La référence francophone du jeu d'échecs

52e festival international de Bienne

Photo : Peter Steffen / Biel Chess Festival
Vidit Gujrathi l'emporte dans la dernière ronde et remporte haut la main le tournoi de grands-maîtres du 52e festival international de Bienne devant Samuel Shankland et Peter Leko.

La 52e édition du Festival International d’Échecs de Bienne prend un nouvel élan en proposant une nouvelle formule pour son événement phare, le tournoi fermé des Grands Maîtres : les participants s'affrontent en cadences classique, en rapide et aussi en blitz, avec un décompte des points différent pour chaque cadence :

  • parties classiques (40 coups en 100mn + 20 coups en 50mn +15mn au KO, avec 30 secondes d'incrément par coup) :
    — victoire 3 points - nulle 1 point - défaite 0 point
  • parties rapides (15 mn + 5sec/coup) :
    — victoire 2 points - nulle 1 point - défaite 0 point
  • blitz (3mn + 2sec/coup) :
    — victoire 1 point - nulle ½ point - défaite 0 point

Site officiel https://www.bielchessfestival.ch  avec streaming et parties en direct.

Classement combiné du 52e festival de Bienne

Pl.JoueursPaysClassiqueRapideBlitzTotal
1GM Santosh Vidit
1581134
2GM Sam Shankland
991028
3GM Peter Leko
9106.525.5
4GM Parham Maghsoodloo
789.524.5
5GM Nodirbek Abdusattorov
105823
6GM Jorge Cori
87722
7GM Nico Georgiadis
76215
8GM Sebastian Bogner
73212
Samuel Shankland, Vidit Santosh et Peter Leko | Photo : www.bielchessfestival.ch

Classement du tournoi de parties classiques

Pl.JoueursEloNatPts12345678 Perf.+-
1 Vidit, Santosh Gujrathi 2703 15.0 X 1 3 1 3 3 1 3 2790 13
2 Abdusattorov, Nodirbek 2598 10.0 1 X 1 3 1 1 3 0 2633 10
3 Leko, Peter 2674 9.0 0 1 X 1 3 3 1 0 2586 -4
4 Shankland, Samuel L 2713 9.0 1 0 1 X 0 1 3 3 2580 -8
5 Cori, Jorge 2686 8.0 0 1 0 3 X 1 0 3 2547 -10
6 Bogner, Sebastian 2584 7.0 0 1 0 1 1 X 1 3 2524 1
7 Georgiadis, Nico 2514 7.0 1 0 1 0 3 1 X 1 2534 9
8 Maghsoodloo, Parham 2656 7.0 0 3 3 0 0 0 1 X 2513 -12
Les parties du tournoi classique

Mercredi soir se terminait la 52e édition du Festival d'échecs de Bienne – deuxième
tournoi en Europe le plus âgé qui perdurent sans discontinué – avec les remises des
prix du Tournoi des Grand Maîtres (GMT), du Tournoi des Maîtres (MTO) et du
Tournoi général (ATO). Le vainqueur du GMT est l'Indien Santosh Vidit, celui du MTO
l'Iranien M.amin Tabatabaei, et celui du ATO Achim Schneuwly.

Au total, 823 personnes ont participé aux dix tournois proposés dans le cadre du
Festival. Cette édition bat ainsi les records de participation dans les tournois MTO,
RAP et BTO! Un autre record est aussi établi: pas moins de 46 nationalités
différentes se sont croisées cette année dans l'enceinte du Palais des congrès de
Bienne!

La nouvelle formule du GMT, un "triathlon" qui additionne les résultats obtenus dans les cadences classique, rapide et blitz, a été fortement appréciée par les joueurs et le public. Les joueurs invités ont joué 28 parties en dix jours, et se sont battus jusqu'à la fin pour déterminer le classement final. Il est vrai que Santosh Vidit était au-dessus du lot, puisqu'il était déjà sûr de remporter le tournoi une ronde avant la fin. Mais le combat a été rude jusqu'au bout pour la 2e place, que l'Étasunien Sam Shankland a réussi à préserver malgré les tentatives impressionnantes de l'"ancien" Peter Leko. Le plus jeune du tournoi, l'Ouzbek Nodirbek Abdusattorov (14 ans!), a marqué son potentiel en prenant la deuxième place du tournoi à cadence classique. On peut ainsi remarqué que plus la cadence est réduite, plus cela favorise les joueurs les plus expérimentés et les mieux classés sur la liste Elo.

