Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Norway Chess : Ronde 7

Anand bat Radjabov en 3h00 ! Troisième victoire consécutive pour Carlsen, Karjakin gagne également.

Avant leur match pour le titre de Champion du Monde d'échecs, le Norvégien et numéro un mondial Magnus Carlsen et le Champion du monde en titre Indien Vishwanathan Anand, ont l'occasion de s'affronter dans ce Norway Chess 2013, du 7 au 18 mai 2013, dans la région de Stavanger en Norvège. Parmi les autres participants, Levon Aronian, numéro 2 mondial et  vainqueur du Mémorial Alekhine, ainsi que Veselin Topalov, qui vient de brillamment remporter le Grand Prix FIDE de Zoug en Suisse.

Le tournoi se déroule en plusieurs endroits de Stavanger :  Quality Residence Hotel à Sandnes (lieu principal) Voir le plan ; University of Stavaner (13 km de Sandnes) Voir le plan ; Kongeparken (13 km  de Sandnes) Voir le plan ; Stavanger Konserthus (17 km de Sandnes) Voir le plan ; Aarbakke AS (20 km de Sandnes) Voir le plan ; Flor & Fjære (17 km + bateau) Voir le plan. L'entrée à la salle de jeu est payante : 22 € pour un adulte, 11 € pour un jeune. Le Sandnes Ulf est un club norvégien, près de Stavanger. L'équipe évoluait en 2012 en première division du Championnat de Norvège de football. 

Site officiel : http://norwaychess.com avec parties en direct et streaming (6 caméras).

LE CLASSEMENT APRÈS LA RONDE 7 DU NORWAY CHESS

  Joueur elo Nat Score (Dép.1 ) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Perf Chg
1 Karjakin, Sergey 2767 RUS 5.5/7 16.00 X 0 = 1 1 . . 1 1 1 2992 +20
2 Carlsen, Magnus 2868 NOR 5.0/7 16.50 1 X = . = = = . 1 1 2906 +3
3 Anand, Viswanathan 2783 IND 4.0/7 14.50 = = X = 0 = 1 . 1 . 2840 +6
4 Aronian, Levon 2813 ARM 4.0/7 11.25 0 . = X 1 = . = = 1 2791 -2
5 Nakamura, Hikaru 2775 USA 3.5/7 12.25 0 = 1 0 X = = 1 . . 2790 +2
6 Svidler, Peter 2769 RUS 3.5/7 11.25 . = = = = X = 0 . 1 2769 +0
7 Topalov, Veselin 2793 BUL 3.0/7 9.25 . = 0 . = = X = = = 2705 -9
8 Wang, Hao 2743 CHN 2.5/7 8.25 0 . . = 0 1 = X = 0 2650 -8
9 Radjabov, Teimour 2745 AZE 2.5/7 6.25 0 0 0 = . . = = X 1 2665 -7
10 Hammer, Jon Ludvig 2608 NOR 1.5/7 4.00 0 0 . 0 . 0 = 1 0 X 2555 -4

Départage : 1. Sonneborn Berger, 2. Nombre de victoires et 3. Nombre de victoires noires.

Résultats de la ronde 7 du 15 mai à 15h00
Hammer, Jon Ludvig 2608 - Carlsen, Magnus 2868 : 0-1 (40) Catalane
Radjabov, Teimour 2745 - Anand, Viswanathan 2783 : 0-1 (34) Catalane
Karjakin, Sergey 2767 - Nakamura, Hikaru 2775 : 1-0 (59) Sicilienne Najdorf
Svidler, Peter 2769 - Topalov, Veselin 2793 : ½-½ (34) Sicilienne, Moscou
Wang, Hao 2743 - Aronian, Levon 2813 : ½-½ (37) Réti
Svidler-Topalov
Après 23...bxc6

Peter Svidler-Veselin Topalov est la première partie à se terminer où les Blancs ont évité les grandes lignes de la défense sicilienne avec la variante à la mode, 3.Fb5+. Fait assez rare au très haut niveau, toutes les pièces s'échangent et les deux joueurs se retrouvent en finale de pions, dans la position du diagramme ci-contre. Après la partie, Peter Svidler avait du mal à se remettre d'avoir jouer 24.f4, alors que l'évident 24.b4 lui donnait un avantage certain. Il a cru que Topalov pouvait trouver du contre-jeu en poussant ses pions en e5 et f5, mais il s'agissait d'une hallucination qui ne résiste pas à l'analyse. Après le coup de la partie les Noirs égalisent. Topalov dispose ses pions de manière à empêcher le Roi adverse de monter, la position est bloquée et la nulle conclue au 34e coup.

Radjabov-Anand
Après 9.Cc3

Teimour Radjabov n'est pas en forme, ce qui explique peut-être son forfait au prochain Grand Prix Fide de Thessalonique où le joueur azéri sera remplacé par Etienne Bacrot. Dès l'ouverture ce joueur se retrouve en difficulté après 9.Cc3. Viswanathan Anand a même cru à une gaffe. Après 9...Tc8, la réponse blanche 10.Fe3 semble douteuse puisqu'elle permet aux Noirs d'avancer rapidement leurs pions de l'aile-Dame. Anand gagne des tempi et de l'espace après 10...b5 11.Dd3 (11.Cxb5 Cb6 12.Dc2 Fxb5 13.dxc5 Cbd5) b4 12.Cb1 c4 13.Dc2. Les Noirs ont déjà un avantage important. Radjabov ne semble avoir ni le moral, ni l'énergie pour lutter; il laisse Anand accroître cet avantage. Le Champion du Monde conclut en beauté par un sacrifice et l'emporte au 34e coup.

