Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

La Ronde 9 du Mémorial Tal

Carlsen gagne contre McShane et, suite à la défaite de Caruana contre Aronian, remporte le Mémorial Tal 2012.

Le septième tournoi d'échecs en mémoire de Mikhail Tal a lieu du 7 au 19 juin 2012, dans la Maison Pachkov à Moscou (Russie), avec la participation de 7 des 10 meilleurs joueurs du monde. 

- Site officiel http://russiachess.org avec streaming (Видео) et parties en direct (Партии)

- A partir de 13 h 00 heure française. Dernière ronde à 11 h 00. Jour de repos les 11 et 15 juin.

Classement final après la ronde 9 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Score
1. Carlsen, Magnus g NOR 2835 * ½ 1 ½ ½ ½ ½ ½ 1 ½ 2849
2. Caruana, Fabiano g ITA 2770 ½ * ½ 0 0 1 ½ ½ 1 1 5 2820
3. Radjabov, Teimour g AZE 2784 0 ½ * ½ ½ ½ ½ ½ 1 1 5 2818
4. Morozevich, Alexander g RUS 2769 ½ 1 ½ * 1 ½ 1 0 0 0 2777
5. Aronian, Levon g ARM 2825 ½ 1 ½ 0 * ½ ½ 1 0 ½ 2771
6. Kramnik, Vladimir g RUS 2801 ½ 0 ½ ½ ½ * 1 ½ 0 1 2773
7. Grischuk, Alexander g RUS 2761 ½ ½ ½ 0 ½ 0 * 1 1 ½ 2778
8. Nakamura, Hikaru g USA 2775 ½ ½ ½ 1 0 ½ 0 * ½ ½ 4 2733
9. McShane, Luke J g ENG 2706 0 0 0 1 1 1 0 ½ * ½ 4 2741
10. Tomashevsky, Evgeny g RUS 2738 ½ 0 0 1 ½ 0 ½ ½ ½ * 2700
Radjabov, Carlsen et Caruana | Photo © Eteri Kublashvili

Commentaires de la dernière ronde, par Robert Fontaine (GMI)

Levon Aronian (2825) - Fabiano Caruana (2770) : 1-0

La plupart attendait un mano a mano entre Aronian et Carlsen... Il n'en est rien et c'est pour le moment Caruana qui crée l'énorme sensation de ce Mémorial Tal. L'Italien possède une demi-longueur d'avance sur le tandem Radjabov-Carlsen. Nulle aujourd'hui serait synonyme de victoire. Pour l'Arménien, en revanche, le tournoi est déjà un échec. Reste à terminer sur une bonne note.

Tout comme Anand contre Gelfand, Aronian décide de jouer 3.f3 dans la Grünfeld avec ensuite 0-0-0 menant à une position compliquée et ouverte dès le début. 19...De8 permet aux Blancs de prendre l'initiative et de prendre tout de suite un bon avantage, les Noirs n'ayant pas pu développer leur aile-Dame convenablement.

L'Arménien possède une heure d'avance au 26e coup, a dépensé seulement quelques minutes pour toute la partie et possède un avantage écrasant! Caruana ne sera pas sorti de la terrible préparation adverse, s'incline, laissant Carlsen gagner le Mémorial Tal.

Luke MsShane (2706) - Magnus Carlsen (2835) : 0-1

Luke est de retour ! Après avoir débuté avec 0/2, l'Anglais enchaîne les grosses performances, ayant accroché les scalps d'Aronian, Kramnik et hier Morozevich. Le tout avec style ! Son compatriote Stuart Conquest, GMI, mentionnait sur Twitter que Luke n'était pas "pro", mais  était un des joueurs les plus talentueux de l'histoire ("Luke McShane is one of the most naturally talented chessplayers in history! This man is just an amateur player, not a pro! What a star!")

Attention, car aujourd'hui le Norvégien, qui ne fait pas beaucoup de bruit dans ce tournoi et semble souffrir dans pas mal de parties, est tout de même en seconde position ! Il est évident que le numéro 1 mondial fera tout pour gagner ce tournoi et asseoir sa place au classement mondial. Que se passera t-il lorsque Magnus sera en grande forme...?

Comme à son habitude, l'Anglais évite les grandes lignes principales et opte pour une sorte de variante d'échange de l'Espagnole, doublement différé (6.Fxc6). Carlsen se décide pour un blocage du Fou "b2" avec "f7-f6". Luke insiste logiquement avec une idée à base de "f2-f4" afin d''affaiblir le Pion "e5".

Avec un gros avantage à la pendule, Carlsen devient d'un coup le favori pour gagner le tournoi ! Le Norvégien met une pression terrible sur le Pion "d3", à la pendule, et prend un net avantage. McShane tente le tout pour le tout avec une attaque sur le Roi noir (28.Cg4).

Carlsen, tranquillement, repousse l'attaque et empoche le point. Encore une fois, sans réelle démonstration de force, le Norvégien est en passe de gagner ce très fort tournoi. Aucun doute n'est possible, le numéro 1 mondial est au dessus du lot !

