Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Rondes 11 à 13 du Tata Steel

Levon Aronian remporte le Tata Steel 2012 ! Carlsen, Radjabov et Caruana partagent le podium. Harikrishna qualifié pour le «A», Turov pour le «B».

Première ronde le 14 Janvier 2012 à partir de 13 h 30 (dernière ronde le 29 janvier à 12 h 00). Jours de repos les 18, 23 et 26 Janvier. Cadence : 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour les 20 coups suivants et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Wijk aan Zee n'impose aucune interdiction de nulle par consentement mutuel, pas de victoire à 3 points non plus, tout en proposant une cadence de jeu qui permet de jouer correctement les finales. 

Les résumés et vidéos des rondes 1 & 2 sur www.europe-echecs.com/rondes-1-2-du-tata-steel

Les résumés et vidéos des rondes 3 & 4 sur www.europe-echecs.com/rondes-3-4-du-tata-steel

Les résumés et vidéos des rondes 5 & 6 sur www.europe-echecs.com/rondes-5-6-du-tata-steel

Les résumés et vidéos des rondes 7 & 8 sur www.europe-echecs.com/rondes-7-8-du-tata-steel

Les résumés et vidéos des rondes 9 & 10 sur www.europe-echecs.com/rondes-9-10-du-tata-steel

Site officiel www.tatasteelchess.com et parties en direct www.tatasteelchess.com/livegames

Voir aussi http://twitter.com/tatasteelchess et www.facebook.com/pages/Tata-Steel-Chess

Nos remerciements à Mark Crowther de The Week In Chess pour les pgn et les classements.

Sans oublier les superbes photos de Fred Lucas www.fredlucas.eu

L'organisateur du Tata, M. Jeroen van den Berg, a confirmé dès ce soir la 75e édition du Tata Steel 2013. Par contre, le Néerlandais préfère ne pas penser au-delà de l'année prochaine.

Un match amical entre Vladimir Kramnik et Levon Aronian est prévu du 21 au 29 avril 2012. Le sponsor du match, Oleg Skvortsov, PDG de la société russe « CIG international Gemological Laboratories », a rencontré Vladimir Kramnik en novembre 2011 lors du Mémorial Mikhail Tal. Quand Oleg a appris que le champion russe n'allait jouer nulle part dans la première moitié de l'année 2012, Skvortsov a proposé d'organiser un match contre un des joueurs du top mondial. Très vite, Kramnik et Skvortsov se sont arrêtés sur le choix de Levon Aronian, qui a accepté.

Vladimir Kramnik : « L'idée principale du match contre Aronian est de constituer un excellent entraînement pour le match des candidats, car je n'ai pas de tournois prévus dans les prochains mois. Il se jouera avec les mêmes règles (par exemple la même cadence) que pour les matches de candidats. Il y aura une innovation dans ce match : si la partie se termine en moins de 3 heures, alors nous jouerons une partie rapide (25mn + 10sec.) qui ne comptera pas pour le score du match, seulement pour les spectateurs. Bien sûr nous ne souhaitons pas faire des nulles courtes, mais parfois vous ne pouvez pas éviter la répétition des coups. Nous ne voulons pas que les spectateurs soient déçus par un résultat rapide. »

Classement final du groupe «A» 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 Score
1. Aronian, Levon g ARM 2805 * 0 ½ 1 ½ 1 1 1 ½ 1 ½ 1 0 1 9 2891
2. Carlsen, Magnus g NOR 2835 1 * ½ ½ ½ ½ ½ 0 ½ 1 1 1 ½ ½ 8 2835
3. Radjabov, Teimour g AZE 2773 ½ ½ * ½ ½ ½ ½ 1 ½ ½ ½ 1 1 ½ 8 2840
4. Caruana, Fabiano g ITA 2736 0 ½ ½ * ½ ½ ½ 1 ½ 1 1 ½ ½ 1 8 2842
5. Ivanchuk, Vassily g UKR 2766 ½ ½ ½ ½ * ½ ½ ½ ½ 0 ½ 1 1 1 2810
6. Nakamura, Hikaru g USA 2759 0 ½ ½ ½ ½ * ½ ½ 1 1 ½ ½ 1 ½ 2811
7. Kamsky, Gata g USA 2732 0 ½ ½ ½ ½ ½ * 1 ½ ½ 1 ½ 1 0 7 2785
8. Karjakin, Sergey g RUS 2769 0 1 0 0 ½ ½ 0 * 1 0 1 ½ 1 1 2753
9. Van Wely, Loek g NED 2692 ½ ½ ½ ½ ½ 0 ½ 0 * ½ ½ ½ ½ ½ 2702
10. Gelfand, Boris g ISR 2739 0 0 ½ 0 1 0 ½ 1 ½ * ½ ½ ½ 0 5 2668
11. Topalov, Veselin g BUL 2770 ½ 0 ½ 0 ½ ½ 0 0 ½ ½ * ½ ½ 1 5 2666
12. Gashimov, Vugar g AZE 2761 0 0 0 ½ 0 ½ ½ ½ ½ ½ ½ * ½ 1 5 2667
13. Navara, David g CZE 2712 1 ½ 0 ½ 0 0 0 0 ½ ½ ½ ½ * ½ 2647
14. Giri, Anish g NED 2714 0 ½ ½ 0 0 ½ 1 0 ½ 1 0 0 ½ * 2647
Résultats de la ronde 13 du tournoi «A»
Kamsky, Gata (2732) - Topalov, Veselin (2770) : 1-0 (71) Début du pion Dame
Van Wely, Loek
(2692) - Carlsen, Magnus (2835) : ½-½ (41) Défense Hollandaise
Gashimov, Vugar (2761) - Nakamura, Hikaru (2759) : ½-½ (11) Sicilienne Kan
Ivanchuk, Vassily (2766) - Karjakin, Sergey (2769) : ½-½ (22) Espagnole berlinoise
Aronian, Levon (2805) - Radjabov, Teimour (2773) : ½-½ (12) Défense Grünfeld
Caruana, Fabiano (2736) - Gelfand, Boris (2739) : 1-0 (48) Défense Petrov
Giri, Anish
(2714) - Navara, David (2712) : ½-½ (29) Espagnole berlinoise

« Mon week-end a été solide. Je ne me plains pas des 1,5 points des rondes 11 et 12, mais le nombre d'oublis est une raison suffisante pour s'inquiéter.

