Tournoi d'échecs Isle of Man 2018

Avec une pléthore de joueurs du top mondial. Victoire de MVL pour fêter ses 28 ans. Viswanathan Anand sauve le demi-point.

Le fameux tournoi « Isle of Man International » se déroulera du samedi 20 au dimanche 28 octobre 2018. Liste des participant·e·s au master. Neuf rondes à la cadence de 100 minutes pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Début des parties à 15h30, sauf la neuvième et dernière ronde à 14h00. Proposition de nulle interdite avant le 30e coup. Possibilité de prendre un «Bye» d'un demi-point lors des rondes 1 à 8. Montant total des prix : 144,000 Livres sterling (environ 164.000€, dont un premier prix de 50,000 Livres sterling (environ 57.000€). Site officiel http://iominternationalchess.com/ avec parties en direct.

Voir, voire revoir, le tournoi d'échecs «Isle of Man International 2017» avec la victoire de Magnus Carlsen devant Viswanathan Anand et Hikaru Nakamura et le «Isle of Man International 2016» avec la victoire de Pavel Eljanov devant Fabiano Caruana.

Extrait des résultats de la ronde 2

Bo.NomRtgPts.RésultPts.NomRtg
1Wagner Dennis 25721 0-1
1Aronian Levon 2780
2Puranik Abhimanyu 25471 0-1
1Vachier-Lagrave Maxime 2780
3Anand Viswanathan 27711½-½1Hess Robert 2574
4Lomasov Semen 25401½-½1Grischuk Alexander 2769
5Paehtz Elisabeth 25131½-½1Karjakin Sergey 2760
6Wang Hao 27221 1-0
1Nihal Sarin 2572
7Dragnev Valentin 25081 0-1
1Naiditsch Arkadij 2721
8Vidit Santosh Gujrathi 27111 1-0
1Debashis Das 2548
9Kobo Ori 25051½-½1Artemiev Vladislav 2706
10Eljanov Pavel 27031½-½1Mekhitarian Krikor Sevag 2546
11Gelfand Boris 27011 1-0
1Christiansen Johan-Sebas2541
12Vishnu Prasanna. V 25041 1-0
1Nabaty Tamir 2692
13Leko Peter 26901½-½1Praggnanandhaa R 2519
14Harsha Bharathakoti 24921 1-0
1Sethuraman S.P. 2673
15Adhiban B. 26681½-½1Olafsson Helgi 2510
16Keymer Vincent 24911½-½1Kovalev Vladislav 2664
17Melkumyan Hrant 26601
1Schneider Ilja 2507
18Batsiashvili Nino 24821 0-1
1Xiong Jeffery 2656
19Short Nigel D 26521½-½1Shyam Sundar M. 2505
20Darini Pouria 24751 0-1
1L'ami Erwin 2639
21Meier Georg 26391 1-0
1Anurag Mhamal 2495
22Sevian Samuel 26341 1-0
1Khmelniker Ilya 2492
23Tari Aryan 26181 1-0
1Zumsande Martin 2492
24Cornette Deimante 24621
1Donchenko Alexander 2610
25Jumabayev Rinat 26051 1-0
1Henderson Fuente Lance 2484
26Williams Simon K 24571½-½1Fridman Daniel 2600
27Vaibhav Suri 25971 1-0
1Gormally Daniel W 2482
28Bellaiche Anthony 24531
1Svane Rasmus 2595
29Huschenbeth Niclas 25891½-½1Prithu Gupta 2458
30Bianco Valerio 20081
1Gupta Abhijeet 2588
31Tregubov Pavel V. 25881 1-0
1Gukesh D 2456
32Giri Anish 2780½ 1-0
1House Glenn L 2180
33Kramnik Vladimir 2779½
½Kashlinskaya Alina 2447
34Raja Harshit 2420½
½So Wesley 2776
35Nakamura Hikaru 2763½ 1-0
½Sundararajan Kidambi 2445
36Wojtaszek Radoslaw 2727½ 1-0
½Ladron De Guevara Pinto 2427
37Krishna C R G 2445½ 0-1
½Rapport Richard 2725
38Le Quang Liem 2715½ 1-0
½Munguntuul Batkhuyag 2422
39Bulmaga Irina 2402½
½Adams Michael 2712








43Rahul Srivatshav P 2395½½-½½Shirov Alexei 2636
44Bellon Lopez Juan M 2342½
½Sutovsky Emil 2633
49Kosteniuk Alexandra 2551½½-½½Vaishali R 2313
51Paterek Michal 2311½ 1-0
½Cramling Pia 2465

En passant par la ronde 2...

« Chat échaudé craint l’eau froide » dit-on. Nous pouvions donc être certains que les grands-maîtres du top mondial, suffisamment alléchés par le montant des prix au point de venir se risquer dans ce très fort Open, et après avoir frôlé pour quelques-uns la correctionnelle hier, allaient serrer le jeu dans cette deuxième ronde. À noter quand-même que la nulle hyper-rapide d'Alexander Grischuk face au jeune MI Semen Lomasov (2540), 16 ans, vainqueur de l'Open de Moscou 2018 avec 8 points sur 9 ! n'est pas due à la crainte de cet adversaire, sinon à un voyage particulièrement épuisant de Grischuk.

Puranik - MVL
Après 35.g3
Anand - Hess
Après 34.Tc2
Anand - Hess
Après 61.Tb3

Notre MVL national est allé chercher son cadeau d'anniversaire face au jeune GM indien Abhimanyu Puranik, 18 ans et 2547 Elo. Dans le diagramme après 35.g3 les Noirs contrôlent la seule colonne ouverte, le Roi blanc est coupé et le Français est gagnant. 35...c4! 36.bxc4 Rc5 37.f4 Rxc4 38.fxe5 fxe5 39.Tf1 Rc3 40.Tf7 Tc6 0-1 Joyeux anniversaire Maxime !

Viswanathan Anand n'a apparemment pas [encore] pris la mesure du danger de ce fort open et a de nouveau connu une partie compliquée, cette fois contre la défense Française Winawer de l'Américain Robert Lee Hess (26 ans), et a dû concéder la nulle. Rejouer ce duel est d'ailleurs l'occasion de confirmer le jugement de Botvinnik, qui défendait fermement le point de vue des Noirs, et affirmait qu'en fait les faiblesses des Blancs à l'aile-Dame - une fois le problème du Fc8 résolu et les possibilités d'attaque directe des Blancs écartées - sont l'élément le plus important de la position. Dans le 2e diagramme, Robert Hess change judicieusement son fusil d'épaule par 34...d4! 35.cxd4 Txg3+ 36.Rf2 Txh3 avec un pion de plus. Dans le 3e diagramme après 61.Tb3, les Noirs laissent apparemment échapper leur proie par 61...Te8?! 62.Rxh2 Te3 63.Tb8 Rf3 64.Ta8, etc. et nulle au 78e coup. Ouf !

Viswanathan Anand - Robert Hesse — Ronde 2 —

En passant par la ronde 1...

Malgré les appariements forts/faibles de la première ronde d'un Open, la première journée a réservé quelques parties surprenantes. Ainsi, Pinto Paolo Ladron De Guevara (2427) a réussi à « voler » le demi-point à Hikaru Nakamura (2763). « Voler » n'est pas le mot évidemment, mais « Ladron » voulant dire voleur en espagnol, il était difficile de résister... Viswanathan Anand (2771) a longtemps souffert face à son très jeune compatriote (13 ans en décembre 2018), Raunak Sadhwani (2438), avant que le Maître FIDE (!), en manque de temps, ne laisse échapper son avantage et perde un pion juste avant le contrôle du temps. Sadhwani avait laissé passer sa chance et Anand s'est ensuite montré impitoyable ! Alina Kashlinskaya (2447) peut être très satisfaite de sa rencontre avec Anish Giri (2780), la joueuse russe a fait jeu égal toute la partie avec son illustre adversaire. Wesley So (2776) s'en sort très bien contre Krishna C.R.G. (2445); avec un Roi dans les courants d'air, le joueur américain a profité du zeitnot de l'Indien pour niveler le jeu. Un autre joueur indien, Kidambi Sundararajan (2445), a lui aussi pris le demi-point à un joueur du top mondial, Vladimir Kramnik (2779). À rejouer toutes ces parties on ne peut que constater qu'il n'y a plus vraiment de joueurs faibles; 200, voire 300 points Elo de plus ne suffisent pas toujours pour l'emporter.

« Il est ridiculement sous-classé. Il n'a pas 2438 Elo, ce n'est pas possible ! » C’est ce qu'a dit Vishy Anand après sa partie contre le jeune Raunak sadhwani.

Maxime Vachier-Lagrave (2780) 1-0 Nikolas Lubbe (2447) — Ronde 1 —

Les jeunes pousses poussent...