Le tournoi des Maîtres voit pour la première fois la victoire d'un Iranien, en la personne du jeune M.amin Tabatabaei (18 ans), seul en tête avec 7 sur 9, malgré une défaite inattendue lors de la 3e ronde. Dix joueurs le suivent à un ½ point. Au départage, ses deux dauphins sont à égalité totale et se partagent la deuxième place sur le podium. Il s'agit de l'éminent néoÉtasunien Gata Kamsky, finaliste du Championnat du Monde 1996, et de l'Allemand Alexander Donchenko.

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Résultats parties classiques

Résultats de la ronde 7
Shankland, Samuel L 2713 - Leko, Peter 2674 : ½-½
(74)
Italienne
Cori, Jorge 2686 - Georgiadis, Nico 2514 : 0-1
(29)
Tarrasch
Maghsoodloo, Parham 2656 - Vidit, Santosh Gujrathi 2703 : 0-1
(30)
Début Réti
Abdusattorov, Nodirbek 2598 - Bogner, Sebastian 2584 : ½-½(71)
Caro-Kann
Cori - Georgiadis
Après 17...Te6
Maghsoodloo - Vidit
Après 18...Txd7
Maghsoodloo - Vidit
Après 21.f4

Dans le 1er diagramme, Nico Georgiadis vient d'innover par 17...Te6, au lieu de 17...Fxd4 18.Dxd4 Te6 d'une partie 0-1 (35) Renet,O (2494)-Conquest,S (2563) Clichy 2001, une simple nuance ? Peut-être, mais Jorge Cori va immédiatement gaffer par 18.Rh1?? (Il fallait défendre la 2e rangée par 18.Tc2) 18...Tg6! Menace de prendre en g2 alors que le Fh3 est imprenable. Si 19.gxh3 Dg1+! 20.Txg1 Cxf2#. Le Péruvien a continué par 19.g3 et le Suisse s'est emparé de la qualité : 19...Fxf1 20.Fxe4 dxe4 21.Fxa7, etc. 0-1 au 29e coup. La seule victoire de Nico Georgiadis en parties classiques.

Avec déjà la victoire finale du tournoi en poche, l'Indien Vidit Gujrathi, malgré les pièces noires, jouait sans aucune pression. De son côté, l'Iranien Parham Maghsoodloo jouait avec l'espoir d'une deuxième place. Malheureusement, dans le 2e diagramme, la combinaison 19.Cfxe5? Cxe5 20.Cxe5 Txe5 21.f4 est fausse, 3e diagramme, à cause de 21...De6! et les Blancs ne récupèrent pas leur pièce. Maghsoodloo a poursuivi encore quelques coups cette position perdante : 22.Dc2 Th5 23.f5 Dc6 24.Fe5 Fb7 25.g4 Th4... 0-1 au 30e coup.

Dans le Tournoi des Maîtres, l'Iranien Amin Tabatabaei a racheté la défaite de son compatriote Parham Maghsoodloo dans le GMT. En battant le n°1 du tournoi Jeffery Xiong, il prend en solitaire la tête du MTO. Achim Schneuwly poursuit sa démonstration dans le Tournoi général. Avec huit victoires en huit parties (!), il ne peut plus être rejoint demain lors de la dernière journée du Festival. À cette occasion, les rondes débuteront exceptionnellement à 11h00.

Dans le GMT, Santosh Vidit a battu avec les Noirs Parham Maghsoodloo et encore creusé l'écart par rapport à ses poursuivants. On a dû attendre longtemps pour connaître quel serait le premier de ceux-ci. En effet, Sam Shankland souffrait avec les Blancs contre Peter Leko, et une défaite lui aurait soufflé la deuxième place in extremis au profit du Hongrois. Mais finalement, il préservait définitivement son rang au 74e coup. Nico Georgiadis fête, lui aussi avec les Noirs, sa première victoire du tournoi en cadence classique, grâce à une attaque dévastatrice sur le Roi du Péruvien Jorge Cori. Quant à Sebastian Bogner, il défendait une finale de Tours avec un pion de moins contre Nodirbek Abdusattorov. Il trouva une solution élégante pour s'assurer la nulle en sacrifiant au moment opportun sa Tour, forçant ainsi le pat, contre le deuxième meilleur en cadence classique ici à Bienne.

