Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

La ronde 5

Cinq nouvelles nulles dans la cinquième ronde du Mémorial Tal 2011. Jour de repos demain, ronde 6 mardi 22 novembre à 12 h 00.

Le Mémorial Tal 2011, de catégorie 22 (moyenne Elo = 2776), a lieu du 16 au 25 novembre 2011 (jour de repos le 21 novembre) en 9 rondes de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup, avec dix grands-maîtres de l'élite mondiale. Lieu : Maison Pachkov, un palais néoclassique de Moscou, construit par Vassili Bajenov entre 1784-1788, situé rue Mokhovaïa, dans le centre historique de Moscou en face du Kremlin.

Site officiel www.russiachess.org avec parties en direct à partir de 12 h 00streaming et les commentaires du GMI israélien Emil Sutovsky. D'autres informations et photos sur le site d'Evgeny Surov http://chess-news.ru

Le classement après la ronde 5 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Score
1. Aronian, Levon g ARM 2802 * ½ . . ½ 1 . ½ ½ . 3 2866
2. Carlsen, Magnus g NOR 2826 ½ * ½ . . ½ . ½ . 1 3 2848
3. Karjakin, Sergey g RUS 2763 . ½ * . ½ . ½ . ½ 1 3 2850
4. Nepomniachtchi, Ian g RUS 2730 . . . * ½ ½ . 1 ½ ½ 3 2849
5. Anand, Viswanathan g IND 2811 ½ . ½ ½ * . ½ ½ . . 2770
6. Ivanchuk, Vassily g UKR 2775 0 ½ . ½ . * 1 ½ . . 2782
7. Svidler, Peter g RUS 2755 . . ½ . ½ 0 * . 1 ½ 2770
8. Kramnik, Vladimir g RUS 2800 ½ ½ . 0 ½ ½ . * . . 2 2716
9. Nakamura, Hikaru g USA 2758 ½ . ½ ½ . . 0 . * ½ 2 2686
10. Gelfand, Boris g ISR 2744 . 0 0 ½ . . ½ . ½ * 2617
Résultats de la ronde 5 du 20 novembre 2011
Vassily Ivanchuk (2775) - Magnus Carlsen (2826) : ½-½ (74) Défense Grünfeld
Viswanathan Anand (2811) - Vladimir Kramnik (2800) : ½-½ (36) Gambit Dame
Hikaru Nakamura (2758) - Levon Aronian (2802) : ½-½ (53) Gambit Dame
Boris Gelfand (2744) - Ian Nepomniachtchi (2730) : ½-½ (62) Défense Grünfeld
Sergey Karjakin (2763) - Peter Svidler (2755) : ½-½ (26) Sicilienne Kan
Peter Svidler - Sergey Karjakin

Début de partie originale de la part de Peter Svidler. Dans une défense Sicilienne Kan - Svidler est sans doute le seul du top mondial à jouer cette ouverture - le Russe innove dès le 9e coup avec 9...g6, refusant de suivre la partie Kosintseva,T (2557)-Hou Yifan (2575) Hangzhou CHN 2011, 1-0 (38) qui avait mal tourné pour les Noirs. Par 15...Cd7!? Peter sacrifie le pion h6, sans doute avec l'intention d'attaquer ensuite le Roi blanc via la colonne 'h'. Sergey Karjakin sacrifie alors un Cavalier en f5 pour ouvrir aussi la colonne 'g' ! Par 22.Dg7! les Blancs menacent de mater par 23.Fd1+ etc. et avec la réponse 22...Ff3!! les Noirs menacent de rester avec un pièce de plus. Karjakin n'a rien de mieux que de répéter les coups.

En revanche, c'est le calme plat dans la partie Viswanathan Anand - Vladimir Kramnik. Le gambit dame avec 5.Ff4 a débouché en moins de 25 coups sur une structure de pions symétrique, avec Dame, Fou et Cavalier de chaque côté. Les joueurs auraient même pu partager le point avant le 30e coup. Les derniers coups sont amusants et démontrent, au cas où cela serait nécessaire, que lorsque deux joueurs veulent faire nulle, ils font nulle.

