Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Norway Chess - Ronde 4

Karjakin seul vainqueur aujourd'hui. Interview de Jon-Ludvig Hammer.

La deuxième édition du Norway Chess se déroule du 2 au 13 Juin 2014 à Stavanger (Norvège). Comme l'année dernière au Norway Chess 2013 remporté par Sergey Karjaki000000n, les joueurs joueront dans des endroits différents pour promouvoir la région de Stavanger et les sponsors. Le Norway Chess est cette année sponsorisé aussi par Unibet, une société de jeux en ligne qui se trouve à Malte, autorisée en France, dont le logo ne peut pas être montré en Norvège en raison de restrictions légales. D'où le «no logo» sur l'affiche du tournoi. Site officiel http://norwaychess.com avec parties en direct.

Tournoi en neuf rondes, la 4e ronde se déroulera à Vågen VGS et la 6e à l'usine Aarbakke, à la cadence de 2h00 pour 40 coups + 60 minutes pour 20 coups + 15 minutes pour le reste de la partie, avec un ajout de 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Toutes les parties débutent à 15h30, sauf la dernière à 14h30. La règle de Sofia est appliquée. Le départage prévu est : 1. Sonneborn Berger, 2. Nombre de victoires et 3. Nombre de victoires noires. Le «Scandic Hôtel Stavanger Forus» offre la salle de jeu principale et les joueurs sont logés au «Scandic Hôtel Stavanger City», flambant neuf, qui a ouvert ses portes au mois de mai.

   Lyse   Altibox   Aarbakke   Scandic   Stavanger Aftenblad

Nom Féd Date de naissance Elo
1 Magnus Carlsen Norvège 30 Novembre 1990 2881 1er
2 Levon Aronian Arménie 06 Octobre 1982 2815 2e
3 Alexander Grischuk Russie 31 Octobre 1983 2792 3e
4 Fabiano Caruana Italie 30 Juillet 1992 2791 4e
5 Vladimir Kramnik Russie 25 Juin 1975 2783 6e
6 Veselin Topalov Bulgarie 15 Mars 1975 2772 8e
7 Sergey Karjakin Russie 12 Janvier 1990 2771 9e
8 Peter Svidler Russie 17 Juin 1976 2753 13e
9 Anish Giri Pays-Bas 28 Juin 1994 2752 14e
10 Simen Agdestein Norvège 15 Mai 1967 2628 160e
De gauche à droite et de haut en bas : Magnus Carlsen, Levon Aronian, Alexander Grischuk, Fabiano Caruana, Vladimir Kramnik, Veselin Topalov, Sergey Karjakin, Peter Svidler, Anish Giri et Simen Agdestein.
Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Perf. +/- Virtuel
1 Caruana, Fabiano 2791 ITA 3.0/4 X       ½   1   1 ½ 2987 +10 2801
2 Kramnik, Vladimir 2783 RUS 2.5/4   X     ½ ½     ½ 1 2848 +3 2786
3 Karjakin, Sergey 2771 RUS 2.0/4     X 0   ½ 1 ½     2751 -1 2770
4 Aronian, Levon 2815 ARM 2.0/4     1 X   ½ 0   ½   2736 -4 2811
5 Carlsen, Magnus 2881 NOR 2.0/4 ½ ½     X     ½   ½ 2774 -6 2875
6 Agdestein, Simen 2628 NOR 2.0/4   ½ ½ ½   X       ½ 2780 +8 2636
7 Grischuk, Alexander 2792 RUS 2.0/4 0   0 1     X 1     2787 +-0 2792
8 Topalov, Veselin 2772 BUL 1.5/4     ½   ½   0 X ½   2712 -3 2769
9 Svidler, Peter 2753 RUS 1.5/4 0 ½   ½       ½ X   2703 -3 2750
10 Giri, Anish 2752 NED 1.5/4 ½ 0     ½ ½       X 2683 -4 2748
Résultats de la ronde 4 du 7 juin à 15h30
Aronian, Levon 2815 - Svidler, Peter 2753 : ½-½ (41) Grünfeld
Karjakin, Sergey 2771 - Grischuk, Alexander 2792 : 1-0 (54) Grünfeld
Topalov, Veselin 2772 - Carlsen, Magnus 2881 : ½-½ (28) Gambit Dame refusé
Caruana, Fabiano 2791 - Giri, Anish 2752 : ½-½ (53) Anglaise 4 Cavaliers
Agdestein, Simen 2628 - Kramnik, Vladimir 2783 : ½-½ (45) Nimzo-indienne
Topalov-Carlsen
Après 23...De6

Avec les Blancs, Veselin Topalov devait affronter Magnus Carlsen. Dans la variante Ragozine du Gambit Dame refusé, le joueur bulgare est le premier à sortir de la théorie avec 9.e3. Les Blancs, qui ont la paire de Fous,  sacrifient un pion (14...Dxa2) pour privilégier l'activité. En effet, les Noirs souffrent d'un retard de développement, le Fou et la Tour de l'aile-Dame n'ont pas encore bougé. Topalov ne peut permettre le développement des Noirs, qui auraient alors un grand avantage. Grâce à la paire de Fous, ils vont harceler les Noirs et obtenir la nulle par répétition dans la position du diagramme ci-contre : 24.Fc7 Te8 25.Fd6 Td8 26.Fc7 etc. Après 4 rondes, Le numéro un mondial n'a pas encore gagné une partie.

Aronian-Svidler
Après 21.Dxf6

La partie entre Levon Aronian et Peter Svidler a été l'occasion d'une récitation théorique sur la défense Grünfeld. Les deux joueurs suivent une partie Ding Liren-Negi (2009, Asian Continental Open, nulle en 30 coups) jusqu'au 21e coup où Svidler innove avec 26...Cc5 (voir diagramme ci-contre). Quelques coups plus tard, on se retrouve dans une finale avec Dame et Tour de chaque côté, où les Blancs ont un infime avantage grâce à leur meilleure structure de pions. Après le 40e coup, les joueurs ont le droit de proposer nulle. Aronian et Svidler s'accordent sur le partage du point au 41e coup.

Interrogé en conférence de presse sur sa stratégie avant d'affronter le plus faible Elo du tournoi, Vladimir Kramnik expliquait : « Il ne s'agit pas d'attaquer par tous les moyens. Même les joueurs les moins bien classés que je dois affronter sont de très forts joueurs ». La partie l'a illustré, le Grand Maître norvégien a su déjouer tous les pièges tendus par l'ex Champion du Monde. Simen Agdestein se reprochait toutefois de s'être retrouvé en manque de temps, avec 3 coups à jouer en une trentaine de secondes. Ce fut sans conséquence et la nulle était conclue peu de temps après.

Caruana-Giri
Après 42...Rg7

Tout comme face à Magnus Carlsen lors de la première ronde, Anish Giri a montré ses talents de défenseur. Dans une Anglaise des 4 Cavaliers, les Noirs se montrent très agressifs : ils n'hésitent pas à envoyer les pions de leur roque à l'assaut (10...f5, 19...g5). Mais ceci ne crée pas de réelles menaces, et le leader du tournoi a un léger avantage dû à l'insécurité du Roi noir. Mais au 43e coup, dans la position ci-contre, Fabiano Caruana va perdre tout avantage. Alors qu'il aurait du conserver les pièces, il facilite la défense des Noirs en procédant à un échange massif par 43.Cf5+ Fxf5 44.Fxf5 Cxf5 45.Txf5. La position est maintenant complètement égale, et la nulle est conclue peu de coups après.

A l'issue de sa partie contre Sergey Karjakin, Alexander Grischuk ne cachait pas son dépit. Après avoir eu un position avantageuse, es Noirs ont laissé s'échapper la victoire puis le match nul.

