Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Tournoi des candidats 2013 : Ronde 9

Coup de tonnerre : Carlsen seul en tête après la victoire de Gelfand sur Aronian.

La FIDE et AGON (partenaire commercial de la Fédération Internationale Des Echecs) organisent le plus fort tournoi des candidats de l'histoire à l'IET (The Institution of Engineering and Technology) de Londres, du 14 mars au 1er avril 2013. Jours de repos les 18, 22, 26 et 30 mars. Le sponsor principal de l'événement est cependant SOCAR, une entreprise pétrolière d'Etat d'Azerbaïdjan. 510.000 € de prix. 14 rondes à la cadence de 2h00 pour 40 coups (sans incrément) + 1h00 pour 20 coups (sans incrément) + 15 minutes pour le reste de la partie avec, cette fois, +30 secondes par coup. Nulle par accord mutuel interdite avant le 30ème coup.

Départages pour la première place : 1) Résultat des confrontations directes, 2) Nombre de victoires, 3) Sonneborn-Berger, 4) Matchs de départage.

CLASSEMENT APRÈS LA RONDE 9

Joueurs Elo Nat
Score
SB 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf.
1 Carlsen, Magnus 2872 NOR
6.0/9
26.75 XX == == 1. 1. 1. =. =. 2907 +4
2 Aronian, Levon 2809 ARM
5.5/9
23.75 == XX =. 10 =. =. 1. 1. 2868 +7
3 Kramnik, Vladimir 2810 RUS
5.0/9
22.50 == =. XX =. =. =1 =. =. 2832 +3
4 Gelfand, Boris 2740 ISR
4.5/9
18.50 0. 01 =. XX =. =. =. =1 2794 +7
5 Grischuk, Alexander 2764 RUS
4.5/9
18.25 0. =. =. =. XX == =1 =. 2781 +3
6 Svidler, Peter 2747 RUS
4.0/9
16.75 0. =. =0 =. == XX =. 1. 2748 +1
7 Ivanchuk, Vassily 2757 UKR
3.5/9
15.00 =. 0. =. =. =0 =. XX 01 2708 -5
8 Radjabov, Teimour 2793 AZE
3.0/9
13.50 =. 0. =. =0 =. 0. 10 XX 2652 -18

RESULTATS DE LA RONDE 9

RONDE 9 DU 25/03/2013 À 15H00
Kramnik Vladimir 2810 - Carlsen Magnus 2872 : ½-½ (41) Catalane ouverte
Svidler Peter 2744 - Grischuk Alexander 2764 : ½-½ (41) Est-Indienne Sämisch
Ivanchuk Vassily 2757 - Radjabov Teimour 2793 : 1-0 (76) Gambit Dame
Gelfand Boris 2738 - Aronian Levon 2809 : 1-0 (60) Gambit Dame 5.Ff4

Il reste 6 rondes à jouer et tout est encore possible. Si Magnus Carlsen et Levon Aronian possèdent un point entier d'avance, Vladimir Kramnik semble en mesure de se mêler à la lutte finale. A part son 18...Ce8? qui aurait pu lui coûter cher face à Boris Gelfand lors de la ronde 7, l'ancien champion du monde a le plus souvent obtenu de très bonnes positions. D'ailleurs, au sujet de 18...Ce8?, Kramnik a déclaré : « Je pense que ma victoire est arrivée hier [avant-hier]. J'ai été pardonné de cette inexplicable bévue et en quelque sorte je considère ça comme un bon signe. Je ne sais pas comment j'ai pu commettre une telle erreur, mais je pense que c'était un tournant pour mettre la chance de mon côté. » Dans cette neuvième ronde, en cas de victoire sur le numéro un mondial, Kramnik redistribuerait toutes les cartes. 

