« Isle of Man International 2017 »

Villa Marina | Photo http://manxscenes.com

Magnus Carlsen annule rapidement contre Hikaru Nakamura et le Norvégien empoche les 57.000 € du premier prix. Viswanathan Anand et Hikaru Nakamura partagent la 2e et 3e place. Laurent Fressinet 25e/48e.

Le tournoi « Isle of Man International » se déroule à Douglas, du samedi 23 septembre au dimanche 1er octobre 2017, dans la magnifique salle royale de la Villa Marina, lieu prestigieux de l'île, sponsorisé par Chess.com et avec l'aide de Mark Scheinberg, un homme d'affaires israélo-canadien. Voir, voire revoir l'édition « Isle of Man International 2016 » avec la victoire de Pavel Eljanov. ainsi que la page de John Saunders.

Site officiel du tournoi http://iominternationalchess.com avec parties en direct à 14h30 heure française, neuvième et dernière ronde à 13h00. Résultats, classements et statistiques sur http://chess-results.com. Streaming commenté par le duo Fiona Steil-Antoni (MI) et Simon Williams (GM). Une innovation dans le Masters cette année : les appariements de la première ronde seront totalement aléatoires.

Les commentateurs Simon Williams (GM) et Fiona Steil-Antoni (MI)
 
Les parties du tournoi IOM Master

Extrait du classement final

tit NomFéDelo
TB1Rpnwwew-weKelo+/-
1GMCarlsen Magnus 28277,5290397,56,361,141011,4
2GMAnand Viswanathan 279472806976,840,16101,6
GMNakamura Hikaru 278172831976,430,57105,7
4GMKramnik Vladimir 28036,5266096,57,34-0,8410-8,4
GMCaruana Fabiano 27996,5283196,56,040,46104,6
GMAdams Michael 27386,5271996,56,270,23102,3
GMEljanov Pavel 27346,5274996,56,170,33103,3
GMVidit Santosh Gujrathi 27026,5276496,55,680,82108,2
GMSutovsky Emil 26836,5271296,55,920,58105,8
GMRapport Richard 26756,52732865,40,6106
GMShirov Alexei 26306,5270396,55,181,321013,2
GMSwapnil S. Dhopade 25326,5276896,53,652,851028,5
13GMRodshtein Maxim 269562616966,48-0,4810-4,8
GMLeko Peter 267962646966,35-0,3510-3,5
GMKasimdzhanov Rustam 267662707965,510,49104,9
GMMovsesian Sergei 267162622966,45-0,4510-4,5
GMHou Yifan 26706268785,55,30,2102
GMGranda Zuniga Julio E 265362573966,34-0,3410-3,4
GMSargissian Gabriel 265262624966,24-0,2410-2,4
GML'ami Erwin 261162708964,811,191011,9
GMBindrich Falko 259862666965,140,86108,6
GMSunilduth Lyna Narayanan 256862704964,31,71017
GMLenderman Aleksandr 256562768963,572,431024,3
GMWagner Dennis 256462672964,681,321013,2
25GMVallejo Pons Francisco 27165,5263195,56,43-0,9310-9,3
GMNaiditsch Arkadij 27025,52644855,6-0,610-6
GMHowell David W L 27015,5258995,56,68-1,1810-11,8
GMShort Nigel D 26985,5258995,56,57-1,0710-10,7
GMAdhiban B. 26705,5256495,56,6-1,110-11
GMJones Gawain C B 26685,5259695,56,12-0,6210-6,2
GMAkobian Varuzhan 26625,5254195,56,48-0,9810-9,8
GMFressinet Laurent 26575,52660854,770,23102,3
GMGrandelius Nils 26535,5265295,55,160,34103,4
GMXiong Jeffery 26335,5259295,55,490,01100,1
GMBok Benjamin 26205,5255295,55,96-0,4610-4,6
GMBogner Sebastian 25995,5254595,55,98-0,4810-4,8
GMHuschenbeth Niclas 25965,5259395,55,360,14101,4
GMTregubov Pavel V. 25895,5244695,56,99-1,4910-14,9
GMTari Aryan 25885,5263395,54,80,7107
GMAravindh Chithambaram Vr. 25735,5255195,55,6-0,110-1
GMPichot Alan 25655,5257595,55,20,3103
GMDeac Bogdan-Daniel 25595,5257895,54,920,58105,8
GMDonchenko Alexander 25595,5261395,54,660,84108,4
IMPraggnanandhaa R 25005,5253195,54,90,6106
IMBrown Michael William 24995,5261395,54,021,481014,8
GMTarjan James 24125,5267195,52,473,031030,3
IMCornette Deimante 24045,5246795,54,570,93109,3
48GMGelfand Boris 27375250784,56,26-1,7610-17,6
53GMJu Wenjun 257452470956,21-1,2110-12,1
GMHarika Dronavalli 252852481955,43-0,4310-4,3
IMZatonskih Anna 242452582953,181,821018,2
GMKosteniuk Alexandra 25524,52496844,55-0,5510-5,5
IMBatsiashvili Nino 24724,5264394,52,541,961019,6
IMPaehtz Elisabeth 24534,5242894,54,8-0,310-3
WGMShvayger Yuliya 24424,5239194,55,04-0,5410-5,4
138 Maloberti David 21323,5225893,52,281,222024,4

