Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Ronde 11 et épilogue

Cannes était champion depuis dimanche soir, Bischwiller et Créteil complètent le podium. Gouesnou, l'A.E.C.E., Lyon et Sautron sont relégués.

La phase finale du Top Jeunes s'est achevée ce lundi à Ste-Foy-lès-Lyon avec la onzième et dernière ronde. La cérémonie de clôture a eu lieu en début d'après-midi en présence de plusieurs élus dont le Maire de Ste-Foy, Monsieur Michel CHAPAS, et son premier adjoint, Monsieur Gilles ASSI.

Poule haute

Fahim Mohammad (Créteil)

Cannes, déjà champion après la ronde 10, parachève son parcours en battant Créteil 8-5 dans une très belle dernière affiche. Les Cannois ont remporté dix matchs pour un match nul.

Bischwiller dispose sans problème d'Agneaux Saint-Lô et termine vice-champion. Créteil monte sur la troisième marche du podium. Si le classement est serré au niveau du nombre de points, le départage de ces trois équipes semble montrer qu'elles étaient un cran au dessus des autres.

Clichy devait venir à bout des locaux de Ste-Foy pour terminer troisième. Pour une fois malmené en minimes, Ste-Foy compense en benjamins et en poussins pour arracher un match nul 7-7 qui leur permet de rester à la cinquième place, une place remarquable pour une première saison en Top Jeunes. Clichy reste quatrième.

Villepinte, Agneaux St-Lô et Saint-Mandé terminent ensuite dans cet ordre dans la poule haute.

Classement final Pts j. d. p. c.
1 Cannes 32 11 39 65 26
2 Bischwiller 28 11 24 62 38
3 Creteil 27 11 16 54 38
4 Clichy 26 11 -7 48 55
5 Ste-Foy-Les-Lyon 24 11 -5 41 46
6 Villepinte 24 11 -9 42 51
7 Agneaux St-Lo 21 11 -40 27 67
8 Saint Mande 20 11 -18 36 54

 

Poule basse

Guillaume Trouvé (Sautron)

Comme indiqué hier, la dernière place de relégable se disputait entre Gouesnou et Nancy. Ce sont ces derniers qui s'imposent 8-2 et conservent leur place parmi l'élite. Après un excellent début de saison les Bretons se sont écroulés lors de cette phase finale.

Mulhouse a remporté tous ses matchs de poule basse et l'emporte pour l'honneur. Bois-Colombes suit à un point tandis que Grenoble avait obtenu son maintien dès dimanche.

Après de nombreuses saisons de Top Jeunes, Sautron et l'A.E.C.E., deux clubs phare de cette compétition, devraient jouer en Nationale II l'an prochain. Lyon, repêché en 2011, n'aura pas cette chance cette année.

Classement final Pts j. d. p. c.
1 Mulhouse 23 11 25 63 38
2 Bois-Colombes 22 11 11 54 43
3 Nancy Stanislas 21 11 18 56 38
4 Echiquier Grenoblois 20 11 14 54 40
5 Sautron 18 11 -1 53 54
6 Gouesnou 18 11 -8 45 53
7 Lyon Olympique 17 11 -4 48 52
8 A.E.C.E. 11 11 -55 26 81

 

 

Médailles individuelles :

1er échiquier : Gary GIROYAN (Cannes) 9/11

2eme échiquier : Guillaume LAMARD (Cannes) 9/11

3eme échiquier : Bilel BELLAHCENE (Bischwiller) 11/11

4eme échiquier : Ilyass MSELLEK (Bischwiller) 10/11

5eme échiquier : Thomas O'SULLIVAN (Villepinte) 9,5/11

6eme échiquier : Anatole KIEFFER (Clichy) 9/11

7eme échiquier : Dimitri LAGARDE (Cannes) 21/22

8eme échiquier : Romain KANTZER (Bischwiller) 18,5/22

Organisation

Première année de Top Jeunes pour le club de Ste-Foy Echecs, et forcément première organisation d'une phase finale. De l'avis général l'organisation s'est avérée excellente, les grands habitués de la compétition que sont Erick Mouret, directeur du tournoi, et Xavier Parmentier, entraîneur de Créteil et qui a participé à 69 phases sur 73, en ont salué la qualité.

Gérard Hernandez, directeur national de l'arbitrage, était l'arbitre principal de cette phase finale. Il était secondé de Georges Bellet, au four et au moulin concernant l'agencement de la salle, et Margaux Lefevre, championne de France juniore et maillon important de l'organisation.

Didier Pascal, président de Ste-Foy Echecs, a été le grand organisateur de la manifestation, depuis la recherche de sponsors plusieurs mois en amont, jusqu'à la gestion de l'événement en lui-même, avec notamment la coordination de l'équipe de bénévoles du club et des différents acteurs.

8 échiquiers étaient retransmis en live lors de chaque ronde et une webcam diffusait des images en direct sur Internet, tout comme la remise des prix. Les résultats de tous les matchs étaient mis à jour régulièrement. Les membres de Ste-Foy Echecs ont aussi saisi les 280 parties en 2 jours (40 ayant été retransmises).

Notons que la Fédération Française d'Echecs dote cette phase finale, mais de manière très surprenante ne la subventionne aucunement financièrement.

Sélection de quelques parties

 


Publié le 28/05/2012 - 20:00 , Mis à jour le 30/05/2012 - 22:55

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment