Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Mémorial Alekhine : Ronde 4

Levon Aronian, seul vainqueur de la journée rejoint Adams, Gelfand et Vachier-Lagrave en tête.

La Fédération Russe des Echecs organise un tournoi en mémoire du quatrième champion du monde d'échecs, Alexandre Alekhine (1892-1946). Le tournoi international à la mémoire du grand maître russe se déroule à Paris et Saint-Pétersbourg, des villes associées au nom du grand maestro. Le tournoi, organisé par la Fédération russe des Echecs à l'initiative et avec le soutien des hommes d'affaires Guennadi Timtchenko et Andreï Filatov, rassemblera des joueurs d'échecs de premier plan au niveau mondial. Montant total des prix : 100.000 € dont 30.000 € au vainqueur. 

La première phase de la compétition aura lieu du 20 au 25 Avril 2013 à Paris (France), au jardin des Tuileries, (première ronde le 21 avril à 14h00) la seconde, du 26 Avril au 2 Mai 2013 à Saint-Pétersbourg (Russie), au Chateau Mikhailovsky. Début des rondes 1-5 à 14h00 (heure française), rondes 6-9 à 14h00 GMT. Cadence de jeu : 1 heure et 40 minutes pour 40 coups + 50 minutes pour les 20 coups suivants + 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Nulle par accord mutuel interdite avant le 40ème coup. Commentaires des joueurs après chaque ronde. Ordre des départages : 1. le plus grand nombre de parties jouées avec les pièces noires, 2. le plus grand nombre de victoires, 3. le résultat de la rencontre personnelle, 4. Koya, 5. Sonneborn-Berger.

Site officiel : www.alekhine-memorial.com 

Archives en vidéo : Ouverture | Ronde 1 | Ronde 2 | Ronde 3 | Ronde 4 |

Streaming en direct sur notre site avec commentaires en français à partir de 14h00 par le GMI Yannick Pelletier et le M.I. Jean-Baptiste Mullon, en anglais par le GMI Jan Timman et Dirk Jan Ten Geuzendam et en russe par les GMI Ilya Smirin et Alexander Grischuk.

Le résumé de la ronde 4 par le GM Yannick Pelletier

Classement

Pl. Joueurs Elo Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Perf. +/- Virtuel
1 Aronian, Levon 2809 2.5/4 X       0 1     ½ 1 2854 +2 2811
2 Gelfand, Boris 2739 2.5/4   X 1       ½ ½   ½ 2818 +4 2743
3 Adams, Michael 2727 2.5/4   0 X       ½   1 1 2838 +6 2733
4 Vachier-Lagrave, Maxime 2722 2.5/4       X 1 ½ ½   ½   2844 +7 2729
5 Ding, Liren 2707 2.0/4 1     0 X ½ ½       2759 +3 2710
6 Kramnik, Vladimir 2801 2.0/4 0     ½ ½ X   1     2737 -4 2797
7 Fressinet, Laurent 2706 2.0/4   ½ ½ ½ ½   X       2723 +1 2707
8 Vitiugov, Nikita 2712 1.5/4   ½       0   X ½ ½ 2680 -2 2710
9 Anand, Viswanathan 2783 1.5/4 ½   0 ½       ½ X   2655 -7 2776
10 Svidler, Peter 2747 1.0/4 0 ½ 0         ½   X 2553 -10 2737

résultats de la ronde 4

BlancsELONoirsELORésultat
Vachier-Lagrave, Maxime 2715 - Anand, Viswanathan 2780 : ½-½ (44) Semi-slave
Ding, Liren 2709 - Kramnik, Vladimir 2810 : ½-½ (34) Semi-Tarrasch
Aronian, Levon 2809 - Svidler, Peter 2747 : 1-0 (36) Défense Grünfeld
Vitiugov, Nikita 2694 - Gelfand, Boris 2740 : ½-½ (33) Partie anglaise
Fressinet, Laurent 2706 - Adams, Michael 2725 : ½-½ (72) Partie anglaise
Vachier Lagrave-Anand
Après 39...Tc8

Maxime Vachier-Lagrave était opposé au Champion du Monde Vishwanathan Anand. Dans une défense semi-slave, le Français a toujours eu un léger avantage. L'échange progressif des pièces n'empêchait pas la présence de nombreux pièges tactiques, comme Maxime l'a montré lors de la conférence d'après match. Sur l'échiquier, la partie avait abouti à une finale de Tours. Maxime, après la partie, indiquait ne pas avoir vu 39...Tc8 des Noirs (voir diagramme) qui mène à une finale nulle, malgré le pion de plus en faveur des Blancs. Peut-être aurait-il continué dans un match par équipe, mais il faut que les Noirs commettent une succession d'erreurs pour que les Blancs puissent l'emporter. Satisfait de son début de tournoi, Maxime Vachier-Lagrave a toutefois expliqué qu'il restait encore cinq rondes.

Vitiugov-Gelfand
Après 27...Txa5

Nikita Vitiugov avait l'avantage des Blancs face à Gelfand, finaliste du dernier Championnat du Monde. Dans une partie anglaise, il a su trouvé le bon plan selon Boris Gelfand en jouant 11.Fb2. Au 18e coup, il sacrifie la qualité par 18.Txe5. Il récupère le matériel sacrifié quelques coups plus tard, en ayant gagné un pion au passage. Il en gagne un 2e au 27e coup (voir diagramme), mais ceci permet aux Noirs de trouver du contre-jeu sur le Roi noir par 27...De2 Après 28.f4 De3+ 29.Rh1 Dxf4 30.c4  Df1+ 31.Rh2 Df4+ 32.Rh1 Df1+ 33.Rh2 Df4+, les joueurs font nulle par répétition de coups. Le résultat satisfait les deux joueurs, Nikita Vitiugov est un des plus faibles Elo du tournoi et Boris Gelfand jouait pour la troisième fois avec les pièces noires.

Ding Liren-Kramnik
Après 21...f5

Ding Liren, avec les pièces blanches face à Vladimir Kramnik avait un plan simple : jouer contre les pions "a" et "b" de l'aile-Dame, où les Blancs ont placé leurs deux Tours. Vladimir Kramnik réagit en poussant ses pions centraux 21...f5, qui donne lieu à de nombreux échanges après 22.De2 fxe4 23.Fxe4 Fxe4 24.Dxe4 Dd5 25.Dxd5 Cxd5. La position s'est aplanie, et les échanges se poursuivent jusqu'à aboutir à une finale Tour et trois pions dans chaque camp, où les Blancs ont un léger avantage en raison de leur meilleure structure de pions, mais c'est insuffisant pour pouvoir espérer l'emporter.

 

Aronian-Svidler
Après 16.d5

Peter Svidler répond au 1.d4 de Levon Aronian par une défense Grünfeld. L'Arménien choisit la variante moderne avec 8.Tb1. Au 16e coup, les Blancs avancent leur pion avec 16.d5. Ce pion va être un poison qui va finalement être fatal à Peter Svidler. Ce dernier aura beau passer de longues minutes à réfléchir, il ne parviendra jamais à se créer suffisamment de contre-jeu. Contraint de jouer les derniers coups avec très peu de temps à la pendule, les Noirs accumulent imprécisions et erreurs qui donnent un avantage gagnant aux Blancs. Svidler n'insiste pas et abandonne au 36e coup. Grâce à cette deuxième victoire dans le tournoi, Aronian rejoint Maxime Vachier-Lagrave et Boris Gelfand avec 2,5 points sur 4.

 

Fressinet-Adams
Après 38...Db6

Que de regrets pour Laurent Fressinet ! Encore plus qu'hier, le joueur français est passé tout près de la victoire. Tout s'est joué dans le zeitnot, où les moteurs d'analyse indiquent que le coup 38...Db6 de Michael Adams est une gaffe. Les Blancs disposaient d'une suite gagnante avec 39.Fxc3 et le Cavalier ne peut pas reprendre le Fou par 39...Cxc3 (39...dxc3 40.Fxd5) à cause de 40.g6 Rf8 41.Dh5. Le manque de temps n'a pas permis à Laurent de voir cette variante. Il semblait avoir un net avantage dans la finale, mais a de nouveau gâché des opportunités. Michael Adams s'est accroché, s'ingéniant à poser beaucoup de problèmes pratiques à son adversaire. Il a été récompensé de ses efforts et a réussi à arracher le demi-point.

Levon Aronian | Europe Echecs | (DR)

Publié le 24/04/2013 - 13:08 , Mis à jour le 01/04/2014 - 17:59

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (8)

  • EuropeEchecs

    @jplie : pour les coupures, ce n'est pas forcément la faute des organisateurs : des machines puissantes et une connexion internet adaptée ont été mises en place. Entre ce qui part de la salle du tournoi et votre ordinateur, il existe de nombreux goulots d'étranglement.
    Le Mémorial Alekhine bénéficie de moyens exceptionnels, rarement vus même pour des tournois similaires. Il appartient aux organisateurs de retransmettre au mieux les événements, mais là se pose la question du budget donc des sponsors.

    25/04/2013 10:41
  • alainsv

    @.....

    Les commentateurs ne sont pas des machines et on peut imaginer (en faisant un effort, pour les moins imaginatifs), qu'ils puissent avoir le droit à une pause de temps en temps :)

    La perfection n'étant pas de ce monde, il doit être possible de tolérer quelques incidents par ailleurs très courants sur d'autres sites "payants"

    C'est la première fois que l'on a une couverture d'un événement de ce niveau en Français !

    24/04/2013 22:52
  • manbo

    bravo Aronian je viens te voir demain

    24/04/2013 21:21
  • armaout

    Nos français....Arhffff...Ce sont juste des joueurs d'échecs.

    24/04/2013 20:31
  • gregyard

    L'avantage s'est dissipé... Fressinet a apparemment manqué pas mal de gains... Dommage !

    24/04/2013 20:11