Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Mémorial Vugar Gashimov (8-9-10)

Magnus Carlsen remporte son duel face à Fabiano Caruana et le Mémorial Gashimov !

Pour honorer la mémoire de Vugar Gashimov, «Synergy Group» organise un fort tournoi du 20 au 30 avril 2014 au Centre culturel Heydar Aliyev à Shamkir, capitale de la région, en Azerbaïdjan. Le tournoi «A» du Mémorial Vugar Gashimov est parrainé par «Synergy Group», l'une des principales sociétés d'investissement locales, pour un montant total de 100.000 €.

Tournoi en double-ronde (10 parties) à la cadence de 2 heures pour 40 coups, 1 heure pour 20 coups et 15 minutes pour le reste de la partie, avec 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Nulle non autorisée avant le 40e coup. Ronde 1 dimanche 20 avril à 12h00 (heure française). Jours de repos vendredi 25 avril. Dernière ronde mercredi 30 avril à 10h30.

Toutes les parties du tournoi «A» sont retransmises en direct et commentées en trois langues. En azéri par Anar Allahverdiyev et Farid Abbasov, en anglais par Gennady Sosonko et l'entraîneur de Vugar Gashimov Viorel Iordakescu et en russe par Sergey Shipov. Site officiel www.shamkirchess.az avec parties en direct et streaming

Joueurs Elo Nat
Pts
SB 1 2 3 4 5 6 +/-/=
1 Carlsen, Magnus 2881 NOR
6.5/10
29.00 XX 01 0= == 11 11 (+5 -2 =3)
2 Caruana, Fabiano 2783 ITA
5.5/10
27.00 10 XX =1 == == 01 (+3 -2 =5)
3 Radjabov, Teimour 2713 AZE
5.0/10
25.50 1= =0 XX == == == (+1 -1 =8)
4 Karjakin, Sergey 2772 RUS
5.0/10
25.00 == == == XX == == (+0 -0 =10)
5 Nakamura, Hikaru 2772 USA
5.0/10
21.50 00 == == == XX 11 (+2 -2 =6)
6 Mamedyarov, Shakhriyar 2760 AZE
3.0/10
15.50 00 10 == == 00 XX (+1 -5 =4)
Ronde 10 du Mémorial Vugar Gashimov du 30 avril 2014 à 10h30
Mamedyarov  Shakhriyar 2760 - Karjakin Sergey 2772 : ½-½ (37) Partie Anglaise
Nakamura Hikaru 2772 - Radjabov Teimour 2713 : ½-½ (77) Espagnole berlinoise
Carlsen Magnus 2881 - Caruana Fabiano 2783 : 1-0 (49) Début du pion Dame

Au bout du suspense

Tous les organisateurs en rêvent : un duel entre les deux leaders dans la dernière ronde ! Le système de départage prévu en cas d'égalité finale est important : 1. Le plus grand nombre de victoires. 2. Le résultat de la rencontre directe. 3. Le Sonneborn-Berger, et si l'égalité persiste, 4. Un match de départage. Inutile de sortir les calculatrices, puisque Carlsen compte une victoire de plus que Caruana. L'Italien doit donc l'emporter sur le Norvégien pour prendre la première place. Les statistiques ne sont pas si défavorables pour Caruana : 2 défaites, 3 nulles et 1 victoire avec les Noirs en classique. Fabiano a même remporté la dernière partie, au 8e Mémorial Tal en juin 2013 en gagnant la finale de Tours. Quant à Carlsen, il a déjà déclaré ses intentions à TV2 après sa nulle contre Radjabov : « Ce serait génial de terminer le tournoi par une victoire. » Les autres joueront les prix : Premier prix 30.000 €, 2e prix 20.000 €, 3e 15.000 €, 4e 13.000 €, 5e 12.000 € et 6e 10.000 €.

Sergey Karjakin a annulé ses neuf parties à Shamkir, ce qui a fait réagir Peter Svidler hier sur le direct : « Il va tenter d'égaliser mon record ! » Il a ensuite expliqué que le détenteur actuel du record de nulles consécutives en un seul tournoi de haut niveau est Peter Leko avec 12 nulles, suivi de près par lui-même avec 11. Peter Svidler : « La chose la plus drôle à ce sujet est que mon record s'est arrêté parce que j'ai battu Peter Leko avec les Noirs au tournoi de Linares. J'ai annulé les 11 premiers tours, puis, pour une raison quelconque, j'ai joué la Najdorf contre Peter. Pour 5 points Elo et une satisfaction éphémère, j'ai ruiné mes chances de devenir immortel. Je regrette profondément ce jour. »

Lors de la conférence de presse, hier, quand il a été suggéré à Shakriyar Mamedyarov qu'il pourrait envisager de modifier son style après cinq défaites, il a répondu : « Il me semble que ce n'est pas le meilleur moment pour changer mon style de jeu. C'est quelque chose qui doit être pensé à l'avance. C'est le style que j'ai joué pendant de nombreuses années et tout ce que j'ai réalisé l'a été en jouant ce style risqué. C'est un aspect de mon caractère et il est difficile de le changer du jour au lendemain. Je peux peut-être essayer de réduire une part de risque, mais m'en débarrasser est probablement impossible. »

Après seulement une vingtaine de minutes, deux conceptions s'opposaient. Pendant que la partie Nakamura-Radjabov suivait les méandres de la variante berlinoise de l'Espagnole, et que Mamedyarov améliorait une partie de la ronde 5 de ce même tournoi : Nakamura,H (2772)-Karjakin,S (2772) Shamkir AZE 2014, ½-½ (49), avec 18.g5, Carlsen et Caruana jouaient un début du pion Dame en freestyle dès les premiers coups. 1.d4 Cf6 2.Cf3 g6 3.g3 Fg7 4.Fg2 c5 5.c3. Peter Heine Nielsen, sur twitter : « Après 5.c3 je pense que les deux joueurs sont hors-préparation. » Ce qui, à notre avis, était sans doute en faveur de Magnus Carlsen, plus habitué à jouer hors des lignes théoriques.

Carlsen-Caruana
Après 9...a4

Cependant, miracle des transpositions, après 5...d5 6.dxc5 0-0 7.0-0, nous retrouvions des parties Kamsky,G-Karjakin,S Wijk aan Zee 2009 (1-0 41); Harika,D-Muzychuk,M Antakya TUR 2010 (½-½ 90) et L'Ami,E-Bok,B Haarlem NED 2013 (½-½ 16). 7...a5 suivait encore Harika,D-Muzychuk,M, mais 8.Fe3 ne suivait plus personne. 1h41-1h10. Selon Tarjei Svensen, Peter Heine Nielsen a également déclaré que c'est sans aucune surprise que Magnus a préféré regarder le match Bayern-Real Madrid, plutôt que de faire une préparation approfondie. 8...Cc6 9.Ca3 a4 comme dans le diagramme ci-contre, avec 1h40-1h04. Et comme l'a dit Bobby Fischer : « a pawn is a pawn. » 10.Dc1 est joué avec 1h30 et 10...e5 avec 53 minutes.

Carlsen-Caruana
Après 19...Ce4

Fabiano s'empare du centre avec ses pions, pendant que Magnus a la possibilité de placer un Cavalier en d6 et de faire pression sur le pion d5 par Td1. 11.Td1 De7 12.Cb5. Pourquoi attendre... 12...Fe6 avec 42 minutes. 13.Cg5 Fg4 14.Cd6 h6 15.Cf3 Rh7. 1h03-0h36. Commentaire de Simen Agdestein: « En regardant cette position ça me donne le vertige. » 16.h3 Fe6 17.b4 axb3 18.axb3 Txa1 19.Dxa1 Ce4, diagramme ci-contre, avec un nouveau commentaire de Simen Agdestein : « Magnus pourrait devoir donner un coup de frein à main maintenant, ça semble potentiellement dangereux pour les Blancs. » 0h50-0h30. C'est aussi l'opinion de Peter Svidler via Skype.

 

Carlsen-Caruana
Après 23...e3

Et Carlsen doit penser la même chose puisqu'il a dépensé 21 minutes avant de jouer 20.Cd2. 15 minutes plus tard, Fabiano Caruana se décidait à jeter de l'huile sur le feu avec 20...f5!?. 0h36-0h15. Seulement 20 secondes auront été nécessaires à Carlsen pour prendre en e4 par 21.C2xe4. 21...dxe4 est joué a tempo évidemment. 22.Db1 f4 23.Fd2 et l'Italien lance son infanterie à l'attaque de la position blanche par 23...e3, diagramme ci-contre. 24.Fe1 et ici, Peter Svidler donnait 24...exf2+ 25.Fxf2 fxg3 26.Fxg3 Dg5, mais les Noirs ont joué 24...Ff5?!. Sur 25.Dc1 h5 l'évaluation des modules s'affole au bénéfice des Blancs. 26.fxe3 fxg3 27.Fxg3 Dg5 0h22-0h10. Et Carlsen trouve le coup qui lui offre une position gagnante : 28.e4!.

La suite est jouée rapidement, les Blancs protègent tout, les Noirs n'ont plus rien. 28...Dxg3 29.Td3 Dh4 30.exf5 gxf5 31.e4 Et oui, il est possible de jouer deux fois le même coup. 31...fxe4 32.Fxe4+ Rh8 33.De3 Tf4 34.Fg2 De7 35.De2 Dh4 Caruana veut atteindre le contrôle du temps, mais sa position est perdante. 36.b4 e4 37.Cxe4 Ce5 38.Td5, comme dans le diagramme ci-dessous à gauche.

Carlsen-Caruana
Après 35.Td5
Carlsen-Caruana
Après 47...Da1

38...Rg8 39.b5 Tf5 40.c6 bxc6 41.bxc6 De7. Peter Heine Nielsen : « Carlsen a obtenu un avantage dans l'ouverture, mais Caruana a très bien joué le début de milieu de jeu. » La position du diagramme ci-dessus à droite démontre que Carlsen ne devait surtout pas baisser sa garde. Après 47...Da1+ le Norvégien a joué le seul coup 48.Rf2!. Il fallait éviter un dernier piège : 48.Rh2?? Cf3+! 49.Dxf3 (49.Fxf3 Dg1#) 49...Fe5+ 50.Dg3 Bxg3#. L'italo-américain déposera finalement les armes après 48...Db2+ 49.Re1 1-0.

Après la partie, Carlsen a de nouveau été interviewé par Cathrine Eide de TV2 de la télévision norvégienne et, grâce aux efforts de Tarjei Svensen, nous avons une traduction de ses commentaires : « Je n'étais pas sûr de ce que je devais jouer dans l'ouverture, et puis hier, j'ai eu des problèmes de sommeil, j'avais trop d'énergie. Puis j'ai cru que j'avais trouvé une idée géniale dans l'ouverture que je devais vérifier avec Peter Heine avant la ronde. Il s'est avéré qu'elle n'avait tout simplement aucun sens. (sourires) Je n'avais donc aucune idée de ce qu'il fallait faire dans l'ouverture et les décisions ont été prises avec désinvolture. Il a montré qu'il était d'humeur agressive et a sacrifié un pion. C'était semblable à la partie contre Mamedyarov (ronde 6) où j'avais aussi un pion de plus. Tous les deux nous avons un peu surestimé notre position, mais j'avais probablement un peu plus raison à la fin. »

Fabiano Caruana et Magnus Carlsen | Photo www.shamkirchess.az | (DR)
Mamedyarov-Karjakin
Après 18...Cd5

Comme nous l'avons déjà écrit plus haut, Shakhriyar Mamedyarov a amélioré une partie de la ronde 5 de ce même tournoi - Nakamura-Karjakin, ½-½ (49) - avec 18.g5 au lieu de 18.Fxf3. Sergey est surpris et prend 29 minutes avant de continuer par 18...Cd5 comme dans le diagramme. 19.Fxd7 coûte 24 minutes aux Blancs avec des pièces en prise un peu partout. Karjakin reprend 24 minutes avant de jouer 19...Txc3. Et c'est au tour de Mamedyarov de prendre du temps. 20.Fxc3 demandera même 1h04 de réflexion ! Selon les modules d'analyses, le calcul des variantes doit être précis pour obtenir un étonnant 0.00 ! Les joueurs ont marché sur cet étroit chemin et Sergey Karjakin s'adjude une 10e partie nulle en 10 parties. Sa 16e consécutive !

