Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Championnat du Monde : Partie N°3

Viswanathan Anand happe Magnus Carlsen dans les griffes de sa préparation et égalise !

En novembre 2013 le Norvégien Magnus Carlsen s'est emparé du titre de champion du monde après avoir battu le champion en titre Viswanathan Anand à Chennai, en Inde. Le tournoi des candidats disputé en mars 2014 à Khanty-Mansiïsk ayant été remporté par Anand, le joueur indien s'est offert un match revanche, du 07 novembre 2014 (cérémonie d'ouverture) au 28 novembre 2014 (cérémonie de clôture), à l'Olympic Media Center de Sotchi en Russie. Site officiel www.sochi2014.fide.com A suivre aussi sur https://twitter.com/anandcarlsen14 et sur http://instagram.com/worldchesschampionship

Parties en direct commentées en anglais par Peter Svidler et Sopiko Guramishvili à partir de 13h. Peter Svidler est un grand-maître russe du top 20 mondial. Sept fois champion de Russie, cinq fois champion olympique et vainqueur de la Coupe du Monde en 2011. Sopiko Guramishvili est l'une des 100 meilleures joueuses du monde et a réalisé une série de vidéos éducatives.

Nom Pays Tit Elo 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 Dép Total
Viswanathan Anand IND GM 2792 ½ 0 1 - - - - - - - - - - 1.5
Magnus Carlsen NOR GM 2863 ½ 1 0 - - - - - - - - - - 1.5

Le match de championnat du monde est prévu pour un maximum de douze parties. Le vainqueur du match sera le premier joueur à marquer 6,5 points ou plus. Si les joueurs sont à égalité après les douze parties, et après un nouveau tirage au sort des couleurs, quatre parties de départage seront disputées à la cadence de 25 minutes plus un incrément de 10 secondes par coup. Dans le cas où l'égalité persisterait, un match de 2 parties sera joué à la cadence de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si encore égalité, un autre match en 2 parties. L'opération se répétera, si nécessaire, jusqu'à un maximun de 5 matchs (10 parties), où, finalement, un blitz «mort subite» - 6 minutes pour les Blancs, 5 minutes pour les Noirs, avec gain accordé aux Noirs en cas de partie nulle - sera joué.

Viswanathan Anand

Viswanathan Anand est né le 11 décembre 1969 à Madras en Inde. Il devient champion du monde FIDE en décembre 2000. Anand perd son titre lors du championnat du monde FIDE 2001-2002. En septembre 2007 Anand est à nouveau champion du monde grâce à sa victoire au Mexique. Il a défendu trois fois son titre avec succès en battant Vladimir Kramnik, Veselin Topalov et Boris Gelfand avant de perdre contre Magnus Carlsen en 2013.

Magnus Carlsen

Résumé de la troisième partie du 11 novembre 2014

Sven Magnus Øen Carlsen est né le 30 novembre 1990 à Tønsberg en Norvège. En janvier 2010 Carlsen occupa pour la première fois la place de numéro un mondial alors qu'il n'avait que 19 ans et un mois. En mars 2013 Carlsen remporte le tournoi des candidats à Londres pour affronter Viswanathan Anand. Carlsen remporte ensuite facilement le titre mondial en seulement 10 parties, avec 3 victoires et sans concéder la moindre défaite.

Résultat de la troisiième partie du 11 novembre 2014 à 13h00
Viswanathan Anand 2792 - Magnus Carlsen 2863 : 1-0 (34) Gambit Dame 5.Ff4

Juste après sa victoire dans la deuxième partie, Magnus Carlsen déclarait à la télévision norvégienne : «C'est bon d'obtenir cette percée si tôt, maintenant il [Anand] doit me chasser.» Quant au grand-maître et journaliste norvégien Jonathan Tisdall son tweet : «Finalement, Vishy doit jouer comme le jeune et intrépide Vishy. Voilà ce que nous voulons voir.» révélait la pensée d'une majorité d'amateurs, qui souhaiterait voir un combat un peu plus équilibré.

C'est vrai, Viswanathan Anand a 44 ans et son adversaire 20 de moins, mais le vrai problème pour Vishy est que sa dernière victoire en partie classique face à Magnus Carlsen remonte au 10 décembre 2010, au London Chess Classic - au 75e coup d'une longue finale - pour ceux qui imagineraient que Viswanathan n'est plus capable de jouer 40 coups sans s'écrouler de fatigue. Mais voilà, depuis, l'Indien s'est incliné 5 fois !

Il faut avouer que les statistiques ne favorisent pas Viswanathan Anand :  cela fait 53 ans qu'un champion du monde n'a pas regagné son titre. La dernière fois c'était Mikhaïl Botvinnik. Après avoir perdu son titre en 1960 face à Mikhaïl Tal, âgé alors de 23 ans (+2 -6 =13), il le regagna lors du traditionnel match revanche en 1961 (+10 -5 =6). Une autre statistique ne joue pas en faveur du champion indien : 24 parties d'échecs classiques sans battre Magnus Carlsen une seule fois. Néanmoins, il suffirait d'une victoire aujourd'hui pour que toute la planète échiquéenne le porte aux nues à nouveau. C'est tout le mal que nous lui souhaitons, pour lui, et pour l'intérêt de ce match revanche.

La phrase d'introduction : «Les rumeurs concernant ma mort sont très exagérées !» (Reports of my death are greatly exagerated), est de Mark Twain, de son vrai nom Samuel Langhorne Clemens, un des plus grands écrivains, essayistes et humoristes américains. Et bien entendu, il ne s'agit pas de la mort d'Anand dans le sens littéral, même si nombreux sont ceux qui ont déjà pratiquement «enterré» ce grand champion. Et puisque nous parlons de rumeurs, en voici une autre : «J'ai lu que j'aiderais Anand pour le match. C'est bon à savoir, je crois qu'aucun de nous deux n'était au courant.» Fabiano Caruana, sur Twitter.

Viswanathan Anand et Magnus Carlsen

Déjà mené au score après seulement deux parties - Anand ne s'était incliné que dans la cinquième lors du premier match - une éternelle question revenait se poser avec force : Viswanathan Anand doit-il tenter de revenir immédiatement, quitte à prendre de gros risques ? Ou est-il préférable de temporiser, à l'affût d'une opportunité, voire d'un mauvais coup de son adversaire ? A notre avis, comme Viswanathan Anand ne jouera les pièces blanches que deux fois lors des cinq prochaines parties, il doit tenter quelque chose !

Anand-Carlsen
Après 15...a4

On ne peut que partager l'avis de Peter Svidler sur l'ouverture; un gambit Dame : «Une ouverture très solide, difficile à faire craquer.» Avant d'ajouter : «Carlsen change son approche qui me prive de la possibilité de parler non-stop de la défense Grünfeld pendant les cinq prochaines heures.» Le choix de cette solide formation est tout-à-fait cohérent avec la déclaration de Magnus Carlsen : «[...] maintenant il [Anand] doit me chasser.» Les coups défilent rapidement jusque dans la position du diagramme ci-contre après 15...a4. Magnus Carlsen délaisse la plupart des parties des bases de données pour ne suivre que la rencontre Aronian,L (2795)-Adams,M (2753) Bilbao ESP 2013, ½-½ (40).

 

Fabiano Caruana : «Tout le monde dit que c'est une ligne solide pour les Noirs, mais n'est-ce pas un pion blanc en c7 ?» Anish Giri : «Je suis à peu près sûr que Magnus a un chemin pour lui barrer la route, mais nous allons voir...» 16.Tc1 Ce4 17.Cg5, avec une première réflexion de Carlsen... Jonathan Tisdall : «Espen Agdestein dit qu'il est surpris de voir Carlsen opter pour un duel théorique assisté par ordinateur.» Et ajoute : «Cette partie, nous l'espérons, fera taire toutes les râleurs qui prétendent que Magnus ne sait pas jouer de "vraies" ouvertures.» Nigel Short est dubitatif sur l'ouverture d'Anand: «J'espère que Vishy a une bonne nouveauté à l'esprit, parce que ni les moteurs, ni l'expérience passée, ne suggèrent de problèmes pour les Noirs ici.» Nigel Short est vraiment négatif ce matin : «Les considérations générales ne sont pas d'une grande utilité ici. Les Blancs ont avancé leur pion "ç" (juste) avec l'espoir que les Noirs gaffent.»