Wang Hao-Aronian
Après 17...Dc7

Dans la partie entre Wang Hao et Levon Aronian, un début Réti, les Noirs innovent par 6...dxc4. Les Blancs ne semblent pas surpris et développent logiquement leurs pièces, tandis que les Noirs ne jouent que sur 3 rangées. Des faiblesses se créent dans le camp noir, mais Wang Hao ne va pas trouver la meilleure suite. Dans la position ci-contre, à l'analyse, les deux joueurs ont estimé que les Blancs auraient dû jouer 18.c5!, après quoi les Noirs sont paralysés, les Blancs dominent l'échiquier. Dans la partie, le joueur chinois joue 18.Cbc5. Après ce coup Levon Aronian parvient à échanger des pièces pour soulager sa position. L'avantage des Blancs s'effiloche. Wang Hao ne veut prendre aucun risque contre le n°2 mondial et annule en répétant les coups.

Hammer-Carlsen
Après 25.Cd4

Duel entre Norvégiens avec la partie opposant Jon Ludwig Hammer à Magnus Carlsen. Nettement moins bien classé, Hammer fait mieux que se défendre et obtient une position proche de l'égalité. L'infime avantage des Noirs est une meilleure structure de pions à l'aile-dame (pions en a4 et b2 pour les Blancs, en a5 et b6 pour les Noirs). Après 25.Cd4 et une longue réflexion, Carlsen joue un coup qui s'avérera être un coup de massue pour Hammer, comme il l'avouera en conférence de presse : 25...Rf8! L'idée est de rapprocher le Roi du centre en vue de la finale. Si les Dames s'échangent Carlsen explique qu'il a « une bonne colonne [pour sa Tour], c'est à dire celle qui est la plus éloignée du Roi ». C'est ce qui se passe dans la suite de la partie. La poussée du pion "a" et la montée rapide du Roi permettent aux Noirs de l'emporter. La journée de repos jeudi est le bienvenue pour Carlsen qui a avoué être exténué par ses parties d'hier et d'aujourd'hui.

Karjakin-Nakamura
Après 23...Ce5

Sergey Karjakin reste en tête du tournoi après sa victoire contre Hikaru Nakamura. Pourtant, la partie ne débute pas au mieux pour le Russe, après 10.g3 les Noirs répondent 10...h6. Karjakin n'aime pas la position qui surviendrait après 11.Fh4 Ch7 12.g4 g5 et préfère échanger par 11.Fxf6. Il n'est pas satisfait de la position obtenue dans l'ouverture, mais heureusement pour lui Nakamura va accumuler les erreurs. Comme il l'explique après la partie, « après 19...e6 je suis content car je vais pouvoir prendre en g6 et en d6. Après 20...Fxc3 je crois que j'ai égalisé. Mais je ne peux comprendre son coup  23...Ce5 » (voir diagramme ci-contre). Les moteurs d'analyse confirment et immédiatement après ce coup l'évaluation de la position grimpe en faveur des Blancs, qui ont un avantage décisif. Karjakin se retrouve dans une finale Dame contre Tour et Cavalier qu'il remporte facilement. A deux rondes de la fin et avant la journée de repos, Sergey Karjakin garde un demi-point d'avance sur Magnus Carlsen.

La ronde 7 | Photo www.norwaychess.com | (DR)

Publié le 15/05/2013 - 13:39 , Mis à jour le 18/05/2013 - 17:54

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (26)

  • ZORGLUB94

    Je m'indroduis dans le débat lancé par fhchess :
    1) le système 1 - 0,5 - 0 ou le système 3 - 1 - 0. Le système 3 - 1 - 0 étant sensé favoriser la combativité des joueurs. Comme le système 3 - 1 - 0 a déjà été appliqué il y a peut être des statistiques permettant de vérifiez si cela fonctionne comme prévu ou non.

    16/05/2013 18:10
  • rical

    Fisher avait un jeu limpide, léger, suivi d'un coup de massue venu de nulle part
    Karpov avait un jeu limpide tellement évident à l'analyse mais impossible à reproduire en réel
    Kasparov avait un jeu plein de panache, un vrai régal tactique
    Anand a un jeu basé sur des stratégies à très long terme que l'on ne peut détecter qu'après avoir rejoué plusieurs fois ses parties (enfin à mon niveau) mais quelle logique ! Kramnik est un peu pareil
    Carlsen ? impossible à définir,on a souvent l'impression qu'il est au bord du gouffre, et c'est lui qui gagne , quelque soit la position, il retourne les situations en sa faveur! si insipide que çà ? à mon humble avis, il révolutionne le jeu.

    16/05/2013 17:53
  • armaout

    Personnellement ce style de jeu suscite chez moi la plus grande admiration...Sans pourtant discuter la qualité du jeu des autres.

    16/05/2013 09:23
  • armaout


    A fhchess à propos de: "
    les victoires de Carlsen ne sont que de la cuisine insipide de finales voir de milieu de jeux, y a t'il une belle victoire cette année ?"

    Euh je ne sais pas si on peut dire que le jeu de Petrossian ou de Carlsen et de qualques autres grands joueurs dans l'hisitoire des échecs, c'est de la cuisine insipide. ! Constuire une victoire sur la base d'un minuscule avantage stratégique, améliorer peu à peu sa position sans jamais lacher l'adversaire, trouver les coups les plus fins qui optimisent le placement des pièces. Choisir le milieu de partie et la finale comme terrain de prédilection plutôt que l'ouverture. C'est de la cuisine insipide ! Faut oser quand même ...

    16/05/2013 09:21
  • ins-1274

    Ikaros54, effectivement j'ai était un peu excessif avec mes 1H pour 40 coups.
    merci d'avoir pris le temps de répondre à mes interrogations du moment.

    16/05/2013 00:09