Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Championnat du Monde : Partie N°1

Après un début de partie entreprenant, Anand s'est retrouvé à lutter pour la nulle.

En novembre 2013 le Norvégien Magnus Carlsen s'est emparé du titre de champion du monde après avoir battu le champion en titre Viswanathan Anand à Chennai, en Inde. Le tournoi des candidats disputé en mars 2014 à Khanty-Mansiïsk ayant été remporté par Anand, le joueur indien s'est offert un match revanche, du 07 novembre 2014 (cérémonie d'ouverture) au 28 novembre 2014 (cérémonie de clôture), à l'Olympic Media Center de Sotchi en Russie. Site officiel www.sochi2014.fide.com A suivre aussi sur https://twitter.com/anandcarlsen14 et sur http://instagram.com/worldchesschampionship

Parties en direct commentées en anglais par Peter Svidler et Sopiko Guramishvili à partir de 13h. Peter Svidler est un grand-maître russe du top 20 mondial. Sept fois champion de Russie, cinq fois champion olympique et vainqueur de la Coupe du Monde en 2011. Sopiko Guramishvili est l'une des 100 meilleures joueuses du monde et a réalisé une série de vidéos éducatives.

Nom Pays Tit Elo 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 Dép Total
Viswanathan Anand IND GM 2792 ½ - - - - - - - - - - - - 0.5
Magnus Carlsen NOR GM 2863 ½ - - - - - - - - - - - - 0.5

Le match de championnat du monde est prévu pour un maximum de douze parties. Le vainqueur du match sera le premier joueur à marquer 6,5 points ou plus. Si les joueurs sont à égalité après les douze parties, et après un nouveau tirage au sort des couleurs, quatre parties de départage seront disputées à la cadence de 25 minutes plus un incrément de 10 secondes par coup. Dans le cas où l'égalité persisterait, un match de 2 parties sera joué à la cadence de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si encore égalité, un autre match en 2 parties. L'opération se répétera, si nécessaire, jusqu'à un maximun de 5 matchs (10 parties), où, finalement, un blitz «mort subite» - 6 minutes pour les Blancs, 5 minutes pour les Noirs, avec gain accordé aux Noirs en cas de partie nulle - sera joué.

Viswanathan Anand

Viswanathan Anand est né le 11 décembre 1969 à Madras en Inde. Il devient champion du monde FIDE en décembre 2000. Anand perd son titre lors du championnat du monde FIDE 2001-2002. En septembre 2007 Anand est à nouveau champion du monde grâce à sa victoire au Mexique. Il a défendu trois fois son titre avec succès en battant Vladimir Kramnik, Veselin Topalov et Boris Gelfand avant de perdre contre Magnus Carlsen en 2013.

Magnus Carlsen

Sven Magnus Øen Carlsen est né le 30 novembre 1990 à Tønsberg en Norvège. En janvier 2010 Carlsen occupa pour la première fois la place de numéro un mondial alors qu'il n'avait que 19 ans et un mois. En mars 2013 Carlsen remporte le tournoi des candidats à Londres pour affronter Viswanathan Anand. Carlsen remporte ensuite facilement le titre mondial en seulement 10 parties, avec 3 victoires et sans concéder la moindre défaite.

Le tirage au sort des couleurs a eu lieu pendant la cérémonie d'ouverture et Viswanathan Anand jouera la première partie avec les pièces blanches. Les couleurs seront inversées après la 6ème partie. Le joueur qui a eu les pièces blanches à la première partie aura les pièces noires à la septième. La cadence de jeu est de 120 minutes pour les 40 premiers coups, 60 minutes pour les 20 coups suivants, puis 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup seulement à partir du 61e coup. Les joueurs ne peuvent pas annuler par accord mutuel avant le 30e coup noir. Après chaque partie les deux joueurs participeront à une conférence de presse ne dépassant pas une durée de 20 minutes.

Le jeu d'échecs officiel Carlsen-Anand 2014

Le jeu d'échecs officiel du match de Championnat du Monde 2014 a été conçu par le designer et architecte de renommée internationale Daniel Weil. Les pièces sont basées sur les proportions de l'architecture grecque et la conception Staunton, pour un ensemble à la fois distinctif et traditionnel.

Résumé de la première partie du 8 novembre 2014

Lors de la conférence de presse, Magnus Carlsen a révélé le nom de deux de ses secondants : Peter Heine Nielsen (DEN) et Jon Ludvig Hammer (NOR). De son côté, Viswanathan Anand donnait : Krishnan Sasikiran (IND), Radosław Wojtaszek (POL) et Grzegorz Gajewski (POL). Comme souvent dans ces cas-là, il y a fort à parier que ni Carlsen ni Anand n'ont révélé les noms de la totalité de leurs secondants.

Résultat de la première partie du 8 novembre 2014 à 13h00
Viswanathan Anand 2792 - Magnus Carlsen 2863 : ½-½ (48) Défense Grünfeld

Viswanathan Anand a donc obtenu les pièces blanches dans la première partie et c'est évidemment un avantage non négligeable. Le champion indien a ainsi l'occasion de prendre l'initiative et, surtout, montrer que ce match revanche sera différent du premier.

Jouer avec les Noirs dans ce premier affrontement ne semble pas poser de problème particulier à Magnus Carlsen. Le Norvégien a répondu avec sa malice habituelle : «C'est tout simplement génial, maintenant je vais avoir six fois les Blancs dans les 11 premières parties !» Avant d'ajouter : «Je vais aussi avoir deux fois de suite les Blancs dans les parties 6 et 7, ce qui peut être bon.» Et enfin : «J'ai tiré les Noirs dans la première partie. Ce match n'a en effet rien à voir avec le premier.»

Ceux qui ont vu la cérémonie d'ouverture auront remarqué, au milieu d'une marée de costumes cravates, un Magnus en jeans décontracté qui, lorsqu'on lui demande le nom de ses secondants, balance "Dane" et "The Hammer", avant de délaisser le micro.

Tirage au sort des couleurs.

Dans tous les cas il y aura une différence notable d'avec le premier match : l'absence d'une séparation opaque entre les spectateurs et les joueurs. En effet, la hauteur de la salle de jeu est trop importante pour pouvoir installer un mur de verre. Au XXIe siècle, il faut malheureusement prendre en considération la possibilité qu'un spectateur, aidé par un module d'analyse, puisse souffler les meilleurs coups à un des joueurs au moyen d'un code spécial. L'agent de Magnus Carlsen, Espen Agdestein, s'est montré quelque peu contrarié : «Ils vont essayer de configurer la lumière de telle manière que les spectateurs restent invisibles depuis la scène, mais je crains que ça ne fonctionne pas.» Pour le Polonais Andrej Filipowicz, arbitre principal, le problème ne se pose même pas : «Cela aurait pu être préoccupant l'année passée à Chennai [Inde] parce qu'il y avait beaucoup de fanatiques d'Anand, mais la Russie est un pays neutre.» Il ne faut pas oublier quand-même le plus important : jamais Carlsen ou Anand n'ont eu la moindre conduite anti-sportive. Source http://deportes.elpais.com

Dès que le premier coup - 1.d4 - est apparu sur l'échiquier, nous aurions pu entendre un «ouf» de soulagement poussé par les milliards de joueurs d'échecs, tout heureux d'avoir échappé à une ennuyeuse variante berlinoise. Ne nous réjouissons toutefois pas trop vite, l'anniversaire de la chute du mur de Berlin, c'est le 9 novembre, demain !

