Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Mémorial Vugar Gashimov (1-3)

Sergey Karjakin signe pratiquement une victoire en survivant au tsunami Magnus Carlsen.

Pour honorer la mémoire de Vugar Gashimov, «Synergy Group» organise un fort tournoi du 20 au 30 avril 2014 au Centre culturel Heydar Aliyev à Shamkir, capitale de la région, en Azerbaïdjan. Le tournoi «A» du Mémorial Vugar Gashimov est parrainé par «Synergy Group», l'une des principales sociétés d'investissement locales, pour un montant total de 100.000 €.

Tournoi en double-ronde (10 parties) à la cadence de 2 heures pour 40 coups, 1 heure pour 20 coups et 15 minutes pour le reste de la partie, avec 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Nulle non autorisée avant le 40e coup. Ronde 1 dimanche 20 avril à 12h00 (heure française). Jours de repos vendredi 25 avril. Dernière ronde mercredi 30 avril à 10h30.

Toutes les parties du tournoi «A» sont retransmises en direct et commentées en trois langues. En azéri par Anar Allahverdiyev et Farid Abbasov, en anglais par Gennady Sosonko et l'entraîneur de Vugar Gashimov Viorel Iordakescu et en russe par Sergey Shipov. Site officiel www.shamkirchess.az avec parties en direct et streaming

Joueurs Elo Tit Age Nat
Score
SB 1 2 3 4 5 6 Perf Chg +/-/=
1 Carlsen, Magnus 2881 gm 24 NOR
2.5/3
2.75 X = . . 1 1 3041 +5 (+2 -0 =1)
2 Karjakin, Sergey 2772 gm 24 RUS
1.5/3
2.75 = X = = . . 2792 +1 (+0 -0 =3)
3 Caruana, Fabiano 2783 gm 22 ITA
1.5/3
2.25 . = X = = . 2752 -2 (+0 -0 =3)
4 Radjabov, Teimour 2713 gm 27 AZE
1.5/3
1.75 . = = X . = 2771 +3 (+0 -0 =3)
5 Nakamura, Hikaru 2772 gm 27 USA
1.5/3
1.25 0 . = . X 1 2808 +2 (+1 -1 =1)
6 Mamedyarov, Shakhriyar 2760 gm 29 AZE
0.5/3
0.75 0 . . = 0 X 2515 -9 (+0 -2 =1)
Ronde 1 du Mémorial Vugar Gashimov du 20 avril 2014
Magnus Carlsen 2881 - Shakhriyar Mamedyarov 2760 : 1-0 (47) Cambridge Springs
Hikaru Nakamura 2772 - Fabiano Caruana 2783 : ½-½ (61) Anglaise symétrique
Sergey Karjakin 2772 - Teimour Radjabov 2713 : ½-½ (54) Française Tarrasch
Carlsen-Mamedyarov
Après 14.e4
Carlsen-Mamedyarov
Après 30.Cg6
Carlsen-Mamedyarov
Après 38.Rg2

Magnus Carlsen a répété la partie Gelfand,B (2740)-Carlsen,M (2872) London ENG 2013, 0-1 (57) avec une défense Cambridge Springs, mais aujourd'hui le champion du monde avait les Blancs. Dans la position du premier diagramme Magnus innove par 14.e4, au lieu de 14.Td1 joué trois fois par Alexeï Dreev. Dans le deuxième diagramme après 30.Cg6, on le voit clairement, les Noirs jouent avec une pièce de moins, le Fa5 étant complètement hors-jeu. Quelques coups de plus seront suffisant pour plonger Shakhriyar Mamedyarov dans des problèmes insurmontables, et dans le troisième diagramme l'Azéri part à la recherche d'un perpétuel que jamais il ne trouva par 38...Txf2+. Un début de tournoi en fanfare pour Carlsen.

Nakamura-Caruana
Après 48.Cd4

Si la rencontre Karjakin-Radjabov s'est achevé normalement par le partage du point, le duel entre Hikaru Nakamura et Fabiano Caruana a d'abord basculé en faveur de l'Italien après le premier contrôle du temps. Petit à petit Hikaru s'est retrouvé en grand danger. Dans le diagramme ci-contre après 48.Cd4, Fabiano prend l'avantage par 48...Df6. Après 49.Cb3 Cxb3, pour éviter la perte du pion e4 Nakamura joue 50.Txb3? et tombe de Charybde en Scylla sur 50...Da1+! 51.Rf2 f5! 52.Te3 fxe4 53.Fxe4 De5 avec une position gagnante. C'était sans compter sur le zeitnot, et après 54.Rf3 au lieu de 54...Fh5+ et 0-1, Caruana a joué 54...Fxe4? et la partie s'est terminée par la nulle !

Vue de la ronde 2 | Photo www.shamkirchess.az | (DR)
Ronde 2 du Mémorial Vugar Gashimov du 21 avril 2014
Mamedyarov  Shakhriyar 2760 - Radjabov Teimour 2713 : ½-½ (40) Semi-Slave
Caruana Fabiano 2783 - Karjakin Sergey 2772 : ½-½ (28) Espagnole berlinoise
Carlsen Magnus 2881 - Nakamura Hikaru 2772 : 1-0 (61) Slave Chebanenko

Nous pourrions résumer la journée avec la transcription de cet échange sur Twitter :  Jonathan Tisdall : « Le reste des participants du Shamkirchess2014 ne semble pas intéressé à attirer des spectateurs. » Mark Crowther : « Je sais que Karjakin a terminé deuxième aux candidats, mais tout ce que je vois de lui c'est qu'il joue en marche arrière. » Jonathan Tisdall : « Oui, un des nombreux jeunes hommes fatigués. Radjabov est un autre exemple encore meilleur (pire ?). »

Carlsen-Nakamura
Après 34.Txc6
Carlsen-Nakamura
Après 40.Td5
Carlsen-Nakamura
Après 44.Td1

Il faut bien l'avouer, il n'y a encore eu que Magnus Carlsen pour faire le spectacle aujourd'hui. Le Norvégien innove dans la Slave Chebanenko avec un 7.Fd3 qui ne change rien à l'évaluation théorique et la partie pouvait commencer. Les manoeuvres succèdent aux manoeuvres et dans la position du premier diagramme après 34.Txc6, Nakamura n'a pas aimé 34...Cxa4, et lui a préféré 34...Cd8!?. La partie a continué par 35.Tg6 Cc4 36.dxe5 Rh7 37.Tg4 Cxe5 38.Th4 Cdf7 39.Fc3 Tb3 40.Td5, deuxième diagramme. Chess24 sur Twitter écrit : « Encore une fois Magnus a provoqué le maximum de problèmes au moment opportun. 40.Rd5 et un deuxième pion s'en va... » Peter Svidler assène alors : « Ce doit être à peu près perdu. »  40...Te8 41.Tf4 Te7 42.Fxa5. On pouvait déjà faire confiance à la technique du numéro un mondial pour s'attribuer un deuxième point en deux parties ! 42...Cg6 43.Tff5 Cfe5 44.Td1!, troisième diagramme. Avec le pion "a" passé et la possibilité d'en créer un second sur la colonne "f", la position noire est sans espoir. Cette fois Hikaru Nakamura ne s'en sortira pas. Le mot de la fin sera pour Peter Svidler: « Carlsen est le seul qui a montré un jeu convaincant jusqu'à présent. »

Magnus Carlsen... détendu | Image du streaming de www.shamkirchess.az
Ronde 3 du Mémorial Vugar Gashimov du 22 avril 2014
Nakamura Hikaru 2772 - Mamedyarov  Shakhriyar 2760 : 1-0 (33) Caro-Kann d'avance
Karjakin Sergey 2772 - Carlsen Magnus 2881 : ½-½ (63) Nimzo-Indienne
Radjabov Teimour 2713 - Caruana Fabiano 2783 : ½-½ (28) Défense Grünfeld

Nous allons finir par manquer de superlatifs à force de les épuiser ! Suite à sa victoire d'hier, le champion du monde vient de porter le record Elo «virtuel» à 2889.2, record qu'il possédait déjà depuis le 2 février 2014 avec 2882.6. Le score entre Sergey Karjakin avec les Blancs et Magnus Carlsen en parties classiques est de trois nulles et deux gains noirs. Amadeus Carlsen va-t-il nous faire « le coup du chapeau » ?

Karjakin-Carlsen
Après 11.g4

Habituellement joueur de 1.e4, Sergey Karjakin a pourtant joué 1.d4. Carlsen a répondu avec une de ses défenses favorites, la Nimzo-Indienne : 1...Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4. Les Blancs ont joué pour la première fois la variante Sämisch avec 4.f3 et la partie a continué par 4...O-O 5.a3 Fxc3+ 6.bxc3. Magnus a alors choisi l'originalité avec 6...Ch5 7.Ch3 f5. Sergey est prudent et ne répète pas 8.Fg5 de Carlsen,M (2801)-Morozevich,A (2750)Moscou 2009, 1-0 (26) et lui préfère le solide 8.e3. Après 8...d6 9.Fe2 c5, classique dans la Nimzo-Indienne avec blocage du pion blanc en c4 avant de l'attaquer par ...b6 ...Fa6 ...Cc6-a5. 10.0-0 Cc6 et là, Karjakin reprend une idée de la variante avec 8.Fg5 : 11.g4!? comme dans le diagramme.

Karjakin-Carlsen
Après 20...Tf7

Carlsen n'hésite pas longtemps avant de jouer 11...fxg4 12.fxg4 et, a tempo, 12...Cf6. Temps : 0h54-1h30. 13.Cf2 h6 14.e4 e5, avec 36 minutes pour les Blancs et 1h20 pour les Noirs où les modules et Peter Svidler évaluent la position comme « peu claire ». Karjakin préfère conserver la position fermée et joue 15.d5 Ce7 16.g5 avant que le pion ne devienne une faiblesse. 16...hxg5 17.Fg5 De8. 18.Dd3 Dg6 19.Dg3 Fd7 et si la position semble calme, la situation à la pendule de Karjakin commence à poser problème. 20.Rh1 est joué avec seulement 11 minutes, alors que Carlsen répond 20...Tf7, comme dans le diagramme, avec encore 1h10. 21.Dh4 Taf8 22.Tae1.

 

Karjakin-Carlsen
Après 28...Cf4

Peter Svidler explique alors que les Blancs comptent 3 faiblesses : le pion h3, le pion doublé en c4 et le pion a3. Comment exploite-t-on le mieux ce genre de faiblesses ? En finale évidemment, alors 22...Dh7! 23.Dxh7+ Cxh7 24.Fe3 Cg6. Avec seulement 7 minutes et 30 secondes, Karjakin propose d'échanger encore des pièces par 25.Cd3. Pour Peter Svidler, excellent aux commentaires, la position est pratiquement intenable particulièrement face à Carlsen. 25...Txf1+ 26.Txf1 Txf1+ 27.Fxf1 Cf6 28.Cf2 Cf4, comme dans le diagramme ci-contre, laissant Karjakin avec une décision à prendre avec 4 minutes à la pendule contre 44 pour Magnus. 29.h4 est joué avec 2'18".

 

Karjakin-Carlsen
Après 40...Fg4

Nous avons eu à ce moment-là la première longue réflexion de Magnus Carlsen avant de jouer 29...Cg6. Les coups suivants ont été quant à eux plus rapidement joués : 30.Fg5 Ch7 31.Fd8 Rf7 32.Rh2. Rien n'est encore perdu pour Karjakin... 32...Cf6 33.Rg3 Cf4 34.Rf3 Fa4 35.Ch3 avec 25 secondes contre 20 minutes pour les Noirs. 35...Fd1+ 36.Re3 a tempo. 36...Cg6 37.Cg5+ Re8 38.Ce6 Cxh4. Finalement un des pions faibles tombe. 39.Fc7 Rd7 40.Fb8 Fg4!?, comme dans le diagramme ci-contre, et le premier contrôle du temps est atteint. Deux pions noirs sont en prise, les Blancs vont donc pouvoir rétablir l'équilibre matériel. 41.Cxg7 est le bon coup, mais maintenant le Cavalier est en terrain miné. 41...a6.

Karjakin-Carlsen
46...Ch4

Peter Svidler : « La position blanche est très désagréable à jouer, même s'il n'est pas évident pour les Noirs de progresser. » Sergey Karjakin a un gros pion après 42.Fd3, sur quoi Carlsen continue par 42...Cg2+ 43.Rd2 Re7 44.a4, le Fou en b8 aussi pourrait se retrouver en danger. Le problème des Blancs est leur manque de plan et le peu de coups à leur disposition. 44...Rf7!? est un coup très responsable qui mène à une suite où les Blancs peuvent gagner plusieurs pions en échange de leur Cavalier en g7. 45.Fxd6 Rxg7 46.Fxe5 Ch4. Diagramme ci-contre, avec un étonnant 0.00 affiché par les modules d'analyses ! 44...Rf7 était-il une imprécision ou les machines ne comprennent-ils pas la position.

La réponse viendra un peu plus tard... 47.Fg3! Cg6 48.e5 Cd7 49.e6 Cde5 50.Fxg6! La bonne décision. 50...Cxg6 51.Fd6 Rf6 52.Fxc5 avec 3 pions pour la pièce et la nulle est le résultat le plus probable. 52...Re5 53.Re3 Fd1... et nulle au 63e coup.

