Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

C'est l'arrivée du Tour !

Le billet quotidien d'Yves Marek sur la partie majoritaire Karpov - Reste du Monde, disputée à l'occasion du Tour de France.

Yves Marek

Comme le chantait Bashung, s'étonnant des tenues affriolantes des filles pour le grand jour ("Mais qu'est-ce que tu fais ? tu tapines en bourg? Pas du tout, c'est l'arrivée du Tour !").

La derniére étape partait de la ville de Rambouillet, chère aux joueurs d'échecs puisqu'elle est ville royale et proche de surcroît de Magny-Les-Hameaux, qui a abrité le siège de la Fédération française des échecs, dans un lieu proche du site de la fameuse Abbaye Port-Royal des champs, qui a vu passer Pascal, Racine, Boileau, Madame de Sévigné, mais aussi Corot, Debussy ou Dufy. Le peloton passera non loin de son stade, qui porte le nom de Jacques Anquetil, cinq fois vainqueur du Tour de France. Les cyclistes qui ont lu le "brévaire des échecs" de Tartakover sont aussi passés devant "les Bréviaires" haras national, où sont abrités les plus beaux chevaux de la République, blancs ou noirs, qui peuvent profiter de la forêt de Rambouillet

Mais Rambouillet, que son maire a surtout rendue célèbre dans les années récentes pour sa gestion des ordures ménagères, abrite aussi la Bergerie nationale et, en grand nombre, les plus belles races ovines de France et du monde, si bien que ses habitants tendent hélas à penser à tort qu'il y a  moins de maires innocents que de mérinos (100).

Puis, le peloton traversa la douce vallée de Chevreuse, passa à Sèvres, non loin de la manufacture royale et du musée national de la céramique qui vaut la visite, où quelques chutes ont donné des bleus de toute beauté, passa deci delà et même à Issy, et atteint enfin Paris.

Les cyclistes amateurs d'échecs longent la Seine parallèlement à la route de la Reine, n'ont plus assez de matériel en finale pour faire un détour vers la rue Scipion, négligent sur leur gauche la rue de la Tour, croisent l'avenue La Bourdonnais, grand joueur d'échecs, le Cours la Reine, et arrivent sur les Champs-Elysées qui consacrent le maillot jaune Bradley Wiggins, comme ils consacrent la fin de tous les grands événements démocratiques, ...y compris la partie majoritaire, fête populaire, comme le Tour de France, où tout le monde se lâche, surtout que c'est la fin!

Ainsi, après la victoire d'étape de Cavendish et le sacre de Wiggins, au milieu des flonflons et des majorettes de l'arrivée, dans le vertige du tour et de l'amour et l'ambiance de gaudriole et d'orgie délirante qui caractérise bien des fêtes et cette chronique loufoque qui s'achève, on a même cru entendre une certaine Gaby, en tenue très légère et au langage trop vert,  dire, lubrique, pour l'exciter à l'héritier des cycles Peugeot, dont la petite entreprise connait la crise, très dressé contre un ministre qui en a plein le dos: "Monte, monte  ta pine en  Bourg, c'est l'arrivée du Tour !"

Yves Marek

auteur de "Art, échecs et mat" (éditions Actes Sud)

Le Tour est arrivé, mais la partie continue...

Anatoly Karpov | Photo : Claude Baranton (DR)

Suivez le compte-rendu de la journée du Tour de France sur le site dédié :

www.letour.fr/le-tour/2012/fr/etape-20

La partie après 23.Cxe4

Publié le 22/07/2012 - 19:50 , Mis à jour le 24/08/2012 - 17:42

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment