Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Norway Chess - Ronde 9

Karjakin remporte son deuxième Norway Chess. Carlsen est 2e, Grischuk 3e.

La deuxième édition du Norway Chess se déroule du 2 au 13 Juin 2014 à Stavanger (Norvège). Comme l'année dernière au Norway Chess 2013 remporté par Sergey Karjaki000000n, les joueurs joueront dans des endroits différents pour promouvoir la région de Stavanger et les sponsors. Le Norway Chess est cette année sponsorisé aussi par Unibet, une société de jeux en ligne qui se trouve à Malte, autorisée en France, dont le logo ne peut pas être montré en Norvège en raison de restrictions légales. D'où le «no logo» sur l'affiche du tournoi. Site officiel http://norwaychess.com avec parties en direct.

Tournoi en neuf rondes, la 4e ronde se déroulera à Vågen VGS et la 6e à l'usine Aarbakke, à la cadence de 2h00 pour 40 coups + 60 minutes pour 20 coups + 15 minutes pour le reste de la partie, avec un ajout de 30 secondes par coup à partir du 61e coup. Toutes les parties débutent à 15h30, sauf la dernière à 14h30. La règle de Sofia est appliquée. Le départage prévu est : 1. Sonneborn Berger, 2. Nombre de victoires et 3. Nombre de victoires noires. Le «Scandic Hôtel Stavanger Forus» offre la salle de jeu principale et les joueurs sont logés au «Scandic Hôtel Stavanger City», flambant neuf, qui a ouvert ses portes au mois de mai.

   Lyse   Altibox   Aarbakke   Scandic   Stavanger Aftenblad

Nom Féd Date de naissance Elo
1 Magnus Carlsen Norvège 30 Novembre 1990 2881 1er
2 Levon Aronian Arménie 06 Octobre 1982 2815 2e
3 Alexander Grischuk Russie 31 Octobre 1983 2792 3e
4 Fabiano Caruana Italie 30 Juillet 1992 2791 4e
5 Vladimir Kramnik Russie 25 Juin 1975 2783 6e
6 Veselin Topalov Bulgarie 15 Mars 1975 2772 8e
7 Sergey Karjakin Russie 12 Janvier 1990 2771 9e
8 Peter Svidler Russie 17 Juin 1976 2753 13e
9 Anish Giri Pays-Bas 28 Juin 1994 2752 14e
10 Simen Agdestein Norvège 15 Mai 1967 2628 160e
De gauche à droite et de haut en bas : Magnus Carlsen, Levon Aronian, Alexander Grischuk, Fabiano Caruana, Vladimir Kramnik, Veselin Topalov, Sergey Karjakin, Peter Svidler, Anish Giri et Simen Agdestein.
Joueurs Elo Tit Féd
Pts.
SB 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Perf Chg
1 Karjakin, Sergey 2772 gm RUS
6.0/9
26.25 X = 1 1 = 0 = 1 1 = 2899 +16
2 Carlsen, Magnus 2881 gm NOR
5.5/9
23.50 = X = = = 1 = = = 1 2842 -5
3 Grischuk, Alexander 2792 gm RUS
5.0/9
21.00 0 = X 0 1 1 = = 1 = 2814 +3
4 Caruana, Fabiano 2791 gm ITA
4.5/9
19.75 0 = 1 X = = 1 = 0 = 2772 -3
5 Topalov, Veselin 2772 gm BUL
4.5/9
19.50 = = 0 = X = = 0 1 1 2774 +1
6 Aronian, Levon 2815 gm ARM
4.0/9
18.25 1 0 0 = = X = = = = 2726 -12
7 Svidler, Peter 2756 gm RUS
4.0/9
18.25 = = = 0 = = X = = = 2733 -3
8 Giri, Anish 2752 gm NED
4.0/9
17.75 0 = = = 1 = = X 0 = 2733 -2
9 Kramnik, Vladimir 2783 gm RUS
4.0/9
17.00 0 = 0 1 0 = = 1 X = 2729 -7
10 Agdestein, Simen 2628 gm NOR
3.5/9
15.75 = 0 = = 0 = = = = X 2710 +10
Résultats de la ronde 9 à 14h30
Topalov, Veselin 2772 - Aronian, Levon 2815 : ½-½ (41) Espagnole berlinoise
Caruana, Fabiano 2791 - Karjakin, Sergey 2771 : 0-1 (51) Partie Anglaise
Kramnik, Vladimir 2783 - Grischuk, Alexander 2792 : 0-1 (40) Défense Grünfeld
Giri, Anish 2752 - Svidler, Peter 2753 : ½-½ (20) Partie Anglaise
Carlsen, Magnus 2881 - Agdestein, Simen 2628 : 1-0 (54) Ouest-Indienne

Départage : En cas d'égalité des points à la première place entre deux joueurs il y aura un match de blitz en deux parties de 4 minutes + 2 secondes pour déterminer le vainqueur. Si le match s'achève sur une égalité, il y aura un blitz Armageddon avec 5 minutes + 2 secondes pour les Blancs et 4 minutes + 2 secondes pour les Noirs, mais où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. Si plus de deux joueurs se partagent la première place il y aura un tournoi en double ronde avec les mêmes règles de départage que le tournoi de blitz d'ouverture. C'est-à-dire : A) Nombre de parties avec les Noirs, B) Nombre de victoires, C) Nombre de victoires avec les Noirs et D) Pile ou face.

C'était sans doute le résultat le plus prévisible de cette dernière ronde : nulle entre Anish Giri et Peter Svidler. Les deux joueurs, à égalité des points et mal classés, n'avaient plus rien à gagner. Une répétition de la position débutée au 16e coup a mis fin à leur tournoi.

Kramnik-Grischuk
Après 31...Td4
Carlsen-Agdestein
Après 19.dxe5
Caruana-Karjakin
Après 35...a3

Une première position intéressante est survenue au 22e coup de la partie Kramnik-Grischuk. Les Noirs ont un pion de plus, mais les pions blancs sont terriblement menaçants et les Tours noires encore au garage. Cependant, c'est dans la position du premier diagramme que tout va basculer en faveur de... Grischuk ! 32.Df3? est une faute, alors que 32.Dc2 semblait être le seul coup pour tenir. Après 32...e6 33.f6 Txd7 34.De3 Tfd8 35.Dh6 Df8, l'attaque de Vladimir Kramnik est repoussée et les Noirs restent avec 3 pions de plus !

Dans la position centrale du 19e coup de la partie Carlsen-Agdestein, alors que les modules affichent un petit +0.18 en faveur du champion du monde, Peter Svidler, aux commentaires après sa nulle contre Giri, assène : « Je pense que c'est presque gagné pour les Blancs. » Un bel exemple de la différence entre une machine et un humain. Malgré de puissants processeurs, les modules ne comprennent toujours pas ce qui se passe sur un échiquier. Ceci-dit, il faudra attendre le contrôle du temps pour que Simen Agdestein lâche prise complètement.

Sergey Karjakin l'a avoué après la partie: « J'étais prêt à prendre la nulle à tout moment. » Toutefois, à partir du diagramme de droite, après 36.Txb6?! la position blanche glisse irrémédiablement vers la défaite. 36...Tc8 37.Tc6 Txc6 38.bxc6 Dc4 39.c7 Dxc7 40.Db3 Da5 et malgré de longues réflexions, Fabiano Caruana déposera les armes au 51e coup. Sergey Karjakin conserve ainsi son titre du Norway Chess après sa victoire en 2013.

  • Le journaliste norvégien Tarjei Svensen a demandé à Sergey Karjakin comment il allait dépenser les 100,000 € de prix : « Je ne sais pas. » A ce moment-là sa femme est intervenue d'un : « Je sais ! »
     
  • Magnus Carlsen: « Je ne pense pas que j'ai particulièrement bien joué, mais ce n'était pas trop désastreux non plus. »
     
  • Alexander Grischuk, a qui l'on demandait pourquoi on ne le voyait pas souvent en conférence, a répondu avec son humour habituel : « Je ne suis pas comme Peter [Svidler] qui pense à ce qu'il va dire en conférence de presse pendant toute la partie. »

Publié le 13/06/2014 - 23:00 , Mis à jour le 27/06/2014 - 18:02

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (3)

  • ins-1317

    Bonjour,
    en regardant ces parties, j'ai noté qu'une majorité se jouait sur des ouvertures type Cf3 ou c4, avec des jeux très "stratégiques". A part 2 ou 3 siciliennes ouvertes tentées par Topalov. Comme si les joueurs cherchaient à mettre le challenge sur l'intelligence positionnelle des adversaires. Différent de la pression attaquante immédiate des parties de Fischer ou Kasparov. Peut être que les préparations avec ordinateur contribuent à cette évolution (on risque poins un contre tactique préparée à la maison, sur une ouverture "lente")

    15/06/2014 21:59
  • ins-1340

    Je ne parlerai pas des têtes de liste, tout le monde le fait suffisament.
    Je dis juste BRAVO à Simen Agdestein pour son excellent tournoi et ce avec plus de 100 points de moins du dernier elo!!!

    13/06/2014 19:06
  • fzbof

    @ AHerbin, je pensais comme toi mais il semblerait que le départage ait changé en cours de route, maintenant c'est un blitz (site du tournoi pas très clair peut être ?)... en tous cas il n'y aura pas d'égalité à 3.

    13/06/2014 13:07