Anand-Carlsen
Après 13.0-0-0

Ce fut donc une défense Grünfeld avec 5.Fd2. Magnus Carlsen évite d'abord de reproduire le 8...c5 joué par Jon Ludvig Hammer contre Anand en 2013, 1-0 (45), puis Anand évite à son tour le 9.d5 joué par Ushenina contre Lahno en 2013, 0-1 (37), avec 9.Cf3, et sur 9...Fg4, le challenger se décide pour 10.d5 Fxf3 11.Fxg7 Rxg7 12.gxf3 Ce5 13.0-0-0, du diagramme, échappant ainsi aux parties restantes dans les bases de données. A ce moment de la partie Viswanathan Anand possédait déjà une avance de près de 30 minutes sur Magnus Carlsen : 1h56-1h30, et le Norvégien se plongeait dans une réflexion de 17 minutes avant de continuer par 13...c6.

Teimour Radjabov, sur Twitter, écrivait alors : «Anand a mélangé l'ordre des coups de sa préparation, j'en suis sûr. Magnus est déjà hors de danger.» A un follower qui lui faisait remarquer qu'Anand avait pourtant joué jusqu'à maintenant tous ses coups instantanément, Radjabov répondait : «Non, on ne sait jamais, souvent vous pouvez mélanger les coups en jouant trop vite ce qui ressemble à vos notes.» Avant d'ajouter : «Maintenant Anand réfléchit, parce qu'il a mélangé les coups de sa préparation et il est en colère. C'est mon sentiment.»

Il faudra 20 minutes à Anand pour continuer avec 14.Dc3. Carlsen n'a pas le choix et répond donc a tempo 14...f6. Sur Twitter, la conversation initiée par Radjabov bat son plein. L'Azéri n'est pas d'accord avec les commentateurs. «Non, Svidler, non Sopiko, ce n'est pas une surprise !!!! Il [Anand] ne se rappelle pas de ses analyses, il n'est pas dans sa préparation, il a tout mélangé.» Tout le monde veut savoir où Anand se serait mélangé les pinceaux. «Vers 11.Fxg7 ou 13.0-0-0, un des deux. Je pense que ce devait être 10.gxf3 Ce5 11.0-0-0 et non pas 11.Fxg7.»

Viswanathan Anand, plus déterminé que jamais !
Anand-Carlsen
Après 16.exd5

Toujours est-il que Vishy a joué le coup de l'ordinateur 15.Fh3, menaçant de prendre le contrôle des cases blanches autour du Roi noir. Sur 15...cxd5, les Blancs ne peuvent pas jouer l'évident 16.Txd5?! à cause de 16...Db6! et les Noirs attaquent ! Les Blancs renoncent aussi au 15.f4 qui semblait avoir les faveurs de la majorité, et jouent le 16.exd5 du diagramme. 1h18-1h01. Pour Peter Svidler la structure noire sur l'aile-Roi est bien meilleure. 16...Cf7!? menace 16...Cg5 avec élimination du Fou blanc. 17.f4 pare la menace. 17...Dd6 18.Dd4 a tempo et 1h12. Pour Peter Svidler, 18...Db6 mènerait à une nulle en finale de Tours, mais Carlsen a joué 18...Tad8 avec 0h42.

Anand-Carlsen
Après 19...Db6

Sans présumer du résultat final de cette première partie, une chose est certaine : Viswanathan Anand a pris ce match revanche par le bon bout ! Pas de round d'observation, sinon un jeu entreprenant et rapide. Pour son premier tweet de la journée, Fabiano Caruana demandait : «Allons-nous voir un match miroir d'Anand-Topalov 2010, lorsque Vishy a abandonné la défense Grünfeld après avoir perdu la 1ère partie avec elle ?» 19.Fe6 Db6 menait au diagramme ci-contre. Entrer en finale serait mauvais pour les Blancs. Anand doit rester concentré sur le milieu de jeu avec l'idée h4-h5. L'Indien a donc refusé immédiatement l'échange des Dames par 20.Dd2. Sur, 20...Td6 21.The1 Cd8, Viswanathan prend du temps. Le Fou en e6, si bien placé, doit se retirer.

Anand-Carlsen
Après 24...Tc8

Peu avant, Anish Giri avait twitté : «Personne n'aimerait un Fou en e6 qui coupe la position en deux.» Ce à quoi Teimour Radjabov avait répondu : «Je suis d'accord, un Fou en e6 couperait la position en deux, mais je suis sûr que ce sera neutralisé par un Cd7 ou autre.» Ce sera donc 21...Cd8 qui jouera le rôle du "neutralisator"... et les Blancs ont joué le coup proposé par Nigel Short : 22.f5. Sur 22...Cxe6 23.Txe6 Dc7 24.Rb1 Tc8 position ci-contre, les Noirs, après les échanges, ont obtenu des pièces lourdes plus actives. Carlsen a parfaitement négocié les difficultés. Néanmoins, le jugement de la position semble varier selon les grands-maîtres. Peter Svidler préfère les Noirs, mais ne croit pas à des chances de gain.

Anand-Carlsen
Après 31...a6

Pour Susan Polgar : «Vishy n'a rien dans cette position. Il doit changer de vitesse pour être sûr de tenir cette fin de partie.» Alors que pour Nigel Short : «Je pense que les Blancs sont OK. J'aime l'avancée des pions centraux.» Une chose est sûre, après 24...Tc8, Viswanathan Anand change le rythme de ses coups. 25.Tde1 n'apparaîtra sur l'échiquier qu'après une réflexion de 16 minutes ! 0h30-0h27. Le coup était prévu par Magnus Carlsen, puisqu'il a répondu sans attendre par 25...Txe6. 26.Txe6 Td8 bloque l'avancée des pions centraux tant espérée par Nigel Short. 27.De3 Td7. Les coups suivants sont rapidement joués : 28.d6 exd6 29.Dd4 Tf7 30.fxg6 hxg6 31.Txd6 a6, diagramme ci-contre.

Magnus Carlsen avant de jouer 27...Td7.
Anand-Carlsen
Après 40...a4

Une partie nulle commence sérieusement à se dessiner. 32.a3 Da5. Simen Agdestein : «Cela va probablement finir par un match nul.» Peter Svidler : «La position blanche est hors de danger.» De son côté, le journaliste Tarjei Svensen, dévoilait qu'un journal en ligne norvégien a écrit ‏: «Un fiasco pour les organisateurs du match Carlsen-Anand. La salle de jeu est pratiquement vide. Seulement 15% des tickets ont été vendus.» 33.f4 Dh5 34.Dd2 Dc5 35.Td5 Dc4 36.Td7 Dc6 37.Td6 De4+ 38.Ra2 Te7 39.Dc1 a5 40.Df1 a4 et le contrôle du temps est atteint dans la position du diagramme ci-contre. Depuis quelques coups, les réseaux sociaux et les sites de retransmission clament la nulle.

Twitter ne gazouillait plus sinon qu'il piaillait ! Nigel Short : «Les gens qui disent "dead draw" perdraient cette position quelque que soit la couleur.» Peter Svidler : «Je crois que les Blancs ont plus mal joué que les Noirs ont bien joué.» Avant d'ajouter : «Vishy a perdu au moins une position à Chennai que personne ne pensait qu'il pourrait perdre.» Teimour Rajabov enfoncait le clou d'un : «De très très fortes chances qu'Anand puisse perdre cette position, vraiment, c'est le genre de situation dont Carlsen rêvait.» Nigel Short : «La capacité de Carlsen à moudre avec le plus mince des avantages est remarquable. Vishy est sous pression maintenant.» Teimour Radjabov : «Vishy devait frapper sur la colonne "h". C'était sa chance, son moment en or. Il l'a raté, maintenant ça va être très difficile.» Le grand-maître écossais Jonathan Rowson n'y allait pas par quatre chemins : «Après 40...a4 les Noirs ont 4 légers avantages : 1. Meilleure structure, 2. Meilleur Roi. 3. Pièces plus actives. 4. C'est Magnus.» Simen Agdestein : «Maintenant je pense qu'Anand doit transpirer un peu.»