Nakamura-Mamedyarov
Après 27.De4

Dans la partie Radjabov-Caruana les joueurs ont suivi la théorie d'une défense Grünfeld jusqu'au 18e coup, avant que Fabiano Caruana n'innove par 18.Dg5 au lieu de 18.Df4 joué deux fois par Etienne Bacrot. Six coups plus tard Teimour Radjabov a commencé à répéter les coups. Nulle. Après une défaite douloureuse hier, Hikaru Nakamura s'est parfaitement remis en selle aujourd'hui face à Shakhriyar Mamedyarov. Il est assez surprenant de voir une position aussi tactique à partir d'une défense Caro-Kann variante d'avance. La suite est rapide : 27...Tc8 28.Dxh7 Dxe1+ 29.Rh2 Dxe5+ 30.g3 Tc7 31.Tb8+ Re7 32.Dxf7+ Rd6 33.Df8+ Rd5 1-0

Le Tournoi « B » se déroule en 9 rondes avec cinq Azéris : Eltaj Safarli, Nidjat Abasov, Gadir Guseinov, Rauf Mamedov et Vasif Durabayli, ainsi que cinq étrangers : Hao Wang, Pavel Eljanov, Etienne Bacrot, Radoslav Wojtaszek et Alexander Motylev. Montant total des prix : 30.000 €.

Joueurs Elo Tit Age Nat
Score
1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Perf Chg
1 Bacrot, Etienne 2722 gm 31 FRA
2.5/3
X . = . . . . . 1 1 2919 +7
2 Eljanov, Pavel 2732 gm 31 UKR
2.0/3
. X . . 1 . . = = . 2778 +2
3 Wang, Hao 2734 gm 25 CHN
1.5/3
= . X = . . . . . = 2619 -5
4 Abasov, Nijat 2516 gm 19 AZE
1.5/3
. . = X . = = . . . 2691 +7
5 Wojtaszek, Radoslaw 2716 gm 27 POL
1.5/3
. 0 . . X 1 . . = . 2667 -2
6 Motylev, Alexander 2685 gm 35 RUS
1.5/3
. . . = 0 X . 1 . . 2630 -2
7 Safarli, Eltaj 2656 gm 22 AZE
1.5/3
. . . = . . X = . = 2599 -2
8 Mamedov, Rauf 2660 gm 26 AZE
1.0/3
. = . . . 0 = X . . 2566 -4
9 Durarbayli, Vasif 2584 gm 22 AZE
1.0/3
0 = . . = . . . X . 2598 +1
10 Guseinov, Gadir 2621 gm 28 AZE
1.0/3
0 . = . . . = . . X 2579 -2
Ronde 1 du tournoi «B» du 20 avril 2014
Radoslav Wojtaszek 2716 - Vasif Durabayli 2584 : ½-½ (43) Défense Grünfeld
Pavel Eljanov 2732 - Rauf Mamedov 2660 : ½-½ (37) Gambit de Budapest
Alexander Motylev 2685 - Nidjat Abasov 2516 : ½-½ (75) Espagnole berlinoise
Eltaj Safarli 2656 - Gadir Guseinov 2621 : ½-½ (41) Dragon accéléré
Wang Hao 2734 - Etienne Bacrot 2722 : ½-½ (34) Défense Est-Indienne
Ronde 2 du tournoi «B» du 21 avril 2014
Durarbayli Vasif 2584 - Bacrot Etienne 2722 : 0-1 (39) Espagnole berlinoise
Guseinov Gadir  2621 - Wang Hao 2734 : ½-½ (35) Sicilienne Taïmanov
Abasov Nijat 2516 - Safarli Eltaj 2656 : ½-½ (33) Catalane ouverte
Mamedov Rauf 2660 - Motylev Alexander 2685 : 0-1 (37) Sicilienne Najdorf
Wojtaszek Radoslaw 2716 - Eljanov Pavel 2732 : 0-1 (58) Slave Chebanenko
Ronde 3 du tournoi «B» du 22 avril 2014
Eljanov Pavel 2732 - Durarbayli Vasif 2584 : ½-½ (47) Défense Grünfeld
Motylev Alexander 2685 - Wojtaszek Radoslaw 2716 : 0-1 (34) Sicilienne de Moscou
Safarli Eltaj 2656 - Mamedov Rauf 2660 : ½-½ (33) Sicilienne Sveshnikov
Wang Hao 2734 - Abasov Nijat 2516 : ½-½ (46) Nimzo-Indienne
Bacrot Etienne 2722 - Guseinov Gadir  2621 : 1-0 (31) Défense Est-Indienne
Motylev-Wojtaszek
Après 32...Fc3
Bacrot-Guseinov
Après 23...h6

