Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Championnat du Monde : Partie N°5

Alors que Carlsen semblait en difficulté, une partie nulle a mis un terme à la rencontre.

En novembre 2013 le Norvégien Magnus Carlsen s'est emparé du titre de champion du monde après avoir battu le champion en titre Viswanathan Anand à Chennai, en Inde. Le tournoi des candidats disputé en mars 2014 à Khanty-Mansiïsk ayant été remporté par Anand, le joueur indien s'est offert un match revanche, du 07 novembre 2014 (cérémonie d'ouverture) au 28 novembre 2014 (cérémonie de clôture), à l'Olympic Media Center de Sotchi en Russie. Site officiel www.sochi2014.fide.com A suivre aussi sur https://twitter.com/anandcarlsen14 et sur http://instagram.com/worldchesschampionship

Parties en direct commentées en anglais par Peter Svidler et Sopiko Guramishvili à partir de 13h. Peter Svidler est un grand-maître russe du top 20 mondial. Sept fois champion de Russie, cinq fois champion olympique et vainqueur de la Coupe du Monde en 2011. Sopiko Guramishvili est l'une des 100 meilleures joueuses du monde et a réalisé une série de vidéos éducatives.

Nom Pays Tit Elo 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 Dép Total
Viswanathan Anand IND GM 2792 ½ 0 1 ½ ½ - - - - - - - - 2.5
Magnus Carlsen NOR GM 2863 ½ 1 0 ½ ½ - - - - - - - - 2.5

Le match de championnat du monde est prévu pour un maximum de douze parties. Le vainqueur du match sera le premier joueur à marquer 6,5 points ou plus. Si les joueurs sont à égalité après les douze parties, et après un nouveau tirage au sort des couleurs, quatre parties de départage seront disputées à la cadence de 25 minutes plus un incrément de 10 secondes par coup. Dans le cas où l'égalité persisterait, un match de 2 parties sera joué à la cadence de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si encore égalité, un autre match en 2 parties. L'opération se répétera, si nécessaire, jusqu'à un maximun de 5 matchs (10 parties), où, finalement, un blitz «mort subite» - 6 minutes pour les Blancs, 5 minutes pour les Noirs, avec gain accordé aux Noirs en cas de partie nulle - sera joué.

Viswanathan Anand

Viswanathan Anand est né le 11 décembre 1969 à Madras en Inde. Il devient champion du monde FIDE en décembre 2000. Anand perd son titre lors du championnat du monde FIDE 2001-2002. En septembre 2007 Anand est à nouveau champion du monde grâce à sa victoire au Mexique. Il a défendu trois fois son titre avec succès en battant Vladimir Kramnik, Veselin Topalov et Boris Gelfand avant de perdre contre Magnus Carlsen en 2013.

Magnus Carlsen

Résumé de la cinquième partie du 14 novembre 2014

Sven Magnus Øen Carlsen est né le 30 novembre 1990 à Tønsberg en Norvège. En janvier 2010 Carlsen occupa pour la première fois la place de numéro un mondial alors qu'il n'avait que 19 ans et un mois. En mars 2013 Carlsen remporte le tournoi des candidats à Londres pour affronter Viswanathan Anand. Carlsen remporte ensuite facilement le titre mondial en seulement 10 parties, avec 3 victoires et sans concéder la moindre défaite.

Résultat de la cinquième partie du 14 novembre 2014 à 13h00
Viswanathan Anand 2792 - Magnus Carlsen 2863 : ½-½ (39) Ouest-Indienne
  • Nous nous étions quittés après la quatrième partie avec un Magnus Carlsen incapable de cacher sa déception en conférence de presse : «J'ai raté plusieurs choses, mais je pense globalement que ce ne fut pas une partie d'une très grande qualité... pas de fautes flagrantes, mais pas assez bonne.»
     
  • La vision du match de Magnus Carlsen après quatre parties : «Le score à Chennai était de 2 à 2 après quatre parties, ici il est aussi de 2 à 2 donc je ne vois pas de différence.» est évidemment simpliste, même si elle est incontestable d'un point de vue arithmétique. Le début du match 2013 avait trouvé deux combattants tétanisés par l'enjeu dans les deux premiers rounds, nuls en seulement 16 et 25 coups.
     
  • Sans augurer du résultat de cette cinquième partie et encore moins du match, il semble admis par la grande majorité des observateurs que ce match revanche est très différent du premier. On sait que Viswanathan Anand est une personne affable et qu'à la différence de certains joueurs, il ne lui est pas nécessaire d'haïr son adversaire pour l'affonter sur un échiquier. Cependant, comme Anand l'a déclaré il y a deux mois à la radio espagnole : «La rivalité a commencé à dominer nos relations. Dans le monde des échecs il ne fait pas partie de mes amis.»
     
  • L'attitude de Viswanathan Anand aujourd'hui face à Magnus Carlsen démontre une plus grande confiance que par le passé et un état d'esprit radicalement différent du premier match. Si personne ne sait comment va se terminer cette revanche, nous pouvons déjà affirmer que le champion indien, sans doute libéré de la pression du titre mondial, joue enfin à son meilleur niveau.
     
  • Cette cinquième partie est d'une grande importance pour Viswanathan Anand. Nous le rappelons encore une fois : le règlement stipule que les couleurs seront inversées après la sixième partie. Le joueur qui a eu les pièces blanches à la première partie aura les pièces noires à la septième. Ainsi, Magnus Carlsen va jouer les Blancs dans la sixième et la septième partie !
Judit Polgar lors d'une séance photos pour «La femme magazine» | www.facebook.com/Judit-Polgar-Official

Sur sa page Facebook, Judit Polgar a publié un bilan des 4 premières parties.

«La première partie d'un match est toujours extrêmement tendue. Anand a commencé avec les pièces blanches et je pense qu'il a eu l'initiative. Cependant, dans le milieu de partie il a mal joué, sa position est devenu inconfortable, et ça s'est terminé par un match nul.

Dans la deuxième partie, Anand a joué la bonne vieille défense de Berlin, une ouverture contre laquelle presque personne n'aime jouer depuis que Vladimir Kramnik a remporté le titre mondial au dépens de Garry Kasparov. Kramnik a réintroduit le système de Berlin, mais sous un angle très différent de celui d'où il était perçu avant ce match. Magnus Carlsen a bien joué et je considère 2 coups comme critiques dans cette partie : 14.Ta3, et quelques coups plus tard, 20.h4!. Après ça les Noirs étaient clairement à la peine et cela a dû être une véritable souffrance de jouer cette position sans réel espoir de sauvetage contre Magnus.

Troisième partie : Après une victoire ou une défaite la pression artérielle des joueurs est modifiée. Anand avait déjà vécu cette expérience quand, après une défaite, il avait immédiatement égalisé contre Gelfand lors du match du Championnat du Monde 2012. Anand a joué comme un tigre affamé. Anand a réalisé un très bon travail à la maison et il n'y avait pas de meilleur moment pour recueillir un point entier que dans cette troisième partie. Je me souviens qu'Anand avait déclaré au sujet des positions tranchantes : «Il n'y a pas de positions dangereuses si vous avez passé assez de temps à les analyser.»

Dans la quatrième partie, Magnus a joué avec les Blancs et a obtenu une position solide, exactement comme il le souhaite, mais sur le jeu précis d'Anand la nulle a été signée au 47e coup.

Je pense que psychologiquement Anand est dans une meilleure situation. Je souhaiterais voir Anand jouer de manière tranchante dans la cinquième partie ! Le match commence seulement à devenir vraiment tendu. Souhaitons bonne chance aux joueurs !»

Peter Svidler et Sopiko Guramishvili | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)

Leontxo García, sur Chessbase, a rencontré quelques-uns des meilleurs joueurs du monde et leur a demandé leur avis sur le match. Extraits :

Alexander Grischuk : «Carlsen joue presque toujours au même niveau, plus ou moins. Anand est beaucoup plus variable. Ainsi, la clé du duel se trouve dans le niveau d'Anand. S'il joue comme il sait le faire, au maximum, tout peut arriver. Jusqu'à maintenant il est beaucoup mieux que l'année passée.»

Sergei Karjakin : «Il faut partir du fait que Magnus est le favori. Cependant, de ce que nous avons pu voir jusqu'à maintenant, j'en déduis que sa préparation n'est pas bonne. Celle d'Anand est bien meilleure et s'il est capable de l'appliquer dans les prochaines parties les pronostics pourraient changer. De plus, Anand est en bonne forme physique, je l'ai vu [avant]-hier soir au gymnase de l'hôtel. Et il est aussi très motivé. Ainsi, les probabilités sont presque à 50% en ce moment.»

Vladimir Kramnik : «C'est certain, Carlsen pouvait mieux jouer, et je suis convaincu qu'il va mieux jouer dans les prochaines parties. Anand a franchement mal joué dans la 2e partie, mais il a été capable de remonter dans la 3e et c'est très important. La balance est maintenant plus ou moins équilibrée.

Anand-Carlsen
Après 11...Cc6

Quelques minutes avant le début de la partie, Anish Giri s'interrogeait : «Curieux de savoir quelle stratégie Magnus va choisir aujourd'hui. Son solide gambit de la Dame, ou sauter de la poêle pour tomber dans les braises à nouveau ?» Et la réponse a été : ni l'un ni l'autre, sinon une défense Ouest-Indienne : 1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cf3 b6 4.g3 Fb4+ 5.Fd2 Fe7 6.Cc3 Fb7 7.Fg2 c6!? au lieu du beaucoup plus joué 7...0-0, même si la partie pouvait encore transposer. Aux commentaires, Ian Nepomniachi : «Je pense que pour la première fois Anand est surpris avec les Blancs.» Peter Svidler : «Ce n'est pas la plus désagréable des surprises...» 8.e4 d5 9.exd5 cxd5 10.Ce5 0-0. Les coups défilent très vite... 11.0-0 Cc6, comme dans le diagramme ci-contre. 1h48-1h56.

Anand-Carlsen
Après 17...Dxf6

Viswanathan Anand s'est imposé ici une première réflexion... avant de se décider pour une suite solide. 12.cxd5 Cxe5 13.d6!? abandonnait la dernière partie des bases qui avait continué par 13.dxe5 Komljenovic,D (2465)-Palac,M (2561) Sibenik 2010, ½-½ (22). 13...Cc6 14.dxe7 Dxe7 15.Fg5 h6 16.d5 Ca5 17.Fxf6 Dxf6, comme dans le diagramme ci-contre. Pour Simen Agdestein : «Cela pourrait être un fiasco d'ouverture pour Anand de ne rien obtenir avec les Blancs.» Sans aller jusqu'à parler de fiasco, l'opinion générale sur Twitter et des commentateurs était que Viswanathan Anand n'avait vraiment pas grand-chose, sinon rien. 18.dxe6 Jan Gustafsson : «J'aime 18.dxe6!. La réponse humaine est 18...Dxe6 19.Fxb7 Cxb7 20.Df3, qui maintient une certaine pression.» 18...Dxe6 19.Te1. 1h15-1h46.

Anand-Carlsen
Après 19...Df6

Viswanathan Anand ne rate pas l'occasion de gagner un tempo sur la Dame. 19...Df6, comme dans le diagramme ci-contre, et avec une nouvelle pause de joueur indien. Ian Nepomniachtchi : «Une grande partie d'échecs doit être ennuyeuse...»  «peut être ennuyeuse» corrige Peter Svidler. «Des erreurs apportent un peu de tension dans la partie.» Ian Nepomniachtchi. «Il y aura une nulle dans moins de cinq coups à partir de maintenant.» Ian Nepomniachtchi. «Ce n'est pas du domaine du possible.» Peter Svidler. Teimour Rajabov : «J'ai vérifié pour vous, les Noirs tiennent sans problème. Au début ça peut paraître effrayant, mais quand c'est vérifié c'est bon.» Après plus de 17 minutes de réflexion, les Blancs ont continué par 20.Cd5!? ou !. 0h48-1h42.

Anand-Carlsen
Après 21.Fxd5

Juste quelques secondes avant que ce coup n'apparaisse sur le streaming, Teimour Rajabov twittait : «Si Anand trouve 20.Cd5 Fxd5 21.Fxd5 Tad8 22.DF3 Dxf3 23.Fxf3 Cc4 24.b3 et comprend qu'il est un peu mieux ici, c'est qu'il est en très grande forme :)» De toute évidence Anand ne souhaite pas se contenter d'une nulle facile. Magnus Carlsen doit maintenant faire un choix : s'emparer du pion b2 ou pas !? Pour Nigel Short : «20...Dxb2 est le coup critique, même s'il semble conduire à un avantage blanc. Sinon, sur 20...Fxd5 les Blancs sont tout simplement mieux.» Douze minutes seront nécessaires au champion du monde pour jouer 20...Fxd5 21.Fxd5, comme dans le diagramme. 21...Tad8 22.Df3 pouvait mener à l'échange des Dames et un très léger avantage blanc.

