La référence francophone du jeu d'échecs

Mémorial Tal : Ronde 2

Dmitry Andreikin
Victoires de Boris Gelfand sur Fabiano Caruana et d'Hikaru Nakamura sur Vladimir Kramnik.

Le 8ème Mémorial Tal a lieu du 12 au 24 Juin 2013 à Moscou, Russie. 9 rondes à la cadence de 1 heure et 40 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour les 20 coups suivants et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du premier coup. Si la proposition de nulle est interdite avant le 40ème coup, la règle de la « tolérance zéro » ne sera pas appliquée et les joueurs auront 1 heure avant de perdre par forfait. Sauf en cas de défaite, les participants devront commenter leur partie au centre de presse. Site officiel http://russiachess.org avec parties en direct et streaming commenté uniquement en russe.

 

En cas d'égalité, les départages appliqués seront : 1. le plus grand nombre de parties avec les pièces noires; 2. le plus grand nombre de victoires; 3. le résultat de la rencontre directe; 4. coefficient Koja; 5. Sonneborn-Berger. Le montant total des prix est de 100 000 €.

 

CLASSEMENT APRÈS LA RONDE 2 DU MÉMORIAL TAL 2013

 

Joueurs Elo Tit Age Nat

Score

SB 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Perf.
1 Mamedyarov, Shakhriyar 2753 gm 28 AZE

1.5/2

1.50 X . . . = . . 1 . . 2965 +6
2 Gelfand, Boris 2755 gm 45 ISR

1.5/2

1.50 . X . = . . 1 . . . 2971 +6
3 Carlsen, Magnus 2864 gm 23 NOR

1.5/2

0.50 . . X = . . . . . 1 2985 +3
4 Karjakin, Sergey 2782 gm 23 RUS

1.0/2

1.50 . = = X . . . . . . 2809 +1
5 Morozevich, Alexander 2760 gm 36 RUS

1.0/2

1.25 = . . . X = . . . . 2733 -1
6 Andreikin, Dmitry 2713 gm 23 RUS

1.0/2

0.75 . . . . = X . . = . 2773 +2
7 Caruana, Fabiano 2774 gm 21 ITA

1.0/2

0.50 . 0 . . . . X . 1 . 2770 +0
8 Nakamura, Hikaru 2784 gm 26 USA

1.0/2

0.00 0 . . . . . . X . 1 2778 +0
9 Anand, Viswanathan 2786 gm 44 IND

0.5/2

0.50 . . . . . = 0 . X . 2550 -6
10 Kramnik, Vladimir 2803 gm 38 RUS

0.0/2

0.00 . . 0 . . . . 0 . X

-

RÉSULTATS DE LA RONDE 2 DU 14 JUIN 2013 À 13H00
Dmitry Andreikin 2713 - Viswanathan Anand 2786 : ½-½ (34) Défense semi-Slave
Alexander Morozevich 2760 - Shakhriyar Mamedyarov 2753 : ½-½ (49) Caro-Kann d'avance
Vladimir Kramnik 2803 - Hikaru Nakamura 2784 : 0-1 (59) Défense Est-Indienne
Sergey Karjakin 2782 - Magnus Carlsen 2864 : ½-½ (38) Espagnole berlinoise
Fabiano Caruana 2774 - Boris Gelfand 2755 : 0-1 (41) Sicilienne Najdorf

« Comme prévu, les échiquiers ont été placés dans une pièce séparée des spectateurs, plutôt petite, où les photographes sont autorisés à travailler pendant les dix premières minutes. Ensuite, seules les caméras de Chess.TV. peuvent rester. Les commentaires en direct sont l'oeuvre de Peter Svidler, Alexander Grischuk, Sergey Shipov et Sergey Rublevsky, malheureusement uniquement en russe. La raison est la suivante : dans la grande salle des commentaires, les grands-maîtres, avec Mark Gluhovsky, parlent aux spectateurs (qui sont invités à poser des questions), et l'audio est diffusée sur Internet avec la vidéo. » Source www.chessvibes.com

Kramnik et les Echecs en France

Le quatorzième champion du monde, Vladimir Kramnik, n'a pas été tendre avec la France dans une interview accordée au journal russe www.russkiymir.ru. A la question : 

Que pensez-vous des échecs en France, un pays dans lequel vous vivez depuis dix ans ?

