane ½-½ (61)

Quelle étrange décision que de venir se frotter à la Catalane de Kramnik... L'ancien champion du monde est réputé pour être le meilleur spécialiste mondial de cette ouverture. Après quelques coups hors théorie nous arrivons rapidement dans une finale avec un léger avantage blanc. L'Azéri va souffrir pour faire nulle... 

Actualisation de 16 h 00 : Pas tant que ça finalemet. Toutes les pièces s'échangent sur l'aile-Dame et on se dirige vers le partage du point. Une performance  impressionnante de la part de Radjabov qui marque un point psychologique important dans ce mini-match en démontrant à Kramnik qu'il peut rivaliser en technique, alors qu'on l'attendait plus sur une Est-Indienne tactique !

Topalov - Kamsky : Défense Grünfeld (5.Db3) 0-1 (31)

Le début de partie le plus intéressant de la journée. Topalov change l'ordre des coups pour finalement retomber dans une défense Grünfeld tranchante avec le très agressif 9. 0-0-0!? Kamsky joue l'étrange 10... Fh6+ qui a pour seule idée d'empêcher temporairement la poussée e3-e4, qui devrait cependant arriver ! 15. Td2 est une manière astucieuse de protéger le pion "a2" et de contrer la menace 15... Fxe3+. Pourtant, après 16... b6, les moteurs donnent l'avantage à Kamsky et les commentateurs commencent à parler de retour de flamme ! Au 21e coup, Gata Kamsky a déjà le choix et préfère 21... c5 à 21... Cxa2+.

Actualisation de 16 h 00 : La Dame de Topalov est coincée sur l'aile dame et le Roi blanc est faible. La partie s'accélère et Topalov, contraint de sacrifier la qualité pour pêcher en eaux troubles, est au plus mal ! 

Après 22...f5

Actualisation de 16 h 30 : C'est l'énorme sensation de cette 2e partie avec un Gata Kamsky des grands jours ! L'Américain - né au Tatarstan - continue de jouer les coups logiques et 28. e4 précipite encore un peu plus Topalov vers la défaite.

Attention, une victoire de Kamsky demain avec les pièces blanches et le Bulgare sortirait déjà des matches des candidats !

Kasparov lui-même avait donné Topalov comme favori dans une interview donnée au cours du championnat des États-Unis, mais peut-être que les choses ne sont pas si simples. D'une part Kamsky a non seulement démontré qu'il était en excellente forme - il a remporté le championnat des États-Unis sans jouer un seul tie-break - mais Topalov n'a pas encore démontré qu'il avait récupéré de sa défaite contre Anand au championnat du monde. Son choix d'ouvertures et ses décisions dans le jeu, choisissant toujours les lignes les plus dynamiques, rassurent quant à son optimisme.

Pourtant, malgré les pièces blanches, malgré une nouveauté théorique, son initiative a commencé à bégayer, alors que l'Américain trouvait le bon chemin dans ce labyrinthe de possibilités. Les efforts de Topalov sur aile-roi ayant mordu la poussière, la contre-attaque de Kamsky prit toute son ampleur et les choses allèrent ensuite très vite.

Commentaire laconique de Veselin Topalov: « J'ai très mal joué. »

Gelfand - Mamedyarov : Défense semi-Slave ½-½ (40)

Une Méran avec la ligne à la mode 6. Dc2 et 7. Fd3. Les Blancs sortent de l'ouverture avec la paire de Fous mais les Noirs contrôlent toutes les cases blanches centrales (e4-d5-c4). 

Actualisation de 16 h 00 : Mamedyarov semble avoir une position confortable, mais attention à ce type de positions qui peut s'ouvrir à tout moment, ce qui serait terrible pour le Roi Noir en "f7"!

Le Russe Alexander Grischuk s'en sort bien face à Levon Aronian. Photo @ http://chess-news.ru

 

Parties N°1

Aronian - Grischuk : Défense Grünfeld ½-½ (70)

Si nous devions résumer cette partie en 140 caractères, à la Twitter, nous pourrions écrire:

« Une partie très tendue où Levon Aronian a raté le gain en finale à cause d'une cadence inappropriée. » En effet, jouant uniquement avec l'incrément depuis déjà plusieurs coups, l'Arménien n'a pas le temps de calculer 69. Ce5 ! qui semble gagner et joue 69. Cc5 ?! qui annule. Sergei Shipov a même suggéré 66. Rd6 comme gagnant.

Radjabov - Kramnik :  Gambit Dame ½-½ (25)

Les deux joueurs ont suivi une partie Ivanchuk-Carlsen disputée à Linares en 2009 jusqu'au 16e coup. Kramnik a innové dans ce gambit dame avec 16... Td8. Après s'être assuré le contrôle de la case d5, les Noirs n'ont pas de problème particulier. La partie s'est achevée par le partage du point au 25e coup.

Kamsky - Topalov : Sicilienne Najdorf  ½-½ (41)

Dans cette Najdorf avec 6. a4, la partie a quitté les sentiers battus très rapidement après 10... c5. S'ensuivit une petite bataille pour le centre, ponctuée de quelques échanges (Dames et Cavaliers), qui laissèrent une majorité de pions blancs sur l'aile dame: 3 contre 1. Topalov, fidèle à son style, refusa de jouer en défense et sacrifia la qualité pour vider l'aile dame de tous les pions. Avec la paire de Fous et un pion les Noirs n'avaient rien à craindre et la nulle fut signée avec une répétition des coups.

Mamedyarov - Gelfand : Sicilienne Najdorf ½-½ (39)

À la fin de la partie entre Mamedyarov et Gelfand, les deux joueurs avaient l'air fatigué, mais l'Azéri avait surtout du mal à trouver les mots pour donner une brève évaluation de la partie.

« Je suis sûr que j'ai eu un très gros avantage » - a déclaré Shakhriyar. « Mais où je l'ai perdu, maintenant ça je ne peux pas encore dire. »


Publié le 09/05/2011 - 00:05 , Mis à jour le 26/05/2011 - 09:20