Anand-Carlsen
Après 23.Tad1

Nigel Short ‏expliquait où se trouvait l'avantage : «Les Fous sont meilleurs que les Cavaliers, comme Bobby [Fischer] le savait bien. Mais une fois que le "cheval" revient en jeu, il n'y a plus grand-chose.» Susan Polgar : «A nouveau, Anand provoque Carlsen de prendre en b2.» Teimour Rajabov : «Je pense que les Noirs vont prendre en b2.» Nigel Short : «22...Dxb2 est encore le coup critique, mais l'étalon noir en a5 resterait entravé.» et 11 minutes après Magnus Carlsen a pris en b2 par 22...Dxb2, avec la réplique a tempo d'Anand 23.Tad1. A vous de vous faire une idée de la situation dans le diagramme ci-contre. La twittosphère est alors entrée en ébullition, comme les tweets ci-dessous le prouvent.

Magnus Carlsen après 23.Tad1
Anand-Carlsen
Après 25.Te7

Fabiano Caruana : «Il est clair qu'Anand est venu avec des perspectives psychologiques améliorées par rapport à l'année dernière.» Paco Vallejo : «C'est clair que ça va être une autre histoire, plus de plaisir pour les amateurs comme nous !» Nigel Short : «Harry le cheval n'est pas du tout heureux en a5. Les Blancs ont une riche compensation pour le pion.» Susan Polgar : «Magnus doit être prudent. Cette position devient soudainement dynamique. Les Blancs ont beaucoup de compensation pour le pion.» Paco Vallejo : «Je crois que la nulle est plus probable qu'une victoire d'Anand. Après 23...Df6 il reste peu de matériel, ce n'est pas facile.» Francisco Vallejo a deviné le coup de Carlsen, qui a joué 23...Df6 suivi de l'échange des Dames 24.Dxf6 gxf6. 25.Te7 menait au diagramme ci-contre. 0h50-1h06.

Anand-Carlsen
Après 32...Td8

Pour Peter Svidler et Ian Nepomniachtchi la position noire est désagréable. Sur 25...Rg7, Vishy récupérait son pion par 26.Txa7. Sur 26...Cc6 27.Tb7, la suite a été jouée très rapidement : 27.Cb4 28.Fb3 Txd1+ 29.Fxd1 Cxa2 30.Txb6 Cc3 31.Ff3 f5 32.Rg2, la nulle semble maintenant inévitable. 32...Td8, diagramme ci-contre. 33.Tc6 Ce4 34.Fxe4 fxe4 35.Tc4 f5 36.g4 Td2 37.gxf5 e3 38.Te4 Txf2+ 39.Rg3 Txf5 ½-½ Une fin un peu abrupte ! A un moment il semblait que Carlsen était en difficulté, mais le temps de revenir d'une pause publicitaire sur le streaming, et la nulle était signée ! 27.Ta4 au lieu de 27.Tb7 semblait être le seul coup pour continuer la lutte.

 

Magnus Carlsen en conférence de presse : «Il est beaucoup plus agréable d'annuler avec les Noirs qu'avec les Blancs.» «Je n'ai pas joué d'une manière fantastique, mais la situation dans le match est complètement OK.» «Je suis très optimiste, je vais avoir deux fois les Blancs maintenant, c'est en quelque sorte le moment de prendre la tête.»

Magnus Carlsen avouait cependant à la presse norvégienne : «Anand a joué d'une manière impressionnante aujourd'hui. Il était bien préparé contre une ligne rare, et il m'a créé des problèmes.»

Viswanathan Anand : «Il n'y a pas d'animosité entre moi et Magnus Carlsen. Juste que nous avons tous deux des amis que nous voyons plus souvent.»

