Maroczy, Saint Georges des échecs

Alors que l’étau de Maroczy dispose d’un plan de gain linéaire, le dragon tente d’exploiter son jeu de figures afin de profiter des faiblesses consenties par les poussées de Pions centraux adverses. Par le MF Bertrand Valuet

Cet article est accessible aux abonnés au service Vidéos. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la rubrique gratuitement !