Contre Topalov j'ai été trop optimiste en début du milieu de jeu. J'ai raté son ...Cxb2 et halluciné sur une attaque de mat , avant de découvrir qu'il avait une case de fuite en h7 dans les variantes critiques. Heureusement pour moi il a raté une ligne de défense et quand il était cernée par quatre de mes pièces il a perdu patience et a sacrifié sa Dame pour une finale déséquilibrée avec ma Dame et quatre pions, contre sa Tour, deux Fous et deux pions. Il devait probablement activer sa Tour, mais au lieu de ça il m'a permis de pousser les pions « h » et « g » pour créer des menaces décisives sur son Roi et gagner.

Aronian a joué contre Navara, mais ce dernier était mieux préparé et a joué une excellente partie pour gagner avec style et ressusciter un certain suspense dans le tournoi. Aujourd'hui, avec les Blancs contre Kamsky, je me sentais dans une assez bonne forme et j'étais heureux de l'ouverture anti-Marshall. Au moment critique, j'ai pensé qu'après ...f4 j'étais mieux et que c4 était plus ou moins gagnant. Cependant, j'ai raté sa réponse ...Rh8. Finalement c'est lui qui était mieux et par conséquent j'ai dû défendre avec précision les heures suivantes pour obtenir une nulle avec un pion pour la qualité. Hier j'ai gagné avec plusieurs erreurs et aujourd'hui il y en avaient assez pour gâcher la partie.

Gelfand avait une position confortable et dominait les cases noires sur l'aile-dame contre Aronian, mais son approche de la position a été trop lente et Aronian a réussi à semer le trouble sur l'aile-roi et à l'emporter. Radjabov a fait match nul contre Ivanchuk, tandis que Nakamura a gagné contre van Wely. Avec 7 victoires (et 2 défaites) Aronian a déjà 8,5 points et un point d'avance sur Radjabov et moi avant la dernière ronde. Ivanchuk, Caruana et Nakamura sont également en lice pour le podium avec 7 points.

Dimanche, Aronian a les Blancs contre Radjabov et n'a besoin que d'une nulle pour décrocher la victoire du tournoi. J'ai les Noirs contre van Wely et je veux juste faire de mon mieux pour finir en beauté. » Magnus Carlsen, Wijk aan Zee, le 28 Janvier 2012, sur www.arcticsec.no

Le résumé de la ronde 13 du tournoi «A»

Levon Aronian n'avait besoin que d'une partie nulle pour remporter ce Tata Steel 2012, et lorsqu'un 2800 Elo veut faire nulle avec les pièces blanches, rien ni personne ne peut l'empêcher. En face, Teimour Radjabov, avec maintenant 8 points, prend une excellente place sur le podium.

Vugar Gashimov aussi voulait faire nulle rapidement, mais pas pour la même raison. Etant complètement passé à côté de son tournoi, l'Azéri, qui a lâché 27 points Elo dans l'aventure, souhaitait sans doute simplement rentrer et se reposer. Face à lui, Hikaru Nakamura n'avait plus rien à gagner, alors nulle.

Anish Giri a finalement stoppé l'hémorragie et annulé en 29 coups contre David Navara. Ces deux joueurs partagent la dernière place du tournoi.

Magnus Carlsen (lire son compte-rendu ci-dessus), a servi à son adversaire une sorte de défense Hollandaise stonewall irrégulière que Van Wely ne pouvait pas prévoir. On peut ainsi imaginer que pendant que le Néerlandais se préparait hier pour cette partie, le Norvégien se reposait. Toujours est-il que Van Wely a du mal à trouver du jeu et prend du retard à la pendule. 32.Ce7+ est une combinaison pour faire nulle. Le Néerlandais donne deux pions doublés sur la colonne «a», pour transposer dans une finale de Fous de couleur opposée. Commentaire humoristique de Van Wely : « Une fois encore j'ai terminé meilleur Hollandais à Wijk aan Zee. C'est comme si rien n'avait changé ! »

Kamsky-Topalov, après 41.Dg2

Gata Kamsky voulait certainement jouer une ouverture catalane, mais Veselin Topalov n'était pas d'accord, alors 4...b5!? et la partie pouvait commencer. Topalov semble retrouver son jeu et, malgré les pièces noires, obtient un léger avantage. Kamsky se retrouve en zeitnot avec 4 minutes au 25e coup contre 15 pour le Bulgare. L'Américain reste solide et la position équilibrée après le 30e coup. Au lieu de 25...Txd8?! il fallait jouer 25...Fxd8 26.Txe3 Fxg2 27.Rxg2 Db7+ 28.Rg1 Dxb2 29.Dxa4 Fc7 et si les Blancs tentent de garder le pion e5 par 30.f4?, alors 30...Dd2 gagne. Toutefois, lorsque Topalov tente une attaque directe, les choses se compliquent pour lui et la perte de son pion «a» est une mauvaise surprise. Le contrôle du temps est atteint dans la position ci-contre. Comme si ce désavantage matériel ne suffisait pas, le Fou de Veselin est largement inférieur au Cavalier de Gata. 54.Cd6 était donné gagnant par les moteurs d'analyses, mais Kamsky a préfèré jouer 54.Cf6+. Ce qui ne l'empêchera pas de l'emporter et de rejoindre ainsi la première partie du tableau au classement final.

Ivanchuk et Karjakin répètent les coups de la partie Navara,D (2712)-Karjakin,S (2769) Wijk aan Zee NED 2012 0-1 (60) de ce Tata Steel 2012, puis l'Ukrainien innove par 14.Rf1. Comme hier contre Radjabov, Vassily blitze l'ouverture pour se retrouver avec 1 h 40 après 18.Ce1 et 40 minutes d'avance. Après le 22e coup blanc Sergey Karjakin a une heure de retard et accepte la nulle proposée par Ivanchuk. Commentaire d'Ivanchuk : «Je suis très déçu de ne pas avoir remporté le tournoi. »

Caruana-Gelfand, après 40...g5

La défense Petrov de Boris Gelfand semble véritablement infranchissable. On se demande ce que le champion du monde va pouvoir trouver pour contrer cette solide défense entre les mains du spécialiste mondial, lors du match pour le titre. Jouer 1.d4 ? Fabiano Caruana n'a rien obtenu de l'ouverture avec la variante 5.Cc3. En revanche, 29...Ff6?! est étrange. L'Israélien donne le pion a7 dans la finale Dame et Fou de même couleur. Difficile d'imaginer que Gelfand n'ait pas vu que sur 30.Fxa7 Dxa7?? il y a mat par 31.De8# On ne le saura pas, puisque Caruana n'a pas pris le pion et a joué 30.Df2. Après l'échange des Fous la finale de Dame semble nulle, malgré un léger plus pour les Blancs. Mais voilà, en zeitnot, Boris perd un pion sur l'aile-Dame, ce qui ouvre une voie royale au pion blanc sur la colonne «b». Le 40e coup est atteint dans la position ci-contre, après 40...g5. C'est trop tard, il n'y a plus rien à faire pour Gelfand, le pion «b» est trop fort et trop rapide.