Kramnik-Carlsen
Après 18...Rh7
Kramnik-Carlsen
Après 28...f6
Kramnik-Carlsen
Après 41...Th2

Vladimir Kramnik a toujours joué la Catalane comme un virtuose et il la connait sur le bout des doigts. Magnus Carlsen a donc tenté de sortir des grandes lignes, mais le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat n'a guère été convaincant. Dans la position du premier diagramme après 18...Rh7, l'avantage blanc saute au yeux. Carlsen va rapidement perdre le pion a7 et passer en mode défense. L'échange du Cavalier laisse des Fous de couleur opposée et des pièces lourdes, comme dans la position du deuxième diagramme après 28...f6. Les Dames sont échangées en c4 et la finale est nulle. Dans le troisième diagramme, les Noirs récupèrent le pion perdu. Une belle défense de la part du Norvégien.

Kramnik : « En fait, c'était ma préparation pour Kazan, j'allais la jouer contre Radjabov en 2011, mais pour une raison quelconque j'ai décidé de jouer autre chose. Depuis ce temps je gardais ça de côté. Ce 11.Dc2 et 12.Td1 est nouveau, c'est très dangereux je crois. »

Carlsen : « Je ne connais pas trop les détails de cette ligne. J'ai plus ou moins eu à les découvrir sur l'échiquier. Ce n'est pas si facile à jouer et il a obtenu un avantage stable. »

Kramnik : Après 13.Cc3 les Blancs sont juste mieux et après 20.De3 c'est vraiment critique pour les Noirs, mais ensuite, par 22...Te8, Carlsen a trouvé une idée de défense (et peut-être même le seul coup) : 25...Cd5!, qui force presque une finale de Tours et de Fous de couleur opposée où le pion de plus ne vaut pas grand-chose. « Bien sûr, Magnus est un joueur très fort, un défenseur très solide. Je ne dis pas que j'ai raté une victoire aujourd'hui, mais j'étais mieux dans l'ouverture, avec une position très agréable et puis... la victoire semblait si proche. C'est un peu décevant, bien sûr », a déclaré Kramnik.

Carlsen a dit : « Je pensais que c'était dangereux, mais la bonne chose pour moi c'est que la plupart du temps je devais trouver les "seuls coups". Dans un sens c'est plus facile. »

Quant à Boris Gelfand, il n'a perdu que contre les deux leaders, et s'il avait su profiter du mauvais coup de Kramnik, l'Israélien occuperait sa place. Lui aussi, en cas de victoire, pouvait perturber l'ordre établi.

Gelfand-Aronian
Après 13...Cd7
Gelfand-Aronian
Après 26.Fxe6
Gelfand-Aronian
Après 32...h5

Même si elle a débuté par un gambit de la dame, la partie entre Boris Gelfand a débouché sur une structure de type Hollandaise. Voir le premier diagramme. Ont suivi de longues manoeuvres et de longues réflexions, avant que ne surgisse la position du deuxième diagramme après 26.Fxe6. Ici, sans que l'on comprenne l'idée, Levon Aronian a joué 26...Ff7?, qui perd un pion sur 27.Fxf5. En effet, sur le coup 27...Fc4, l'Arménien semble avoir raté 28.e6! et les Noirs n'ont pas le temps pour 28...Fxf1 à cause de 29.e7 qui gagne la Tour en d4. Aronian joue alors 28...Dd6 et après 29.Tfe1, Gelfand possède un bon pion de plus. Alors que nous nous préparions pour une longue finale, Aronian va «craquer». Dans la position du troisième diagramme, Levon joue 32...h5?, qui est contré par le très fort 33.f5!. Gelfand lance d'abord une attaque directe sur le Roi noir, mais en zeitnot rate 36.Dg5!, joue à la place 36.De5+ qui échange les Dames, et reste toutefois avec un pion montrueux en e7. Les Noirs sont paralysés. Les Blancs gagnent la finale de Tours et pions en troquant le pion e7 contre un pion "h" qui file à Dame. Un coup de tonnerre !

