Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Mémorial Alekhine : Ronde 2

Deuxième victoire consécutive d'Adams. Maxime Vachier-Lagrave l'emporte sur Ding Liren et Levon Aronian sur Vladimir Kramnik.

La Fédération Russe des Echecs organise un tournoi en mémoire du quatrième champion du monde d'échecs, Alexandre Alekhine (1892-1946). Le tournoi international à la mémoire du grand maître russe se déroule à Paris et Saint-Pétersbourg, des villes associées au nom du grand maestro. Le tournoi, organisé par la Fédération russe des Echecs à l'initiative et avec le soutien des hommes d'affaires Guennadi Timtchenko et Andreï Filatov, rassemblera des joueurs d'échecs de premier plan au niveau mondial. Montant total des prix : 100.000 € dont 30.000 € au vainqueur. 

La première phase de la compétition aura lieu du 20 au 25 Avril 2013 à Paris (France), au jardin des Tuileries, (première ronde le 21 avril à 14h00) la seconde, du 26 Avril au 2 Mai 2013 à Saint-Pétersbourg (Russie), au Chateau Mikhailovsky. Début des rondes 1-5 à 14h00 (heure française), rondes 6-9 à 14h00 GMT. Cadence de jeu : 1 heure et 40 minutes pour 40 coups + 50 minutes pour les 20 coups suivants + 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Nulle par accord mutuel interdite avant le 40ème coup. Commentaires des joueurs après chaque ronde. Ordre des départages : 1. le plus grand nombre de parties jouées avec les pièces noires, 2. le plus grand nombre de victoires, 3. le résultat de la rencontre personnelle, 4. Koya, 5. Sonneborn-Berger.

Site officiel : www.alekhine-memorial.com 

Archives en vidéo : Ouverture | Ronde 1 | Ronde 2 |

Streaming en direct sur notre site avec commentaires en français à partir de 14h00 par le GMI Yannick Pelletier et Jean-Baptiste Mullon, et par le GMI Alexander Grischuk et Dirk Jan Ten Geuzendam en anglais.

Avec Jean-Michel Péchiné, Jean-Baptiste Mullon et Maxime Vachier-Lagrave

Classement

Pl. Joueurs Elo Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Perf. +/- Virtuel
1 Adams, Michael 2727 2.0/2 X             1 1   3764 +11 2738
2 Vachier-Lagrave, Maxime 2722 1.5/2   X     1   ½       2899 +5 2727
3 Gelfand, Boris 2739 1.0/2     X       ½ ½     2726 +-0 2739
4 Kramnik, Vladimir 2801 1.0/2       X   0       1 2760 -1 2800
5 Ding, Liren 2707 1.0/2   0     X 1         2765 +2 2709
6 Aronian, Levon 2809 1.0/2       1 0 X         2754 -2 2807
7 Fressinet, Laurent 2706 1.0/2   ½ ½       X       2730 +1 2707
8 Svidler, Peter 2747 0.5/2 0   ½         X     2540 -5 2742
9 Anand, Viswanathan 2783 0.5/2 0               X ½ 2526 -7 2776
10 Vitiugov, Nikita 2712 0.5/2       0         ½ X 2599 -3 2709

résultats de la ronde 2

Blancs ELO   Noirs ELO   Résultat    
Vachier-Lagrave, Maxime 2722 - Ding, Liren 2707 : 1-0 (39) Défense Caro-Kann
Aronian, Levon 2809 - Kramnik, Vladimir 2801 : 1-0 (52) Gambit Dame refusé
Vitiugov, Nikita 2712 - Anand, Viswanathan 2783 : ½-½ (40) Nimzo-indienne
Adams, Michael 2727 - Svidler, Peter 2747 : 1-0 (37) Espagnole fermée
Fressinet, Laurent 2706 - Gelfand, Boris 2739 : ½-½ (26) Partie du pion Dame

Comme dans sa partie d'hier contre Maxime Vachier-Lagrave, Laurent Fressinet a joué de manière très solide, et rapidement les joueurs ont répété les coups.

Vitiugov-Anand
Après 26...h6

Anand ne semble pas au mieux en ce début de tournoi. Après sa défaite d'hier, il a fait nulle contre le plus faible Elo du Mémorial Alekhine. Dans une défense Nimzo-indienne jouée, chaque camp a eu un objectif simple : pousser les pions de l'aile-Dame pour les Blancs, contre-attaquer au centre pour les Noirs. Ce sont les Blancs qui ont l'avantage, avec leurs pions plus avancés, et leur contrôle des colonnes "b" et "d". Dans la position du diagramme ci-contre, Vitiugov décide d'échanger les Dames par 27.Dd5. Peut-être aurait-il fallu les conserver, car la finale de Tours qui s'ensuit, le Champion du Monde indien parvient à trouver du contre-jeu. Le pion "c" des Blancs ne suffit pas à faire la différence, et une fois le contrôle de temps passé, les deux joueurs partagent le point dans une position égale.