extraits des résultats de la ronde 9 (13h00)

tit Nomelo
Pts.RésultPts.tit Nomelo
1GMCarlsen Magnus 28277 ½-½
GMNakamura Hikaru 2781
2GMAnand Viswanathan 27946 1-0
6GMHou Yifan 2670
3GMEljanov Pavel 27346½-½6GMSwapnil Dhopade 2532
4GMRapport Richard 26756½-½6GMVidit Santosh Gujra 2702
5GMJones Gawain C B 2668 0-1
GMKramnik Vladimir 2803
6GMAkobian Varuzhan 2662 0-1
GMCaruana Fabiano 2799
7GMAdams Michael 2738 1-0
GMXiong Jeffery 2633
8GMShirov Alexei 2630 1-0
GMHowell David W L 2701
9GMSutovsky Emil 2683 1-0
GMGrandelius Nils 2653
10GMLenderman Aleksandr 2565½-½GMLeko Peter 2679
11GMKasimdzhanov Rustam 2676½-½GMBindrich Falko 2598
12GMMovsesian Sergei 2671½-½GML'ami Erwin 2611
13GMVallejo Francisco 27165½-½GMSunilduth Narayanan 2568
14GMHuschenbeth Niclas 25965½-½5GMNaiditsch Arkadij 2702
15GMSvane Rasmus 25955 0-1
5GMRodshtein Maxim 2695
16GMTari Aryan 25885½-½5GMFressinet Laurent 2657
17GMGranda Zuniga Julio 26535 1-0
5IMHarsha Bharathakoti 2394
18GMSargissian Gabriel 26525 1-0
5IMNihal Sarin 2483
19GMWagner Dennis 25645 1-0
5GMSokolov Ivan 2603
20GMBogner Sebastian 25995½-½5GMDonchenko Alexander 2559
21IMBrown Michael William 2499 1-0
GMAlmasi Zoltan 2707
22GMShort Nigel D 2698 1-0
GMKhmelniker Ilya 2480
23GMAdhiban B. 2670 1-0
IMBatsiashvili Nino 2472
24GMRiazantsev Alexander 2666½-½IMVisakh N R 2458
25IMPaehtz Elisabeth 2453 0-1
GMBok Benjamin 2620
26GMSethuraman S.P. 2617½-½IMSwayams Mishra 2444
27GMTregubov Pavel V. 2589 1-0
IMYankelevich Lev 2443
28GMAravindh Chithambaram 2573 1-0
WGMShvayger Yuliya 2442
29GMTimman Jan H 2573 0-1
IMCornette Deimante 2404
30GMPichot Alan 2565 1-0

Loos Roland 2393
31GMDeac Bogdan-Daniel 2559 1-0

Woellermann Jan 2384
32GMTarjan James 2412 1-0
GMKosteniuk Alexandra 2552
33IMZatonskih Anna 2424½-½GMVishnu Prasanna. V 2543
34FMRagnarsson Dagur 2340½-½GMOlafsson Helgi 2512
35IMPraggnanandhaa R 2500 1-0

Balint Vilmos 2281
36FMRakesh Kumar Jena 24184 0-1
4GMGelfand Boris 2737
37GMJu Wenjun 25744 1-0
4GMSundararajan Kidambi 2426
38GMBrunello Sabino 25554 1-0
4GMArkell Keith C 2415

« En passant » par la ronde 9

Magnus Carlsen et Hikaru Nakamura ont répété une partie Gozzoli,Y (2592)-Gharamian,T (2616) Agen FRA 2017, ½-½ (19) et le Norvégien remporte son premier tournoi depuis Bilbao, il y a 435 jours, et les 57.000€ du premier prix !

Nakamura après son match nul contre Carlsen : « J'aurais pu jouer une Est-Indienne, mais je suis sûr que c'est ce que Magnus Carlsen espérait. »

Magnus Carlsen, qui comptait avec la présence de sa petite amie pendant le tournoi : « J’ai été sans aucun doute obligé de me détendre, car je n’étais pas autorisé à regarder des échecs tout le temps. »

Le prochain tournoi de Magnus Carlsen sera le «London Chess Classic» prévu du 1er au 11 décembre 2017; le champion du monde ne jouera donc pas pendant les deux prochains mois. Une des raisons pour laquelle Carlsen a joué ce tournoi de l'île de Man était la longueur de la pause.

La Géorgienne Nino Batsiashvili (2472) a réalisé sa troisième et dernière norme de grand-maître (mixte) dès la huitième ronde, devenant ainsi la 36e grand-maître femme de l'histoire.

Avec seulement 2,5 points obtenus lors des cinq premières rondes, et moins 18,30 points Elo, Vladimir Kramnik a limité la casse à une perte totale de 8,4 points. Ce qui le laisse à la septième place mondiale avec 2785,6. Dans la course à la qualification au tournoi des Candidats à la moyenne Elo ça ne change rien, le Russe a, pour l'instant, perdu sa place : 1. Fabiano Caruana : 2808.58; 2. Wesley So : 2806.41 ; 3. Vladimir Kramnik 2803.91. Voir la page de Martin Bennedik.

Magnus Carlsen vs Hikaru Nakamura
Timman - Cornette D.
Après 31.Da6
Timman - Cornette D.
Après 34...c3
Timman - Cornette D.
Après 39...Fe3

La bataille a fait rage dans la Sicilienne Rossolimo entre le vétéran Jan Timman et la maître internationale Deimante Cornette. Dans le 1er diagramme après 31.Da6 Timman aurait pu conserver un avantage par 32.Tc7 T6d7 33.Txd7 Fxd7 Fxe7, etc. Sans doute pressé par la pendule et cherchant à simplifier, les Blancs ont joué 32.Fxd6. Sur 32...bxc4 33.Fxe7 Td7 34.d6 c3, 2e diagramme, où mettre la Tour ? Dans tous les cas il ne fallait pas jouer 35.Td5?, car après 35...c2 36.Dc1 Dc6 37.Txf5 Fb2! 38.Ce5 Fxc1 39.Cxc6 Fe3 0-1, une nouvelle Dame va apparaître.

Deimante Cornette | Photo Maria Emelianova

« En passant » par la ronde 8

Caruana - Carlsen
Après 19...Ch7
Caruana - Carlsen
Après 25...Cxa5
Caruana - Carlsen
Après 35.De3?

Magnus Carlsen, avec les Noirs, a choisi la ligne de l'Espagnole qu'Alexeï Shirov a baptisé « variante Tkachiev », avec 6...Fc5, même si le grand-maître français préfère continuer ensuite par 8...Fb7 au lieu de 8...Tb8, comme Carlsen et comme le joue régulièrement Shirov. Fabiano Caruana avait réservé une petite surprise à son adversaire du jour : 15.g4!? et la position blanche avait fière allure après 15...De7 16.Cf1 Cd8 17.Cg3 c5 18.Dd2 c4 19.Fc2 Ch7, comme dans le 1er diagramme, avec toutes ces pièces blanches braquées vers le roque noir. Et si le 15...De7 de Magnus lui a coûté 21 minutes, 20.b4 en aura consommé 38 ! à « Faby ». Le module préférait le plus retenu 20.b3 avec un léger avantage blanc, mais 20...cxb3 21.Fxb3 doit revenir au même. 21...Fe6 22.Fc2!? Peu apprécié par le moteur d'analyse. 22...Tc8 23.Fd3 Cb7 24.Tec1 Dd8 25.Db2 Cxa5 avec un pion de plus pour les Noirs et une belle avance à la pendule : 16'37" - 34'00", comme dans le 2e diagramme. 26.Cd2?! Caruana n'a jamais trouvé le moyen de faire jouer ses pièces sur l'aile-Roi et doit maintenant revenir défendre. L'avantage noir est clair et net après le coup de butoir central 26...d5! 27.Te1 Fb8 28.exd5!? Fxd5 29.Ff5 Tc6 et la position blanche va rapidement s'écrouler. 30.Da3 Cb7 31.Tad1 exd4 32.Fxd4 Cg5 33.c4 Txe1+ 34.Txe1 Fe6 35.De3? Une faute en grand zeitnot, comme dans le 3e diagramme et 35...Ff4! Boum ! 0-1. La fourchette du Cavalier en f3 gagne. Un terrible retour de flamme après l'intéressante nouveauté 15.g4!?. Carlsen déclarait au journaliste norvégien Tarjei J. Svensen‏ qu'il : était complètement "choqué" par la nouveauté g4 de Caruana. "J'étais très nerveux".

La feuille de partie postée par Anna Rudolf

« Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. » Dans un gambit dame accepté, l'Israélien innove par 8...c5!?, sacrifie un pion au coup suivant, puis un second au coup d'après et, dans le diagramme ci-contre, Emil Sutovsky brûle ses vaisseaux avec 18...Fd6?!. Hikaru Nakamura a pris tout son temps pour marquer ce point important qui va lui permettre de jouer la première place dans la neuvième et dernière ronde du tournoi. 19.exf7+ Rxf7 20.Dd4 Te8 21.Dd5+ Rf8 22.Df5+ Rg8 23.Fg5 Dc7 24.Dd5+ Rh8 25.Txd3, etc. 1-0 au 31e coup.

Nakamura - Sutovsky
Après 18...Fd6?!

Laurent Fressinet « Eye of the Tiger » | Photo Maria Emelianova

« En passant » par la ronde 7

Caruana - Jones
Après 23.Cfg5!?
Caruana - Jones
Après 28...Txf2
Caruana - Jones
Après 31.Te4

On peut discuter du nom de la ligne de jeu de la partie entre Fabiano Caruana et Gawain Jones : variante Möller, Archangelsk, Néo-Archangelsk ou encore variante Tkachiev... Toujours est-il que les deux joueurs connaissaient bien ces positions. L'Américain innove par 16.e5, au lieu de 16.d5 d'un duel Grandelius,N (2644)-Jones,G (2660) Linares ESP 2017, ½-½ (57), avant de se lancer dans l'aventure avec le 23.Cfg5!? du 1er diagramme. Ici, selon le module, seul 23...Te7!? permettait de résister, même si le Roi noir pouvait se sentir abandonner par ses pièces. Gawain Jones a joué 23...Tf5? et la position était déjà perdante ! 24.Ce6! Dd7 25.Dg4 Df7 26.Txc7! Txc7 27.Cxd6 Txf2, comme dans le 2e diagramme. Les Blancs auraient pu prendre la Dame par 28.Cxf7+ Tcxf7, etc., mais ils ont préféré 28.Cxc7 Df6 29.Cxd5 Dxd4 30.Dxd4 Fxd4 31.Te4, 3e diagramme, avec une pièce de plus pour Caruana. 31...Fa7 32.Cb6! et 1-0. Après 32...Fxe4 33.Rxf2 les Noirs ont toujours une pièce de moins.

Magnus Carlsen a concédé la nulle à Vidit Santosh Gujrathi, né le 24 octobre 1994 à Nashik, grand maître international depuis 2013 qui, au 1er septembre 2017, vient de passer pour la première fois la barre des 2700 points avec 2702. Le Champion du Monde s'est retrouvé moins bien après une quinzaine de coups dans un début Réti à double fianchetto. Cependant, son adversaire n'a pas insisté; une nulle face au numéro un mondial et +1.7 point Elo pour porter son classement à 2720,8 en live, a suffi à son bonheur.

Exploring the wildlife at night

Une publication partagée par Magnus Carlsen (@magnus_carlsen) le

« En passant » par la ronde 6

Magnus Carlsen a donné la raison pour laquelle il mène par 6 victoires à 0 contre Pavel Eljanov : « Il est ambitieux et ne joue jamais pour le partage du point. J'aime de tels joueurs. » Le Champion du Monde a une nouvelle fois démontré que l'étude poussée des ouvertures n'était pas indispensable pour bien jouer aux échecs, avec une défense Owen, pratiquée par le joueur anglais John Owen (1827-1901), qui lui a donné son nom, et avec laquelle il avait battu Paul Morphy à Londres en 1858. Le grand-maître Christian Bauer a aussi rédigé un ouvrage sur 1...b6.

Eljanov - Carlsen
Après 11...Tc8
Eljanov - Carlsen
Après 19...Cce4
Eljanov - Carlsen
Après 29...Cba2

Dans le 1er diagramme, Carlsen vient d'échapper à la dernière partie des bases de données de cette ouverture irrégulière avec 11...Tc8 au lieu de 11...c5 et ½-½ (11) Vukovic,Z (2410)-Velimirovic,D (2530) Niksic 1994. Après 12.a4 a5 13.Tab1 O-O 14.Tb5 c5 15.dxc5 Txc5 16.Fd6 Txb5 17.cxb5 Tc8 18.c4 Cc5 19.Fc2 Cce4, comme dans le 2e diagramme, les Noirs sont déjà mieux. La suite semble facile à jouer, c'est en tous cas l'impression que Magnus donne. 20.Ff4 Cc3 21.Dd3 Dg4 22.Fe5 Dxc4 23.Dxc4 Txc4, avec un pion de plus et une position supérieure. La fin est assez rapide. 24.Fd3 Tc8 25.Ta1 Cfd5 26.Cd2 f6 27.Fd6 Cb4 28.Fc4 Fd5 29.Ff1 Cba2 0-1, comme dans le 3e diagramme, Pavel Eljanov va perdre le pion a4 et préfère abandonner.

Déjà hier, Anna Zatonskih avait retourné une situation plus que compromise contre Alexandra Kosteniuk avant de l'emporter. Aujourd'hui, Boris Gelfand, dans un gambit Dame variante d'échange, a obtenu un clair avantage en moins de 20 coups, puis une position gagnante en 30 coups, avant de jouer le 35.Tf2?? du diagramme ci-contre. Anna Zatonskih force l'abandon de son illustre adversaire par 35...Tc5!! 36.De2 - Si, 36.dxc5? Txd1+ 37.Rg2 Dc6+ et mat à suivre - 36...Dc6+ 37.Tg2 Txb5 avec une pièce de plus et 0-1. « Never Give Up ! »

Gelfand - Zatonskih
Après 35.Tf2??

Vue de la salle de jeu | Photo John Saunders

« En passant » par la ronde 5

Sutovsky - Huschenbeth
Après 21.Cf5
Carlsen - Granda Zuniga
Après 20...Dc7?!
Carlsen - Granda Zuniga
Après 26.Dxh7

Dans le 1er diagramme les Noirs sont déjà particulièrement embarrassés. Par exemple, si 21...Te6 22.Ch6+ gxh6 23.Fxe6 Ce5 24.Db3 fxe6 25.gxh6 avec des artères béantes vers le Roi noir. Le grand-maître allemand Niclas Huschenbeth a préféré « tomber de Charybde en Scylla » avec 21...Txe4?, sur quoi « l'écueil » Emil Sutovsky l'a emporté avec 22.Cxd6 Td4 23.Dxf7+ Rh8 24.Cxc8 1-0 À cause de la faiblesse de la huitième rangée les Noirs perdent encore du matériel.

Julio Ernesto Granda Zúñiga (né à Camaná, au Pérou, le 25 février 1967) et premier grand-maître péruvien, est un joueur d'échecs atypique. Il a appris à jouer à cinq ans en regardant son père et ses frères. En 1980 il remporte le Mondial Jeune à Mazatlán, au Mexique, en 1984 le Championnat Panaméricain Jeune et le titre de maître international, en 1985 un tournoi à double rondes avec 100% des points, et en 1986, à Cuba, il participe et remporte plusieurs tournois jusqu'à obtenir le titre de grand-maître International après avoir partagé la première place au "Capablanca in Memoriam". En 1998 il se retire de la compétition pour se dédier à des activités agricoles. Il revient en 2002, et malgré ces 4 années sans jouer, il gagne pour la cinquième fois le championnat national péruvien et l'année suivante le "Capablanca in Memoriam" à la Havane. Julio Granda ne travaille pas les ouvertures - il lit simplement des revues d'échecs et l'Informateur - et a affirmé n'avoir lu qu'un seul livre; le troisième tome du « Tratado General de Ajedrez » de Roberto Grau. Extraits de https://es.wikipedia.org/wiki/Julio_Granda

Aujourd'hui, Julio Ernesto Granda Zúñiga affrontait rien de moins que le Champion du Monde Magnus Carlsen. Dans le 2e diagramme, 20...Dc7?! est une imprécision qui va coûter cher après 21.Cg6+! fxg6 22.Txe6 Cxh7 23.Txe8+ Txe8 24.Txe8+ Rxe8 25.Dxg6+ Rd8 26.Dxh7, comme dans le 3e diagramme avec un pion de plus. Le Péruvien n'avait pas envie de souffrir indéfiniment et a jeté l'éponge après 26...De7 27.g3 Rc7 28.Dg6 1-0.

Julio Ernesto Granda Zúñiga et Magnus Carlsen | Photo John Saunders

« En passant » par la ronde 4

Fressinet - Dronavalli
Après 27...h5
Fressinet - Dronavalli
Après 49.Rf3
Fressinet - Dronavalli
Après 55.Dxf5

Face au 1.e4 de Rustan Kasimdzhanov, le champion du monde a répondu par 1...Cc6, avant que la partie ne transpose dans une sorte de défense Pirc. Il faudra 63 coups à Magnus Carlsen pour gagner un simple pion, mais rien à faire, la finale de Tour est complètement nulle. Il n'y a plus aucun joueur avec 100% des points.

Harika Dronavalli a un jeu toujours très dynamique et un pion isolé n'a vraiment pas de quoi l'effrayer. Cependant, lorsque l'adversaire s'appelle Laurent Fressinet, il vaut mieux éviter d'obtenir la position du 1er diagramme. Laurent nage comme un poisson dans l'eau ici, et a construit patiemment la position du 2e diagramme, où toutes ses pièces sont meilleures que celles de la joueuse indienne. 49...d4 50.h6 Da8+ 51.Re2 Df8 52.exd4 Dxh6 53.Fxf5+ Fxf5 54.Dxf7+ Rh8 55.Dxf5, 3e diagramme, avec deux pions de plus et une victoire acquise au 76e coup après avoir évité les nombreuses possibilités d'échecs perpétuels qui planent dans ces finales de Dames.

Fabiano Caruana - Nils Grandelius | Photo John Saunders

« En passant » par la ronde 3

Tout le monde se souvient du petit scandale lors du Festival de Gibraltar en janvier 2017, quand Yifan Hou avait balancé une partie en 5 coups en signe de protestation pour avoir affronté 7 femmes en 10 parties. L'histoire semble se répéter puisque Yifan Hou, après Alexandra Kosteniuk et Elisabeth Paehtz, affronte Nino Batsiashvili dans la ronde 3.

Rappelons que la championne chinoise a abandonné le cycle du championnat du monde féminin pour protester contre son déroulement : la vainqueure de la "Coupe du monde" (à élimination directe, trop aléatoire selon elle) permet le gain du titre de championne du monde sans match avec la championne en titre, ce que Hou Yifan ne trouve pas juste. Elle indique que la championne du monde en titre devrait pouvoir faire un match en dix parties, comme chez les hommes, pour défendre son titre, et souhaiterait que ce cycle féminin actuel fasse de sa gagnante le challenger de la championne du monde, et non la championne du monde directement.

Yifan Hou avait pourtant pris l'ascendant sur Nino Batsiashvili (2472) malgré les pièces noires. Sans doute trop gourmande en recherchant à tous prix une attaque directe, la Chinoise se fait contrer par un sacrifice de qualité qui offre 2 pions passés liés inarrêtables et la victoire à la Géorgienne. La compatriote de Yifan, Ju Wenjun (2574), n'a pas fait mieux, puisqu'elle a perdu au temps dans une position égale face à la MI Jovanka Houska (2393).

Yifan Hou
Carlsen - Xiong
Après 31.Df6
Anand - Lubble
Après 30...Fc4
Tarjan - Kramnik
Après 30...Fh5-Ff3?

  1. L'ouverture de Magnus Carlsen, 1.Cf3 c5 2.c3!?, a transposé dans une sorte d'attaque Torre contre laquelle l'Américain Jeffery Xiong (2633) a égalisé. Toutefois, nous le savons bien maintenant, le Norvégien préfère le milieu de jeu aux ouvertures. Dans le 1er diagramme, les Noirs ont deux pions de plus, mais les Blancs attaquent. Ici, 31...Rg8? est une faute qui coûte la partie sur 32.Dxh6 Db4 33.Rh1! 1-0 Parer le mat perd la Dame.
  2. À rejouer la suite de la partie qui découle du sacrifice de Dame de Viswanathan Anand. Dans le 2e diagramme, 31.Txd2! Fxf1 32.Txf1 Rf8 33.Tfd1 Re7 34.Ff5 Rf6 35.Td7, etc. avec une attaque de mat sur le Roi de Nikolas Lubble (2515). 1-0 au 46e coup.
  3. Sans oublier la défaite surprise de Vladimir Kramnik face au grand-maître américain James Tarjan. Né en 1952, il mit un terme à sa carrière de joueur professionnel en 1984 et travaille comme bibliothécaire à la bibliothèque de Santa Cruz en Californie. Dans le 3e diagramme, le Russe se lance dans une attaque à sacrifice par 30...Ff3? 31.Fxf3 Cxg3?! - Selon James Tarjan, son adversaire vient de se rendre compte que 31...Dxf1? est contré par 32.Fe2! - 32.fxg3 Dxf1 et l'assaut est repoussé après 33.Ff2 Dd3 34.Tc3 Df5 35.Rg2 Tf6 36.Dc2 Dd7 37.g4, etc. Le Roi blanc est bien défendu par sa paire de Fous et les Noirs ont abandonné au 56e coup. Une défaite lourde de conséquences pour Kramnik, car n'oublions pas la place qualificative à la moyenne du classement Elo pour le tournoi des candidats. Après avoir perdu 5,1 points contre Fabiano Caruana, Kramnik en lâche cette fois 9,1 et descend à la 9e place avec 2780 Elo pour une perte totale de 22.6 points avec la Coupe du Monde. Kramnik se retrouve maintenant avec une moyenne à 2803.08 Elo contre 2806.41 pour Wesley So. Voir la page de Martin Bennedik au sujet des possibilités de qualification au Tournoi des Candidats.
James Tarjan, GM, 65 ans et 2412 Elo| Photo Maria Emelianova / Chess.com