Même ouverture dans la rencontre Hikaru Nakamura - Levon Aronian, mais rien de comparable. Hikaru ne répète pas son 9.h5 qui lui avait pourtant apporté un point contre le même adversaire: 1-0 (79) Nakamura,H (2753)-Aronian,L (2807) Sao Paulo/Bilbao BRA/ESP 2011, et innove avec 9.Fg3. Le pseudo-sacrifice de Cavalier, 21.Cce4, lui permet de gagner une qualité, mais avec un pion et des pièces actives sur le Roi blanc en plein milieu de l'échiquier, Aronian a des compensations plus que suffisantes. Dans la finale c'est l'équilibre de la terreur. Chaque camp possède un pion passé. Nakamura rend ensuite la qualité pour signer la nulle, avant de commenter sur Twitter: « Je n'ai pas trop mal joué, juste un couple d'erreurs contre Svidler et Nepomniachtchi. Néanmoins, il me reste encore quatre chances pour remonter au classement. » Quant à Levon Aronian, sur Twitter, lundi matin, le message suivant est apparu: « Après un examen attentif, dans un moment de folie, j'ai décidé de rejoindre l'engouement Twitter. Surtout contre les 'GMLevonAronian' qui se font passer pour moi ! »

Ian Nepomniachtchi

Boris Gelfand, le prochain challenger d'Anand, joue très agressivement depuis le début du tournoi. Aujourd'hui encore, face à Ian Nepomniachtchi, l'Israélien attaque et sacrifie un pion dès le 18e coup pour tenter de tirer profit du Roi adverse qui a été découvert par des poussées des pions du roque. 21.Te3 est typique de Gelfand, qui aime jouer avec ses Tours devant ses pions. Nepomniachtchi ne reste pas les bras croisés et par 26...c4! il rend le pion pour se débarrasser du dangereux Fou des cases blanches de son adversaire. La position est peu claire et Gelfand en remet une couche par un sacrifice de qualité, 31.Txe4!? sur le zeitnot du Russe. Le contrôle du temps passé, Boris a un pion pour l'échange et on ne voit pas comment son adversaire pourrait progresser.

Ivanchuk - Carlsen

Beaucoup de tension dans la rencontre Vassily Ivanchuk - Magnus Carlsen. Les joueurs suivent d'abord une partie Vallin,G (2419)-Taddei,B (2340) France 2004, 1-0 (37) jusqu'à 13.Fg3, préféré par Vassily à 13.Cge2. Cependant, l'intérêt réside dans la finale. Carlsen donne un pion pour infiltrer sa Tour sur la colonne 'a', cherchant à passer son pion 'b'. Le contrôle du temps atteint, Ivanchuk n'a pas beaucoup de coups à sa disposition. Carlsen fait mine de répéter la position, puis se lance avec 45...Th1!?. Les  commentateurs «assistés» ont hurlé lorsque le numéro un mondial a joué 47...Ta1, au lieu de 47...b3, recommandé par tous les logiciels d'analyse. Si en effet ce coup gagne la qualité, tous les pions noirs tombent et la finale Tour vs. Cavalier est nulle. Ceci-dit, la position de l'Ukrainien ne tient que par un fil. Carlsen joue les coups qui font mal et Ivanchuk doit trouver les «seuls» coups pour ne pas succomber. Avec 61...Fxd4!? Carlsen tente tout ce qui est possible pour l'emporter. Et doit même trouver, à son tour, les «seuls» coups: 70...Ra2, 71...Rb1 et 72...b2. Et afin que cette lutte reste encore un peu plus dans les mémoires, Carlsen termine par 73...Fa5 et après 74.Txa5, le Roi noir est pat ! Commentaire de Carlsen sur Twitter: « Une autre nulle aujourd'hui, cette fois je suis plutôt soulagé que la position était encore nulle après  avoir gaffé. J'ai bien besoin de la journée de repos demain. »

Magnus Carlsen & Vassily Ivanchuk, après 73...Fa5 74.Txa5, le Roi noir est pat !

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (1)

  • metalgods

    quand je disais que ivanchuk était un génie,la preuve en est,une position difficile et il s'en sort avec une nulle,bravo vassily!!!

    20/11/2011 22:00