Ronde 9 du Mémorial Vugar Gashimov du 29 avril 2014
Caruana Fabiano 2783 - Mamedyarov  Shakhriyar 2760 : 1-0 (56) Défense Slave
Radjabov Teimour 2713 - Carlsen Magnus 2881 : ½-½ (101) Espagnole Zaïtsev
Karjakin Sergey 2772 - Nakamura Hikaru 2772 : ½-½ (40) Est-Indienne 6.h3

Les deux derniers affrontements entre Teimour Radjabov avec les pièces blanches et Magnus Carlsen, se sont déroulés plus ou moins de la même manière. En juin 2012, au 7e Mémorial Tal, l'Azéri joue 1.e4 et à partir d'une Ecossaise, le Norvégien le torture dans une finale avec Tour et Fous de même couleur avant de l'emporter. Au mois de mars 2013, au tournoi des Candidats de Londres, Radjabov change son fusil d'épaule, joue 1.d4, et contre la défense Nimzo-Indienne de celui qui n'était pas encore champion du monde, se fait masser dans une finale avec Fou et Cavalier avant de s'incliner au 89e coup.

Le journaliste norvégien Tarjei J. Svensen, a publié quelques déclarations de Magnus Carlsen au sujet de Radjabov : « Je me considère être un meilleur joueur que lui depuis que j'ai 16 ou 17 ans, mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas dangereux. Si je joue à mon niveau normal et que je reste concentré, je ne perdrais pas de nouveau. Bon, je devrais ravaler mes paroles si je m'écroule. Je ne vais pas tout envoyer, il aime jouer avec précaution quand il a les Blancs, ce sera probablement à moi de créer des occasions. »

Avec un classement tellement étriqué à deux rondes de la fin du tournoi les autres rencontres aussi ont leur importance. Hikaru Nakamura, seulement 1 point derrière le leader a chercher à empêcher Sergey Karjakin d'aligner une neuvième partie nulle. Pendant la partie, le grand-maître allemand Jan Gustafsson aux commentaires avec Lawrence Trent, a fait très justement remarquer que Sergey manquait d'expérience dans l'Est-Indienne comparé à Hikaru. Et il faut avouer que les Noirs ont obtenu une très bonne position. La nulle est signée sitôt le 40e coup joué.

Radjabov-Carlsen
Après 16.a4
Radjabov-Carlsen
Après 29...Cc7
Radjabov-Carlsen
Après 35.Rh2

Teimour Radjabov a décidé d'affronter Magnus Carlsen sur le terrain de la partie Espagnole. Pour éviter une préparation un peu pointue, le champion du monde délaisse sa variante Breyer (9...Cb8) favorite et lui préfère la variante Zaitsev (9...Fb7), développée par Igor Zaïtsev, l'un des entraîneurs d'Anatoli Karpov dans les années 1970. Cette ligne ambitieuse conduit à des parties compliquées. Selon les bases données Magnus innove avec 15...Tb8 même si Radjabov a répondu rapidement par 16.a4 comme dans le premier diagramme. Peter Heine Nielsen : « Radjabov est probablement un peu mieux, mais je pense que Magnus se félicite de sa position. » Après 16...c5 le temps est de 1h40-1h23. Simen Agdestein : « L'évaluation de l'ordinateur dans cette position est tout simplement un non-sens. » Houdini 3 Pro x64 donne un léger avantage blanc avec +0.36. Teimour décide de fermer le centre avec 17.d5 pour éliminer la pression sur son pion e4 et Magnus replace son Fou en c8 tout en donnant plus de force à sa Tour en b8. Alors que l'on commençait à imaginer une attaque noire sur l'aile-Roi, Carlsen échange les Dames quelques coups plus tard. Dans la position du deuxième diagramme après 29...Cc7 la situation est équilibrée. Bouger les pions de l'aile-Dame ne semble avantager aucun des deux joueurs et il ne reste que les poussées f4 pour les Blancs et f5 pour les Noirs pour un jeu actif. Teimour Radjabov n'est pas de notre avis (l'article est rédigé pendant les parties), et après 30.Ta5 Fe7, l'Azéri a joué 31.c4!? avec 20 minutes et Carlsen 31...Fg5 avec 41 minutes. 32.Ce3 Fxe3! dans cette position fermée un Cavalier est plus à l'aise et le Fb2 fait peine à voir. 33.fxe3 b4 34.Fd3 Rf8 35.Rh2, troisième diagramme.

Carlsen interviewé par Cathrine Eide de TV2

La partie semble nulle, mais les Noirs peuvent encore tenter d'obtenir plus alors que les Blancs n'ont aucun plan... Après des manoeuvres interminables, mais après 74.Cf5 il était possible pour Magnus Carlsen de tenter 74...Cbxc4!?!... une longue respiration plus tard... finalement non, et les manoeuvres reprennent... Au 86e coup la situation est toujours donnée comme égale par les modules, mais il ne reste plus que 2 minutes à Teimour pour 38 à son adversaire. Toutefois, il n'y a pas plus que le demi-point à prendre dans cette partie... nulle au 101e coup !

Avez-vous vraiment essayé de gagner aujourd'hui ? a demandé la journaliste de TV2 Cathrine Eide à Magnus Carlsen : « Oui, absolument. J'étais un peu moins bien dans l'ouverture, donc je ne pouvais pas faire autrement que me défendre. Et après avoir obtenu une meilleure position j'ai essayé tout ce que je pouvais. » Vous avez joué 101 coups, c'est la plus longue partie du tournoi, 101 coups et 6 heures et 26 minutes de jeu. N'était-il pas plus important de conserver votre énergie pour la partie décisive de demain ? : « Tant qu'il y avait encore des chances de gain je pense que je devais essayer. Dans une partie de Championnat du Monde cela aurait différent, mais dans ce cas je crois que je devais essayer. Il [Radjabov] pensait aussi que c'était assez difficile à défendre, donc je devait essayer tout ce que je pouvais. » Traduit du norvégien par Tarjei Svensen.

Radjabov-Carlsen après 81.Rc2 | Image du streaming sur www.shamkirchess.az |
Caruana-Mamedyarov
Après 22...e5
Caruana-Mamedyarov
Après 35.Rf2
Caruana-Mamedyarov
Après 42.Ta8

Fabiano Caruana, malgré un jeu parfois ennuyeux, est prêt à bondir en cas de faux pas du numéro un mondial. Fidèle à son style entreprenant, Shakhriyar Mamedyarov a cependant obtenu une excellente position avec les Noirs. Dans la position du premier diagramme après 22...e5, l'Italien commence à prendre du retard au temps : 0h25-0h48, avant de jouer 23.exf5. Même s'il n'a pas toujours les résultats souhaités, Mamedyarov est l'un des joueurs les plus créatif du top mondial. Ici, au lieu de reprendre immédiatement en f5, comme nous l'aurions certainement fait sans même réfléchir, l'Azéri a continué par 23...Ff7!? 24.Fd1 Cc4 25.Ce4 avec 22 minutes, 25...g4!? avec 27 minutes. Dans la position du deuxième diagramme, on remarque quand-même que les choses ne se sont pas bien passées pour les Noirs et Shakhriyar doit sacrifier la qualité pour se défaire des 2 pions passés liés. 35...Txc3 36.bxc3 Txe4+ 37.Re1 Fc4 38.Th2 Te5 39.f6 Fxe2 40.Txe2 Tf5 41.Te8+! Rc7 42.Ta8, troisième diagramme, avec une position inférieure pour les Noirs mais qui devrait pouvoir être sauvée selon Peter Svidler qui a rejoint le direct via Skype... La technique de l'Italien est cependant d'une précision diabolique et Fabiano l'emporte au 56e coup !

Vue de la ronde 9 | Photo www.shamkirchess.az | (DR)
Ronde 8 du Mémorial Vugar Gashimov du 28 avril 2014
Mamedyarov  Shakhriyar 2760 - Nakamura Hikaru 2772 : 0-1 (47) Défense Slave
Carlsen Magnus 2881 - Karjakin Sergey 2772 : ½-½ (38) Ouest-Indienne
Caruana Fabiano 2783 - Radjabov Teimour 2713 : 1-0 (52) Est-Indienne

Après sa victoire sur Nakamura, Carlsen a répondu hier aux questions de www.vg.no et a abordé le sujet de la partie d'aujourd'hui : « Contrairement à Nakamura, qui joue sans compromis, Karjakin est un type complètement différent. Jusqu'à maintenant il a fait sept nulles dans le tournoi. Karjakin perd rarement, mais ce n'est pas grave... » Le Norvégien a eu sept fois les pièces blanches en parties classiques contre Sergey Karjakin et le score est de une victoire, une défaite et cinq nulles. Equilibre aussi entre Shakhriyar Mamedyarov et Hikaru Nakamura, une victoire, une défaite et une nulle. En revanche, Fabiano Caruana mène par deux victoires à zéro face à Teimour Radjabov.