Hikaru Nakamura (2775) - Teymur Radjabov (2784) : ½-½

Nakamura semble marquer le pas depuis sa séparation d'avec Kasparov. En revanche, Radjabov confirme son statut d'outsider très sérieux pour être prétendant à la couronne mondiale. Le GMI Igor Nataf, son secondant français, pourrait nous le confirmer : Teymur devient au fil du temps de plus en plus solide ! L'Azéri va se battre pour une place sur le podium, voire plus...

L'Américain prévient sur Twitter que son ouverture ne sera pas agressive ! "Sometimes the risk is not worth the reward..." signifie que "Parfois, le jeu n'en vaut pas la chandelle". Nous voyons donc apparaître sur l'échiquier une Rossolimo tranquille avec b3, qui rappelle le plan d'Anand contre Gelfand à Moscou. Radjabov innove en développant rapidement son aile-Dame.

De manière intéressante, l'Américain décide ensuite de fermer le jeu afin de contrer la paire de Fous adverse. L'Azéri tente lui de trouver du jeu à base de 19...b5 et 20...Fc6 avec idée b5-b4. Les pièces s'échangent méthodiquement et les deux joueurs semblent se satisfaire du partage du point.

Vladimir Kramnik (2801) - Alexander Morozevich (2769) : ½-½

Fin de tournoi catastrophique pour les deux joueurs. Sur les trois dernières rondes, Kramnik et Morozevich n'ont marqué à eux deux qu'un point sur six ! "Moro", en tête après cinq rondes, a enchaîné trois défaites de suite. Joueur génial mais instable... En revanche, difficile d'expliquer la contre-performance de Kramnik, d'habitude si solide. Victime de la tempête McShane, et hier du leader Caruana, Vladimir a sans doute affronté au pire moment du tournoi ces deux joueurs qui montaient en régime.

Un long duel de la Semi-Slave s'engage entre les deux Russes, qui rappelle certainement de mauvais souvenirs à Kramnik (ses deux parties perdues contre Anand, à Bonn en 2008, avec couleurs inversées). Néanmoins, Morozevich joue une ligne très rare avec 10...Fe7 qui ne surprend aucunement Kramnik, répondant a tempo.

La suite jouée est difficilement compréhensible et Smirin, aux commentaires, hésite également à proposer des lignes concrètes. Kramnik possède la colonne "g" pour sa Tour et essaiera sans doute de mettre en évidence son pion passé "h".

Evgeny Tomashevsky (2738) - Alexander Grischuk (2761) : ½-½

Tomashevsky apprend au très haut niveau... Grischuk, avec sa victoire "habituelle" sur Nakamura, est placé en milieu de tableau. Dans le 2e derby russe, Grischuk est fidèle à son répertoire agressif et emploie l'Est-Indienne.

Les Noirs utilisent le plan connu dans cette position : percer en "f5" avec le soutien du Cavalier "h7". Les Noirs ont obtenu une position agréable à jouer, pleine de dynamisme. En revanche, avec 6 minutes à la pendule contre 55 pour Evgeny, les choses vont se compliquer grandement en zeitnot!

La poussée du pion "f" jusqu'en "f4" permet aux Blancs de placer un Cavalier indélogeable en "e4". Mais le zeitnot change radicalement l'évaluation de la position les Noirs réussissent à activer les pions centraux et prennent l'avantage.

Finalement, les Noirs ne trouvent pas la suite gagnante et la nulle est signée proche du second contrôle de temps.


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (15)

  • patbru54

    Bien d'accord,McShane est impressionnant pour un amateur...ça laisse de l'espoir ;D

    19/06/2012 11:52
  • ins-1068

    Les internautes ne s'étaient en tout cas pas trompés en choisissant McShane pour une invitation à ce tournoi.

    18/06/2012 23:07
  • ZORGLUB94

    Sur l'épistémè et la doxa, deux mots qui pour le premier vient directement du grec et pour le second est du grec (transcrit dans notre alphabet latin). L'épistêmê en grec c'est la science et en français l'épistémè c'est l'état des connaissances à une époque donnée. Quant à la doxa, c'est l'opinion, celle dont se préoccupe les instituts de sondage. Voilà brièvement leur définition. Je vous laisse tirer les conclusions quant à leur usage par Lom mais psittacisme me parait méchant.

    18/06/2012 22:16
  • gregyard

    Les échecs ça se joue sur 64 cases, et a la fin c'est Carlsen qui gagne...

    :)

    Quand a tes commentaires Franckherr, je te trouve un peu dur avec Carlsen. Certes il n'a pas été en forme sur ce tournoi, mais niveau combativité on ne pourra jamais lui reprocher quoi que ce soit...

    Quant a Caruana, il continue de monter en puissance... Assez impressionnant et de bon présage pour le futur.

    18/06/2012 21:47
  • ins-1100

    À Dieu le dernier mot !

    18/06/2012 20:34