La consultation de cette revue nécessite un abonnement.
Acheter cette revue en ligne à l'unité
n° 685 — mars 2018
EditoLES ECHECS CLASSIQUES SE PORTENT BIEN.
La 80e édition du traditionnel tournoi de Wijk aan Zee s’est terminée le 28 janvier avec une nouvelle victoire du champion du monde Magnus Carlsen qui devance l’élite mondiale.
Il partage la première place avec le Néerlandais Anish Giri qui s’est montré sous son meilleur jour. Invaincus avec cinq victoires chacun, le duel qui les opposa trouva sa conclusion dans les départages. Magnus amena, d’une position apparemment anodine et équilibrée, une finale complètement gagnante pour s’imposer une 6e fois à Wijk aan Zee, un record !
Sur le plan technique, Giri s’est montré exemplaire, alors que Magnus a parfois tenté le diable en optant pour un jeu plus acrobatique comme nous le montre sa partie contre Gawain Jones commentée par son secondant Peter Heine Nielsen.
L’ex-champion du monde Vishy Anand, quintuple vainqueur du tournoi, confirma son retour au meilleur niveau. Sa partie contre Fabiano Caruana en est l’illustration. Son adversaire, au contraire, réalisa une sérieuse contre-performance et perd 27 points Elo au classement mondial.
Le Candidat au titre, l’Azéri Shakriyar Mamedyarov, l’homme fort du moment et actuel 2e mondial, est le joueur du mois. Il est en capacité de créer la surprise au Tournoi des Candidats à Berlin et partage la 3e place à Wijk aan Zee en compagnie de l’ex-champion du monde Vladimir Kramnik.
Le GM Igor Nataf s’est penché sur les nouveautés et les tendances du tournoi de Wijk aan Zee et plus spécialement les prestations des Candidats au titre, alors que Bertrand Valuet vous invite à vous faire la main sur le plan tactique avec quelques exemples tirés du tournoi.
Le GM Ivanchuk a choisi de commenter la miniature de Mamedyarov face à Peter Svidler, un joueur très expérimenté huit fois champion de Russie !
Dans sa chronique sur les finales, le GM Darko Anic passe sous la loupe le traitement exemplaire de Kramnik qui remporta la totalité de l’enjeu face à Caruana.
Le GM Christian Bauer poursuit ses recherches sur la théorie des ouvertures et décortique la partie Karjakin-Kramnik où « objectivement les Noirs ne sont pas censés éprouver des problèmes avec ce type d’ouvertures. »

Le grand absent de Wijk aan Zee, MVL, a partagé la première place de l’open de Gibraltar. Maxime a parfaitement endossé son rôle de favori en éliminant Hikaru Nakamura avant de trébucher dans le départage final contre Levon Aronian. Un adversaire qui ne lui convient pas. Aronian lui avait déjà barré la route du Tournoi des Candidats lors de la coupe du monde. C’est le sujet traité par le GM Romain Edouard alors que le GM Jules Moussard, présent sur les premières tables, analyse sa victoire contre le GM Bulgare Cheparinov.
Saluons l’exploit de la Suédoise Pia Cramling, déjà légendaire, qui remporte le premier prix féminin devançant quelques unes des meilleures joueuses du monde. Susan Polgar a choisi de mettre en exergue la victoire de Pia contre le jeune GM Lucas Moroni.

Comme à l’accoutumée, Marc Quenehen vous incite à progresser en discutant « ouvertures ». Il sera votre cicérone avec MVL comme modèle.

Le GM Adrien Demuth vous emmène dans son périple aux antipodes en Australie et Nouvelle-Zélande. Un dépaysement total où les échecs sont rarement au centre de l’actualité des grands tournois.
« Les terres australes restent assez arides pour les joueurs d’échecs. L’éloignement en est la cause principale. » Demuth
Avant de rejoindre l’Europe, un petit détour au championnat universitaire panaméricain.