Les variations Elo après le Tata Steel 2012, par le site www.2700chess.com

# Nom Féd Elo +/− Nb Age
1 Carlsen Norway 2834.6 −0.4 13 21 (30.11.1990)
2 Aronian Armenia 2823.9 +18.9 14 29 (06.10.1982)
5 Radjabov Azerbaijan 2784.4 +11.4 13 24 (12.03.1987)
6 Nakamura United-States 2770.8 +11.8 23 24 (09.12.1987)
7 Karjakin Russia 2766.2 −2.8 13 22 (12.01.1990)
9 Ivanchuk Ukraine 2763.7 −2.3 23 42 (18.03.1969)
10 Caruana Italy 2762.4 +26.4 23 19 (30.07.1992)
12 Topalov Bulgaria 2751.9 −18.1 13 36 (15.03.1975)
14 Kamsky United-States 2741.3 +9.3 13 37 (02.06.1974)
18 Gashimov Azerbaijan 2734.1 −26.9 16 25 (24.07.1986)
22 Gelfand Israel 2727.0 −12.0 13 43 (24.06.1968)
27 Giri Netherlands 2716.8 +2.8 23 17 (28.06.1994)
28 Navara Czech-Republic 2715.7 +3.7 21 26 (27.03.1985)
Teimour Radjabov | Photo © www.fredlucas.eu
Classement final du groupe «B» 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 Score
1. Harikrishna, Pentala g IND 2665 * ½ 1 ½ ½ ½ 1 ½ 1 0 1 1 ½ 1 9 2738
2. Motylev, Alexander g RUS 2677 ½ * ½ ½ 1 ½ ½ ½ ½ 1 1 1 ½ ½ 2706
3. Bruzon Batista, Lazaro g CUB 2691 0 ½ * ½ ½ ½ 0 1 1 1 ½ 1 1 1 2705
4. L'Ami, Erwin g NED 2596 ½ ½ ½ * 1 ½ ½ 0 ½ 0 1 1 1 1 8 2690
5. Tiviakov, Sergei g NED 2677 ½ 0 ½ 0 * 1 ½ 1 1 0 1 ½ 1 1 8 2683
6. Reinderman, Dimitri g NED 2581 ½ ½ ½ ½ 0 * 1 0 1 1 ½ 1 ½ ½ 2661
7. Nyzhnyk, Illya g UKR 2568 0 ½ 1 ½ ½ 0 * ½ 0 ½ 1 1 1 1 2662
8. Potkin, Vladimir g RUS 2684 ½ ½ 0 1 0 1 ½ * ½ 0 ½ ½ ½ 1 2596
9. Timman, Jan H g NED 2571 0 ½ 0 ½ 0 0 1 ½ * 1 ½ ½ 1 ½ 6 2576
10. Ernst, Sipke g NED 2606 1 0 0 1 1 0 ½ 1 0 * 0 0 0 ½ 5 2515
11. Lahno, Kateryna g UKR 2557 0 0 ½ 0 0 ½ 0 ½ ½ 1 * ½ ½ ½ 2496
12. Vocaturo, Daniele g ITA 2545 0 0 0 0 ½ 0 0 ½ ½ 1 ½ * 1 ½ 2497
13. Cmilyte, Viktorija g LTU 2503 ½ ½ 0 0 0 ½ 0 ½ 0 1 ½ 0 * ½ 4 2469
14. Harika, Dronavalli g IND 2516 0 ½ 0 0 0 ½ 0 0 ½ ½ ½ ½ ½ * 2434
Résultats de la ronde 13 du tournoi «B»
Timman, Jan (2571) - Motylev, Alexander (2677) : ½-½
Potkin, Vladimir (2684) - L'Ami, Erwin (2596) : 1-0
Tiviakov, Sergei (2677) - Cmilyte, Viktorija (2503) : 1-0
Nyzhnyk, Illya (2568) - Dronavalli, Harika (2516) : 1-0
Vocaturo, Daniele (2545) - Lahno, Kateryna (2557) : ½-½
Ernst, Sipke (2606) - Bruzon, Lazaro (2691) : 0-1
Harikrishna, Pentala (2665) - Reinderman, Dimitri (2581) : ½-½

Le résumé de la ronde 13 du tournoi «B»

Ernst-Bruzon, après 18...Dxa2+!

Joli cadeau de la part de Sipke Ernst à Lazaro Bruzon. Si la perte de la qualité dès le 16e coup était compensée par le retard de développement des Noirs, dans la position du diagramme ci-contre, alors que le Cubain a joué 17...Ta6, le Néerlandais répond par la terrible gaffe 18.c5??. La sanction ne se fait pas attendre et les Noirs jouent 18...Dxa2+! Ernst aurait pu abandonner sans attendre.

Sergei Tiviakov presse Viktorija Cmilyte, qui se retrouve en zeitnot, perd un pion, puis un autre et abandonne avant de perdre une pièce. Tournoi très difficile pour les trois femmes dans ce tournoi «B». Daniele Vocaturo  a tout tenté pour l'emporter contre Kateryna Lahno, mais l'Ukrainienne a démontré sa bonne technique des finales pour annuler. Illya Nyzhnyk n'a pas fait de cadeau non plus à Harika Dronavalli. Illya gagne un pion, en double un chez son adversaire, et avec un meilleur Cavalier contre un Fou gêné par ses propres pions, le jeune prodige ukrainien va l'emporter.

Pas de chance pour Erwin L'Ami. Alors qu'il jouait le podium, non seulement Lazaro Bruzon empoche un point facile et lui passe devant, mais il s'incline face à Vladimir Potkin. Pentala Harikrishna qui a sagement annulé jouera le tournoi «A» l'année prochaine !