Kramnik a répondu : « En France il n'y a pas de tournois de haut niveau. Une agréable exception a eu lieu au printemps à Paris, avec le Mémorial Alekhine. Cette situation semble plutôt étrange, parce qu'au XIX siècle Paris et Londres étaient considérées comme les deux capitales des échecs. Alors qu'aujourd'hui, à part un mémorial Alekhine, il n'y a pas eu de tournoi de classe mondiale depuis presque vingt ans. L'intérêt pour le jeu existe et beaucoup de gens influents sont intéressés par le jeu d'échecs, mais pour une raison quelconque, les échecs sont en veilleuse et la vie échiquéenne n'y est pas très active. »

Finalement non. Le duel Karjakin-Carlsen, que nous prévoyions d'être intéressant, ne l'a pas été vraiment. La solide défense berlinoise du Norvégien a débouché sur une finale Dame et Cavalier bloqueur pour Magnus, contre Dame et Fou en moins de trente coups... La nulle étant interdite avant le quarantième... nous avons donc patienté... Carlsen aussi apparemment, qui se contente de balader son Roi entre les cases e8 et f7... 

 

Andreikin-Anand
Après 14...Fxe4
Andreikin-Anand
Après 22.Fxd4
Andreikin-Anand
Après 28...Txa2

Si Nabila avait vu la position de Viswanathan Anand dans le premier diagramme, elle aurait certainement dit : « Allo ? T'es champion du monde et tu joues comme ça ? Nan mais allo quoi ! » Il faut avouer qu'en s'emparant des deux pions offerts par Dmitry Andreikin, Anand s'est retrouvé dans une situation désagréable. A tel point que si Anand jouaient les pièces blanches on guetterait déjà la miniature. Avec seulement 30 minutes à la pendule (contre 1h25 pour Anand), le joueur russe offre même un troisième pion en jouant 15.Fb2!?. Ce troisième don grec va demander 35 minutes de réflexion au champion du monde... avant de l'accepter ! 15...Fxg2 16.Tg1 et là, Anand décide d'arrêter les frais et propose d'échanger des pions contre une pièce avec 16...Fc6!?. La suite est forcée : 17.Fxc6 Cxc6 18.Cxc6+ Rd6 19.Tc1 Rxc6 20.Cxe6+ Rd7 21.Cxf8+ Thxf8 22.Fxd4 et mène au deuxième diagramme. Et si les Noirs sont restés avec un pion de plus, les Blancs ont conservé des compensations. Après réflexion : 7 minutes - 36 minutes, Anand en a assez de la passivité et rend le dernier pion par 22...Tac8. De son côté, Dmitry Andreikin est en manque de temps et joue la sécurité en transposant en finale de Tours : 23.Txc8 Txc8 24.Txg7 Re6 25.Fxf6 Rxf6 26.Txh7 Rg6 27.Th4 Tc2 28.Txb4 Txa2, troisième diagramme, où son pion de plus n'offre pratiquement aucune chance de gain. Nulle peu après.

Caruana-Gelfand
Après 25...d5
Caruana-Gelfand
Après 28...Cdc5
Caruana-Gelfand
Après 32.Ff2