Les jeunes loups aux dents longues ne manquent pas à «Isle of Man International». Nihal Sarin et Rameshbabu Praggnanandhaa de l'Inde. Vladislav Artemiev de Russie, Jeffery Xiong et Samuel Sevian des États-Unis, Aryan Tari, de Norvège. Semyon Lomasov, 16 ans, de Russie, est un autre champion du monde. Après avoir remporté le titre des moins de 14 ans en 2016, même s'il n'a pas encore son titre de grand-maître, ce n'est qu'une question de temps : il est classé bien au-dessus des 2500 Elo avec une première place au très fort Open de Moscou de février. L’Allemand Vincent Keymer n’aura pas 14 ans avant le mois de novembre, mais il y a deux ans il avait déjà attiré l’attention de Garry Kasparov qui le qualifiait d’exceptionnel. Il a confirmé ce jugement avec une victoire au Grenke Open devant 49 grands-maîtres, 1,5 point au-dessus de la norme de GM et une performance évaluée à 2798 Elo. L'Espagnol et Maître International Lance Henderson de la Fuente a 15 ans et a déjà posé sa marque au Gibraltar 2018 en obtenant une norme de grand-maître avec un score de 7 points sur 10 et des victoires contre quatre grands-maîtres. Sans oublier sa victoire et une deuxième norme de GM au Festival International d’échecs de Mulhouse au mois de juillet 2018.

Lance Henderson de la Fuente | Photo Jean-Noël Riff

Le montant des prix pour les femmes est également généreux avec un premier prix à 7,000 Livres sterling (environ 8.000€). Et malgré un conflit de calendrier avec la Coupe du Monde qui commence à Khanty-Mansiysk, en Sibérie, le 2 novembre, moins d'une semaine après la fin du tournoi de l'île de Man, la liste est impressionnante : l'ancienne championne du monde Alexandra Kosteniuk est tête de liste, suivie par Elisabeth Paehtz (Allemagne), Nino Batsiashvili (Géorgie), Pia Cramling (Suède), même si elle est un peu en retrait, reste une formidable combattante, enregistrant un excellent 6,5 points sur 10 (et invaincue) pour remporter le prestigieux premier prix féminin à Gibraltar plus tôt cette année. Alina Kashlinskaya, Russie, est une autre joueuse à surveiller. Son mari, Radoslaw Wojtaszek, jouera à ses côtés, garantissant une préparation de haut niveau avant les parties. Jovanka Houska (Angleterre) et Tania Sachdev (Inde) font habituellement partie de l’équipe des commentateurs à Gibraltar, mais elles joueront cette année à l’île de Man of International. Traduction libre du texte de John Saunders.

Alexandra Kosteniuk

Départage (si nécessaire)

Dans le cas où 2 joueurs sont à égalité à la première place, un départage sera joué dans la soirée du 28 octobre 2018, en 2 parties blitz de 5 minutes plus 2 secondes par coup. Si l'égalité persiste, on recourra à un blitz Armageddon avec 5 minutes pour les Blancs et 4 minutes pour les Noirs, avec un incrément de 2 secondes par coup à partir du 61e coup, où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. Si 3 joueurs ou plus sont à égalité, les 2 premiers seront désignés au tie-break selon : 1) le résultat entre ces joueurs, 2) la somme du score progressif, 3) la somme des scores des adversaires (Buchholz), 4) le Sonneborn-Berger et enfin, 5) le nombre de victoires.

L’île de Man

L’île de Man (Isle of Man en anglais) est un territoire formé d’une île principale et de quelques îlots situés en mer d’Irlande, au centre des îles Britanniques. L’île de Man forme une dépendance de la Couronne britannique, c'est-à-dire qu'elle n'appartient ni au Royaume-Uni ni à l’Union européenne, mais relève directement de la propriété du souverain britannique, actuellement la reine Élisabeth II, qui agit en qualité de « seigneur de Man ». Ce statut n’en fait pas un État reconnu indépendant, mais l'île dispose d’une large autonomie politique et économique. De fait de son statut et d'une politique fiscale très avantageuse, elle est considérée comme un des lieux privilégiés par l'évasion fiscale, acquérant une réputation de paradis fiscal, notamment depuis les révélations des « Paradise Papers ».

L’île de Man est une terre celte depuis la protohistoire, puis devient un royaume viking au Moyen Âge, soumis à l’influence anglo-saxonne. Les dominateurs scandinaves y ont fondé un système politique basé sur le principe des « citoyens libres » et s’organisant autour du Tynwald qui serait le plus ancien parlement en fonctionnement continu du monde. Elle fait aujourd'hui partie des six nations celtiques (avec l'Irlande, les Cornouailles, la Bretagne, l'Écosse et le pays de Galles) reconnues par le Congrès celtique et la Ligue celtique. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_Man

Le lieu du tournoi,  Villa Marina.
Publié le 20/10/2018 - 08:18 , Mis à jour le 21/10/2018 - 20:56
Les réactions (4)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!


EuropeEchecs - 14/10/2018 22:36
C'était le cas l'année dernière, mais cette année le tournoi est revenu à un système suisse classique.

macounet - 14/10/2018 22:01
n'est-ce pas le tournoi dont la R1 fait l'objet d'un tirage aux sort, puis système suisse classique à partir de la R2 ?