Aronian a raté une pointe tactique et a perdu un pion important. « Ici je pense que Levon est en difficulté. » Toutefois, selon l'Israélien, les Noirs ne sont pas encore perdus. « Après 32...Td3 je ne sais pas si mon avantage est si grand, mais 32...h5 est une erreur. » Aronian, qui n'est pas venu à la conférence de presse en raison d'un test antidrogue (Carlsen, Kramnik et Svidler ont également dû l'effectuer), a déclaré qu'il avait manqué 28.e6, puis « complètement oublié ce truc 33.f5. » Cependant, juste avant le contrôle de temps Gelfand a raté une victoire rapide. « Heureusement que j'ai ce plan d'attaque avec le Roi », a déclaré Gelfand. Ce n'était pas un match facile pour lui, cependant. « Je pense que pour moi c'était plus difficile parce que j'ai joué avec mon ami proche et il est en tête du tournoi. Mais nous sommes des professionnels et nous devons jouer de notre mieux à chaque match. »

Gelfand-Aronian | Photo Anastasiya Karlovich http://london2013.fide.com | (DR)

Alexander Grischuk aussi a rappelé son intention de se battre pour la première place. Après sa victoire d'hier contre Vassily Ivanchuk, le Russe faisait remarquer : « Dans le cycle du championnat du monde je n'avais pas gagné en 25 parties classiques depuis six ans. Une partie nulle [hier] aurait signifié pour moi la fin du tournoi. » Il est donc facile de prédire qu'aujourd'hui le duel Svidler - Grischuk sera placé sous le signe du « ça passe ou ça casse ».

Svidler-Grischuk
Après 16...Fg4
Svidler-Grischuk
Après 22...Dh4
Svidler-Grischuk
Après 32.Td2

Nous avions vu juste pour Alexander Grischuk ! Si son Est-Indienne était attendue, Peter Svidler ne s'attendait certainement à le voir sacrificer une pièce dès l'ouverture. Après 12.f4, Grischuk a joué 12...Cxc4!?/?! (inconnu au bataillon) et 13.Fxc4 b5. Peter Svidler a continué par 14.Fxb5 exd5 15.e5. Alexander Grischuk s'est mis à réfléchir et après 15...dxe5 16.fxe5 Fg4, premier diagramme, Peter Svidler a sacrifié sa Dame par 17.exf6!?. La suite est forcée : 17...Fxd1 18.fxg7 Rxg7 19.Fxc5 h3 21.Tg1 gxf1+ 22.Rxf1 Dh4 donne le deuxième diagramme. La partie est évidemment très compliquée et tactique. La position du troisième diagramme est atteinte, les Blancs ont l'avantage du nombre, mais Svidler accepte la proposition de nulle de son adversaire.

Après le sacrifice de pièce de Grischuk, Svidler a joué une séquence intéressante et pensais même gagner. « Bien sûr, j'ai raté 19...h3. Après ça j'ai réalisé que la partie continuait. » Finalement les Blancs ont obtenu trois pièces mineures pour la Dame et Svidler pensait toujours que « les Blancs devaient être mieux », mais « c'est devenu un peu trop confus à mon goût. » En manque de temps au moment où il aurait pu rendre la vie plus difficile à Grischuk, les Noirs ont réussi à créer du contre-jeu après le contrôle du temps et Svidler a accepté la proposition de nulle de son adversaire.

Le duel entre deux des perdants de la ronde précédente, Ivanchuk et Radjabov, ne devrait pas manquer de sel non plus. On le sait, Vassily Ivanchuk ne joue jamais pour faire nulle et Teimour Radjabov n'est pas du genre à baisser les bras. Vladimir Kramnik a répondu à quelques questions de Teimour Tushiev sur http://extratime.az En particulier sur la performance de Teimour Radjabov : « Pour être honnête, je suis un peu triste pour lui. Avant le tournoi je pensais qu'il serait l'un des principaux prétendants à la victoire. Je ne sais pas qui est responsable de sa préparation, mais jusqu'à présent, elle est assez faible. Il est moins bien avec les Blancs dans toutes les parties. Je pense qu'il devrait renvoyer ses entraîneurs (rires), même si je ne veux offenser personne. »

Ivanchuk-Radjabov
Après 42.Tb1
Ivanchuk-Radjabov
Après 54...Td8
Ivanchuk-Radjabov
Après 63.Tb6

Tout le monde peut se tromper, et finalement Teimour Radjabov semble avoir baissé les bras. Son choix d'une ligne de la Tartakower avec 7...Ce4 (7...b6 est la grande ligne), force de nombreuses simplifications. Les Blancs ont un léger avantage grâce à leurs pions centraux, même si avec peu de pièces sur l'échiquier il est difficile à valoriser. Cependant, jouer cette ouverture face à un stratège tel qu'Ivanchuk semble risqué. L'Azéri se retrouve rapidement dans une position passive. Le contrôle du temps est passé, voir le diagramme, et Vassily Ivanchuk tente d'obtenir plus que le demi-point par de longues manoeuvres. Dans le deuxième diagramme, après 54...Td8, Radjabov est toujours réduit à la plus grande passivité. 55.Td1 T8d7 et, finalement, la poussée décisive 56.e5!. Difficile d'affirmer à ce stade si ça gagne ou pas, mais les Noirs vont devoir trouver la bonne défense. Dans le troisième diagramme après 63.Tb6, l'Azéri va jouer 63...Txd4. Encore une fois, il est difficile d'affirmer si 63...cxd4+ est meilleur, mais Ivanchuk s'adjuge une première victoire dans le tournoi, pendant que Teimour Radjabov paye son choix d'une ouverture passive au prix fort. Rajdabov a déclaré que sa situation familiale actuelle ne lui avait pas permis de jouer avant ce tournoi et a reconnu qu'il le payait cher. « J'aurais très probablement dû jouer plus avant ce tournoi. »

Radjabov: « Ce fut une longue torture en quelque sorte. J'ai eu cette position désagréable, j'ai mixé quelque chose dans l'ouverture et j'ai eu cette position légèrement inférieure. Je n'ai pas eu tellement d'idées de contre-jeux. » Les deux joueurs ne savaient pas si la fin est vraiment perdante pour les Noirs. « Peut-être que je n'ai pas besoin d'échanger les Cavaliers, mais alors c'est vraiment facile à jouer pour les Blancs. Il n'y a peut-être aucune victoire directe », a déclaré Radjabov. Au lieu de sa préparation théorique, comme l'a suggéré Kramnik dans une interview, Radjabov a blâmé son inactivité : « J'aurais dû jouer dans un tournoi, mais ma situation familiale ne l'a pas permis. Vous pouvez voir que les joueurs qui ont joué à Zurich n'ont pas très bien commencé, mais maintenant ils sont tous en forme. »

Vassily Ivanchuk | Photo Anastasiya Karlovich http://london2013.fide.com | (DR)

LES CANDIDATS

NOM FÉDÉRATION ELO AGE
1 Magnus Carlsen Norvège 2872 22 ans
2 Vladimir Kramnik Russie 2810 37 ans
3 Levon Aronian Arménie 2809 30 ans
4 Teimour Radjabov Azerbaïdjan 2793 25 ans
5 Alexander Grischuk Russie 2764 29 ans
6 Vassily Ivanchuk Ukraine 2757 43 ans
7 Peter Svidler Russie 2747 36 ans
8 Boris Gelfand Israël 2740 44 ans

Publié le 25/03/2013 - 13:30 , Mis à jour le 26/03/2013 - 21:38

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (11)

  • EuropeEchecs

    Bonsoir glegat, allez sur l'onglet brèves. Vous y trouverez d'autres infos.

    26/03/2013 18:17
  • ins-1238

    En ce jour de repos intéressons nous au reste de l'actualité, pourquoi EE ne parle pas des championnats de France Universitaire ? C'est un évènement qui peut également promouvoir le jeu d'échecs ? Je n'ai pas vu une ligne ni une photo sur ce championnat sauf erreur de ma part.

    26/03/2013 17:59
  • MARGNY

    @rical
    ce serait en effet une terrible surprise....c'est jour de repos!

    26/03/2013 09:05
  • rical

    ce serai rigolo si Guelfand et Ivantchouk gagnaient aujourd'hui !!!

    26/03/2013 06:14
  • johnsteed

    poil au nez...

    25/03/2013 22:26