Peter Svidler répondait à quelques critiques émisent pendant son direct en compagnie de Ian Nepomniachtchi qui, il faut l'avouer, allait un peu trop vite dans les analyses et les variantes, en tous les cas pour pouvoir être suivies et comprises par des joueurs amateurs : «Mes excuses si aujourd'hui c'était trop agité. Je vais essayer de régler ça si nous obtenons d'autres invités de haut-niveau. Merci à Ian Nepomniachtchi - ce n'est pas de sa faute.»

A noter le petit coup de griffe du GM ukrainien Mikhail Golubev : «A partir du 26e coup, Anand a joué comme un candidat maître qui a obtenu accidentellement un avantage contre un grand-maître et qui se précipite pour assurer la nulle.»

au coeur du championnat du monde ANAND-Carlsen

Image de l'émission lors du match de 2013
(extrait vidéo en fin d'article)
Parties Contenu Tarif
Parties 5 à 12
(+ départages)
Plus de 8h de commentaires interactifs
dont 4h avec des MI et GMI
10 €

Publié le 14/11/2014 - 00:30 , Mis à jour le 27/11/2014 - 08:23

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (8)

  • euphorbe

    pour revenir à ce match ,on dirait qu'il y a plus de tactique et de stratégie dans le match lui méme que dans les parties.

    14/11/2014 16:14
  • ins-1313

    Bjr à tous, et particulièrement à toi JEANMARE ! Faisons un résumé de la pensée générale : 1) pas assez de commentaires, retransmissions et autres ds la presse "non-spécialisée"
    2) Pas assez d'intervention ni d'énergie de le FFE pour "vendre" - (bien que cela ce soit améliorer depuis 20 ans !) - la "matière"
    3) Pas assez d'intervention de la FFE pour imposer auprès de l'Etat, notamment de l'Education Nationale , la discipline - bien que là aussi des progrès notables soient à noter !-
    4) Les directeurs de clubs sont autant responsables de la diffusion du jeu que la FFE quand ils ne travaillent pas, dans leurs Communes et/ou Départements, pour le diffuser.
    Et enfin 5) Ce Chpt du monde nous laisse en haleine... ANAND a de l'expérience, du talent ; Magnus, du talent, et le souffle de la jeunesse... Il reste dommage qu'il y ait si peu d'écoute et d'échos ds les médias en France ! Quoique, ce matin, sur LCP à 9h30, une demi minute fut consacrée au match

    14/11/2014 15:49
  • jeanmare

    Bonjour! C'est vrai que çà part dans tous les sens! Moi ce que je voulais dire c'est que les médias ne sont pas les seuls responsables! En clair, je pense que dans l'opinion publique les échecs sont réservés à une certaine élite et de ce fait inaccessibles pour le commun des mortels! Il faudrait pouvoir populariser ce jeu, et ce, dés le plus jeune âge! Mettre l'accent sur le côté pédagogique bénéfique de cette activité qui a fait ses preuves dans les écoles primaires de certains pays! Et puis pour résumer je regrette de n'avoir pu commencer plus tôt les échecs à cause sûrement de ces foutus préjugés qui nuisent à ce "sport"! Mais au fait sans vouloir jeter de nouveau un pavé dans la mare, c'est le rôle de toutes fédérations que de promouvoir leur activité, non ? Bon allez, qui va gagner la cinquième manche aujourd'hui l'ancien ou le jeunot ? Salutations à tous les passionnés! J.M.

    14/11/2014 15:00
  • estamuybien

    grrrh cela part en tout sens ! cette page comme rappelé par un autre internaute est celle des commentaires sur le ch du monde et rien que sur le sujet il y a déjà suffisamment à partager non ? Ce qui me frappe est le peu de présence dans la salle de presse pour les conférences des joueurs. Quant aux questions posées je m'étonne que nous n'ayons pas encore eu droit à la couleur de cravate préférée de Carlsen !!! Bref ! Cela reflète un peu une organisation imposée de dernière minute...On croirait assister à un point presse d'un club de seconde division de foot. Des locaux et des moyens apparemment au top mais juste 4 pelés et 3 tondus..."La forme" ne vise pas la qualité des journalistes présents mais bien un réel problème dans la gestion médiatique d'un tel événement si pas un problème de management plus profond de la FIDE. Le "Sinquefield" donnait une bien meilleure image des échecs

    14/11/2014 11:40
  • MARGNY

    Quelqu'un me rappelle le nom du champion du monde du jeu de dames?^^

    14/11/2014 10:54