Magnus Carlsen a actualisé son blog : « Les défaites des rondes 4 et 5 contre Caruana et Radjabov ont bien sûr été frustrantes. Contre Caruana j'étais moins bien après avoir mal joué la berlinoise. J'ai perdu le pion c7 sans aucune compensation. Contre Radjabov j'ai mal jugé la position de milieu de jeu et la compensation pour la qualité sacrifiée. Il faut dire que mes deux adversaires ont joué de façon très précise dans ces parties et ont converti leur avantage sans faillir. La journée de repos avec la coupe de football était ce dont j'avais besoin. Notre équipe de joueurs internationaux, avec l'aide de deux joueurs azéris dans la finale, a remporté la finale aux penalties. Je me sens plus énergique et bien que mon jeu ne soit pas parfait, les résultats ont été formidables après la journée de repos.

Deux victoires de suite avec les Noirs c'est bien sûr plus que ce je pouvais espérer. Hier, Mamedyarov a sacrifié un pion dans l'ouverture avec des compensations. C'était une position intéressante et je ne sais pas qui était mieux. A un moment il aurait pu sacrifier son Fou sur h6 et forcer un match nul. Son erreur probablement décisive fut 22.f5. Il pensait à tort qu'il avait Td1 à la fin de la variante, mais sa position s'est effondrée rapidement. Comme à Zurich en Février, Nakamura a essayé f3 dans la Nimzo-Indienne contre moi. Je pensais que j'étais bien dans l'ouverture, pour découvrir ensuite que 10...Fd7 était une erreur, je devais le jouer de nouveau en c8. Ma position semblait précaire, mais il n'est pas évident de trouver un gain forcé ou même de meilleures suites. Après avoir passé 25 minutes sur 26.Cxd3, Nakamura était à court de temps avant le premier contrôle et la façon dont il a joué alors m'a donné tout ce que je voulais. Avec le pion passé en b2 la finale était juste une question de technique.

Je suis seul leader, avec Radjabov un demi-point derrière. Je suis heureux de voir que le Shamkir Chess 2014 est diffusé en direct à la télévision norvégienne sur TV2, qui a même envoyé une équipe sur place pour la 2e moitié du tournoi. »

Carlsen-Karjakin
Après 14...Ce4

L'ouverture de la partie Carlsen-Karjakin a soulevé des commentaires peu enthousiastes. Simen Agdestein : « Et maintenant, que diable peut faire Magnus ? Vous ne pouvez pas vous cacher le fait que c'est assez annulant. » Et en effet, la Nimzo-Indienne a rapidement débouché sur une position assez plate. Dans la position du premier diagramme après 14...Ce4, Magnus pouvait déjà forcer la nulle par 15.Cxe4 Dxe4+ 16.Df3. Cependant, si Sergey souhaitait sans ce résultat, le champion du monde n'était pas de cet avis, quitte à prendre des risques. La partie a donc continué par 15.Cf3 Tfd8 16.Te1 Cc5 17.Cd4 Tac8 18.Te3, puis tout s'est échangé et la nulle a été signée. Il faut être deux pour jouer aux échecs.

Magnus Carlsen | Photo www.shamkirchess.az | (DR)
Madedyarov-Nakamura
Après 20...b6
Madedyarov-Nakamura
Après 23...Tab8
Madedyarov-Nakamura
Après 27.Fd4

La défense Slave d'Hikaru Nakamura, contre laquelle Shakhriyar Mamedyarov a repris le 4.g3 joué régulièrement par Magnus Carlsen, s'est retournée contre le joueur azéri. Son grand-roque au 15e coup est semble-t-il beaucoup trop risqué, les Noirs réussissant assez rapidement à ouvrir des lignes sur le Roi blanc. A partir de la position du diagramme 20...b6, après une très longue réflexion, 21.Da4 (0h31-1h17) a reçu une réponse de Nakamura a tempo : 21...bxc5, qui a replongé Mamedyarov dans ses pensées. 22.Fa6 est joué avec 23 minutes à la pendule, avec une réponse a tempo : 22...Dc7. Cette fois l'Azéri joué très vite 23.Fb5, le joueur américain ne s'y attendait pas et prend son temps avant de poursuivre par 23...Tab8, comme dans le deuxième diagramme. Selon le module d'analyse 23...Cxd4! ouvrait des boulevards sur le Roi blanc avec une position écrasante. Shakhriyar Mamedyarov se lance alors dans une combinaison qui sème le trouble sur tout l'échiquier 24.Txe6!? (Sur 24.Fxc6 Tb4 25.Da6 Tb6 et 26...Dxc6) 24...Rxe6 (Houdini préfère 24...Txb5) 25.Fxc6 Thd8 26.dxc5 Ff6 27.Fd4 avec 15 minutes, troisième diagramme, et cette fois c'est Hikaru Nakamura qui prend beaucoup de temps avant de jouer 27...Rf7. 0h14-0h30. Prendre le Fou en d4 menait à la nulle par répétition. 28.Tad1 Rf8. Mamedyarov n'a plus assez de temps pour défendre avec précision, et après 29.a3 Fxd4 30.Txd4 De5 31.Td2? laisse les Blancs dans une position désespérée sur 31...De1+ 32.Td1 De2 33.b4 Dxf3... 0-1 au 47e coup.

Hikaru Nakamura sur twitter : « Comme le dit le dicton, quand les choses ne vont pas dans le bon sens, il est temps de "dance all night and just shake it up, shake it up!" »

Caruana-Radjabov
Après 40.c7

« Satané 40e coup ! » C'est ce qu'a dû se dire Teimour Radjabov après avoir joué 40...Tf8?! avec seulement quelques secondes à la pendule. Ce dernier coup avant le premier contrôle du temps est régulièrement la cause de renversements de situation. 40...Da1+ aurait été plus simple, et sur 41.Rg2 Dg7!. La différence avec le coup de la partie c'est que maintenant les Blancs peuvent jouer 41.Dd2!, le pion c7 n'étant plus en prise, avec la menace de faire irruption sur la huitième rangée. Fabiano Caruana ne va pas laisser passer une si belle occasion et en quelques coups obtenir une position complètement gagnante ! Un coup dur pour Radjabov ! Le jeu d'échecs est vraiment cruel !

Le Tournoi « B » se déroule en 9 rondes avec cinq Azéris : Eltaj Safarli, Nidjat Abasov, Gadir Guseinov, Rauf Mamedov et Vasif Durabayli, ainsi que cinq étrangers : Hao Wang, Pavel Eljanov, Etienne Bacrot, Radoslav Wojtaszek et Alexander Motylev. Montant total des prix : 30.000 €.

Joueurs Elo Tit Nat
Pts.
SB 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Perf Chg
1 Eljanov, Pavel 2732 gm UKR
6.0/9
25.25 X = 0 1 1 = = = 1 1 2779 +5
2 Motylev, Alexander 2685 gm RUS
5.5/9
23.00 = X 0 1 0 = = 1 1 1 2740 +6
3 Wang, Hao 2734 gm CHN
5.0/9
23.75 1 1 X = = = = 0 = = 2697 -5
4 Bacrot, Etienne 2722 gm FRA
5.0/9
20.25 0 0 = X = = 1 1 1 = 2699 -4
5 Wojtaszek, Radoslaw 2716 gm POL
4.5/9
19.50 0 1 = = X = = 0 = 1 2656 -8
6 Abasov, Nijat 2516 gm AZE
4.0/9
18.50 = = = = = X = = 0 = 2635 +14
7 Durarbayli, Vasif 2584 gm AZE
4.0/9
18.00 = = = 0 = = X 1 0 = 2628 +5
8 Mamedov, Rauf 2660 gm AZE
4.0/9
18.00 = 0 1 0 1 = 0 X = = 2619 -5
9 Guseinov, Gadir 2621 gm AZE
4.0/9
16.25 0 0 = 0 = 1 1 = X = 2624 +1
10 Safarli, Eltaj 2656 gm AZE
3.0/9
13.00 0 0 = = 0 = = = = X 2538 -14
Ronde 9 du tournoi «B» du 29 avril 2014
Wang Hao 2734 - Durarbayli Vasif 2584 : ½-½ (60) Défense Grünfeld
Bacrot Etienne 2722 - Safarli Eltaj 2656 : ½-½ (36) Début Anglais
Guseinov Gadir 2621 - Motylev Alexander 2685 : 0-1 (39) Scheveningen
Abasov Nijat 2516 - Eljanov Pavel 2732 : ½-½ (29) Slave d'échange
Mamedov Rauf 2660 - Wojtaszek Radoslaw 2716 : 1-0 (54) Sicilienne Alapine
Le GM ukrainien Pavel Eljanov remporte le tournoi «B» | Photo http://chess-news.ru | (DR)

