Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Première ronde

4 victoires en 4 parties ! Kramnik (avec les Blancs) et Nakamura, Carlsen et Adams (avec les Noirs) gagnent leur 1re partie.

L'édition 2012 du «London Chess Classic» se déroule du 1er au 10 décembre, au centre de conférence Olympia. L'une des particularités du tournoi de Londres est d'inviter un nombre impair de joueurs, avec à chaque ronde un exempt qui commentera les parties en direct.

Site officiel www.londonchessclassic.com avec parties en différé de 15 minutes.

Cadence : 2 heures pour les 40 premiers coups, une heure pour les 20 coups suivants et enfin, de 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61e coup.

Interdiction de proposer nulle durant la partie. Le partage du point ne peut être accordé que par l'arbitre et seulement dans les 3 cas prévus : triple répétition d'une position, règle des 50 coups, et une position complètement nulle, où l'arbitre sera conseillé par le Maître International Malcolm Pein. Le «London Chess Classic» a décidé d'utiliser le système de la victoire à 3 points, une nulle un point et zéro en cas de défaite.

Lors de la conférence de presse, les joueurs ont disputé une partie contre les internautes via Twitter. Les Grands Maîtres n'ont pas eu de difficulté à gagner. Voir la partie ci-dessous.

1E RONDE LE 1ER DÉCEMBRE À  15H00          
Luke McShane 2713 - Magnus Carlsen 2848 : 0-1 (62) Espagnole, variante de Berlin
Levon Aronian 2815 - Hikaru Nakamura 2760 : 0-1 (32) Partie anglaise
Vladimir Kramnik 2795 - Judit Polgar 2713 : 1-0 (40) Partie anglaise
Gawain Jones 2644 - Michael Adams 2710 : 0-1 (91) Nimzo-indienne
Vishy Anand (exempt) - commente les parties          
Kramnik-Polgar après 11...d5

Vladimir Kramnik n'a jamais perdu avec les Blancs contre Judit Polgar. Le début de la partie va confirmer cette tendance. Dès le 9e coup, avec 9.Cec3, la partie quitte les positions connues. Après 9...Cb4 10.Cxe7+ Dxe7 11.d3 Judit va commettre une grossière erreur en jouant 11...d5? (voir diagramme ci-contre). Après le simple 12.a3 la joueuse hongroise est contrainte de sacrifier une pièce  contre 2 pions (12...Cc6 13.cxd5 gagne une pièce, 12...d4 13.exd4 cxd4 14.axb4 dxc3 donnait une position sans espoir en raison de la masse de pions blancs). Il semble toutefois que les compensations des Noirs soient faibles, et face à un joueur précis comme Kramnik, ils doivent s'apprêter à souffrir. Après une ultime erreur qui permet à son adversaire de la mater, Judit Polgar abandonne au 40e coup.

Aronian-Nakamura après 26.Td2

La partie entre Levon Aronian et Hikaru Nakamura s'est décidée quand l'Arménien a gaffé et donné une pièce. Dans la position ci-contre, les Blancs n'ont pas vu que les Noirs gagnaient une pièce après 26...b6 (si 27.Cxa6 alors 27...Fb3 attaquant à la dois la Dame en c2 et le Cavalier en a4 gagne une pièce). Avec une qualité de plus, la position tourne rapidement à l'avantage d'Hikaru Nakamura, et dans une fin de partie confuse (la retransmission des parties et des commentaires a connu de nombreux problèmes en cette première journée), les Noirs l'emportent au 32e coup.

 

McShane-Carlsen après 26...Dd6

Le meilleur joueur du monde, Magnus Carlsen, affronte avec les Noirs le plus fort amateur du monde. Rappelons que Luke McShane travaille comme trader, et n'est pas joueur d'échecs professionnel. Les deux joueurs suivent la partie Felgaer-Kurnosov (Aeroflot 2011, 0-1 en 46 coups) jusqu'au 13e coup, où les Blancs jouent 13.Fd3 (Felgaer avait préféré 13.Ca3). Le GMI anglais n'est pas impressionné par son adversaire et se lance dans une attaque sur le roque adverse qui commence avec 18.g4 et se poursuit par 19.Ce3, 20.Df1 21.Dh3. Les Noirs sont passifs, ce qui permet aux Blancs d'obtenir un avantage. Mais Luke McShane est confronté à son éternel problème : le manque de temps. Alors que la position apparaît prometteuse, il va, en un coup, permettre à Carlsen d'égaliser. Dans la position ci-contre, les Blancs vont jouer 27.Rh1 (27.h4 semble plus ambitieux, et poursuit l'attaque). Le numéro 1 mondial ne va pas manquer l'opportunité, et il initie une série d'échange (27...Cxg5 28.Fxg5 f6 29.exf6 Dxf6) qui soulage sa position.

McShane-Carlsen après 57...Df5

Le contrôle de temps passé, on se retrouve dans une finale où les Blancs ont Dame, Cavalier et 6 pions contre Dame, Fou et 6 pions pour les Noirs. C'est dans ce type de position que Carlsen est à l'aise ; il sait accumuler les micro-avantages qui en s'additionnant finissent par devenir décisifs. De plus, il est largement en avance au temps (11 minutes pour les Noirs contre 55 pouur les Blancs au 50e coup). Le Norvégien amène son Roi pour soutenir ses pions de l'aile-Roi, et, après avoir longtemps résisté, Luke McShane va gaffer. Dans la position du 2e diagramme, le joueur anglais vient de jouer  57.Dd8? Carlsen a répliqué par 57...Df5 : les Noirs protègent le pion g5 et attaquent le Cavalier c2 et le pion h3. Les Blancs jouent 58.Rd2, ce à quoi les Noirs répondent par la capture 58...Rxh3. La partie s'achève après 59.b5 g4 60.bxc6 bxc6 61.Cb4 g3 62.Cd3 g2. Le pion de Carlsen fait la différence. Au lendemain de son 22e anniversaire, Carlsen dépasse virtuellement le plus haut classement Elo jamais atteint (Kasparov avait culminé à 2851 Elo, Carlsen est virtuellement 2851,2).

McShane-Carlsen | Photo Ray Morris Hill / London Chess Classic (DR)
Jones-Adams après 60.Rd1

Partie marathon entre les 2 joueurs anglais, Gawain Jones et Michael Adams. Ils passent le contrôle de temps du 40e coup, puis du 60e. Ils se retrouvent dans une finale Dame Cavalier 5 pions, où les Noirs ont un léger avantage en raison de leur meilleure structure de pions, voir ci-contre : les pions "g" et "f" des Noirs sont liés, tandis que les pions "f" et "h" des Blancs sont isolés. Gawain Jones est le plus faible Elo du tournoi, et chaque joueur tentera sûrement de jouer jusqu'au bout contre lui. La persévérance de Michael Adams finit par payer. Sans raison apparente, Gawain Jones donne un pion (75.f6?). Les choses s'aggravent pour les Blancs quand ils perdent un 2e pion lors de l'échange des Cavaliers (87...Cxd6 88.cxd6 Dxd6). Il reste moins de 5 minutes aux joueurs aussi Adams n'hésite t-il pas à répéter 2 fois les positions pour bénéficier de l'incrément de 30 secondes. L'avantage de 2 pions devrait lui suffire dans cette finale de Dames. D'ailleurs Jones n'insiste pas et abandonne au 91e coup.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (7)

  • EuropeEchecs

    @waldokitty72 : exact, erreur corrigée. Merci.

    01/12/2012 21:45
  • waldokitty72

    il me semble que le meilleur classement atteint par kasparov est de 2851

    01/12/2012 21:34
  • Copeau

    La connexion est interrompue, mais bonne nouvelle, on peut toujours faire des dons via carte de crédit ou Paypal :(

    01/12/2012 18:49
  • ins-1094

    @EE Merci pour l'info.

    01/12/2012 16:35
  • EuropeEchecs

    @Benezet : les organisateurs ont décidé de différer la retransmission de 15 minutes, pour lutter contre la triche.

    01/12/2012 15:41