Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

La revue Europe Echecs

La consultation de cette revue nécessite un abonnement.

n° 681 - novembre 2017

Version papier - 6.95 €

n° 681 - novembre 2017

EDITO On espérait Maxime… ce fut Levon.

La coupe du monde qui s’est jouée en septembre à Tbilissi a été l’un des tournois les plus excitants de l’année 2017. Des surprises nombreuses ont rendu la logique de l’Elo très aléatoire.
La deuxième ronde vit l’élimination du champion de France en titre, Etienne Bacrot, mais surtout celles du vice-champion du monde, le Russe Karjakin, et de l’ex-champion du monde, l’Indien Anand.
L’exploit du jeune Anton Kovalyov, d’origine ukrainienne jouant sous les couleurs du Canada, et pourtant distancé de plus de 150 points Elo par rapport à Anand, fut particulièrement mal récompensé : expulsé à la ronde suivante, sans y mettre des gants, à cause de sa tenue vestimentaire !
L’organisateur principal, le grand-maître Azmaiparashvili, n’a pas la réputation d’avoir le sens de la diplomatie. En 2004, lors de l’Olympiade de Calvia, il avait tenté de régler un différent en faisant usage de ses poings avant d’être mis K.O.
Au 3e tour ce fut l’hécatombe du top 10 mondial ! L’ex-champion du monde Kramnik accompagné des Américains Caruana, Nakamura et du tenant du titre, Magnus Carlsen, gagnaient la sortie.
Un 4e tour très chahuté. L’Ukrainien Ivanchuk, après sa victoire contre Kramnik, objet de sa chronique dans ce numéro, sortait Giri. Le Russe Svidler se défaisait du Chinois Bu, tombeur de Carlsen, et Maxime franchissait l’obstacle Grischuk.
Maxime éliminait Svidler en quarts de finale, et, par la même occasion, les Russes disparaissaient du tableau.
Les demi-finales étaient très attendues, avec à la clef deux billets pour les Candidats. Tout débuta sous les meilleurs auspices pour le jeune Français. Une victoire éclatante dans le premier semi-rapide et l’Arménien Aronian se retrouvait dos au mur.
Entretemps, l’outsider Liren Ding s’imposait face au favori, l’Américain Wesley So. Pour la première fois dans l’histoire, un Chinois se qualifiait pour les Candidats au titre mondial. La technique du « finaliste » est le sujet traité par le grand-maître Darko Anic.
Dans le deuxième semi-rapide Maxime s’emmêla les pinceaux et c’est l’analyse de Tayeb Naidji « Les secrets de la préparation mentale » qui vous apportera quelques pistes pour comprendre.
Le vainqueur, Aronian, est un habitué des premiers prix depuis plus d’une décennie. Grâce à un jeu créatif et original, son parcours fut exemplaire. Il élimina dans l’ordre le Sud-Africain Daniel Cawdery, la meilleure joueuse du monde Yifan Hou, les espoirs Russes Maxim Matlakov et Daniil Dubov, le légendaire Vassily Ivanchuk, le Français Maxime Vachier-Lagrave et, en finale, le Chinois Liren Ding.
Le grand-maître Igor Nataf décrypte les tendances sur le choix des ouvertures pratiquées à Tbilissi.

Félicitations au vainqueur et jeune marié avec tous nos vœux de bonheur auxquels s’associe la rédaction d’Europe Echecs. En effet, le 30 septembre à Erevan, Levon Aronian a convolé en justes noces avec Arianne.

Le champion du monde Magnus Carlsen s’est ressaisi pour remporter le plus fort open de l’année « Isle of Man International 2017 » en solitaire, devançant d’un demi-point l’ex-champion du monde Anand et l’Américain Nakamura.

Un coup de chapeau à Pascal Lazarre, l’un des principaux artisans de la réussite des « Rencontres d’Echecs du Cap d’Agde » devenues un tournoi populaire, unique et festif. Cette 15e édition, qui aura lieu du 27 octobre au 4 novembre, verra le passage du témoin à Bob Textoris et nous lui souhaitons déjà plein succès. Le parrain du tournoi, l’ex-champion du monde Anatoly Karpov, sera à nouveau au rendez-vous pour affronter le quadruple champion du monde Vétéran Anatoli Vaïsser.

Bonne lecture et à bientôt au Cap

Georges Bertola

Sommaire

p. 4 ACTUALITÉS EN BLITZ Aronian à Berlin...
p. 6 SPÉCIAL COUPE DU MONDE: ARONIAN 1er ET LE CHINOIS DING CANDIDAT Vassily Ivanchuk à l’analyse / Théorie et tendances par Igor-Alexandre Nataf
p. 12 LES ÉCHECS EN BELGIQUE: GHARAMIAN 1er À CHARLEROI Tigran Gharamian à l’analyse / Interview de Robert Romanelli
p. 16 MITROPA CUP: BILEL BELLAHCENE TITRÉ GMI ! Reportage de Bilel Bellahcene
p. 20 ÎLE DE MAN: CARLSEN SANS RIVAL EN OPEN CLASSIQUE Emil Sutovsky au reportage / Peter Heine Nielsen à l’analyse
p. 25 ÉCHECS & PSYCHOLOGIE: LES COMPÉTENCES MENTALES / GAFFE À TBILISSI Par Tayeb Naidji
p. 28 CHAMPIONNAT D’EUROPE DES JEUNES: SOUVENIRS DE VICTOIRES ET COMPLEXITÉS À MAMAIA Reportage de Darko Anic
p. 32 LE JOUEUR DU MOIS: MARC ANDRIA MAURIZZI, CHAMPION D’EUROPE ! Interview de Léo Battesti, Matthieu Cornette et Akkhavanh Vilaisarn / Analyse de Michael Massoni
p. 37 LE CAHIER DE LA FÉDÉ: “UN SOUFFLE DE JEUNESSE”
p. 42 FAITES-VOUS LA MAIN : 18 COMBINAISONS DU MOIS / SPÉCIAL CHAMPIONS DE FRANCE Par Bertrand Valuet
p. 46 FÉMININES EN OR: HARIKA-RUDOLF : UNE RÉACTION EN CONTRE / SUR LA SLAVE Par Susan Polgar, 8e championne du monde
p. 48 OUVERTURES & IDÉES GAGNANTES: ELJANOV-CARLSEN : LE DÉBUT OWEN AVEC 1...b6 Par Christian Bauer
p. 52 DISCUTONS OUVERTURES ! : DÉFENSE SEMI-SLAVE : VARIANTE DE MOSCOU Par Marc Quenehen, entraîneur Ligue Île-de-France
p. 54 PROGRESSONS! : À MALIN, MALIN ET DEMI ! Par Marc Quenehen, entraîneur Ligue Île-de-France
p. 57 LA CRÉATIVITÉ AUX ÉCHECS: CARLSEN-BU : LA CHUTE DU ROI MAGNUS Par Vassily Ivanchuk
p. 60 LES FINALES INOUBLIABLES / DING-HAO : DANS L’ÉTAU DU DRAGON CHINOIS Par Darko Anic
p. 64 DANS LE RÉTROVISEUR / BUENOS-AIRES 1939 : LA PREMIÈRE OLYMPIADE / HORS D’EUROPE Par Georges Bertola
p. 68 ANNONCES DE TOURNOIS
p. 72 HUMOUR : ÉCHEC ET... GAG ! Par Luc Deroubaix

Parties à visualiser et télécharger

Tous les pgns
FLORES ALVAREZ-CZERNIAK
YANOFSKY-DULANTO
CARLSEN-TOPALOV
HARIKA-RUDOLF
SHENGELIA-BELLAHCENE
ELJANOV-CARLSEN
GHARAMIAN-GODART
ARONIAN-VACHIER LAGRAVE
DING-WANG
KORCHNOI-NIELSEN
CARLSEN-BU
KRAMNIK-IVANCHUK
CARUANA-CARLSEN
SUTOVSKY-GRANDELIUS
KRASTEVA-AUBERT
ARONIAN-DING
MAURIZZI-CHRISTENSEN