En tête de ce tournoi «B» depuis la deuxième ronde, Etienne Bacrot vient de trébucher à deux reprises pour occuper une 2-5e place au moment d'aborder la dernière ronde. Une victoire du Français est indispensable pour bien terminer. Tous les appariements mettant aux prises les meilleurs Elo contre les Azéris, cette dernière ronde a toutes les chances de donner de nombreuses parties décisives, même si un demi-point suffirait à Pavel Eljanov pour faire son bonheur. A noter que le grand-maître Ukrainien est aussi très actif sur Facebook concernant la crise dans son pays. Ruslan Ponomariov, sur twitter : « Félicitations à Eljanov pour sa victoire ! Je me demande pourquoi les organisateurs du NorwayChess ne lui offriraient pas maintenant une autre chance de gagner ? » En effet, à ce jour seuls 9 des 10 joueurs sont confirmés, il reste une place. Etienne Bacrot n'a rien obtenu contre Eltaj Safarli et a dû se résoudre à partager le point.

Etienne Bacrot - Eltaj Safarli | Photo www.shamkirchess.az | (DR)
Ronde 8 du tournoi «B» du 28 avril 2014
Durarbayli Vasif 2584 - Mamedov Rauf 2660 : 1-0 (31) Sicilienne Dragon
Wojtaszek Radoslaw 2716 - Abasov Nijat 2516 : ½-½ (28) Nimzo-Indienne
Eljanov Pavel 2732 - Guseinov Gadir 2621 : 1-0 (48) Est-Indienne
Motylev Alexander 2685 - Bacrot Etienne 2722 : 1-0 (46) Espagnole berlinoise
Safarli Eltaj 2656 - Wang Hao 2734 : ½-½ (41) Sicilienne Najdorf

Totalement accaparés par la victoire de Carlsen sur Nakamura lors de la ronde 7, nous avons délaissé le tournoi «B» qui a vu la défaite du leader Etienne Bacrot. Le Français avait déjà souffert dans la ronde 6 avant d'annuler au 82e coup contre Radoslaw Wojtaszek. Hier, dans une finale Fou contre Cavalier, Etienne n'a pas réussi à empêcher Pavel Eljanov de se créer un pion passé et de l'emporter. Malgré ce petit accident, le Français conserve la première place, accompagné cependant d'Eljanov, avant d'affronter Alexander Motylev qui s'est incliné hier face à Wang Hao.

Motylev-Bacrot
Après 40.Rxf3

La fin de tournoi s'avère difficile pour Etienne Bacrot, qui s'incline une nouvelle fois, aujourd'hui contre Alexander Motylev. Dans une variante berlinoise de l'Espagnole, le Français a encore dû défendre avant d'arriver dans la position du diagramme. La finale est déjà sans doute perdante et la fin est relativement rapide : 40...Rd7 41.Rf4! Re6 42.Rg5 Te1  43.Rh6 Te3 44.Rg7 g5 45.c4 a4 46.Td2, le pion f7 va tomber. Pavel Eljanov a pris très vite l'avantage contre la défense Est-Indienne de Gadir Guseinov avant de s'attribuer un point qui lui offre la première place avant la dernière ronde. Etienne Bacrot aura certainement l'occasion de prendre une place sur le podium en affrontant avec les pièces blanches Eltaj Safarli, dernier au classement.


Publié le 27/05/2014 - 07:00 , Mis à jour le 28/05/2014 - 00:03

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (14)

  • Koulane

    Et qui leur fera bientôt entendre raison aux deux "Car" ? c'est "Ar" !

    02/05/2014 13:14
  • diagana

    Et avec Karjakin, les quatre quarts !

    30/04/2014 19:45
  • diagana

    Avec Karpov, ça fait les trois quarts.

    30/04/2014 19:44
  • diagana

    Et même les 2 Car !

    30/04/2014 19:42
  • MARGNY

    @hallucien,
    Il y a eu les 2K,il y a à présent les 2 Ca...bien vu!Mais quid de Karjakin?^^

    30/04/2014 16:56