Fabiano Caruana a réalisé un petit tour de force. Face à l'un des plus grands spécialistes de la variante Najdorf de la Sicilienne, Boris Gelfand, l'Italien a réussi à prendre une heure d'avance dans l'ouverture ! Après 20.Cg3, les pendules affichaient : 1h42-0h45, alors que les joueurs se trouvaient encore dans des chemin balisés... surtout par des parties jouées entre ordinateurs ! Ce n'est que dans la position du premier diagramme 25...d5, que Caruana a commencé à réfléchir, avant de sortir des bases avec 26.h4, au lieu de 26.exd5, 26.Df2 ou 26.Cf5 déjà connus. 1h35-0h38. La partie a continué par 26...d4 27.Fg1 Ce6. Caruana s'est sans doute rendu-compte que sa position n'était pas si bonne que ça et a plongé dans une très longue réflexion... avant d'émerger avec 28.De2, 34 minutes à la pendule et une position inférieure ! La paire de Fous ne sert à rien alors que le Cavalerie noire peut s'en donner à coeur joie, comme dans le deuxième diagramme après 28...Cdc5. Fabiano Caruana est dans les cordes, consomme beaucoup de temps pour finalement gaffer par 32.Ff2??, troisième diagramme. Gelfand avait déjà calculé cette faute et a répondu, à son tour, a tempo par 32...Ce2! avec un avantage décisif et des mats un peu partout ! Une partie étrange de la part de l'Italien, mais une belle victoire pour Boris.

Boris Gelfand | Photo Eteri Kublashvili http://russiachess.org | (DR)
Kramnik-Nakamura
Après 23...Cfd7
Kramnik-Nakamura
Après 35...Fe7
Kramnik-Nakamura
Après 43...Tc3

Comment Vladimir Kramnik a pu passer d'une position aussi favorable (premier diagramme), à celle du deuxième diagramme, restera un mystère. Et le léger manque de temps qui a affecté le quatorzième champion du monde n'explique pas tout. Evidemment, la position d'Hikaru Nakamura est maintenant facile à jouer. Sur 36.T1d2 b5 démarrait la course vers la promotion et nous avions du mal à trouver un plan pour les Blancs. 37.Tf3 b4 38.e5, Vladimir jette ses dernières forces dans la bataille. 38...gxf5 39.Txf5 Cg6 40.Tdf2 Ff8! l'Américain abandonne, à juste titre, son pion f7. 41.Fg5 b3 42.Txf7 Tb8 43.Ff1 Tc3, troisième diagramme. Les Blancs n'ont rien à opposer au pion passé noir. La fin est encore loin, mais malgré tous ses efforts, Kramnik encaisse sa deuxième défaite du tournoi, face à celui qui va peut-être devenir sa bête noire avec les pièces blanches. En effet, Hikaru Nakamura mène par 7 points à 3 (5 victoires pour 1 défaite) avec les Noirs, toutes cadences confondues, et c'est la 3ème victoire en cadence classique pour le joueur américain. Dans ses commentaires sur le direct, Peter Svidler déclarait : « Je ne comprends pas ce qui s'est passé... » Tout d'un coup on se sent moins seul... Peter ajoutait même : « Je peux affirmer sans me tromper que Kramnik n'a jamais commencé un tournoi avec 0 sur 2. C'est déçevant, il avait un pion de plus, les deux Fous... »


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (7)

  • EuropeEchecs

    @jada : Parce qu'au début de la partie Caruana jouait a tempo l'ouverture, alors que Gelfand prenait du temps. Et puis Caruana a dépensé plus qu'une heure pour 3 coups. Et là, sur 32.Ff2??, Gelfand a répondu a tempo par 32...Ce2!.

  • ins-1297

    bonjour, je ne comprends pas la suite de coups qui fait dire "Gelfand avait déjà calculé cette faute et a répondu, à son tour, a tempo par 32...Ce2! avec un avantage décisif et des mats un peu partout !"

  • jiii

    Superbe victoire de GELFAND. J'adore ce joueur. D'ailleurs, j'ai voté pour lui dans votre sondage. Il peut battre n'importe qui (sauf peut etre CARLSEN qui est un extraterrestre) et ce qu'il fait à 45 ans est exceptionnel. Et en plus, il empeche CARUANA de dépasser les 2800. Come on Boris!

  • fzbof

    sinon Kramnik a raison

  • fzbof

    réussir à placer Nabila dans un commentaire de partie d'échecs c'est très fort, dans le domaine des échecs on a l'esprit ouvert pas vrai ?