Magnus Carlsen après 17.Cg5

Toujours est-il que 17.Cg5 semble avoir surpris Magnus Carlsen, même si nous sommes encore dans la partie Aronian-Adams, Bilbao 2013. Et Peter Svidler est très surpris de voir Carlsen surpris dans cette position théorique. Pour Alexander Khalifman : «Si vous ne connaissez pas les lignes exactes ici, c'est très difficile de trouver les meilleurs coups par vous-mêmes, même pour Magnus.» 17...Cdf6, comme joué par Michaël Adams, est arrivé après 32 minutes de réflexion et les pendules affichaient : 1h48-1h16.

Anand-Carlsen
Après 19.f3

Teimur Rajabov est méfiant dans cette position : «Après 18.Cxe4, les Noirs doivent reprendre avec le pion sinon après 18...Cxe4 19.f3 ils devront résoudre des problèmes difficiles.» Magnus n'a pas entendu et après 18.Cxe4 a repris par 18...Cxe4 et, comme prévu par Radjabov, Anand a continué comme Levon Aronian par 19.f3, comme dans le diagramme ci-contre. Nigel Short a retrouvé tout son "allant" : «Houdini 4 Pro affirme que c'est égal, mais après un très bon déjeuner, je suis content de ne pas avoir à jouer une position aussi tranchante.» La jeune mariée Tania Sachdev encourageait son compatriote d'un viril : «Anand doit y aller pour le "tuer" !! Il le doit, ce n'est pas une option !»

 

Anand-Carlsen
Après 22.Dc6

19...Ta5 a coûté 12 minutes au champion du monde, alors que la nouveauté sur la partie Aronian-Adams 20.fxe4 (au lieu de 20.De2), seulement 2, en comptant le temps pour Anand pour revenir s'assoir. La suite a été plus rapide : 20...Txa5 21.Dxa4 Ta5 22.Dc6 a tempo et «avec une forte pression !» selon Teimour Radjabov, comme vous pouvez en juger dans le diagramme ci-contre. 1h32-1h00. Espen Agdestein : «Je suis un peu inquiet. Il est clair qu'Anand est encore dans sa préparation et Magnus ne semble pas très à l'aise...» 22...bxa3 0h51. Pour Peter Svidler, les Blancs sont mieux, c'est certain, mais la véritable question est : «Jusqu'à quel point ?»

 

Anand-Carlsen
Après 23...Txd5

Fabiano Caruana est confiant dans les chances d'Anand : «On dirait que Magnus a oublié ou confondu sa préparation, parce que tout ça était bien connu. Anand peut faire un retour précoce.» Viswanathan Anand ne laisse pas respirer son adversaire et continue de jouer très vite. 23.exd5. Teimour Radjabov aussi croit aux chances d'Anand : «Je ne sais pas ce que disent les moteurs ici, si c'est juste meilleur ou gagnant, mais en pratique c'est vraiment difficile à défendre.» Nigel Short : «L'avantage des Blancs réside en partie dans le fait que leur Fou (qui protège c7) est beaucoup plus actif.» Magnus Carlsen a encore pris du temps pour se décider, 10 minutes, et jouer 23...Txd5. 0h41. Comme dans le diagramme ci-contre.

Anand-Carlsen
Après 26.Tc6

24.Dxb6 a été joué après 8 minutes et 48 secondes, la plus longue réflexion d'Anand depuis le début. 1h20. Après 24...Dd7, Peter Svidler, qui rappelons-le commente sans module d'analyse, jouerait simplement 25.0-0, alors que les machines préfèrent 25.Da6 qui empêche 25...Tc8 à cause de 26.Tb1. Il faut noter que si un pion blanc se trouvait en h3 au lieu de h2, nous aurions exactement la même position qu'une partie Tomashevsky,E (2646)-Riazantsev,A (2656) Moscou 2008, 1-0 (36) ! 25.0-0 a pris 15 minutes à Anand, 25...Tc8 seulement 5 à Carlsen, 26.Tc6 encore 8 à Anand, comme dans le diagramme. Erwin l'Ami aurait préféré 25.Da6! et remarquait une grosse différence d'avec la partie Tomashevsky-Riazantsev : «25.Da6 Tc8 26.Tb1 Txc7 27.Tb8+ Fd8 28.Fxc7 Dxc7 29.Tc8 ne fonctionne pas à cause de 29...Dg3+!»

