Doublé des Ouzbeks Yakubboev et Abdusattorov sur leur terre

UzChess Cup Masters 2024

Nodirbek Yakubboev - photo Lennart Ootes
Le très fort tournoi fermé UzChess Cup Masters 2024, organisé du 6 au 14 juin à Tachkent en Ouzbékistan, se termine par le triomphe des joueurs locaux : Nodirbek Yakubboev devance d'un cheveu au départage son compatriote Abdusattorov. Le Chinois Yangyi Yu, termine troisième.

Classement de l'UzChess Cup Masters 2024


NomEloFED12345678910Pts.
1Yakubboev, Nodirbek2634*½½½½½1½½15,5
2Abdusattorov, Nodirbek2766½*1½0½½½115,5
3Yu, Yangyi2715½0*1½½½½½15
4Sarana, Alexey2712½½0*1½½1105
5Sindarov, Javokhir2668½1½0*½½½½½4,5
6Rapport, Richard2715½½½½½*½½½½4,5
7Vidit, Santosh Gujrathi27210½½½½½*½½14,5
8Mamedyarov, Shakhriyar2734½½½0½½½*½½4
9Grischuk, Alexander2719½0½0½½½½*½3,5
10Maghsoodloo, Parham27330001½½0½½*3

Site officiel https://uzchesscup.uz/

Si le UzChess Cup Masters 2024 est passé relativement inaperçu en Europe, il a proposé un plateau exceptionnel. Il s'agit tout simplement de l'un des plus forts tournois fermés de l'année. Surnommé "l'autre Nodirbek", Yakubboev s'impose alors même qu'il affichait le plus faible classement Elo du tournoi. Avec 21 points empochés, il franchit la barre des 2650 !

Pour illustrer son talent, nous vous recommandons chaudement de regarder entièrement sa victoire contre l'Indien Vidit à la ronde deux. Yakubboev semble s'amuser à exposer son roi au centre de l'échiquier. Pour nous, sa stratégie paraît folle, mais l'Ouzbek avait semble-t-il tout calculé, avec une assurance stupéfiante !

Un hommage posthume au premier champion du monde Wilhelm Steinitz, qui affirmait : « Je joue mon Roi sur tout l’échiquier ; j’en fais un véritable combattant. Que faisait Morphy, il roquait ! Il mettait son Roi en sécurité dans un angle ! » (Steinitz)

Les clés du succès de l'Ouzbékistan

L'Ouzbékistan après sa victoire à l'Olympiade 2022 - photo Lennart Ootes

Alors que le monde entier a les yeux rivés sur l'Inde, grande puissance émergente des échecs, ce doublé nous rappelle que l'Ouzbékistan n'a pas dit son dernier mot ! Le pays d'Asie centrale a remporté l'Olympiade de 2022 en Inde, et compte trois joueurs dans le Top 100 mondial : Nodirbek Abdusattorov (2766 - 5e), le Champion du monde FIDE FIDE 2004 Rustam Kasimdzhanov (2685 - 43e) et Javokhir Sindarov (2668 - 60e). Nodirbek Yakubboev n'est pas loin derrière (2634 - 111e) et poursuit sa progression.

Une génération dorée qui forme un groupe redoutable lors des compétitions par équipes, et qui peut même espérer placer un ou deux joueurs lors du prochain tournoi des Candidats. Nodirbek Abdusattorov, déjà sacré champion du monde de parties rapides en 2021, est le principal espoir du pays, mais ce tournoi prouve qu'il n'est pas le seul sur qui il faut compter. Nodirbek Yakubboev avait ainsi remporté le Qatar Masters Open 2023, devant... Nodirbek Abdusattorov !

"Les jeunes Ouzbeks sont coachés par Ivan Sokolov. À 54 ans, le GMI néerlandais est l’un des meilleurs entraîneurs du monde. Pour avoir collaboré avec lui, je connais sa capacité de travail et sa compréhension du jeu. Elles sont impressionnantes. Étant moi-même entraîneur, j’essaie de m’inspirer tant que possible de ses méthodes et de son énergie. Après leur victoire à l'Olympiade, les joueurs de l'Ouzbékistan furent reçus par le président. Une prime de 60 000 dollars attendait chaque joueur, ainsi qu’une voiture haut de gamme ! Cela laisse supposer un encadrement exceptionnel pour cette jeune génération, tout au long de l’année. Il est difficile de croire qu’une équipe inconnue, si jeune, sorte ainsi du chapeau par hasard, tel le lapin d’un magicien !" (Romain Édouard, dans le numéro de septembre 2022 d'Europe Échecs)

Javokhir Sindarov, le troisième Ouzbek engagé dans cette compétition, termine à une très honorable 5e place - photo Lennart Ootes

Le plus beau coup du tournoi est signé Alexey Sarana

L'échiquier est en feu ! Les noirs viennent de jouer Fe5, attaquant la tour d6. Jouez et gagnez comme Alexey Sarana avec les blancs.

Alexey Sarana 1-0 Javokhir Sindarov

21 Dc1!! Incroyable, mais ce petit coup discret de dame est le seul chemin pour l'emporter. Les blancs doivent passer par h6 pour s'en prendre au roi noir.

21... Cf6 Si Fxd6 Txh6 Tg8 Txd6 +-

22. Txh6 Txd6 23. Txh8+ Cg8 24. Txg8+ Rxg8 25. Dg5+ Rh7 26. Cxd6 Fxd6 27. Fxc4 Fe4 28. Dh5+ Les noirs abandonnent.

Si vous lisez régulièrement Europe Échecs, vous savez que nous suivons avec beaucoup d'attention Alexey Sarana, qui nous impressionne par son efficacité. Le Serbe a remporté l'an dernier pas moins de trois titres européens : celui en parties rapides, celui par équipes, et le titre classique individuel.

Nodirbek Abdusattorov termine deuxième pour 0,25 point au départage ! Mais il gagne 2,5 points Elo et se rapproche de la 5e place mondiale - photo Lennart Ootes
Difficile retour à la compétition pour Alexander Grischuk, 40 ans. Le Russe joue beaucoup moins qu'avant, et s'est heurté à ses jeunes adversaires plus affûtés - photo Lennart Ootes
Ce tournoi fut difficile aussi pour Shakhriyar Mamedyarov, qui termine à la huitième place, avec une défaite au compteur, et aucune victoire - photo Lennart Ootes
Richard Rapport, Candidat au titre mondial en 2022, et Vidit, Candidat cette année, terminent avec la moyenne : 4,5 points sur 9 - photo Lennart Ootes
Un tournoi à oublier pour l'Iranien Parham Maghsoodloo, dernier avec seulement 3 points - photo Lennart Ootes

Les parties du tournoi


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Pour commenter cet article, connectez-vous ou créez votre compte.

Les réactions (2)

  • lytonn

    @estamuybien ( j'aime bien le pseudo ) le fait d'être des professionnels ne concoure pas à sourire ou à rire, malheureusement.

  • estamuybien

    En observant les photos, on voit que les joueurs respirent le bonheur ! heureusement qu'ils ont gagnés, j'ai peine à imaginer la tête qu'ils font lors de défaites !