« En passant » par la ronde 2

Retour aux appariements traditionnels à partir de cette 2e ronde. Hou Yifan enchaîne une 2e partie consécutive contre une femme, ce qui rappelle son tournoi de Gibraltar. Après sa nulle hier contre Alexandra Kosteniuk, elle a battu aujourd'hui Elisabeth Paehtz.

Du côté des favoris, victoire sans problème pour Carlsen, mais Fabiano Caruana et Vishwnathan Anand ont dû se contenter du demi-point face à des adversaires largement moins bien classés. Vladimir Kramnik, après sa défaite d'hier face à Fabiano Caruana, n'a eu aucune difficulté à battre Vilmos Balint (2281). Il a transformé son avantage joliment ; dans la position du 1er diagramme il sacrifie la qualité après 23.Cxg7! Fxd1 24.Cxf5+ Re8 25.Txd1 Cd7 (le cavalier était sous la menace du fou en b2) 26.Cg7+ Re7 (sur 26...Rd8 27.Ff6 mat et sur 26...Rf8 27.Txd7 suivi d'un mat en 5 coups) 27.Te4 (attaque le fou) Fxc5 28.Te4+ Abandon. Si 28...Rd8 Te8 mat ;28...Rd6 Te6 mat ; 28...Rf8 29.Ce6+ suivi de Cxc5+.

Autre jolie séquence tactique dans la partie entre Nils Grandelius (2653) et Anna Zatonskih (2424) : le GMI suédois, dans la position du 2e diagramme, gagne après 28.Cf6+ Rf8 29.Cd7+! Txd7 (29...Rg8 30.Dh7+ Rf7 31.Fg6 mat) 30.Tf3+ abandon (30...Re7 31.Dxg7+ Rd8 32.Df8 mat ou 30...Ff6 31.Dxf6+ Rg8 32.Tg3+ Tg7 33.Dxg7 mat).

Jolie victoire également pour Laurent Fressinet, opposé à Lev Yankelevitch (3e diagramme). Après être parvenu à doubler ses pièces lourdes sur la 8e rangée, porte le coup de grâce par 34.Ce5!, qui vise à détourner la dame de la protection du fou f8. Le cavalier est imprenable car sur 34...fxe5 35.dxe5 la dame noire ne peut plus protéger le fou en f8. Le Français l'emporte après 34...Tc7 35.Td8 De7 36.Dxd5+ Rh8 37.Da8 Rg8 38.Te8 Dd6 39.Cc4 abandon.

Kramnik - Balint
Après 22...Fc2
Grandelius - Zatonskih
Après 27...Dxb2
Fressinet - Yankelevitch
Après 33...Dd6

Rameshbabu Praggnanandhaa, MI, 12 ans et 2500 Elo| Photo Maria Emelianova / Chess.com

« En passant » par la ronde 1

​Kramnik va détester l'idée des appariements "aléatoires" avec cette défaite face à Caruana alors que Carlsen a joué un 2164.

Pour Laurent Fressinet, son adversaire n'a pas su résister à la tentation.  Après 34...Tb8 (1er diagramme), Gerhard Lorscheid croit pouvoir prendre le pion par 35.Dxa5. Les noirs placent alors une attaque de mat imparable : 35...Dc8! 36.Rf1 Dh3+ 37.Re1 Dh1+ 38.Rd2 Tb2+ 39.Re3 De1+ et abandon des blancs.

Pas de grandes surprises si ce n'est la défaite de Pavel Tregubov (2589) contre le MI Krishna C R G (2367), la victoire de la MI Alina L'ami (2286) contre le GM Ivan Sokolov (2603)​. La plus grosse surprise de cette première ronde est sans doute la nulle concédée par Maxim Rodshtein (2695) contre Zaki Harari (2027). Outre l'écart de classement Elo, la position sur l'échiquier est incroyable : les blancs ont préféré répéter les coups par 72.Dh8+ Tg8 73.Dh6+ Tg7 74.Dh8+ alors que 72.Fd5 ou 72.Fc6 leur assurait un gain facile, par exemple 72.Fd5 Dd8 (il faut empêcher le mat) 73.Dh8+ Re7 74.Dxg7+.

Lorscheid - Fressinet
Après 34...Tb8
Harari - Rodshtein
Après 71...Tg7

Bardur Orn Birkisson - Magnus Carlsen | Photo Maria Emelianova / Chess.com

Prix et cadence

L'édition 2017 est composée de trois tournois : « Masters » du samedi 23 septembre au dimanche 1er octobre 2017, avec 161 joueurs dont 67 grands-maîtres et 41 maîtres internationaux. Neuf rondes, à partir de 14h30 heure française (ronde 9 à 13h00), à la cadence de 100 minutes pour 40 coups, puis 50 minutes pour 20 coups et 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Montant total des prix 133.000 livres sterling (environ 150.000 €), dont un premier prix de 50.000 livres sterling (environ 57.000€). 2e 25.000, 3e 12.500, 4e 6.250; 5e 4.000, 6e 3.500, 7e 3.000, 8e 2.500, 9e 2.000, 10e 1.500. Six prix féminins sont également proposés dont un premier prix de 6.000 livres sterling (environ 6.800 €), 2e 3.000, 3e 1.500, 4e 1.250, 5e 1.000 et 6e 500.

Quant aux « Major » et « Minor » ils auront lieu du lundi 25 septembre au dimanche 1er octobre 2017 en sept rondes, à la cadence de 100 minutes pour 40 coups, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup.

Nulle, Bye et Départage

La nulle par accord mutuel est interdite avant le 30e coup. Byes : Les joueurs peuvent prendre un demi-point d'un "bye", lors des rondes 1 à 8. Tie-break (pour le Trophée) : dans le cas où 2 joueurs sont à égalité à la première place, un départage sera joué dans la soirée du 1er octobre, en 2 parties rapides de 15 minutes plus 10 secondes par coup. Si l'égalité persiste, on recourra à un blitz Armageddon avec 5 minutes pour les Blancs et 4 minutes pour les Noirs où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. Si 3 joueurs ou plus sont à égalité, les 2 premiers seront désignés au tie-break suivant : le résultat entre ces joueurs, la somme du score progressif, la somme des scores des adversaires (Buchholz), le Sonneborn-Berger et enfin, le nombre de victoires.

Le joyau de la mer d'Irlande

L’île de Man, Isle of Man en anglais, Ellan Vannin, Mann ou Mannin en mannois, Insula Mona en latin, est un territoire formé d’une île principale et de quelques îlots situés en mer d’Irlande, au centre des îles Britanniques. L’île de Man - d'une longueur d'à peine 53 km sur 21 km de large - forme une dépendance de la Couronne britannique, c'est-à-dire que l’île n'appartient ni au Royaume-Uni ni à l’Union européenne mais relève directement de la propriété du souverain britannique, actuellement la reine Élisabeth II, qui agit en qualité de « seigneur de Man ».

Isle of Man | Photo https://www.coe.int

Le régime des prélèvements obligatoires mannois, favorable aux entreprises, a fait de l’île un paradis financier (en anglais, l'expression correspondante est « tax haven » (« refuge fiscal ») pour celles qui veulent profiter d'une fiscalité avantageuse. Pour faire face aux abus et aux soupçons engendrés par cette situation, le gouvernement de l'île de Man a signé des accords d'échange de renseignements à des fins fiscales afin de gagner une notoriété internationale. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_Man

Publié le 04/10/2017 - 06:00 , Mis à jour le 04/10/2017 - 06:21
Les réactions (14)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

outraouiski - 01/10/2017 20:22
Il y a 9 joueurs à 6.5 points. Comment vont-ils se partager les prix ?
Idem pour Anand et akamura à 7 points.

fzbof - 01/10/2017 18:55
@ stantigone : il y avait déjà eu le problème à Gibraltar... si le tournoi annonce le logiciel utilisé, n'importe qui peut vérifier les appariements...
Il faudrait voir les statistiques mais on a clairement l'impression que Hou Yifan rencontre plus de femmes que les autres joueurs d'échecs du même niveau. Peut-être n'est-ce qu'une impression...


pleinelune - 29/09/2017 08:08
Magnus se fait plaisir en jouant contre de petits adversaires à 2600 elo.

C'est toujours intéressant de l'écouter parler après la partie avec les présentateurs (-rices), c'est là qu'on voit qu'il n'est pas numéro un pour rien !