Dans l’attente du tournoi de l’année, qui désignera le prochain adversaire de Magnus Carlsen, un petit rappel sur ce qui se passait à Berlin il y a un siècle. C’est aussi un hommage au 2e champion du monde Emmanuel Lasker dont nous allons bientôt fêter le 150e anniversaire de sa naissance.

Bonne lecture.


Georges Bertola

Sommaire
p. 4 ACTUALITÉS EN BLITZ
Elo du 1er janvier : Carlsen n°1 ...
p. 6 SPÉCIAL 80e TATA STEEL : LE 6e TITRE DE CARLSEN À WIJK AAN ZEE
Vishy Anand et Peter Heine Nielsen à l’analyse / Théorie & Tendances par Igor-Alexandre Nataf
p. 16 TRADEWISE GIBRALTAR : ARONIAN DOMINE MVL AU DÉPARTAGE
Reportage de Romain Edouard / Jules Moussard à l’analyse
p. 23 DÉCOUVERTE : UN PÉRIPLE AUSTRAL
Reportage d’Adrien Demuth / Fabien Libiszewski à l’analyse
p. 28 CHAMPIONNAT UNIVERSITAIRE AMÉRICAIN : WEBSTER COURONNÉE
Reportage de Priyadharshan Kannappan
p. 32 LE JOUEUR DU MOIS : SHAKHRIYAR MAMEDYAROV N°2 MONDIAL
Igor-Alexandre Nataf à l’analyse
p. 37 LE CAHIER DE LA FÉDÉ
“Un formidable engouement”
p. 42 FAITES-VOUS LA MAIN : 18 COMBINAISONS DU MOIS / SPÉCIAL SHAKHRIYAR MAMEDYAROV
Par Bertrand Valuet
p. 45 FÉMININES EN OR : MORONI-CRAMLING / QUE VAUT LA PAIRE DE FOUS ?
Par Susan Polgar, 8e championne du monde
p. 48 OUVERTURES & IDÉES GAGNANTES : KRAMNIK-KARJAKIN / L’ANGLAISE RÉTI AVEC bb2
Par Christian Bauer
p. 52 DISCUTONS OUVERTURES ! : PARTIE ITALIENNE AVEC 4.c3 hf6 5.d3
Par Marc Quenehen, entraîneur Ligue Île-de-France
p. 54 PROGRESSONS ! : TORTURE CHINOISE
Par Marc Quenehen, entraîneur Ligue Île-de-France
p. 57 LA CRÉATIVITÉ AUX ÉCHECS : SVIDLER-MAMEDYAROV / UNE DÉMOLITION SUR LA RAGOZINE
Par Vassily Ivanchuk
p. 60 LES FINALES INOUBLIABLES : KRAMNIK-CARUANA / LE SENS DE LA CENTRALISATION
Par Darko Anic
p. 64 DANS LE RÉTROVISEUR : BERLIN 1918 / DE LASKER AU TOURNOI DES CANDIDATS 2018
Par Georges Bertola
p. 68 ANNONCES DE TOURNOIS
p. 72 HUMOUR : ÉCHEC ET... GAG !
Par Luc Deroubaix
Parties à visualiser et télécharger  
■ LASKER-SCHLECHTER   
■ LASKER-TARRASCH   
■ DEMUTH-KER   
■ WALLIS-LIBISZEWSKI   
■ KRAMNIK-CARUANA   
■ KARJAKIN-KRAMNIK   
■ MORONI-CRAMLING   
■ JU-GUO   
■ VACHIER LAGRAVE-GLEDURA   
■ SVIDLER-MAMEDYAROV   
■ ROBSON-ZEREBUKH   
■ ANAND-CARUANA   
■ CARLSEN-JONES   
■ GIRI-KRAMNIK   
■ MAMEDYAROV-WEI   
■ ARONIAN-VACHIER LAGRAVE   
■ MOUSSARD-CHEPARINOV   
■ VACHIER LAGRAVE-NAKAMURA   
■ PRIYADHARSHAN-JAVAKHADZE   
■ MAMEDYAROV-WEI