Mémorial Alekhine : Ronde 1
La ronde 1 | Europe Echecs | (DR)
Magnifique première journée, avec des gains de Vladimir Kramnik, Ding Liren et Michael Adams.

La Fédération Russe des Echecs organise un tournoi en mémoire du quatrième champion du monde d'échecs, Alexandre Alekhine (1892-1946). Le tournoi international à la mémoire du grand maître russe se déroule à Paris et Saint-Pétersbourg, des villes associées au nom du grand maestro. Le tournoi, organisé par la Fédération russe des Echecs à l'initiative et avec le soutien des hommes d'affaires Guennadi Timtchenko et Andreï Filatov, rassemblera des joueurs d'échecs de premier plan au niveau mondial. Montant total des prix : 100.000 € dont 30.000 € au vainqueur. 

La première phase de la compétition aura lieu du 20 au 25 Avril 2013 à Paris (France), au jardin des Tuileries, (première ronde le 21 avril à 14h00) la seconde, du 26 Avril au 2 Mai 2013 à Saint-Pétersbourg (Russie), au Chateau Mikhailovsky. Début des rondes 1-5 à 14h00 (heure française), rondes 6-9 à 14h00 GMT. Cadence de jeu : 1 heure et 40 minutes pour 40 coups + 50 minutes pour les 20 coups suivants + 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Nulle par accord mutuel interdite avant le 40ème coup. Commentaires des joueurs après chaque ronde. Ordre des départages : 1. le plus grand nombre de parties jouées avec les pièces noires, 2. le plus grand nombre de victoires, 3. le résultat de la rencontre personnelle, 4. Koya, 5. Sonneborn-Berger.

Site officiel : www.alekhine-memorial.com 
Archives en vidéo : Ouverture | Ronde 1

Streaming en direct sur notre site avec commentaires en français à partir de 14h00 par le GMI Yannick Pelletier et Jean-Baptiste Mullon, et par le GMI Alexander Grischuk et Dirk Jan Ten Geuzendam en anglais.

 

Résultats

Blancs ELO   Noirs ELO   Résultat    
Vachier-Lagrave, Maxime 2722 - Fressinet, Laurent 2706 : ½-½ (26) Défense slave
Ding, Liren 2707 - Aronian, Levon 2809 : 1-0 (46) Semi-slave
Kramnik, Vladimir 2801 - Vitiugov, Nikita 2712 : 1-0 (50) Début Réti
Anand, Viswanathan 2783 - Adams, Michael 2727 : 0-1 (56) anti-Marshall
Svidler, Peter 2747 - Gelfand, Boris 2739 : ½-½ (41) Sicilienne Rossolimo

Vachier Lagrave-Fressinet
Après 20.Cd5

La première partie à se terminer est celle qui opposait les deux joueurs français, Maxime Vachier-Lagrave et Laurent Fressinet. Jusqu'au 17e coup, ils ont suivi une partie de leur illustre prédécesseur Joël Lautier, jouée à Malmö en 1990 contre le GMI Johnny Hector (1-0 en 25 coups).
Les Noirs seront les premiers à dévier avec 17...Tcd8. La partie se poursuit par 18.Fg5 Fe7 19.Txd8 Txd8, puis le spectaculaire 20.Cd5 (voir diagramme). Mais ce coup mène à la nulle par répétition 6 coups plus tard. A l'issue de la partie, Maxime Vachier-Lagrave faisait part de sa déception : « Je ne suis pas très content de ma partie d'aujourd'hui. Pour être honnête, Laurent était bien préparé et a joué de manière très précise. Je pense que j'aurais pu poser plus de problèmes. »

 

Svidler-Gelfand
Après 16...Cd4

Peter Svidler et Boris Gelfand ont également fait nulle. Dans une défense sicilienne, les deux joueurs restent en terrain connu jusqu'au 17e coup, où Peter Svidler sacrifie une qualité. Dans la position du diagramme, le joueur russe joue 17.Txd4!?. La position est compliquée, les captures de pièces se succèdent et quand la poussière retombe, la situation est la suivante : les Blancs ont deux Cavaliers contre Tour et pion, et un Roi au milieu de l'échiquier en f4 ! Les Blancs parviennent à échanger les Tours en regagnant un pion au passage et bientôt les deux joueurs se retrouvent dans une finale où Svidler possède Cavalier et Fou contre Tour et pion à son adversaire. La position est complètement nulle, et la partie se conclut au 41e coup.

L'un des outsiders du tournoi, le Chinois Ding Liren, a causé la première surprise du tournoi en battant Levon Aronian, le numéro 2 mondial.

Ding Liren-Aronian
Après 12...Fc4
Ding Liren-Aronian
Après 31...Cd2
Ding Liren-Aronian
Après 36...exd5

Dans une défense slave, l'Arménien qui conduisait les pièces noires a joué 12...Fc4?!, à la surprise de son adversaire. Il ne semble pas que ce coup ait beaucoup d'avenir suite à cette partie. En effet, après l'échange en c4, les Blancs obtiennent un avantage d'espace grâce à leurs deux pions centraux. Après avoir assuré leur protection, Ding Liren va activer les pièces de l'aile-dame (18.Taa1, 19.Td1, 20.Fc1, 21.Ff4), alors que son adversaire est contraint de manoeuvrer derrière ses lignes. Les Blancs arrivent à placer un Cavalier en d6 au coeur de la position noire. Après avoir réussi à l'échanger, les Noirs tentent de trouver du contre-jeu en faisant virevolter un Cavalier dans le camp adverse. C'est alors que Ding Liren va faire preuve de tout son sens tactique, poussant à la faute Levon Aronian. Dans la position du 2e diagramme, les Blancs vont jouer 32.Cd5!, sacrifiant la qualité pour pouvoir jouer le Cavalier en b6. Quelques coups plus tard, nouveau coup de tonnerre : dans la position du 3e diagramme, Ding Liren sacrifie la pièce par 37.Fxg7!. Comme il l'a déclaré à l'issue de la partie, le joueur chinois avait vu que ce coup lui assurait la nulle par échec perpétuel. Mais une fois le contrôle de temps passé, il se rendit compte qu'il pouvait amener sa Tour et l'utiliser avec la Dame pour entraîner le Roi noir dans un réseau de mat. Aronian n'avait plus qu'à abandonner.

Kramnik-Vitiugov
Après 28.Dd2

Nikita Vitiugov n'avait jusqu'à présent jamais affronté Vladimir Kramnik. C'est désormais chose faite, et Kramnik l'a battu dans une partie qui illustre le style de l'ancien Champion du Monde. Kramnik a commencé avec un début Réti, un système positionnel qui laisse aux Blancs de nombreuses possibilités. Vitiugov tentera d'entraîner la partie sur un terrain tactique au 15e coup, en sacrifiant une pièce par 15...Cf4!?, mais les Blancs déclineront l'offrande. Ils préfèrent s'assurer un avantage stratégique durable, grâce à leur paire de Cavaliers, bien plus puissante que les Fous adverses, comme l'illustre la position après le 22e coup ci-contre : les Fous noirs sont complètement enfermés; de plus les Blancs contrôlent la colonne "d". L'échange du Fou noir contre un des Cavaliers ne soulage pas les Blancs, bien au contraire : leur structure de pions à l'aile-Dame a été affaiblie. Grâce à cette faiblesse, Vladimir Kramnik pourra exercer une poussée décisive (45.b5) qui lui permet d'amener le pion "a" sur sa case de promotion. Vitiugov abandonnera devant l'issue inéluctable.

Anand-Adams
Après 49...Rxb2

Le Champion du Monde, Viswanathan Anand n'a pas obtenu grand chose dans l'ouverture espagnole qu'il avait choisie. Au contraire, il doit concéder la paire de Fous. Le jeu des Noirs s'en trouve facilité, et petit à petit leur avantage croît. Ils parviennent à doubler des pions adverses, d'abord sur la colonne "b" puis sur la colonne "g". Le passage en finale de Tours est favorable à Adams : sa majorité de pions à l'aile-Dame lui permet de faire la différence. Anand aura beau sacrifier sa Tour sur le dernier pion noir, ses 3 pions ne sont pas assez avancés, et le joueur anglais l'emporte au 56e coup.

 

Queue devant l'entrée du tournoi | Europe Echecs | (DR)

OUVERTURE A PARIS DU GRAND TOURNOI A LA MEMOIRE D'ALEXANDRE ALEKHINE

Hier 20 avril a démarré à Paris le tournoi international d'échecs « Mémorial Alekhine ». La cérémonie officielle d'ouverture s'est déroulée dans le pavillon des échecs spécialement construit pour le Mémorial, dans l'enceinte du jardin des Tuileries, au Carré des Sangliers (Musée du Louvre). Ce prestigieux tournoi en hommage au grand joueur d'échecs, citoyen russe et français, Alexandre Alexandrovitch Alekhine, a lieu à l'initiative et avec le soutien des entrepreneurs russes Guennadi Timtchenko et Andreï Filatov. Les organisateurs de l'événement sont la Fédération russe des Echecs et la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR), avec le soutien du Musée du Louvre et du Musée Russe. Dix grands-maîtres venant de sept pays différents participent à ce Mémorial, qui débute au Louvre avec les cinq premières rondes, et s'achèvera, pour les quatre dernières rondes, au Palais Saint-Michel à Saint-Pétersbourg. Le vainqueur sera proclamé le 1er mai.

Le Mémorial Alekhine perpétue la tradition consistant à organiser de grandes compétitions internationales d'échecs dans des salles de musée. En mai 2012, le bâtiment du Génie de la Galerie Tretiakov accueillait le match pour le titre de champion du monde d'échecs de la FIDE, organisé par la Fédération russe des Echecs avec le soutien des entrepreneurs Guennadi Timtchenko et Andreï Filatov. Ce match a permis d'attirer l'attention d'un public de plusieurs millions de personnes via Internet sur les collections de l'un des principaux musées de Russie.

Top Niveau Mondial

Le Mémorial Alekhine promet d'être l'un des événements les plus marquants du calendrier échiquéen international. Le premier prix est disputé par les meilleurs joueurs du monde : le champion du monde d'échecs Viswanathan Anand ; le 14ème champion du monde et n°3 mondial Vladimir Kramnik ; le n°2 mondial Levon Aronian ; le sextuple champion de Russie et vainqueur de la Coupe du monde Peter Svidler ; le vice-champion du monde (2012) Boris Guelfand ; le multiple champion de France et double champion d'Europe de blitz Maxime Vachier-Lagrave ; le n°1 britannique Michael Adams ; le n°3 Français Laurent Fressinet ; le champion du monde par équipes avec la Russie Nikita Vitiougov ; et l'actuel champion de Chine Ding Liren.

 

L'ouverture du tournoi, le 20 avril, a été précédée d'une conférence de presse à laquelle ont participé Vladimir Goussev, directeur du Musée Russe, trois champions du monde (Anatoly Karpov, Kramnik et Anand), ainsi que les mécènes et organisateurs de l'événement. C'est le président de la Fédération russe des Echecs, Ilya Levitov, qui a tout d'abord pris la parole, suivi du directeur du Musée Russe, qui a souligné le rôle de Nicolas II dans la fondation du Musée Russe, ainsi que dans le destin du premier Russe qui fut champion du monde.

Les participants à la conférence de presse ont exprimé le vœu que le Mémorial Alekhine permette le renouveau des traditions échiquéennes en Russie et en France.

«Les échecs sont un jeu unique, qui aidera à accomplir de grandes choses dans notre pays. Il forme des gens intelligents, qui ne commettent pas d'erreurs fondamentales ! », a remarqué Andreï Filatov.

Guennadi Timtchenko, président du Conseil économique de la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe a promis qu'il y aurait d'autres compétitions de cet ordre. « Nous espérons que notre initiative aura un écho dans les autres régions du pays. Nous essayons de faire renaître ce qui existait autrefois en Russie ! », a déclaré M. Timtchenko.

La cérémonie d'ouverture fut le cadre d'un concert de deux très grands musiciens russes : le pianiste Nikolaï Louganski et le violoniste Vadim Répine, qui ont interprété des œuvres du compositeur russe Sergeï Rachmaninov.

Cérémonie d'ouverture

Le tirage au sort effectué par l'arbitre principal du tournoi, Boris Postovsky, a déterminé les appariements de la première ronde : Vachier-Lagrave – Fressinet, Ding Liren – Aronian, Kramnik – Vitiugov, Anand – Adams et Svidler – Gelfand.


Publié le 21/04/2013 - 13:30 , Mis à jour le 01/04/2014 - 17:59
Les réactions (91)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
roro47 - 04/05/2013 08:41
J'ai vécu au rythme des retransmissions sur chesstv et je me suis régalé, pour les lieux, l'ambiance et notamment grâce aux commentaires en français qui m'ont appris beâucoup de choses, novice que je suis en matière échiquéenne. Bien apprécié la combativité de nos joueurs nationaux, qui ont encore quelques belles années de victoires devant eux ,;o) Bref, que du bohneur et merci à nos amis russes qui ont fait très fort en sponsorisant cet évènement !

europeechecs - 03/05/2013 00:12
@Gembella et ZORGLUB94 : Vous avez raison, les premières lignes ont été écrites en fonction des commentaires et des opinions des journalistes.
@johnsteed : Nous ne le savons pas encore. Nous attendons l'information en provenance de Russie qui gère le quizz.


Gembella - 02/05/2013 16:11
Euh la c'est de la mauvaise foi, car effectivement la manière dont l'article est pondu ça donne Gelfand gagnant certain... il faut aller lire 50 lignes plus loin pour comprendre.

stantigone - 02/05/2013 09:15
Cela m'a fait tout de même plaisir de voir les français, pas trop mal se débrouiller dans un tournoi fermé du top niveau, en espérant que cela va suffire pour qu'ils reçoivent d'autres invitations pour des tournois fermés avec les meilleurs ...