Kateryna Lahno | Photo © www.fredlucas.eu
Classement final du groupe «C» 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 Score
1. Turov, Maxim g RUS 2645 * ½ ½ 1 ½ ½ ½ 1 1 1 1 1 1 1 10.5 2690
2. Tikkanen, Hans g SWE 2549 ½ * ½ ½ 1 1 1 ½ 1 1 1 0 1 1 10.0 2657
3. Brandenburg, Daan g NED 2527 ½ ½ * ½ ½ ½ ½ ½ 1 ½ ½ 1 1 1 8.5 2558
4. Adhiban, Baskaran g IND 2561 0 ½ ½ * 1 ½ 1 ½ ½ ½ ½ 1 1 1 8.5 2555
5. Grover, Sahaj m IND 2532 ½ 0 ½ 0 * ½ 1 ½ ½ 1 1 ½ 1 0 7.0 2477
6. Sadler, Matthew D g ENG 2660 ½ 0 ½ ½ ½ * ½ ½ ½ ½ ½ 1 ½ 1 7.0 2467
7. Paehtz, Elisabeth m GER 2454 ½ 0 ½ 0 0 ½ * 1 ½ 1 1 ½ 1 ½ 7.0 2483
8. Tania, Sachdev m IND 2411 0 ½ ½ ½ ½ ½ 0 * ½ ½ 0 ½ 1 1 6.0 2428
9. Danielian, Elina g ARM 2490 0 0 0 ½ ½ ½ ½ ½ * 1 0 1 ½ ½ 5.5 2394
10. Goudriaan, Etienne f NED 2279 0 0 ½ ½ 0 ½ 0 ½ 0 * 1 ½ 1 ½ 5.0 2380
11. Ootes, Lars   NED 2326 0 0 ½ ½ 0 ½ 0 1 1 0 * 1 0 0 4.5 2353
12. Hopman, Pieter   NED 2342 0 1 0 0 ½ 0 ½ ½ 0 ½ 0 * 0 1 4.0 2321
13. Schut, Lisa wm NED 2290 0 0 0 0 0 ½ 0 0 ½ 0 1 1 * 1 4.0 2325
14. Haast, Anne wm NED 2290 0 0 0 0 1 0 ½ 0 ½ ½ 1 0 0 * 3.5 2291
Résultats de la ronde 13 du tournoi «C»
Danielian, Elina (2490) - Hopman, Pieter (2342) : 1-0
Turov, Maxim (2645) - Goudriaan, Etienne (2279) : 1-0
Schut, Lisa (2290) - Adhiban, Baskaran (2561) : 0-1
Haast, Anne (2290) - Brandenburg, Daan (2527) : 0-1
Ootes, Lars (2326) - Paehtz, Elisabeth (2454) : 0-1
Tikkanen, Hans (2549) - Sachdev, Tania (2411) : ½-½
Grover, Sahaj (2532) - Sadler, Matthew (2660) : ½-½

Le résumé de la ronde 13 du tournoi «C»

Amusant, dans la partie Sahaj Grover vs. Matthew Sadler, après 13...Ce5, l'ordinateur du site officiel s'obstine à afficher un +6,25 en faveur de l'Indien en calculant 14.Dxg7. Apparemment Houdini 2.0 ne connait pas le grand-roque. Evidemment, Grover n'a pas pris le pion empoisonné et Houdini est revenu à la réalité.

Anne Haast a payé le prix fort contre la défense Sicilienne. Elle devrait savoir pourtant que face à cette défense les Blancs sont condamnés à entreprendre quelque chose. Passive après l'ouverture, elle laisse Daan Brandenburg développer son activité qui, chose rare avec cette contre attaque, vise directement le Roi blanc sur son petit roque. En 26 coups c'est terminé.

Maxim Turov n'a pris aucun risque contre Etienne Goudriaan et a emmené son adversaire dans une position technique. Après avoir gagné un pion le Russe passe en finale Cavalier contre Fou gagnante. Turov jouera le tournoi «B» l'année prochaine. Co-leader avant la ronde, Hans Tikkanen est passé tout près de la défaite face à Tania Sachdev. Il peut remercier le zeitnot de son adversaire pour ce demi-point.

Et deuxième victoire pour Elina Danielan ! Largement supérieure, elle domine facilement Pieter Hopman, encaisse un pion, puis deux, avant d'obtenir une attaque gagnante. Hopman abandonne juste avant de se faire mater.

Lars Ootes | Photo © www.fredlucas.eu
Résultats de la ronde 12 du tournoi «A»
Topalov, Veselin (2770) -
Giri, Anish
(2714) : 1-0 (47) Défense Petrov
Navara, David (2712) - Caruana, Fabiano (2736) : ½-½ (64) Espagnole Arkhangelsk
Gelfand, Boris (2739) - Aronian, Levon (2805) : 0-1 (53) Gambit dame
Radjabov, Teimour (2773) - Ivanchuk, Vassily (2766) : ½-½ (20) Gambit Benkö
Karjakin, Sergey (2769) - Gashimov, Vugar (2761) : ½-½ (27) Ouest-Indienne
Nakamura, Hikaru (2759) -
Van Wely, Loek
(2692) : 1-0 (55) Sicilienne Chelyabinsk
Carlsen, Magnus (2835) - Kamsky, Gata (2732) : ½-½ (59) Gambit Marshall

Le résumé de la ronde 12 du tournoi «A»

Vassily Ivanchuk s'est mis en mode ça passe ou ça casse et plante un gambit Benkö à Teimour Radjabov ! L'Azéri répond par une variante qui en a découragé plus d'un de jouer cette ouverture, 5.b6, qui rend le pion dans les jambes des Noirs. Sans présumer du résultat final, Vassily possède plus de 40 minutes d'avance après seulement 15 coups. Teimour n'obtient rien de tangible, son adversaire poursuit sur un rythme d'enfer et l'Azéri, avec maintenant une heure de retard, préfère accepter la nulle proposée au 20e coup.

Vugar Gashimov a sauté sur la première occasion de prendre l'échec perpétuel et annuler contre Sergey Karjakin. L'Azéri a complètement raté son tournoi et ne doit plus penser qu'à rentrer chez lui.

