Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Championnat du Monde : Partie N°6

Tragédie à Sotchi ! Carlsen gaffe, Anand rate l'occasion en or et perd !

En novembre 2013 le Norvégien Magnus Carlsen s'est emparé du titre de champion du monde après avoir battu le champion en titre Viswanathan Anand à Chennai, en Inde. Le tournoi des candidats disputé en mars 2014 à Khanty-Mansiïsk ayant été remporté par Anand, le joueur indien s'est offert un match revanche, du 07 novembre 2014 (cérémonie d'ouverture) au 28 novembre 2014 (cérémonie de clôture), à l'Olympic Media Center de Sotchi en Russie. Site officiel www.sochi2014.fide.com A suivre aussi sur https://twitter.com/anandcarlsen14 et sur http://instagram.com/worldchesschampionship

Parties en direct commentées en anglais par Peter Svidler et Sopiko Guramishvili à partir de 13h. Peter Svidler est un grand-maître russe du top 20 mondial. Sept fois champion de Russie, cinq fois champion olympique et vainqueur de la Coupe du Monde en 2011. Sopiko Guramishvili est l'une des 100 meilleures joueuses du monde et a réalisé une série de vidéos éducatives.

Nom Pays Tit Elo 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 Dép Total
Viswanathan Anand IND GM 2792 ½ 0 1 ½ ½ 0 - - - - - - - 2.5
Magnus Carlsen NOR GM 2863 ½ 1 0 ½ ½ 1 - - - - - - - 3.5

Le match de championnat du monde est prévu pour un maximum de douze parties. Le vainqueur du match sera le premier joueur à marquer 6,5 points ou plus. Si les joueurs sont à égalité après les douze parties, et après un nouveau tirage au sort des couleurs, quatre parties de départage seront disputées à la cadence de 25 minutes plus un incrément de 10 secondes par coup. Dans le cas où l'égalité persisterait, un match de 2 parties sera joué à la cadence de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si encore égalité, un autre match en 2 parties. L'opération se répétera, si nécessaire, jusqu'à un maximun de 5 matchs (10 parties), où, finalement, un blitz «mort subite» - 6 minutes pour les Blancs, 5 minutes pour les Noirs, avec gain accordé aux Noirs en cas de partie nulle - sera joué.

Viswanathan Anand

Viswanathan Anand est né le 11 décembre 1969 à Madras en Inde. Il devient champion du monde FIDE en décembre 2000. Anand perd son titre lors du championnat du monde FIDE 2001-2002. En septembre 2007 Anand est à nouveau champion du monde grâce à sa victoire au Mexique. Il a défendu trois fois son titre avec succès en battant Vladimir Kramnik, Veselin Topalov et Boris Gelfand avant de perdre contre Magnus Carlsen en 2013.

Magnus Carlsen

Résumé de la sixième partie du 15 novembre 2014

Sven Magnus Øen Carlsen est né le 30 novembre 1990 à Tønsberg en Norvège. En janvier 2010 Carlsen occupa pour la première fois la place de numéro un mondial alors qu'il n'avait que 19 ans et un mois. En mars 2013 Carlsen remporte le tournoi des candidats à Londres pour affronter Viswanathan Anand. Carlsen remporte ensuite facilement le titre mondial en seulement 10 parties, avec 3 victoires et sans concéder la moindre défaite.

Résultat de la sixième partie du 15 novembre 2014 à 13h00
Magnus Carlsen 2863 - Viswanathan Anand 2792 : 1-0 (38) Sicilienne Kan
  • En conférence de presse, Magnus Carlsen annonçait hier ses intentions pour la sixième et septième rencontre : «Je suis très optimiste, je vais avoir deux fois les Blancs maintenant, c'est en quelque sorte le moment de prendre la tête.» Avant de reconnaitre devant la presse norvégienne : «Anand a joué d'une manière impressionnante aujourd'hui [hier]. Il était bien préparé contre une ligne rare et il m'a créé des problèmes.»
     
  • La vision du match par Fabiano Caruana ne manque pas d'intérêt : «Heureusement pour nous, jusqu'à présent dans ce match, toutes les parties ont été extrêmement tendues et intéressantes ! L'intérêt vient des joueurs, pas des positions. Quand deux personnes luttent pour le titre le plus élevé c'est passionnant, même si le jeu est terne.»
     
  • Un match de championnat du monde n'est pas un simple tournoi d'échecs. La lutte psychologique a souvent autant d'importance que les coups effectués sur l'échiquier. Le parallèle footballistique suivant est, pour une fois, parfaitement valable : «Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne.» Peu importe la manière, seule compte la victoire finale.
     
  • Avec ou sans la manière, Magnus Carlsen doit profiter de l'occasion de doubler les Blancs s'il veut prendre l'avantage. Surprise dans l'ouverture, massage positionnel, finale interminable, peu importe, chaque demi-point augmenterait la confiance et les chances de Viswanathan Anand.
Viswanathan Anand | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)
Carlsen-Anand
Après 8...dxc6

Fabiano Caruana, encore lui, remarquait que les deux joueurs ont jusqu'ici proposé une ouverture différente à chaque partie. Quelle sera l'ouverture du jour ? 1.e4 c5!? Anand ne craint pas les préparations de Carlsen. 2.Cf3 e6 3.d4! N'ayant rien obtenu avec son 3.g3, Magnus entre dans les grandes variantes. 3...cxd4 4.Cxd4 a6!? La variante Kan. 5.c4, les abonnés aux vidéos et articles Europe Echecs sont maintenant familiers avec l'étau de Maroczy. 5...Cf6 6.Cc3 Fb4 7.Dd3, au lieu du plus classique 7.Fd3. 7...Cc6 8.Cxc6 dxc6, ont mené au diagramme ci-contre et à la première réflexion de Magnus Carlsen. Quelques minutes ont suffit pour se décider à l'échange des Dames.

Carlsen-Anand
Après 12...Rc7

9.Dxd8 Rxd8 10.e5 Cd7!? abandonnait les deux parties restantes dans les bases de données qui avaient continué par 10...Ce4. 11.Ff4 semble préparer le grand-roque blanc. La twittosphère échiquéenne s'étonnait du choix d'une position relativement passive de la part d'Anand. Peter Svidler expliquait que 11.Ff4 était meilleur que 11.f4 qui aurait restreint inutilement le Fou blanc des cases noires, surtout que ...f6 était un coup probable. Hikaru Nakamura était loin de ces considération et assénait plus simplement : «Je déteste absolument le choix d'ouverture d'Anand aujourd'hui.» 11...Fxc3 12.bxc3 Rc7, comme dans le diagramme ci-contre. Les pendules affichaient à ce moment-là de confortables temps en réserve : 1h47-1h46.

Carlsen-Anand
Après 14.h5

Pour Peter Svidler, la position noire n'a et n'aura aucun contre-jeu possible de toute la partie. La stratégie de Viswanathan Anand est à double tranchant. D'un côté il peut espérer voir son adversaire dépasser le point de non-retour à la recherche d'un gain, de l'autre, il peut aussi souffrir pendant des heures sans aucun espoir de sauver le demi-point si les choses se passent mal. 13.h4 b6 14.h5... Pour Natalia Pogonina : «La seule raison d'utiliser cette ligne pour Anand est d'envoyer le message "je peux tenir même dans votre type de positions". Sinon, c'est étrange...» Nigel Short : «Nous avons une position déséquilibrée où Vishy va tenter de jouer dans le style Nimzowitschien contre les pions doublés sur "ç".» Position ci-contre.

Carlsen-Anand
Après 18.Fd3

Sur 14...h6!?, si on peut comprendre l'idée d'empêcher les Blancs de pousser eux-mêmes leur pion en h6, on remarque aussi immédiatement la faiblesse définitive du pion g7 ! 15.0-0-0 Fb7 Jonathan Tisdall traduisait la tendance sur Twitter : «Je suis déjà déprimé. L'expérience du match précédent indique clairement que jouer comme ça est le début des ennuis contre Carlsen.» Avec 16.Td3, Magnus souhaitait de toute évidence nous proposer un ballet de Tours. Nous ne pouvons que partager l'avis général, la position noire est sur le fil du rasoir. Le plan blanc de doubler les Tours sur la colonne "g" semble très fort ! 16...c5 17.Tg3 Et revoilà une Tour en g3 comme dans la deuxième partie du match. 17...Tag8 18.Fd3, comme dans le diagramme.

Carlsen-Anand
Après 21.h5

Fabiano Caruana : «Position passive et désagréable pour Anand - quelque chose a très mal tourné.» Anish Giri tentait de rester positif : «J'aime le plan de Peter Svidler qui suggère ...Tag8, ...c5, ...Cf8 et éventuellement ...g5 quelque part.» 18...Cf8 19.Fe3 g6!? La tactique entre en jeu. 20.hxg6. Nigel Short : «Je connais l'homme, Vishy est à la recherche d'un moyen de larguer un pion et d'ériger une forteresse, si possible...» 20...Cxg6 Anand est prêt à échanger son pion h6 contre le pion blanc en e5, mais le champion du monde en titre refuse le troc par 21.Th5, comme dans le diagramme ci-contre. Viswanathan Anand a commencé à accuser un retard d'environ 30 minutes après avoir joué 21...Fc6. 1h27-1h02.

Carlsen-Anand
Après 22...Rb7

Emil Sutovsky, sur Facebook (Il faut avoir les yeux partout de nos jours :) : «a4 et Ta3 ont apporté la victoire à Magnus dans la deuxième partie. Maintenant h4 et Th3, aura-t-il autant de succès ? Vishy doit avoir quelque chose de prêt pour contrer ce plan correctement. La position des Noirs semble dangereuse, mais objectivement il doit être possible de la tenir.» 22.Fc2!, un coup silencieux qui évite de laisser le Fou sans défense en d3 sur une prise en e5 par le Cavalier. 22...Rb7 semble être du même acabit. Le Roi noir sort de la diagonale b8-h2, où un Cavalier en e5 pourrait se retrouver cloué par Ff4. Nigel Short : «Magnus doit trouver une façon de se préparer lentement à prendre le pion "h" sans perdre "e5". Pas facile.»

Carlsen-Anand
Après 25.Rd2

Paco Vallejo était quant à lui catégorique : «Il me semble qu'Anand est complètement perdu aujourd'hui. Ce fut une erreur de ne pas avoir forcé plus la position hier.» Quand Magnus Carlsen a continué par 23.Tg4, Peter Svidler a aussitôt ajouté : «Un coup curieux que nous n'avions pas envisagé.» 23...a5, laissait Magnus trouver un moyen de progresser à l'aile-Roi. 24.Fd1 Td8 et après trois minutes 25.Fc2!? a fait sursauter tout le monde. Magnus Carlsen allait-il se contenter d'une répétition des coups ? Personne ne pouvait y croire, même pas Anand, qui a évidemment répondu par 25...Tdg8, accompagné, mentalement, d'un : «à toi de jouer...» 26.Rd2?, comme dans le diagramme, est une faute que Viswanathan Anand n'a pas sanctionnée !

Viswanathan Anand après avoir raté 26...Cxe5!
Carlsen-Anand
Après 30.Fc1

Vishy aurait pu jouer 26...Cxe5! 27.Txg8 Cxc4+ 28.Re2 Txg8 avec deux pions de plus ! Au lieu de ça, 26...a4? trop rapidement joué, est apparu sur l'échiquier. Simen Agdestein résumait parfaitement ce qui venait de se passer : «Magnus a été incroyablement chanceux Cela aurait pu complètement changé le match.» 27.Re2 a3 28.f3 On a pu le voir sur le streaming, les deux joueurs se sont rendu compte de leur erreur respective. Carlsen quittait ensuite la table avec 1h08, laissant Anand avec 38 minutes à la pendule, secouer la tête, souffler et regretter d'avoir raté cette occasion en or. 28...Td8 Il y a des moments où il est très difficile de se relever. Avec son dernier coup, Anand tente malgré tout de transposer dans une finale de Fou de couleur opposée au prix d'un pion. 29.Re1 ce que Magnus refuse. 29...Td7 30.Fc1. Diagramme.

Carlsen-Anand
Après 32.Fe4

D'un autre côté, avoir joué 26.Rd2? ne doit pas donner à Carlsen une grande confiance en lui ni en sa forme du jour. Ce «double aveuglement» est un de ces moments étranges qui peuvent survenir à cause de la tension d'un match. A noter que 26.Rd2? a été joué après 63 secondes de réflexion, 26...a4? après 60 secondes. Vladimir Kramnik est venu rejoindre Peter Svidler aux commentaires. Svidler : «Je ne me sentirais pas à l'aise avec les Noirs ici contre vous.» Kramnik : «Je ne me sentirais pas à l'aise contre vous ni contre n'importe qui d'autre !» Vladimir Kramnik : «Si vous vous rendez compte que vous avez gaffé c'est très difficile de rester concentré... Gagner avec les Noirs aurait été une telle chance pour Anand.» 30...Ta8 31.Re2 Fa4 32.Fe4+ Comme dans le diagramme.

Carlsen-Anand
Après 38.Te7

Ici les modules proposent de sacrifier la qualité par 32...Ra7!?, mais Anand a répondu a tempo par 32...Fc6?! et Magnus s'est décidé à prendre du matériel par 33.Fxg6 fxg6 34.Txg6. Viswanathan Anand a obtenu les fameux Fous de couleur opposée, mais la position semble complètement perdante malgré tout. 34...Fa4 35.Txe6 avec deux pions de plus. 35...Td1 36.Fxa3 avec trois pions de plus. 36...Ta1 37.Re3 Fc2 La fin est proche... 38.Te7+ 1-0 ! Comme dans le diagramme ci-contre. Une partie tragique !

Jour de repos dimanche 16 novembre, partie N°7 lundi 17 à 13h00.

 

Natalia Pogonina posait la bonne question : «Une victoire cruciale pour Magnus et un choc psychologique énorme pour Vishy. Est-ce un seulement un choc ou un coup de grâce ?»

Magnus Carlsen : «Evidemment 26...Rd2 ne devrait pas arriver, je suis juste très chanceux....»

Viswanathan Anand : «Le fait est que quand vous ne vous attendez pas à recevoir un cadeau, parfois vous ne le prenez tout simplement pas. Dès que j'ai joué 26...a4 je l'ai vu.»

Magnus Carlsen : «Il y a eu un moment de panique complète. Parfois vous êtes très très chanceux de vous en sortir... la plupart du temps vous êtes sévèrement punis.»

Garry Kasparov : «A chaque fois qu'il y a une grosse erreur dans une partie de Championnat du monde, on l'appelle "la gaffe du siècle", mais le stress et la tension conduisent aux erreurs.»

Sergey Karjakin : «Quand Magnus a gaffé par 26.Rd2 je me trouvais dans la salle de jeu et je voulais crier 26...Cxe5!!!. Cela aurait pu changer le cours de l'histoire des échecs...»

Garry Kasparov : «Il est plus difficile de comprendre le choix de l'ouverture d'Anand aujourd'hui que les erreurs. J'ai regardé cette ligne pour mon match contre Kramnik en 2000. C'est mauvais.» Avant d'ajouter : «Je me souviens avoir regardé Ff4 et cette poussée du pion "h", c'est misérable pour les Noirs. Surtout contre Magnus...»

Ca n'a pas grand-chose à voir avec la partie, mais Anatasiya Karlovich, chef de presse à Sotchi, en prend pour son grade sur Twitter depuis quelques jours. En cause, ses questions répétitives et peu précises, comme : «Comment vous sentez-vous ?» qu'elle pose encore et encore... Natalia Pogonina n'a pas fait dans la dentelle et, suite à la question ‏d'Anatasiya à Anand : «Pouvez-vous nous décrire ce que l'on ressent d'être le perdant de la partie ?» Natalia s'interroge : «Mais où trouvent-ils ces journalistes ?!»

Le moment de l'abandon de Viswanathan Anand

au coeur du championnat du monde ANAND-Carlsen

Image de l'émission lors du match de 2013
(extrait vidéo en fin d'article)
Parties Contenu Tarif
Parties 6 à 12
(+ départages)
Plus de 7h de commentaires interactifs
dont 3h30 avec des MI et GMI
10 €

Publié le 15/11/2014 - 12:00 , Mis à jour le 27/11/2014 - 08:23

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (13)

  • johnsteed

    À noter Kasparov à fait une boulette analogue lui aussi lors d'un match, il jouait une espagnole fermée avec g6 et le fou noir en fianchetto... C'était un match contre un ordi, le silicium n'a pas stressé...
    Idem, ce genre de double boulette est arrivée lors d'une partie Kasparov-Bacrot. Bacrot gaffe, Kasparov ne le voit pas... Nulle.

    16/11/2014 18:53
  • johnsteed

    Il est clair qu'une partie d'échecs, du championnat du monde ou autre, n'est pas un "Faites-vous-la main"... Il est amusant de voir que même les top GMI ont les mêmes pratiques que les amateurs... Ils commettent des erreurs tant ils sont absorbés par leur plan. Celui qui vient de faire une boulette part en flippant et ne voulant rien paraître. Celui qui ne la voit pas le réalise une fois qu'il a appuyé sur la pendule.
    Quant à Carlsen, "Les grands joueurs ont toujours de la chance..."

    16/11/2014 18:47
  • ins-1317

    « Il n'est pas un « théoricien » des ouvertures remarquable, et préfère retarder la lutte principale au milieu de jeu. C'est là que son talent se fait jour. Son point fort est sa capacité à restreindre le contre jeu adverse, (…) il ne s'agit pas là d'une stratégie passive, mais d'un moyen de mener à bien ses propres plans sans être contrarié. Souvent, ses adversaires en sont réduits à s'empêtrer sans pouvoir réagir, incapables de trouver un plan actif, alors que les desseins à long terme mais finalement mortels de … prennent forme progressivement. »

    John Nunn sur Karpov, cité dans Wikipédia

    16/11/2014 17:15
  • gatazo17

    Anand ha demostrado al no saber aprovechar el error enorme de Carlsen, no merecer ser campeon del mundo. Carlsen, al contrario, aprovechò inmediatamente el error de Anand. Pienso que no es casualidad que Anand estè muy detràs del noruego en ranking mundial.

    16/11/2014 13:23
  • rical

    Il va falloir une sacrée force de caractère d'Anand pour encaisser ce coup dur et rebondir.
    Loin d'être évident contre un joueur comme Carlsen dont le mental va retrouver des étincelles !

    16/11/2014 13:12