Le rictus de Magnus Carlsen révèle parfaitement ses pensées après le contrôle du temps.
Anand-Carlsen
Après 43.Tb4

Il faudra 15 minutes au challenger pour jouer 41.Td1. Il faut l'avouer, Anand cherchait précisément à éviter cette situation : légèrement moins bien face à un jeune adversaire prêt à le torturer pendant des heures. Lorsque 41...Dc2 est arrivé les pendules affichaient 0h43-0h49. Pour la première fois de la partie Anand se retrouvait derrière Carlsen au temps. Les menaces noires ne sont pas à prendre à la légère, si Magnus le pouvait, il jouerait 42...Te3, 43...Txa3+ et 44...Db3 mat ! :) Anand joue 42.Td4 avec 29 minutes. Carlsen préfère 42...Te2 à  42...Te3. 43.Tb4 et ici les Noirs peuvent choisir entre 43...b6, 43...b5 et 43...Dd3, comme dans le diagramme ci-contre.

Anand-Carlsen
Après 48.Dd7

Le «problème» des retransmissions «assistées» par ordinateurs a ressurgit ici quand beaucoup parlait d'égalité. Nigel Short précisait : «Seulement si Anand trouve 44.Dh1!» En effet, que ce soit sur 43...b6, 43...b5 ou 43...Dd3, 44.Dh1! est le seul coup qui donne une approximative égalité, toujours selon les modules d'analyse évidemment. Magnus Carlsen a pris son temps avant de se décider pour 43...b5. 0h26-0h27. Trois minutes suffiront à Anand pour jouer 44.Dh1!, un coup que Peter Svidler a avoué ne pas avoir envisagé. Le joueur russe doit être certainement le seul à commenter sans être assisté ! 44...Te7 45.Dd5 Te1 menait à la répétition de la position.  46.Dd7+ Rh6 47.Dh3+ Rg7 48.Dd7+ ½-½

  • Anand a répondu Radjabov : «Non, je n'ai pas mélangé les coups.»
  • Teimour Rajabov n'est pas convaincu : «Evidemment, vous ne pensez quand-même pas qu'il va dire qu'il s'est emmêlé les coups en conférence de presse!?»
  • Teimour Rajabov : «Kramnik disait qu'il était gagnant dans toutes ses parties du tournoi des candidats 2014. Lors de la dernière conférence de presse il a déclaré que c'était la bonne façon de parler pour devenir Champion du Monde.»
  • Anand : «J'ai joué quelques coups de manière inattentive et ça a commencé à devenir gênant.»
  • Carlsen: «Un demi-point avec les Noirs, c'est bien, et j'ai même mis un peu la pression.»
  • Simen Agdestein : «Une victoire psychologique pour Carlsen. Un bon début pour Magnus.»

au coeur du championnat du monde ANAND-Carlsen

Image de l'émission lors du match de 2013
(extrait vidéo en fin d'article)

Publié le 08/11/2014 - 10:02 , Mis à jour le 27/11/2014 - 08:23

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (7)

  • USTEECHECS

    Moi j'aime bien les pièces, elles ont un style épuré et moderne

    09/11/2014 11:43
  • maximer

    dommage pour magnus, 42. ... Te3 donnait de bonnes chances de gain !

    08/11/2014 19:04
  • Kempelen80

    D'accord avec jerexy la forme des pièces ne convient pas, je préfère le modèle plus classique Staunton (je pense),qui est habituellement utilisé dans les grandes compétitions. En revanche les fauteuils semble assez confortables, mais le stylo de Carlsen est moche. Pour le reste je ne suis pas compétent.

    08/11/2014 18:31
  • jerexy

    en tout cas les pièces sont super moches (à mon goût ) : taillées comme des immeubles , couleurs moutarde .......
    "designer" par un architecte ........ tout est dit

    08/11/2014 15:31
  • ins-1348

    Carlsen aura plus de pression car c'est lui le champion du monde en titre et en tant que n°1 mondial il est doublement favori. Donc devra jouer sans pression car il n'a absolument rien a perdre id est il devra prendre plus de risque que lors du 1er match.

    08/11/2014 12:59