Vugar Gashimov : «J'ai voulu le suprendre dans l'ouverture en jouant une ouest-indienne avec 4...Fa6, ce qui m'arrive rarement, mais il me semble qu'il était très bien préparé. Puis j'ai joué 15...Tac8, alors que le coup principal est 15...Cd8. Dans certaines variantes avec Tac8 il vaut mieux garder le Cavalier en c6 car parfois après Cg5 le pion d4 est en prise. C'était mon idée, puis il a joué 16.Tae1 j'ai décidé de jouer 16...Cd8 car c'est meilleur pour les Noirs. De toute façon je vais devoir jouer c5 et c'est mieux d'avoir une Tour en c8. Il a dû jouer quelque chose de faux, ou se tromper dans la tactique car après 20...Fxg5 et 21...Cxf4+ nous avons eu une position intéressante. Après 23...Dxf4, s'il joue 24.Re2, alors je joue 24...g6 et je vais gagner le pion e5, ce qui était le plus important pour moi. Il a joué 24.Rg2 et là j'aurais pu jouer 24...Dg5 25.Rf3 Dg6, mais je n'en suis pas certain. Comme je ne joue pas à mon meilleur niveau, la nulle est un résultat correct.»

Carlsen-Kamsky, après 19...Dg5

Magnus Carlsen n'avait pas envie de réciter 25 coups de théorie sur le thème du gambit Marshall de l'Espagnole et préfère jouer 9.d4 au lieu de prendre en d5. Gata Kamsky ne s'y attendait apparemment pas et prend son temps avant de continuer. Les Noirs avancent le duo de pions e4 et f5, puis passent un pion en e3, et lorsqu'un Cavalier arrive en f4 il n'y a plus de doute : Kamsky attaque ! Le Norvégien sent le danger et fait une longue pause 17...Rh8. 18.Cc4 et le pion noir arrive jusqu'en e2 ! Voir le diagramme ci-contre. Magnus préfère alors donner la qualité pour éliminer ce dangereux intrus. Il ne reste que 26 minutes aux Blancs contre 1 h 00 pour l'Américain. 22.De3 recherche l'échange des Dames, Gata le refuse, mais doit l'accepter deux coups plus tard. La finale avec un pion pour la qualité semble tenable pour Carlsen, qui se créé un pion passé sur la colonne «a». Kamsky peut doubler ses Tours sur la seconde rangée pour attaquer g2, mais il n'y a pas de réseau de mat. Malgré toutes ses tentatives, Gata Kamsky n'obtiendra que la nulle. 

Magnus Carlsen : «Ce n'est pas une très bonne partie, mais heureusement j'ai suffisamment bien défendu après avoir merdé dans le milieu de jeu ou l'ouverture, peu importe.»

Gata Kamsky : «La position semblait prometteuse, Magnus a reconnu avoir gaffé, mais il a ensuite joué tous les bons coups de défense et je n'ai pas trouvé de moyen décisif pour convertir mon avantage. A la fin je suis forcé de faire nulle car son Roi en f6 est vraiment actif.»

Gelfand-Aronian, après 46...Dxf6

Ni Boris Gelfand, ni Levon Aronian ne voulait jouer à «qui a la meilleure mémoire» dans leur gambit Dame. 6.a3 est une petite ligne - jouée par Mamedyarov cependant - et Aronian répond par un coup encore moins joué, 6...Cbd7, qui autorise le saut 7.Cb5. La partie échappe aux bases de données avec 9...f5, au lieu de 9...Cef6 joué dans Bartel,M (2634)-Lekic,D (2396) Rijeka 2010, ½-½ (50). Le rencontre suit son petit bonhomme de chemin, équilibrée, jusqu'au 45e coup. Ici, après 45...hxg2, les Blancs auraient dû reprendre par 46.Cxg2, mais voilà, Boris Gelfand est en grand zeitnot, se trompe, reprend avec le Roi par 46.Rxg2? et c'est la catastrophe ! Voir le diagramme ci-contre. Les pièces lourdes noires s'emparent de la colonne «h» avec un effet dévastateur. 

Topalov-Giri, après 45.Dg5!

Soucieux de mettre un terme à l'hémorragie - 4 défaites consécutives quand-même - le jeune Anish Giri s'est tourné vers la solide défense Petrov. Veselin Topalov a répondu par la ligne avec 5.Cc3, mais n'a pu empêcher de nombreux échanges de pièces qui ont emmené les joueurs dans une finale de pièces lourdes dès le 18e coup. Pourtant, Topalov ne veut pas d'une nulle rapide. Alors il manoeuvre, améliore la position de ses Tours et prend tout son temps pendant que Giri ne fait rien. Il n'a pas grand-chose à faire non plus il faut l'avouer. 39.f4 est le moment choisi par le Bulgare pour tenter quelque chose de concret. Et boum ! Fatigue ? Certainement. Déconcentration ? Aussi. Anish Giri ne voit pas (plus) le danger, joue 47...c4?? et après 48.Dg5! la partie est perdue ! Voir le diagramme ci-contre. Giri est cagoulé comme disent les joueurs d'échecs ! Cinquième défaite consécutive et première victoire pour Veselin Topalov !

Nakamura-Van Wely, après 48.c6!

Hikaru Nakamura n'a rien obtenu contre la variante Sveshnikov de Loek van Wely. Le contrôle de la case d5, plus le pion d6 arriéré ne permettent pas aux Blancs de prendre l'avantage. Surtout avec une paire de Fous noirs qui cisaille l'échiquier. Néanmoins, Nakamura est comme Carlsen, il n'a pas besoin d'un avantage d'ouverture pour continuer à jouer. Alors l'Américain manoeuvre... le pion d6 ne va pas s'enfuir. 35.Cg5!? propose d'échanger un pion "h" contre le pion d6 et la paire de Fou de son adversaire, ce que Van Wely accepte par 35...Fxg5 36.hxg5 Dxg5. Sans doute n'aurait-il pas dû, puisque Hikaru pousse ensuite f4 et son initiative sur l'aile-Roi devient dangereuse. Van Wely se barricade de ce côté et Nakamura revient au centre pousser ses pions passés. 48.c6! est un terrible coup de butoir, le pion étant pratiquement imprenable ! Voir le diagramme ci-contre. Le Néerlandais croit pouvoir s'en sortir en sacrifiant la qualité sur le pion, mais l'attaque adverse est à peine ralentie et Van Wely s'incline pour la seconde fois du tournoi.

Partie étrange entre David Navara et Fabiano Caruana. L'Italien perd d'abord le pion h6 sur échec, puis un second pion, mais sa forte position rend les choses peu claires. Navara peut prendre la nulle par répétition des coups, mais avec deux pions de plus il joue pour le gain. Au 39e coup le Tchèque donne la qualité pour conserver ses pions de plus. La finale, avec le pion blanc sur la colonne «a»  qui allait tomber, s'est achevée par la nulle.

Magnus Carlsen | Photo © www.fredlucas.eu
Résultats de la ronde 12 du tournoi «B»
Motylev, Alexander (2677) - Harikrishna, Pentala (2665) : ½-½
Reinderman, Dimitri (2581) - Ernst, Sipke (2606) : 1-0
Bruzon, Lazaro (2691) - Vocaturo, Daniele (2545) : 1-0
Lahno, Kateryna (2557) - Nyzhnyk, Illya (2568) : 0-1
Dronavalli, Harika (2516) - Tiviakov, Sergei (2677) : 0-1
Cmilyte, Viktorija (2503) - Potkin, Vladimir (2684) : ½-½
L'Ami, Erwin (2596) - Timman, Jan (2571) : ½-½

Le résumé de la ronde 12 du tournoi «B»

Viktorija Cmilyte et Vladimir Potkin n'avaient rien contre contre le partage du point. La partie n'a été qu'une longue suite d'échanges de pièces et une nulle signée en finale de Tours. 

Le sacrifice d'une pièce pour deux pions par 14...Cxg4?! était un peu léger de la part de Sipke Ernst. Dimitri Reinderman prend le matériel et lance la contre offensive sur le grand-roque noir. 23...g4? n'est qu'une fuite en avant, les pièces noires ayant du mal à rejoindre la Dame en attaque. Les Blancs prennent aussi cette seconde pièce sacrifiée et poursuivent leur attaque. Ernst abandonne devant un mat imparable.

Une partie bien triste de Kateryna Lahno. Son compatriote, Illya Nizhnyk, égalise facilement avec son Est-Indienne et profite de la passivité de son adversaire pour faire le siège d'un pion blanc isolé en d5. Lahno compense tactiquement, mais ses pièces se marchent un peu dessus. 31...Dg8! pare non seulement la menace de mat des Blancs, mais gagne aussi une pièce.

Daniele Vocaturo est lui aussi mal en point. Obtenant une finale de Dame avec un pion de moins contre Lazaro Bruzon, l'Italien en perd un second juste avant le contrôle du temps. Le Cubain ne lui laissera aucune chance.

Harika Dronavalli est comme beaucoup dans ces tournois, épuisée. Un peu moins bien, l'Indienne tient le coup jusqu'au contrôle du temps. Puis, lorsque Sergei Tiviakov amène son Roi  vers l'aile-Dame pour accompagner un pion passé sur la colonne «a», Dronavalli ne trouve aucun plan... et abandonne.

Lazaro Bruzon | Photo © www.fredlucas.eu
Résultats de la ronde 12 du tournoi «C»
Hopman, Pieter (2342) - Grover, Sahaj (2532) : ½-½
Sadler, Matthew (2660) - Tikkanen, Hans (2549) : 0-1
Sachdev, Tania (2411) - Ootes, Lars (2326) : 0-1
Paehtz, Elisabeth (2454) - Haast, Anne (2290) : ½-½
Brandenburg, Daan (2527) - Schut, Lisa (2290) : 1-0
Adhiban, Baskaran (2561) - Turov, Maxim (2645) : 0-1
Goudriaan, Etienne (2279) - Danielian, Elina (2490) : 0-1

Le résumé de la ronde 12 du tournoi «C»

Sahaj Grover a été très chanceux. Ou alors c'est Pieter Hompan qui a manqué de chance. 22.De6+! aurait certainement changé la physionomie de la partie, et son résultat. Après 22.Fe2?! Grover s'empresse d'empêcher l'échec par 22...Te8! et après les échanges, la finale avec un pion de moins était nulle.

Enfin, la première victoire d'Elina Danielan ! Après l'avoir ratée hier, l'Arménienne profite que son adversaire, le Néerlandais Etienne Doudriaan, oublie sa première rangée pour lui asséner un terrible 31...Txf2! qui lui apporte le point. 

Le gain de la qualité a coûté beaucoup trop de pions à Adhiban Baskaran. Maxim Turov échange les pièces les plus dangereuses de son adversaire et lance ses pions vers la promotion. Le joueur indien ne peut rien faire pour endiguer ce déferlement de fantassins. 

Terrible gaffe de Lisa Schut. En voulant simplement échanger un Fou, Lisa ne voit pas que son adversaire, Daan Brandenburg, peut placer un coup intermédiaire - 28.Txg7+ - qui gagne une pièce et un pion grâce à une moulinette

Belle victoire de Hans Tikkanen sur Matthew Sadler. Le Néerlandais attaque avec les Noirs, et avec son Roi ! Son homologue est cerné par trois pièces ennemies et ne peut se défendre.

Tania Sachdev pensait certainement annuler facilement dans une finale de Fous. Mais c'était oublier ses deux pions sur l'aile-Dame qui ne pouvaient pas être défendu par le Fou et son Roi beaucoup trop loin pour remplir cette tâche. Utilisant son Fou pour empêcher le Roi noir de s'approcher des pions faibles, l'Indienne perd son pion central. Le Roi de Lars Ootes se faufile pour accompagner le pion passé et c'est fini.

Tania Sachdev | Photo © www.fredlucas.eu
Résultats de la ronde 11 du tournoi «A»
Carlsen, Magnus (2835) - Topalov, Veselin (2770) : 1-0 (56) Sicilienne de Moscou
Kamsky, Gata (2732) - Nakamura, Hikaru (2759) : ½-½ (44) Sicilienne dragon
Van Wely, Loek
(2692) - Karjakin, Sergey (2769) : 0-1 (55) Partie anglaise
Gashimov, Vugar (2761) - Radjabov, Teimour (2773) : 0-1 (53) Sicilienne des 4 Cavaliers
Ivanchuk, Vassily (2766) - Gelfand, Boris (2739) : 0-1 (42) Bogo-Indienne
Aronian, Levon (2805) - Navara, David (2712) : 0-1 (60) Défense Grünfeld
Caruana, Fabiano (2736) -
Giri, Anish
(2714) : 1-0 (41) Slave Chebanenko

Dans les allées de Wijk aan Zee, par le GM Robert Fontaine

Vladimir Chuchelov, le secondant d'Anish Giri, n'est pas très content de son poulain qui vient d'encaisser trois défaites de suite.

Vladimir Kramnik était de passage à Wijk aan Zee pour la journée pour signer un contrat avec des organisateurs et Levon Aronian, en vue d'un match amical en 6 parties classiques contre le joueur arménien. L'événement devrait se dérouler du 21 au 29 avril 2012, mais les dates peuvent encore être déplacées d'un jour ou deux.

Le résumé de la ronde 11 du tournoi «A»

L'excellente forme de Levon Aronian entraîne une réévaluation des discussions concernant le Elo record à 2851 de Garry Kasparov. Jusqu'à présent tous les yeux restaient braqués sur le Norvégien Magnus Carlsen, cependant, avec à ce jour un classement live à 2826,5 (+21,5 en 11 parties), l'Arménien est aussi entré dans cette course. 

Un gain aujourd'hui contre le Tchèque David Navara, totalement hors de forme, placerait Aronian sur les talons de Carlsen (2833). Ceci-dit, n'enterrons pas tout de suite Navara, les défaites surprises d'un leader contre la lanterne rouge ne se comptent plus dans l'histoire des tournois. 

De son côté, Carlsen affronte lui aussi un joueur hors de forme, le Bulgare Veselin Topalov - secondé par notre compatriote le GM Romain Edouard. Magnus n'est pas du genre à abdiquer facilement et il faudra compter avec lui jusqu'à la fin du tournoi.

Et puis surtout, n'oublions pas Vassily Ivanchuk. Après un démarrage tout en douceur, l'Ukrainien, seul deuxième, est opposé à un joueur qui ne peut pas jouer ses ouvertures les plus fortes en prévision de son match pour le titre mondial contre Anand, l'Israélien Boris Gelfand.

Et enfin, le chanceux (ou l'astucieux, le roublard, etc. selon le point de vue de chacun), Teimour Radjabov - qui a proposé nulle dans une position perdante sur le 40e coup d'un Loek van Wely en zeitnot - a encore son mot à dire dans la lutte pour la victoire finale. 

Aronian-Navara, après 56...h6!

Les joueurs répètent l'ouverture de la partie Aronian,L (2805)-Kamsky,G (2732) Wijk aan Zee 2012 1-0 (58), puis David Navara préfère jouer 7...Fg4, au lieu de 7...0-0 et le Tchèque innove par 11...Ca6. Le commentaire ci-dessus concernant les duels entre premier et dernier, rédigé avant la ronde est tombé juste et Levon Aronian se retrouve en légère difficulté après à peine 20 coups. Rien de rédhibitoire cependant, mais l'activité des Tours noires est très difficile à contenir. Navara promeut un pion, Aronian fait de même de l'autre côté, mais y laisse une Tour ! Le Tchèque donne la qualité pour passer en finale Dame + Cavalier et 3 pions contre Dame + Cavalier. L'Arménien ramasse un pion, mais offre ainsi l'occasion à son adversaire d'approcher de son Roi avec la fameuse batterie Dame+Cavalier et tout s'effrondre chez Aronian. 

David Navara: «Ce fut un match difficile parce Levon a très bien défendu. OK, après l'ouverture j'ai eu un gros avantage, mais il était très difficile de le convertir en point. Et je suis un peu fatigué maintenant. En fait, Levon avait un score de 6 à 1 contre moi, donc je suis très heureux d'avoir réussi à gagner. Je voulais gagner une partie, même si je n'étais pas certain que j'allais gagner.»

Levon Aronian: «Il y a eu une faute dans l'ouverture je pense. Ce fut une erreur dans ma préparation, je n'ai pas tenu vraiment compte de 11...Ca6. Je n'ai pas vraiment aimé ce que j'ai obtenu, j'étais légèrement moins bien. Je pense qu'à un moment j'étais sur le point de survivre, mais ensuite j'ai probablement commis une erreur. Peut-être que j'aurais dû prendre avec 45.Rxe2 mais je n'avais pas confiance en ce coup.»

Carlsen-Topalov, après 27.f4!

La partie entre Magnus Carlsen et Veselin Topalov a vite pris une tournure des plus tactique. Pourtant, l'ouverture 3.Fb5+, la variante de Moscou de la Sicilienne, est réputée pour apporter un jeu assez calme, n'apportant pas grand-chose aux Blancs et est souvent utilisée pour annuler. Ici les Noirs sortent leurs pièces sans difficulté, entament une action à l'aile-Dame, pendant que les Blancs partent à la conquête de la case f5 pour leur Cavalier. C'est le moment que choisit le Bulgare pour placer 20...Cxb2 et sur 21.Fh4? les moteurs d'analyses se sont affolés en faveur de Topalov ! Les coups suivants semblent forcés de part et d'autre, même si la variante est longue. Longue et si compliquée que même les Houdini semblent un peu perdus. Et nous donc... Tout est possible dans cette partie qui peut s'achever d'un moment à l'autre. Topalov prend alors une mauvaise voie en échangeant sa Dame contre Tour et deux Fous. Si d'un point de vue mathématique l'affaire semble bonne, le Roi noir coincé sur la colonne «h» n'apprécie pas du tout ! Après le très fort 27.f4! de Carlsen qui ouvre la colonne «f» pour une Tour, les Blancs semblent avoir au moins la nulle. Voir le diagramme ci-dessus. Ce qui s'est passé ensuite démontre l'énorme puissance de la Dame. Petit à petit Carlsen récupère du matériel. D'abord une qualité, puis un pion et se retrouve après le 40e coup avec Dame et  4 pions contre Tour, 2 Fous et 1 pion pour Topalov. Le Norvégien possède 2 pions passés liés sur l'aile-Roi. Le Bulgare veut en obtenir un sur l'aile-Dame, mais c'est une erreur et les dangereux pions blancs, accompagnés de la Dame, prennent le Roi en chasse ! Carlsen est un magicien !

Magnus Carlsen: « J'ai eu une position un peu meilleure et puis j'ai gaffé, mais effectivement j'ai vu beaucoup d'intéressantes opportunités d'attaquer. Puis j'ai réalisé que j'étais probablement perdant après avoir perdu ma Tour en d1. Quand j'ai joué 23.Dg4 Rh7 j'en étais même certain. [En fait, après 24.Cxg7 cette position n'est pas claire du tout]. Puis il a joué 23...Fxe4 et j'ai conservé un peu d'espoir, je n'étais pas sûr de ce qui allait se passer après 24.Cxh6+ Rh7 25.Fxf7, mais au moins je n'ai pas vu de gain forcé pour lui. Et puis quand il a sacrifié sa Dame je pensais déjà que j'avais l'initiative. Presque jusqu'à la fin, avec sa Tour et ses deux Fous, il avait d'excellentes chances de nulle, mais j'ai réussi à gagner. »

Veselin Topalov: « Il y a une grande différence entre ma préparation pour les parties et mes aptitudes pratiques pendant les parties. J'ai presque toujours de bonnes positions, mais sur l'échiquier je commets trop d'erreurs et c'est pourquoi je n'ai pas un très bon résultat. C'est peut-être tout simplement un manque de pratique. »

Hikaru Nakamura n'a peur de rien ! Dans une Sicilienne Dragon, il trouve d'abord un nouveau coup, 15...Tb8, puis s'empare du pion « empoisonné » en h2 de Gata Kamsky qui ouvre la colonne « h » qui mène au Roi noir. Un pion que personne n'avait osé prendre dans des positions plus ou moins similaires. Néanmoins, Hikaru a tout prévu et force l'échange des Dames, vide la position blanche des possibilités d'attaquer, et passe en finale avec un pion de plus. L'activité des pièces blanches maintient cependant l'équilibre et ce sera la seule nulle du jour.

Si Vladimir Chuchelov n'était déjà pas très content de son poulain après trois défaites consécutives, la nouvelle déconvenue d'Anish Giri ne devrait pas arranger les choses. Fabiano Caruana échange un Fou contre les 3 pions de l'aile-Dame noire et une marée de pions blancs déboule sur Giri. En cherchant à bloquer le pion «a», le Néerlandais permet à Caruana d'envahir l'aile-Roi avec sa Dame et c'est l'hallali !

Fabiano Caruana: « C'est un bon résultat. La dernière fois que j'ai joué contre lui avec les Blancs j'ai perdu. Je crois que j'ai eu un léger avantage dans l'ouverture, mais ce n'était sans doute pas énorme. Au lieu de jouer 16...f6, qui ressemble à une gaffe, il doit prendre en e5 par 16...Cxe5 17.fxe5 et seulement maintenant 17...f6. Peut-être que je suis un peu mieux mais c'est très proche de l'égalité. Mais il a joué 16...f6? et je pense qu'il a raté 17.Fxa5!. Je sacrifie une pièce mais je reçois trois pions et une très forte position et lui n'a pas de contre-jeu. Je pense qu'il n'a du tout vu 17.Fxa5! car il est évident, une fois que vous voyez 17.Fxa5, que les Blancs ont un gros avantage avec tous ces pions. »

Gashimov-Radjabov, après 45...Tf3+!

Ce n'est pas tant le pion de plus doublé des Noirs qui a fait pencher la balance en faveur de Teimour Radjabov, sinon la domination de ses pièces, en particulier ses Tours. Passé le contrôle du temps, le pion blanc en c4 va tomber et augmenter l'avantage matériel des Noirs. Vugar Gashimov prend énormément de temps pour jouer son 41e coup, sa position semble désespérée. Vugar tente le tout pour le tout en sacrifant une pièce par 41.Fxc5, Teimour pare la menace de mat en rendant une qualité par 45...Tf3+! et les Blancs n'ont plus rien. Voir le diagramme ci-contre.

Loek van Wely a succombé à une attaque avec matériel réduit. Sa faiblesse d'un pion fixé en f2  par 38...f3, a limité son activité. Après 55...Cg4+ non seulement le Néerlandais devait donner la qualité, mais comme il ne pouvait empêcher par la suite la perte de ce satané pion en f2, Van Wely a préféré abandonner.

Levon Aronian | Photo © www.fredlucas.eu
Résultats de la ronde 11 du tournoi «B»
L'Ami, Erwin (2596) - Motylev, Alexander (2677) : ½-½
Timman, Jan (2571) - Cmilyte, Viktorija (2503) : 1-0
Potkin, Vladimir (2684) - Dronavalli, Harika (2516) : 1-0
Tiviakov, Sergei (2677) - Lahno, Kateryna (2557) : 1-0
Nyzhnyk, Illya (2568) - Bruzon, Lazaro (2691) : 1-0
Vocaturo, Daniele (2545) - Reinderman, Dimitri (2581) : 0-1
Ernst, Sipke (2606) - Harikrishna, Pentala (2665) : 1-0

Dans les allées de Wijk aan Zee, par le GM Robert Fontaine


Publié le 01/31/2012 - 12:00 , Mis à jour le 01/31/2012 - 12:28

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (15)

  • jerexy

    oui c'est vrai Kempelen.
    c'est parce que j'aime le spectacle jusqu'au bout.
    Même mon Vasil a fait nulle rapidement.
    mais lui, il a le droit , enfin selon moi.
    le tata steel et le london chess , c'etait vraiment bien.

    29/01/2012 16:58
  • Kempelen80

    Jerexy, Il est vrai que la dernière ronde est un peu décevante faute de combats en particulier la nulle en 12 coups d'Aronian, mais reconnaissons que c'est quand même Aronian qui a fait le moins de nulle dans ce tournoi, seulement 3 nulles en 13 parties!

    29/01/2012 15:45
  • jerexy

    Très beau tournoi.
    dernière ronde decevante au niveau sportif.
    beau spectacle, bien retransmis.
    merci.

    29/01/2012 15:02
  • jerexy

    mouai Aronian est très fort : nulle en 12 coups .
    et avec le panache .....
    à vaincre sans péril .... on empoche les 10 000 $ sans gloire.
    ça se comprend.
    je préfère mon Vasil quand même.

    29/01/2012 12:22
  • Kempelen80

    Oui Aronian est vraiment impérial dans ce tournoi, Gelfand et Topalov décevants, Carlsen un peu chanceux mais génial, Ivantchouk toujours aussi indéfinissable et imprévisible et Giri très irrégulier.

    29/01/2012 11:59