Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

Ronde 1

Cinq parties nulles la première ronde, dont celle de Marie Sebag en 31 coups face à Nadezha Kosintseva. Zhu Chen, malgré une grosse erreur d'ouverture arrache le demi-point.

Parallèlement au Championnat du Monde par équipe se déroulera, également en Chine, un très fort tournoi féminin avec en tête d'affiche l'actuelle Championne du Monde Hou Yifan et l'ancienne tenante du titre Zhu Chen. Ce tournoi fermé verra chacune des participantes affronter les 9 autres.

La cadence des parties est de 40 coups /1h30 +30 minutes K.O., avec un incrément de 30 secondes par coup. Les règles de Sofia (interdiction de la nulle par consentement mutuel avant le 30e coup) seront appliquées.

Site officiel : http://chess.sport.org.cn

Parties en direct : http://live.chinaqiyuan.com/chess.html

Merci à Mark Crowther, et The Week In Chess pour les parties.

Les résultats de la ronde 1

Hou Yifan (2575) - Nana Dzagnidze (2537) : ½-½ (27) Espagnole, défense Cozio
Marie Sebag (2510) - N.Kosintseva (2560) : ½-½ (31) Espagnole, variante Breyer
Dronavalli Harika (2513) - Zhao Xue (2470) : ½-½ (119) Ouest-indienne, Nimzowitsch
Zhu Chen (2485) - Anna Zatonskih (2522) : ½-½ (53) Gambit Dame refusé
T. Kosintseva (2557) - Ju Wenjun (2515) : ½-½ (40) Sicilienne, variante Najdorf

Hou Yifan  est sortie de l'ouverture avec un léger avantage. Son avance de développement et la position du Roi noir permettaient un jeu dynamique. Au 23e coup, Tf3 semble être une erreur, les moteurs d'analyse préférant garder le pion d5 par 23. c4. Après avoir accepté l'offrande, Dzagnidze obtint facilement la nulle par répétition de coups.

Nadezha Kosintseva a choisi la défense Breyer de la partie espagnole pour contrer Marie Sebag. Dans cette ouverture largement étudiée, la nouveauté survient au 20e coup, 20. Da1 ne semble pas avoir été joué à haut niveau auparavant. Ce coup ne révolutionnera pas la variante, puisqu'après une série d'échanges, la position était complètement aplanie. Les deux joueuses partagèrent le point par consentement mutuel juste après le 30e coup.

Zhu Chen est la miraculée du jour. Après une erreur dans l'ouverture, elle perd une pièce au 11e coup, sans réelle compensation, malgré les 2 pions. D'ailleurs, quelques coups plus tard, Anna Zatonskih les a récupéré, et semble s'acheminer vers une victoire tranquille, d'autant plus que son adversaire est en gros zeitnot. Mais au 27e coup, les Noirs choisissent la mauvaise option pour capturer le pion d6 (26... Db4, Df6 permettant Fe6 est préférable). Grâce à cette gaffe, les Blancs récupèrent leur pièce par l'avancée du pion "d". Après quelques échanges, la finale de Tours est nulle et la Qatari obtient un demi-point inespéré.

Après avoir chanté avec sa fille lors de la cérémonie d'ouverture, Zhu Chen a failli déchanter dans sa 1ère partie.

Tout comme sa soeur,  Tatiana Kosintseva a opté pour une ouverture parfaitement connue, la multi-analysée variante Najdorf de la défense sicilienne. Elle suit une partie Shirov-Grischuk (Wijk Aan Zee 2011) jusqu'au 21e coup, où elle choisit 21. h3, là où son collègue masculin (imité quelque mois plus tard par Hicham Hamdouchi) avait préféré 21. h4. La position reste cependant la même, puisque les Noirs ont à chaque fois choisi de répliquer par 21... gxh3. Le véritable nouveau coup est 23. Th7. La Russe tente d'ouvrir les lignes pour exploiter sa qualité de plus, mais la Chinoise joue solidement, et obtient un bon demi-point avec les Noirs face à une des favorites.

La partie la plus longue de la journée est à mettre à l'actif d'Harika et de Zhao Xue. Elles jouèrent 119 coups avant de partager le point ! Cette partie semblait ne pas devoir échapper à la Qatari, mais au 24e coup, elle laissa passer l'occasion de gagner une qualité par 24... Ff4!. Elle commit une deuxième erreur au 28e coup, en laissant l'opportunité à son adversaire de prendre le pion h7 sur échec, alors que 28...g6 parait la menace et conservait l'avantage.  L'Indienne, après l'échange des Dames se retrouvait avec un pion de plus. Malgré les Tours, la présence de fous de couleurs opposées permettait aux Noirs de sauver le demi-point, en dépit de la ténacité de Dronavili Harika qui joua jusqu'au bout la position.


Publié le 14/07/2011 - 13:33 , Mis à jour le 23/07/2011 - 08:41

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment