Mattison - Nimzowitsch

Domination positionnelle : Le célèbre Aaron Nimzowitsch fait étalage de sa compréhension positionnelle dans son ouverture éponyme. Commenté par l'entraîneur Marc Quenehen.

Cet article est accessible aux abonnés au Pack Intégral. Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Pas encore abonné ? Découvrez la série gratuitement !

Extrait gratuit

Profitez d'un extrait gratuit de cette leçon en vidéo...


Publié le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Pour commenter cet article, connectez-vous ou créez votre compte.

Les réactions (3)

  • GeorgesHenri

    Vu ce jour, Marc Quenehen est toujours d'une grande clarté.
    Il l'a exposé dans ses livres, et ici la question du jeu des couleurs trouve dans cette vidéo un explication remarquable.

  • EuropeEchecs

    Bonjour, Il ne faut pas vous arrêter sur les premiers coups de l'ouverture dans cette partie, nous sommes ici en 1929, la défense nimzo-indienne est née en 1914, n'a commencé à être développée que vers 1920 et en était donc à ses balbutiements. 5.Dc2 cherche à contrôler la case e4 pour y placer un pion. Quant à 5...De7, c'est simple, les Noirs cherchent à pousser leur pion en e5. Sur 5...b6 les Blancs peuvent continuer par 6.e4 Fb7 7.Fd3 avec un meilleur contrôle du centre. Et sur 5...c5 6.dxc5 dxc5 7.e4 ici aussi avec un meilleur contrôle du centre.

  • Alan13

    Merci pour cette brillante vidéo. J’ai du mal à comprendre la motivation des Blancs en jouant 5. Dc2 et plus encore à comprendre la réponse des Noirs 5. … De7
    Pouvez-vous m’éclairer sur ces deux coups? Les statistiques laissent penser que la réponse De7 des Noirs doit être vraiment pertinente. Pourquoi pas maintenant 5. … b6 ou encore 5. … c5?
    Merci pour votre réponse.