Karjakin-Grischuk
Après 16..Fxd4
Karjakin-Grischuk
Après 21..Txh1
Karjakin-Grischuk
Après 48...g5

Au sortir de l'ouverture, Karjakin échange les Fous de cases noires par 16.Fd4. Après que les Noirs  ont capturé par 16...Fxd4 (1er diagramme), les Blancs auraient dû reprendre par 17.Dxd4. Le coup joué par Karjakin va permettre à Grischuk de gagner un qualité à l'issue de la combinaison suivante : 17.cxd4?! c3! 18.Txc3 (18. Dxc3 Cd3+ 19.Fxd3 Txc3) Cd3+ 19.Txd3 Tc1+ 20.Re2 Dxd2+ 21.Rxd2 Txh1 (2e diagramme). Mais Grischuk va se relâcher, probablement que la poussée de ses pions de l'aile-Dame () était trop ambitieuse. Karjakin va parvenir à les capturer et ainsi rendre la position égale. Confronté comme toujours à des problèmes de temps à l'approche du 40e coup, Grischuk va commetre des imprécisions qui permettent aux Blancs de prendre l'avantage. Ils ont obtenu trois pions contre la qualité, dont un dangereusement avancé en d7 (3e diagramme). Ce pion va s'avérer décisif après 49.d8=D+ Rxd8 50.Rd6 Re8 51.Fb5+ Rf8 52.Re6 Te1 53.Rxf6 Tf2+ 54.Rg6. La position est sans espoir et Grischuk abandonne.

 

Karjakin-Grischuk (Ronde 4) | Photo No Logo Norway Chess | (DR)

interview de Jon-Ludvig Hammer

Jon-Ludvig Hammer | Photo Norway Chess | (DR)

Le talentueux Grand Maître norvégien, ami de Magnus Carlsen commente le Norway Chess pour une télévision norvégienne chaque jour. Il confie ses impressions sur le tournoi et les échecs en Norvège.

Que pensez-vous du déroulement du tournoi jusqu'à présent et  de la performance de vos compatriotes ?

- Les parties ont été très excitantes. Simen a été fantastique, il a été plus proche du score de 2 points [après 3 rondes] que d'un point. Magnus a été bon, mais il a raté des moments critiques. Giri a défendu de manière fantastique. Je pense que dans cette partie, Magnus était près de la victoire, et alors il se serait retrouvé très proche de la tête du classement.

Si vous deviez parier sur le podium final sur qui miseriez-vous ?

- Caruana et Kramnik semblent forts. Et Magnus est toujours dans le tiercé de tête à la fin.

Vous commentez ce tournoi pour une émission de télévision. Comment commentez-vous les parties pour le grand public, qui n'est pas aussi habitué au jeu d'échecs que les fans ?

- Nous essayons d'expliquer les grands principes, ce que les joueurs pensent et ainsi de suite. Nous avons un très bon retour, et je pense que les gens aiment ce programme. Chacun peut y trouver quelque chose : une forme de fascination et compréhension pour les débutants, tout autant que des idées et plans intéressants pour les joueurs de club.

Depuis que Magnus Carlsen est Champion du Monde, il semble qu'il y ait un grand intérêt pour les échecs en Norvège. Comment cela se traduit-il au quotidien ?

- Dès qu'un événement se déroule en la présence de Magnus, c'est considéré comme une actualité - c'est irréel pour moi ! Il s'est vraiment établi comme une personnalité médiatique de premier plan en Norvège.

Cet été se déroulent les Olympiades en Norvège. Quels sont vos espoirs ?

- J'espère que tous les membres de l'équipe feront une performance au-delà de leur classement Elo, et que ça nous permettra de finir dans le top 20, pourquoi pas dans le top 15.


Publié le 06/06/2014 - 16:10 , Mis à jour le 13/06/2014 - 19:54

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment