Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

La ronde 1 du Festival de Bienne

C'est parti pour 10 rondes ! Dans la ronde 1 du Festival de Bienne, notre compatriote, Maxime Vachier-Lagrave annule contre la star italienne Fabiano Caruana. Carlsen l'emporte au terme d'une finale de Dame.

Le Festival de Bienne se déroule du 16 au 29 juillet 2011, avec la première ronde du tournoi des grands-maîtres le 18 juillet.

Site officiel www.bielchessfestival.ch avec parties en direct sur  http://live.bielchessfestival.ch à partir de 14 h 00. Voir aussi la page www.facebook.com/bielchessfestival

Les résultats de la ronde 1
Fabiano Caruana 2711 - Maxime Vachier-Lagrave 2722 : ½-½ (45) Sicilienne Najdorf
Yannick Pelletier 2590 - Magnus Carlsen 2821 : 0-1 (88) Défense Grünfeld
Alexei Shirov 2714 - Alexander Morozevich 2694 : ½-½ (24) Défense Française

Alexeï Shirov et Alexander Morozevich n'ont pas montré un très bel exemple dans cette première ronde : 15 coups de théorie, une nouveauté qui s'avère être le premier coup de l'ordinateur, et une répétition de la position qui a débuté dès le 18e coup. A oublier.

Heureusement, les deux autres parties de la journée furent beaucoup plus tendues et intéressantes.

Le « local »,Yannick Pelletier, avait la lourde tâche d'affronter d'entrée le numéro un mondial Magnus Carlsen. Le Norvégien fit le choix d'une défense Grünfeld, une ouverture qu'il n'a pas pour habitude d'utiliser, même s'il l'avait emporté en rapide contre Ruslan Ponomariov lors du dernier « Amber ». En reprenant la ligne avec 9...b6, malgré une défaite contre Hikaru Nakamura au blitz BN Bank d'Oslo en 2009, Carlsen avait toutes les chances de surprendre Yannick, qui consommait d'ailleurs énormément de temps de réflexion. Avec 27 minutes dès le 19e coup, contre plus d'une heure pour son adversaire, la partie s'annonçait déjà difficile pour le Suisse. Sous la pression, Pelletier se décida pour une simplification assez douteuse et se retrouva finalement avec un pion de moins. Forcé d'accélérer la cadence – 15 minutes au 25e coup – Yannick Pelletier, en jouant 26...Dg4, offrit l'occasion à la Tour de Carlsen de pénétrer le camp blanc par 26...Tc2. L'échange du pion noir en e5 contre le pion blanc en a2 laissait les Noirs avec deux dangereux pions passés sur l'aile-dame et 8 minutes pour 10 coups aux Blancs, contre 35 aux Noirs ! 4 minutes pour jouer 8 coups, mais une position encore jouable pour Pelletier, puis 2 minutes pour 4 coups, il était pratiquement impossible de trouver toujours les meilleurs coups. De plus, Carlsen pris la précaution de mettre son Roi à l'abri d'un perpétuel avec de lancer ses pions en avant. Le contrôle du temps fut atteint dans une finale de Dame avec un pion de plus pour Carlsen, dont deux passés et liés. 

Tranquillement, le Norvégien fit traverser son Roi de la case g7 jusque sur l'aile-dame en b4, puis, totalement à découvert sous le feu de la Dame blanche, jusqu'en a1 pour préparer l'avancée des deux bandits, et l'emporter malgré la belle défense Yannick Pelletier. Superbe !

«Le tirage au sort des couleurs n'est pas d'une importance critique dans un double round robin, mais avoir les Noirs contre Pelletier (2590) au premier tour n'est évidemment pas l'idéal. Je suis heureux qu'à la fin ça ait bien fonctionné. La position compliquée résultant de la variante 9...b6 de la Grünfeld a permis à mon adversaire de commettre quelques erreurs mineures. Le pion de plus n'était pas du tout facile à convertir, cependant la finale de Dames doit être gagnante. Il a bien défendu mais à l'approche du 90e coup il a abandonné car il ne pouvait plus arrêter mon pion "b". 3-0 ! Bienne utilise un score de football.» Magnus Carlsen sur www.arcticsec.no

Yannick Pelletier - Magnus Carlsen. Photo @ www.bielchessfestival.ch

Dans la rencontre entre Fabiano Caruana et Maxime Vachier-Lagrave, s'il n'y eut pas de surprise dans le choix de l'ouverture du Français – une défense Sicilienne variante Najdorf – 7...h6 n'avait encore jamais été joué par Maxime. Les joueurs quittèrent ensuite très vite les sentiers connus et le pion de moins des Blancs au 20e coup était compensé par la paire de Fous et un avantage d'espace non négligeable. Surtout que l'Italien récupéra ce pion quelques coups plus tard, en échange de la paire de Fous, mais en tenant la case d5 totalement verrouillée. Caruana avait un avantage. Cependant, avec une vingtaine de minutes chacun au 25e coup, les joueurs commencèrent à être moins précis (selon le logiciel d'analyses Houdini bien entendu), mais la case d5 restait aux mains des Blancs et le Fou noir en e7 tristement passif. Si 35.Dd3 ! attaquait le pion d6 et le pion a6, finalement Caruana n'en prit aucun des deux et préféra conserver la tension. 39...Dc8 ? est une faute et 40...d5 semble être un coup de la dernière chance. Pourtant, le contrôle passé, et après une longue réflexion, ce fut au tour de Caruana de se tromper, en prenant en d5 avec la Dame au lieu du Fou, et Maxime reprit des couleurs ! Etait-ce de la fatigue ? Toujours est-il que l'Italien a semblé perdre le fil de la partie. Puis, avec un pion passé noir en e4, un Fou noir ressuscité et quelques menaces sur le Roi blanc, le Français annula au 45e coup. 

Maxime Vachier-Lagrave - Fabiano Caruana. Photo @ www.bielchessfestival.ch
Le classement après la ronde 1 1 2 3 4 5 6 Score
1. Carlsen, Magnus g NOR 2821 * * . . . . . . . . 1 . 3  
2. Vachier-Lagrave, Maxime g FRA 2722 . . * * . . ½ . . . . . 1 2711
3. Shirov, Alexei g ESP 2714 . . . . * * . . ½ . . . 1 2694
4. Caruana, Fabiano g ITA 2711 . . ½ . . . * * . . . . 1 2722
5. Morozevich, Alexander g RUS 2694 . . . . ½ . . . * * . . 1 2714
6. Pelletier, Yannick g SUI 2590 0 . . . . . . . . . * * 0  

Bienne, appelée en allemand Biel et officiellement Biel/Bienne (le nom administratif officiel a été clarifié le 1er janvier 2005 après une interpellation au Grand Conseil bernois datée du 27 octobre 2004), est la dixième ville de Suisse. Située dans le canton de Berne, elle est le chef-lieu de l'ancien arrondissement du même nom. La commune de Bienne compte 52'651 habitants au 31.05.11

Bienne se trouve au pied du flanc sud de la chaîne du Jura et partage avec la ville de Nidau la baie en aval du lac auquel elle a donné son nom, le lac de Bienne.

Elle fut, avec NeuchâtelYverdon-les-Bains et Morat, l'une des villes organisatrices d'Expo.02. À Bienne, presque tous les bâtiments construits pour l'exposition ont été détruits à la fin de celle-ci. Certains ont été déplacés : le bâtiment de « Territoire imaginaire » a été déménagé sur la rue Alexander-Schöni, devenant une salle de congrès et de spectacles qui concurrence le Palais des Congrès, à quelques mètres de là. Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Bienne

Le Palais des Congrès de Bienne.

Publié le 18/07/2011 - 13:24 , Mis à jour le 01/08/2011 - 12:55

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (2)

  • Rorosky

    va bene

    18/07/2011 15:16
  • ins-1008

    Que la fête des échecs soit au rendez vous avec
    des gains spectaculaires à chaque journée !!!
    Merci aux champions !!

    18/07/2011 15:00