Dans une variante de Moscou contre la Sicilienne, Alexander Motylev ne se retrouve pas très bien après seulement une dizaine de coups et décide d'envoyer un pion par 13.e5?!. Le temps de le récupérer, Radoslaw Wojtaszek a obtenu des pièces actives tout en conservant la paire de Fous. En zeitnot, Motylev ne trouve pas de solution et s'incline avant même le premier contrôle du temps.

Etienne Bacrot a remporté une belle bataille théorique face à Gadir Guseinov contre la défense Est-Indienne. Le Français change d'abord de sa partie Bacrot,E (2705)-Saric,I (2616) Deizisau GER 2013, 1/2-1/2 (43) avec 11.Cc2. L'Azéri améliore la partie Iturrizaga,E (2643)-Vovk,A (2567) La Massana AND 2013, ½-½ (39) dans laquelle les Noirs s'étaient retrouvés très mal avec 11...f5?!, en jouant le premier coup de l'ordinateur 11...Fe5. Puis c'est au tour de Bacrot d'améliorer une partie Epishin,V (2620)-Svidler,P (2650) St Petersburg 1996, 1/2-1/2 (33) avec 13.Fg5! au lieu de 13.f4. Dans la position du diagramme de droite, les Noirs, dans une position déjà très difficile, viennent de commettre une faute par 23...h6?. La suite est sans appel : 24.f5! Fxf5 25.Fxg7 Rxg7 26.Df2 Tg5 27.Cxf5 Rh7 28.Txg5 hxg5 29.h4 gxh4 30.Df4 De6 31.Dg5 1-0

Etienne Bacrot | Photo www.shamkirchess.az | (DR)

Publié le 22/04/2014 - 00:03 , Mis à jour le 28/05/2014 - 00:03

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (8)

  • ZORGLUB94

    Merci Kempelen et fzbof pour votre éclairage. Je suppose que, comme toutes statistiques, cela prend du sens après un certains nombre de parties. Par ailleurs les 100% de Fisher sont devenus fameux même en match. Qui ne se souvient pas des 6/0 infligés à Taïmanov et Larsen lors des matchs des candidats en 1971 ?

    22/04/2014 19:22
  • fzbof

    en fait dans le calcul des performances le 100 % n'existe pas ni le 0 % d'ailleurs ! ça n'empêche pas de perdre ou gagner des points dans ces 2 cas.
    Championnat des USA 1963 : victoire de Fischer à 100 % source : wikipédia

    22/04/2014 11:35
  • monk59

    Bonjour Kempelen.
    Je lis toujours avec plaisir vos commentaires. De mémoire , il me semble, seul Fisher à réussi l'exploit de tout gagner lors d'un tournoi de haut niveau mais hélas je ne saurai vous dire lequel. Si quelqu'un a cette information, merci de nous le faire savoir.

    22/04/2014 11:17
  • Kempelen80

    Dans le tableau des résultats la performance de Carlsen n'est pas indiquée et c'est normal car le calcul ne peut pas se faire tant qu'il gagne. Sinon quel elo attribuer à quelqu'un qui gagne toutes ses parties ? 200, 400, 600 points de plus que ses adversaires ? On ne peut pas savoir, il a en théorie un elo infini, c'est un dieu. En fait il faut qu'un joueur perde ou joue un peu moins bien pour qu'on puisse connaitre sa force, c'est très philosophique ! On ne connait la véritable force des hommes que lorsqu'ils ont un moment de faiblesse ! Et si Calrsen gagnait toutes ses parties dans un tournoi ? Ce n'est peut-être jamais arrivé à ce niveau, on finirait pas ne plus lui attribuer de Elo, son nom seul serait synonyme de meilleur joueur et suffirait à le classer en tête de liste. Qu'une défaite survienne et il redescendrait de l'Olympe pour redevenir un simple humain ou un demi-dieu. Je pense que Carlsen va gagner aujourd'hui (jamais Dieux sans Troie).

    22/04/2014 09:11
  • ins-1293

    Un écart de 60pts élo est faible. Pour cette raison Karjakin ne perd qu'un pt.
    Par contre entre Mamedyarov et Carlsen, presque 150pts d élo d 'écart : d 'ou les faibles variations également.

    21/04/2014 13:40