Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Norway Chess : Ronde 6

Anand annule contre Karjakin, tandis que Carlsen remporte une 2e victoire consécutive. Il revient à un demi-point de la 1ère place.

Avant leur match pour le titre de Champion du Monde d'échecs, le Norvégien et numéro un mondial Magnus Carlsen et le Champion du monde en titre Indien Vishwanathan Anand, ont l'occasion de s'affronter dans ce Norway Chess 2013, du 7 au 18 mai 2013, dans la région de Stavanger en Norvège. Parmi les autres participants, Levon Aronian, numéro 2 mondial et  vainqueur du Mémorial Alekhine, ainsi que Veselin Topalov, qui vient de brillamment remporter le Grand Prix FIDE de Zoug en Suisse.

Le tournoi se déroule en plusieurs endroits de Stavanger :  Quality Residence Hotel à Sandnes (lieu principal) Voir le plan ; University of Stavaner (13 km de Sandnes) Voir le plan ; Kongeparken (13 km  de Sandnes) Voir le plan ; Stavanger Konserthus (17 km de Sandnes) Voir le plan ; Aarbakke AS (20 km de Sandnes) Voir le plan ; Flor & Fjære (17 km + bateau) Voir le plan. L'entrée à la salle de jeu est payante : 22 € pour un adulte, 11 € pour un jeune. Le Sandnes Ulf est un club norvégien, près de Stavanger. L'équipe évoluait en 2012 en première division du Championnat de Norvège de football. 

Site officiel : http://norwaychess.com avec parties en direct et streaming (6 caméras).

LE CLASSEMENT APRÈS LA RONDE 6 DU NORWAY CHESS

  joueur elo Nat Score (Dep 1) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Perf Chg
1 Karjakin, Sergey 2767 RUS 4.5/6 11.00 X 0 . 1 = . . 1 1 1 2953 +14
2 Carlsen, Magnus 2868 NOR 4.0/6 13.00 1 X = . = = = 1 . . 2897 +2
3 Nakamura, Hikaru 2775 USA 3.5/6 9.75 . = X 0 1 = = . 1 . 2851 +7
4 Aronian, Levon 2813 ARM 3.5/6 9.25 0 . 1 X = = . = . 1 2798 -1
5 Anand, Viswanathan 2783 IND 3.0/6 10.00 = = 0 = X = 1 . . . 2797 +1
6 Svidler, Peter 2769 RUS 3.0/6 8.50 . = = = = X . . 0 1 2765 -1
7 Topalov, Veselin 2793 BUL 2.5/6 6.75 . = = . 0 . X = = = 2696 -8
8 Radjabov, Teimour 2745 AZE 2.5/6 5.50 0 0 . = . . = X = 1 2708 -3
9 Wang, Hao 2743 CHN 2.0/6 5.50 0 . 0 . . 1 = = X 0 2617 -11
10 Hammer, Jon Ludvig 2608 NOR 1.5/6 3.25 0 . . 0 . 0 = 0 1 X 2578 -2

Départage : 1. Sonneborn Berger, 2. Nombre de victoires et 3. Nombre de victoires noires.

RÉSULTATS DE LA RONDE 6 DU 14 MAI À 15H00
Carlsen, Magnus 2868 - Radjabov, Teimour 2745 : 1-0 (68) Tarrasch
Anand, Viswanathan 2783 - Karjakin, Sergey 2767 : ½-½ (57) Défense de Berlin
Nakamura, Hikaru 2775 - Svidler, Peter 2769 : ½-½ (31) Ponziani
Aronian, Levon 2813 - Hammer, Jon Ludvig 2608 : 1-0 (24) Défense Grünfeld
Topalov, Veselin 2793 - Wang, Hao 2743 : ½-½ (32) Semi-Tarrasch
Topalov-Wang Hao
Après 16...axb4

Veselin Topalov et Wang Hao s'affrontent dans un duel entre mal-classés. Les deux joueurs n'ont pris aucun risque, dès l'ouverture (une défense semi-Tarrasch) les Dames sont échangées et les colonnes "c" et "d" ouvertes. Wang Hao est le premier à innover avec 12...Fb4 (dans les bases de données, 12...Fb6 est le coup le plus souvent joué, par exemple dans une partie Fressinet-Karjakin disputée à Pékin en 2012). Après quelques échanges supplémentaires, les joueurs arrivent à la position clé de la partie, voir le diagramme ci-contre. Toute la suite de la partie va tourner autour du pion b4 des Noirs, que Topalov va chercher à capturer. Les Blancs ont beau manoeuvrer, Wang Hao résiste. Le 30e coup passé, la partie s'achève par le partage du point.

Aronian-Hammer
Après 21.Dd5

Autre mal-classé, Jon Ludwig Hammer est opposé avec les pièces noires à Levon Aronian. Il semble que la variante de la défense Grünfeld choisie par les Noirs ne soit pas la meilleure : les Blancs émergent de l'ouverture avec un pion de plus, et on peine à trouver des compensations pour les Noirs. Hammer a beau tenté de pousser son pion "a", le pion "d" des Blancs est déjà bien avancé. Les Noirs vont perdre la partie en un coup. Dans la position ci-contre, ils gaffent avec 21...Tae8??. Après 22.Txe8 Txe8 23.d7 Td8 24.Fg5 les Noirs abandonnent : ils perdent la Tour, et les Blancs pourront empêcher la promotion du pion "a". Une victoire assez facile pour Levon Aronian, qui a bénéficié des erreurs de son adversaire.

Parfois, il ne faut pas se fier au tableau des résultats : la nulle en 31 coups entre Nakamura a été une partie très animée, où chaque joueur a cherché le gain.

Nakamura-Svidler
Après 9...Fg4
Nakamura-Svidler
Après 12 dxe4
Nakamura-Svidler
Après 25.Dxc6

Hikaru Nakamura surprend son adversaire avec le choix du début Ponziani (1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.c3). Peter Svidler n'est pas particulièrement préparé à jouer cette ouverture, mais comme il l'a expliqué après la partie « Magnus Carlsen a utilisé ce début, donc on peut s'attendre à ce que d'autre joueurs l'utilisent.  ». Le jouer russe, après réflexion, décide de jouer une variante assez tendue. Nakamura répond à chaque coup noir quasi immédiatement. Pour sortir leur adversaire de sa préparation, les Noirs trouvent sur l'échiquier la nouveauté 9...Fg4 (diagramme de gauche). Nakamura le reconnaîtra après la partie, il n'avait pas envisagé ce coup dans son travail préparatoire.

 La partie se poursuit avec 10.Dd1 Fxe2 11.Dxe2 dxe4 (diagramme du milieu). Ici Svidler prouve sa combativité avec le sacrifice 12...Cxe4. Il cherche à exploiter la position du Roi blanc resté au centre. L'attaque se poursuit après 13.Cxe4 Dh4 14.g4 f5!. Nakamura préfère rendre la pièce et se retrouve avec deux pions de plus. Mais le matériel est compensé par l'activité et le dynamisme des Noirs. Svidler joue pour le gain, mais Nakamura trouve le coup 21.Df3, que Svidler n'avait pas envisagé et qui permet aux Blancs de tenir la position. Il ne reste aux Noirs qu'à prendre la nulle, après une combinaison illustrée dans le 3e diagramme : 25...Te3+ 26.fxe3 Dxe3+ 27.Rf1 Dd3+ 28.Rf2 Dd2+ suivi de la nulle par répétition.

Anand-Karjakin
Après 27.Tg2

Anand et Karjakin jouent une variante de la défense berlinoise dans laquelle les Dames restent sur l'échiquier. Les Blancs obtiennent un léger avantage et Viswanathan Anand se décide à ouvrir la position en poussant son pion "h". Karjakin trouve le coup qui donne du contre-jeu aux Noirs: dans la position ci-contre le joueur russe joue 27...b5. Les Blancs décident de sacrifier un pion avec la suite 28.Th2 Tg7 29.hxg5 hxg5 30.Tb1 bxa4 31.bxa4 Dxa4. Ce retard matériel ne les empêche pas de conserver l'avantage, mais le Champion du Monde ne parvient pas à trouver le chemin vers le gain, sans pouvoir dire précisément à quel moment il s'est trompé. En fin de partie, il doit même veiller à jouer de manière précise pour empêcher Karjakin de pousser son pion "a". La nulle est conclue au 57e coup.

Carlsen-Radjabov
Après 55.Tg7

Opposé à Teimour Radjabov, Magnus Carlsen remporte une victoire plus conforme à son style, après son festival tactique hier contre Karjakin. Dans une position aride a première vue, il arrive à créer quelque chose et parvient à exploiter l'imperceptible pour le transformer en avantage décisif. Le manque de temps pousse Teimour Radjabov  à commettre quelques erreurs. L'immense technique en finale de Carlsen fait le reste. Il sait y allier la tactique, comme le montre la position ci-contre. Les Blancs viennent de jouer 55.Tg7 et le pion "a" est imprenable : si 55...Txa6 56.Tg6+ Re7 57.Cd5+ gagne la Tour. Ce pion "a" finit par faire la différence, Radjabov abandonne au 68e coup.

La 6e ronde | Photo www.norwaychess.com | (DR)

Publié le 14/05/2013 - 13:40 , Mis à jour le 18/05/2013 - 17:54

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (6)

  • ins-1100

    @armaout: Mon niveau est trop petit pour comprendre le jeu de ces « monstres ». D’après ma machine la faute de Radjabov est 57…. Fe5 ? Le coup qui maintien l’équilibre est 57……. Ta2+ après 58. Rf3 la réponse Fd2 est forte car dans cette position les noirs surveille le pion a et ils peuvent déranger le Roi blanc et le pion f2.

    15/05/2013 14:21
  • armaout

    Bj
    J'aimerai bien qu'on m'explique ou les noirs se sont trompé dans la partie Carlsen - Radjabov de la 6ème ronde.

    15/05/2013 11:40
  • EuropeEchecs

    @fhchess : le premier critère à prendre en compte est bien sûr le nombre de points au classement. Le départage est utilisé pour les joueurs qui ont le même nombre de points. Le premier départage utilisé dans ce tournoi est le Sonneborn Berger. Avec ce système, le participant marque la somme des points des adversaires qu'il a battus et la moitié des points des adversaires contre lesquels il a fait match nul (il ne marque rien quand il a perdu).

    15/05/2013 10:52
  • ins-1274

    comment se fait il que Karjakin est deuxième au départage alors qu'il a 4 victoires contre 2 pour Carlsen ? comment cela est il possible ? ne faut il pas mettre en avant les victoires aux échecs pour le spectacle et éviter les nuls sans intérêts et la perte du public ? ne faut il pas du spectacle pour faire venir les sponsors et spectateurs pour avoir de grand tournoi comme celui de Paris le mois dernier ? Deux nulles valent vraiment plus qu'une victoire et une défaite ?

    15/05/2013 09:42
  • ins-1279

    Sublime Carlsen, l'histoire d'un visionnaire est en route..

    14/05/2013 22:25