Anand-Carlsen
Après 28.Ta1

Magnus Carlsen, avec 20 minutes à la pendule, se décide à réagir et place un aigu 26...g5!?... qui reçoit, a tempo, la réplique 27.Fg3. Anand possède encore 56 minutes. Jonathan Tisdall est surpris de la rapidité de la réponse de Viswanathan Anand : «Mais la pendule est une arme pour lui aujourd'hui.» Teimur Rajabov était plus précis avec une variante : «Hmm... 27.Fg3, sans tenir compte de 27.Fe5 avec l'idée si, 27...Fb4 28.Dxb4 Dxc6 29.De7! et f7 et g5 sont en prise.» 27...Fb4. Le journaliste norvégien Tarjei Svensen, que l'on avait pas beaucoup lu depuis le début de la partie, retrouve un peu d'espoir : «27... Fb4 semble un très fort coup trouvé par Carlsen. Ce n'est pas fini !» 28.Ta1, comme dans le diagramme. 0h42-0h12.

Anand-Carlsen
Après 30.Dc4

Le problème pour Magnus Carlsen est l'absence de bons coups, ou pour reprendre les termes exacts de Peter Svidler : «aucun plan actif.» Le temps semble filer trop vite pour le Norvégien et c'est avec moins de 6 minutes que Magnus a joué 28...Fa5. Comme toujours dans ces cas-là, une clameur est montée des sites «assistés» par ordinateurs : «29.Db7!!!!!» et Anand a joué en moins de deux minutes 29.Da6 avec un grand avantage. 29...Fxc7? est clairement douteux, voire carrément mauvais. Sur 30.Dc4 Magnus Carlsen est perdu. Diagramme ci-contre. 30...e5 31.Fxe5 Txe5 32.dxe5 De7 33.e6 Rf8 34.Tc1 1-0 !

 

Magnus Carlsen : «C'était un mauvais choix d'ouverture, il était très bien préparé. Je ne sais pas si je pouvais avoir mieux fait, mais c'était difficile...» Avant de refuser de blâmer ses secondants d'un : «Quand quelque chose va mal, c'est toujours de ma faute.» Magnus Carlsen : «C'est le genre de partie où tout a mal tourné dès le début. Je n'ai pas eu vraiment ma chance. C'est dommage.» De son côté, Viswanathan Anand confirmait sa préparation en avouant qu'il : «...avait eu la position jusqu'à 24.Dxb6 à domicile.»

Après 24 parties sans goûter aux joies de la victoire face au jeune Magnus Carlsen, Vishy a trouvé les ressources pour revenir dans la course. Pour le plus grand bonheur des fans de Viswanathan Anand, ce match revanche ne se jouera pas sur un seul but, comme ce fut malheureusement le cas en 2013. Quatrième partie demain, à partir de 13h00. «Stay tuned!»

au coeur du championnat du monde ANAND-Carlsen

Image de l'émission lors du match de 2013
(extrait vidéo en fin d'article)
Parties Contenu Tarif
Parties 3 à 12
(+ départages)
Plus de 10 heures de commentaires interactifs
dont 5 heures avec des MI et GMI
12 €

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (16)

  • jeanloups

    Chessmat3 la chance aux échecs sa n'existe pas soit on joue bien soit on joue mal, hier Anand a mal joué, aujourd’hui c'est Carlsen c'est ce qui fait la force de ce jeu et c'est pourquoi on l'apprécie et que l'on y joue aussi, peu importe si l'on perd où gagne le but c'est de progresser en essayant de comprendre ce qui c'est passé eux aussi c'est ce qu'il font et la rigueur dans l'étude fait qu'il sont à ce niveau, chacun choisit le niveau qu'il décide d'atteindre seul ou mieux en club et aussi de jouer des tournoi ou open.

    11/11/2014 23:17
  • Chessmat3

    Anand a sûrement eu de la chance!!!

    11/11/2014 20:17
  • mattchambret

    Je suis très content pour Anand, on retrouve le joueur du tournoi des candidats !
    Cela a du être dur durant les premières parties : obliger de se battre pour la nulle et exploser la berlinoise...je pense que l'émotion y était pour beaucoup.
    Il doit être difficile de ne pas se rappeler le match de l'an passé.
    A mon avis le cap est passé et le Tigre is back !

    11/11/2014 20:10
  • sergelie

    secondants, préparations, moteurs d'analyse... triste.
    heureusement qu'il reste deux joueurs face à face.

    11/11/2014 19:01
  • jplie

    je pense que les secondants de Magnus ,ont une lourde responsabilité ,dans cette défaite Qui sont les secondants de Magnus??merci JP

    11/11/2014 17:34