Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

n° 683 — janvier 2018
EditoL’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE PREND LA TETE
« Le cerveau humain est un ordinateur obsolète qui a besoin d’un processeur plus rapide et d’une mémoire plus étendue. »
Larry Page cofondateur de Google

Cette réalité est en adéquation parfaite avec le joueur d’échecs professionnel confronté à une technologie qui s’appuie sur des machines qui peuvent s’améliorer elles-mêmes, connectées à l’échelle planétaire, de plus en plus puissantes et de moins en moins chères.
Les ordinateurs sont devenus supérieurs aux humains. Ces derniers sont condamnés à en faire le meilleur usage possible pour rester compétitifs. Avec pour conséquence des préparations concoctées avec l’aide de grands-maîtres et des outils tellement perfectionnés que, à connaissance égale, le matériel le plus sophistiqué est en capacité parfois de faire la différence. Ce n’est pas un hasard si la première ronde de la dernière étape du « Grand Chess Tour 2017 » s’est jouée dans les locaux du « Google DeepMind » à Londres.

Ce qui constitue notre humanité est menacé, pour les échecs du moins au plus haut niveau. Les idées, la créativité et, le plus important, le goût du risque nous distinguent des ordinateurs mais ces qualités humaines sont aussi les plus faillibles.

Pour Maxime Vachier-Lagrave tout s’est joué dans la dernière ronde du tournoi de Palma où il enregistra sa seule défaite qui le prive d’une place de Candidat au titre mondial. Maxime reste pourtant optimiste avec ce propos :

« Une partie n’est jamais la reproduction à l’identique d’une autre déjà jouée dans le passé. Elle consiste à défricher un territoire inconnu, à se lancer sur de nouvelles pistes, à sortir des sentiers battus pour surprendre l’adversaire et nous avec par la même occasion.
Il arrive toujours un moment où nous sommes face à l’inconnu. »

C’est sans doute la clef du problème car les meilleurs logiciels cherchent à tout vérifier, quantifier, faire disparaître l’imprévisible jugé source de danger. Nous ne sommes plus en mesure de concurrencer l’intelligence artificielle dans cette course à la performance. Le choix des ouvertures s’est restreint car celles qui n’offrent pas une base positionnelle solide ou des positions trop déséquilibrées sont généralement écartées. L’audace et l’impétuosité sont sanctionnées même si les meilleurs joueurs affichent un niveau d’excellence probablement jamais atteint jusqu’ici en ne commettant pas ou très peu d’erreurs. Dans un passé révolu, un sacrifice de pièce balancé par le 8e champion du monde de l’histoire, Mikhaïl Tal, pouvait faire l’objet d’un débat passionné par revues interposées pendant des mois. Soumis à la logique implacable des ordinateurs le sujet est clos en quelques minutes.

Mieux standardiser le monde pour mieux le contrôler est l’objectif du « big data ». Le numéro un français l’avoue du bout des lèvres dans son livre « Maxime Vachier-Lagrave joueur d’échecs » (Fayard 2017) :

« L’uniformisation de la société est allée de pair avec celle du jeu d’échecs lui-même, devenu plus lisse à cause des ordinateurs. ».

J’espère que l’année 2018 infirmera ce point de vue et que les amateurs persisteront à trouver avant tout du plaisir à jouer, même sur les chemins de traverses de la théorie, sans craindre de commettre des erreurs trop humaines.

Bonne Lecture et, au nom de toute la rédaction, je vous souhaite meilleurs vœux de santé et bonheur pour la nouvelle année.

Georges Bertola
Sommaire
p. 4 ACTUALITÉS EN BLITZ
Caruana 1er à Londres ...
p. 6 SPÉCIAL GRAND PRIX DE PALMA / LA CRUELLE DÉSILLUSION DE MAXIME VACHIER-LAGRAVE
Dmitry Jakovenko à l’analyse / Interview de Maxime Vachier-Lagrave / Théorie & tendances par Igor-Alexandre Nataf
p. 16 CHAMPIONNAT DU MONDE JUNIORS / UN NORVÉGIEN EN OR
Reportage de Bilel Bellahcene
p. 19 CHAMPIONNAT DU MONDE VÉTÉRANS / LE 1er TITRE DE SVESHNIKOV
Reportage de Anatoly Vaisser
p. 22 KINGS TOURNAMENT : VASSILY IVANCHUK ROYAL ET LA REINE ANNA MUZYCHUK
Vassily Ivanchuk à l’analyse
p. 25 CHAMPIONNAT D’EUROPE DES ENTREPRISES : UNE PREMIÈRE RÉUSSIE À ASNIÈRES-SUR-SEINE !
Reportage de Laurent Fressinet
p. 28 ÉVÈNEMENT : “THE THINKERS”, LE JEU ET LES JOUEURS VUS PAR DAVID LLADA
Interview de David Llada
p. 30 ÉCHECS ET FUTUR : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE OU APPRENTISSAGE PROFOND ?
Par Philippe Mouttou
p. 32 LE JOUEUR DE L’ANNÉE : LEVON ARONIAN SOUS LE SCEAU DE L’ÉMOTION
Analyse de Ashot Nadanian - Interview de Levon Aronian
p. 37 LE CAHIER DE LA FÉDÉ
“Voeux”
p. 42 FAITES-VOUS LA MAIN : 18 COMBINAISONS DU MOIS SPÉCIAL LEVON ARONIAN
Par Bertrand Valuet
p. 46 SPÉCIAL ECU - FÉMININES EN OR / TSOLAKIDOU-ABDUMALIK : UN HÉRISSON SOUS HAUTE TENSION
Par Susan Polgar, 8e championne du monde
p. 48 SPÉCIAL ECU - OUVERTURES & IDÉES GAGNANTES / VALLEJO PONS-RADJABOV : LA DÉFENSE EST-INDIENNE AVEC 8.g4
Par Christian Bauer
p. 52 DISCUTONS OUVERTURES ! DÉFENSE FRANÇAISE, VARIANTE D’AVANCE
Par Marc Quenehen, entraîneur Ligue Île-de-France
p. 54 PROGRESSONS! IN MEMORIAM MAHFOUD BOUDIDA
Par Marc Quenehen, entraîneur Ligue Île-de-France
p. 57 LA CRÉATIVITÉ AUX ÉCHECS / IVANCHUK-KARJAKIN : UNE TOURNURE IRRATIONNELLE
Par Vassily Ivanchuk
p. 60 LES FINALES INOUBLIABLES / GELFAND-RADJABOV : SUR LA PENTE D’UNE FAUSSE ROUTE
Par Darko Anic
p. 64 DANS LE RÉTROVISEUR / BUENOS-AIRES 1939 (3) : L’OLYMPIADE ET LA GUERRE
Par Georges Bertola
p. 68 ANNONCES DE TOURNOIS
p. 72 HUMOUR : ÉCHEC ET... GAG !
Par Luc Deroubaix
Parties à visualiser et télécharger  
■ GRISCHUK-GUREVICH   
■ BOUDIBA-SMIRIN   
■ TSOLAKIDOU-ABDUMALIK   
■ NAJDORF-YANOFSKY   
■ PLECI-ENDZELINS   
■ IVANCHUK-KARJAKIN   
■ VALLEJO PONS-RADJABOV   
■ GELFAND-RADJABOV   
■ RUBLESKY-GUREVICH   
■ BELLAHCENE-NIKOLOVSKI   
■ ARONIAN-GIRI   
■ ARONIAN-INARKIEV   
■ VACHIER LAGRAVE-JAKOVENKO   
■ INARKIEV-LI   
■ VAISSER-ANGUERA   
■ KARJAKIN-IVANCHUK