Adams-Svidler
Après 12...Fd8

Grâce à sa deuxième victoire consécutive, Michael Adams s'empare de la tête du tournoi. Opposé à Peter Svidler, le joueur anglais s'attendait à affronter une défense sicilienne, arme qu'utilise habituellement le joueur russe lorsqu'il est opposé à l'Anglais. Mais aujourd'hui, Peter Svidler opta pour 1.e5. Les Blancs ont choisi une variante de la partie espagnole qui est à la mode en ce moment, avec 6.d3. Comme l'indiqua Michael Adams lors de la conférence de presse d'après-match, le premier moment clé survint après 12...Fd8 (voir diagramme). En jouant 13.h3, on retombait dans la variante anti-Marshall de la partie espagnole, avec un infime avantage pour les Blancs selon Adams. Le Fou noir est déjà en b7, ce coup est donc inutile. L'Anglais cherchait à exploiter le positionnement passif des pièces noires. Il choisit donc 13.a4! qui permet d'ouvrir les lignes. La réplique noire 13...d5 est insuffisante, et les Blancs préparent une attaque à l'aile-Roi, qui commence par 17.h3, qui vise à échanger le Cavalier f6 en jouant Cf3-h2-g4. Le coup 18...Ta8 des Noirs va permettre une séquence tactique : 19.Txa8 Fxa8 20.Df3 (menace de prendre en d5) Ca5 21.Ta1, qui cloue le Cavalier. L'avantage positionnel des Blancs se traduit par le gain d'un pion au 25e coup, et après quelques échanges Peter Svidler abandonne. Même s'il n'a qu'un pion de retard, la position est techniquement perdue, et il est inutile de prolonger le combat plus avant.

Aronian-Kramnik
Après 18.f4

Après sa défaite surprise d'hier, il était intéressant d'observer la réaction de Levon Aronian, qui n'avait pas un appariement facile face à Vladimir Kramnik. Au sortir de l'ouverture, les Blancs ont deux pions centraux en d4 et e4, dont ils vont tenter de tirer avantage, tandis que les Noirs vont jouer contre ce duo, tout en tentant de valoriser leur majorité de pions à l'aile-Dame. Après l'échange 15...Fxf3 16.Dxf3 Dh4 17.De3 Tfe8, les Blancs jouent 18.f4 (voir diagramme). Quelques coups plus tard, ils avancent ce pion en f5 où il est échangé contre le pion e6. Aronian se retrouvent avec 2 pions centraux dont un passé, soutenus par sa Dame et sa Tour. Malgré toute son énergie Vladimir Kramnik ne parviendra pas à rétablir la situation et abandonnera après avoir fait Dame : dans la position finale de la partie, les Noirs vont être matés en 2 coups.

Maxime Vachier-Lagrave a joué une superbe partie, et obtenu une victoire méritée.

Vachier Lagrave-Ding Liren
Après 10.Rd2
Vachier Lagrave-Ding Liren
Après 15.Fe5
Vachier Lagrave-Ding Liren
Après 31.De3

Son adversaire, Ding Liren, a eu la malchance de tomber dans une variante que Maxime avait préparée (jusqu'à 10.Rd2, premier diagramme). Même si la réponse des Noirs, 10...Db6, n'avait pas été envisagée par Maxime avant la partie (il avait regardé 10...Da3 et 10...Db4 indiqua t-il), les plans étaient similaires. Il s'agissait de bloquer les pièces noires à l'aile-Roi. Durant quasiment toute la partie, les Noirs durent jouer sans le Fou f8 ni la Tour h8. Cette partie illustre à merveille que parfois, les moteurs d'analyse ne sont d'aucune aide : la machine a tendance à ne regarder que le matériel, et ne se rend pas compte des problèmes stratégiques auxquels sont confrontés les Noirs. Le coup 15.Fe5 (2e diagramme) entraîne des échanges après 15...fxe6 16.Cf4 Cbd7 17.Cxd7 Cxd7 18.Cg6 Cxe5 19.fxe5 Th7 les pièces noires de l'aile-Dame sont ligotées. Ding Liren tentera de trouver du contre jeu après 22...O-O-O et la pénétration de sa Dame puis d'une Tour dans le camp adverse. Mais Maxime ne voulait pas laisser échapper la victoire, a joué prudemment, et quand il parvint dans la position du 3e diagramme, les Noirs sont contraints d'échanger les Dames pour éviter un échec meurtrier en b6. Cela n'empêche pas toutefois les Blancs de créer un réseau de mat avec leurs Tours, et Ding Liren abandonne au 39e coup.


Publié le 22/04/2013 - 13:00 , Mis à jour le 01/04/2014 - 17:59

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (5)

  • jerexy

    bravo Maxime !
    dans le genre je te bloque et tu ne bouges plus sinon .....
    le rêve , ce genre de position .

    23/04/2013 12:42
  • PetitPrince

    Magnifique partie inventive de MVL.
    Bravo Maxime !

    23/04/2013 10:15
  • johnsteed

    La partie de MVL est vraiment spectaculaire: 2 pions de moins et gagnant de bout en bout (sacrée prépa...). Moins spectaculaire, mais la lutte de techniciens entre Aronian et Kramnik dans la finale de pièces lourdes est superbe. L'esprit de Londres souffle à plein...

    23/04/2013 02:19
  • Koulane

    Un bon tournoi semble être une question de casting. Cela semble bateau à dire mais voir des joueurs comme Ding Liren, Maxime, Mickey Adams ou Aronian, cela garantit le spectacle ! Ces joueurs n'ont pas peur de perdre car ils ont des idées qui leur donnent plus souvent la victoire, ce sont des chercheurs. Idem pour Kramnik quand il est décidé. Anand aussi qui peut à n'importe quel moment battre n'importe qui. Heureux organisateurs de ce tournoi qui tiennent là des joueurs de panache. Et l'on se rend compte à quel point les échecs peuvent être beaux !

    22/04/2013 20:04
  • jerexy

    y a un p'tit probleme avec la régie quand même : ils enlèvent l'echiquier de controle d'un coup pendant les explications , des fois ça dure .
    bon, soit .... comme ça on voit mieux le public ? vu la taille de l'echiquier à l'ecran ça ne gêne pas.
    et si on zappe sur la version Russe l'echiquier est toujours présent...
    c'est un peu embétant d'avoir les commentaires sans pouvoir suivre.

    22/04/2013 18:45