Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Match de Championnat du Monde (5)

Magnus Carlsen double la mise en remportant la sixième partie !

Le Match de Championnat du Monde FIDE entre le tenant du titre Viswanathan Anand (IND) et son challenger Magnus Carlsen (NOR), se déroule du 07 (cérémonie d'ouverture) au 28 novembre (si départage) 2013 à Chennai, en Inde. Match en 12 parties classiques. 

Site officiel http://chennai2013.fide.com ; Direct avec vidéo ; Vidéo avec commentaires ; Vidéo sur YouTube ; Vidéo sur Androïd ; Vidéo sur iPad. Les parties débutent à 10h30.

NOM ELO TIT PAYS   01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 TB TOTAL
Magnus Carlsen 2870 GM NOR : ½ ½ ½ ½ 1 1 N B N B N B   4.0
Viswanathan Anand 2775 GM IND : ½ ½ ½ ½ 0 0 B N B N B N   2.0
NOM DES BLANCS ELO   NOM DES NOIRS ELO   RÉS CPS OUVERTURE
01 Magnus Carlsen 2870 - Viswanathan Anand 2775 : ½-½ (16) Défense Néo-Grünfeld
02 Viswanathan Anand 2775 - Magnus Carlsen 2870 : ½-½ (25) Défense Caro-Kann
03 Magnus Carlsen 2870 - Viswanathan Anand 2775 : ½-½ (51) Ouverture Réti
04 Viswanathan Anand 2775 - Magnus Carlsen 2870 : ½-½ (64) Espagnole berlinoise
05 Magnus Carlsen 2870 - Viswanathan Anand 2775 : 1-0 (58) Défense semi-Slave
06 Viswanathan Anand 2775 - Magnus Carlsen 2870 : 0-1 (67) Berlinoise 4.d3
Viswanathan Anand

Avant d'aborder la sixième partie, rappelons un point important du règlement : Le tirage au sort des couleurs qui a eu lieu pendant la cérémonie d'ouverture a donné les Blancs dans la première partie à Magnus Carlsen. Cependant, les couleurs seront inversées après la sixième partie et Viswanathan Anand donc aura les pièces blanches dans la sixième et la septième partie. Andreï Sokolov, pendant l'émission animée par les entraîneurs Marc Quenehen et Sylvain Ravot sur http://school.egg-one.com, s'est montré en désaccord avec cette façon de faire. Pour le grand-maître, cela revient à jouer deux matchs différents. Mais nous n'en sommes pas encore là. Il reste à jouer la sixième partie du « premier » match.

Après deux nulles rapides pour entrer dans ce championnat du monde, Carlsen et Anand nous ont offert deux affrontements très tendus dans lesquels, il faut l'avouer, Magnus Carlsen a été le plus entreprenant. Le Norvégien a conclu hier sa « montée en puissance » par une superbe victoire. Toutefois, il faudra plus qu'une première victoire pour faire tourner la tête de Carlsen. Le numéro un mondial a démontré toute sa maturité en déclarant hier à la presse : « Gagner une partie ne veut pas dire que j'ai gagné le match. Cela signifie que je dois travailler encore plus. »

Magnus Carlsen

Evidemment, ce serait une grave erreur que d'enterrer le champion du monde aussi vite. N'oublions pas qu'Anand est revenu au score immédiatement après une défaite contre Veselin Topalov dans la première partie du match de 2010. L'Indien avait ensuite pris l'avantage avec deux victoires, avant de voir revenir Topalov à sa hauteur dans la huitième partie. Finalement, Anand avait conservé son titre en remportant la dernière partie. Idem contre Boris Gelfand en 2012. Anand perd la septième et égalise dès la huitième avant de l'emporter dans les parties rapides de départage. Amit Karmarkar, journaliste indien, écrit : « Carlsen le surprend en permanence, ce n'est donc pas facile pour lui. Néanmoins, Anand réussit mieux dans les ouvertures avec les Blancs. »


Publié le 16/11/2013 - 00:01 , Mis à jour le 22/11/2013 - 23:26

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (33)

  • ins-1112

    A stantigone : Je crois pour ma part que Carlsen prouve que Guelfand à raison en disant que "Ceux qui ne jouent pas de matchs ne comprennent pas à quel point ça se décide dans l'ouverture". Carlsen ne choisit pas ses ouvertures pour placer des nouveautés, mais pour obtenir le type de positions dans lesquelles il est le plus à l'aise pour poser son jeu. Et il y arrive, ce qui démontre la réussite de sa préparation des ouvertures... Après c'est vrai que Carlsen est unique, comme Kasparov, Karpov ou Capablanca. C'est bien ce qui fait un grand champion : cette capacité à être unique !

    17/11/2013 23:13
  • Euskadi

    Et tant mieux pour nous!!!

    17/11/2013 19:06
  • Euskadi

    @ stantigone: On peut le voir comme ça, mais j'avoue que je n'en sais rien, il me semble, comme on l'a entendu hier dans l'émission du soir, qu'avec Carlsen, nous sommes en face d'un phénomène unique dans le monde des échecs.

    17/11/2013 19:04
  • stantigone

    @ Euskadi : Pourtant n'est-ce pas le fait que Carlsen choisissent des ouvertures sans "beaucoup d'avenir" qui fait entre autres que ses adversaires ont du mal avec lui ?

    17/11/2013 18:33
  • Euskadi

    ça me fait penser à la phrase de Gelfand que citait Europe-Echecs lors de la 4ème partie: "Ceux qui ne jouent pas de matchs ne comprennent pas à quel point ça se décide dans l'ouverture". Je ne sais pas, mais on dirait que Carlsen est en train de lui prouver le contraire.

    17/11/2013 18:19