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Résultats de la ronde 6
Leko, Peter 2674 - Cori, Jorge 2686 : 1-0
(55)
Française
Georgiadis, Nico 2514 - Maghsoodloo, Parham 2656 : ½-½(49)
Grünfeld
Vidit, Santosh Gujrathi 2703 - Abdusattorov, Nodirbek 2598 : ½-½(42)
Catalane
Bogner, Sebastian 2584 - Shankland, Samuel L 2713 : ½-½
(40)
Grünfeld

Une nulle avec les Blancs a suffi à l'Indien Vidit pour conserver quatre points d'avance sur son premier poursuivant, et s'arroger ainsi la première place avant même de jouer la dernière ronde. Pour les places suivantes, par contre, tout est encore ouvert, et on pourrait bien assister à des prolongations mercredi en cas d'égalité de points après 28 rondes !

Après les quatre victoires blanches d'hier, seul Peter Leko a réussi aujourd'hui à sortir son épingle du jeu et à se replacer au classement. Son adversaire péruvien, Jorge Cori, optait pour la Défense Française, indiquant qu'il était prêt à jouer plus que pour la nulle. Les deux joueurs proposèrent ainsi une partie spectaculaire et se retrouvèrent dans une finale dans laquelle les Blancs avaient une qualité en moins, mais un dangereux pion en e7, qui non seulement compensait le déficit matériel, mais finit par assurer la victoire au finaliste de la coupe du monde 2004.

Les deux représentants helvétiques choisissaient la même ouverture pour contrer avec les Blancs leur adversaire du jour: la variante très à la mode avec Fb5+ dans la Grünfeld. Aussi bien Nico Georgiadis contre Parham Maghsoodloo que Sebastian Bogner contre Sam Shankland obtenaient ainsi des positions prometteuses. Mais une fois de plus, ils ne parvenaient pas à concrétiser et devaient se contenter de la nulle.

Dans une partie très positionnelle, Santosh Vidit n'avait pas de raison de prendre des risques inconsidérés avec les Blancs, et il annula au 41e coup contre Nodirbek Abdusattorov, par ailleurs le deuxième joueur après l'Indien a avoir obtenu jusqu'ici le plus de points en parties lentes. Le vainqueur de ce GMT nouvelle formule est ainsi d'ores et déjà connu. Mais il est probable que nous assistions à une intéressante séance de départage mercredi pour déterminer le classement final. Tout dépendra bien sûr des résultats de la dernière ronde du triathlon qui a lieu mardi, à 14h comme d'habitude.

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Peter Leko - Jorge Cori | Photo : www.bielchessfestival.ch
Résultats de la ronde 5
Maghsoodloo, Parham 2656 - Leko, Peter 2674 : 1-0
(71)
Anglaise
Abdusattorov, Nodirbek 2598 - Georgiadis, Nico 2514 : 1-0
(98)
4 cavaliers
Vidit, Santosh Gujrathi 2703 - Bogner, Sebastian 2584 : 1-0
(30)
Slave
Cori, Jorge 2686 - Shankland, Samuel L 2713 : 1-0
(52)
Semi slave

En remportant, dimanche, une victoire en 30 coups contre Bogner lors de l'antépénultième ronde de la section classique, Vidit frappait fort avec les blancs, et mettait la pression sur Shankland, lequel jouait avec les noirs contre le Péruvien Jorge Cori. L'Américain prenait cependant trop de risques et permettait au Sud-Américain, suite à sa victoire, de s'immiscer sérieusement dans la lutte pour la 3e place finale.

Celle-ci est désormais occupée par Parham Maghsoodloo suite à sa brillante victoire contre Peter Leko qui, sous pression durant toute la partie, finit par commettre une imprécision fatale juste avant le deuxième contrôle de temps.

Dans la partie la plus longue du jour (98 coups !), Nico Georgiadis obtenait une belle position avec les noirs contre Norbirek Abdusattorov, mais celui-ci montrait une fois de plus des capacités défensives insoupçonnées chez un aussi jeune joueur. Le Suisse tentait alors le tout pour le tout en sacrifiant une pièce pour un fort pion passé en a3. Il maintenait toutes ses chances jusqu'au 88e coup, où il faisait alors le mauvais choix et laissait Abdusattorov savourer une victoire inattendue au vue du déroulement de la partie.

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Résultats de la ronde 4
Leko, Peter 2674 - Abdusattorov, Nodirbek 2598 : ½-½ (55) Ouest-indienne
Georgiadis, Nico 2514 - Vidit, Santosh Gujrathi 2703 : ½-½ (66) Grünfeld
Shankland, Samuel L 2713 - Maghsoodloo, Parham 2656 : 1-0 (26) Richter-Rauzer
Bogner, Sebastian 2584 - Cori, Jorge 2686 : ½-½ (61) Catalane

Face à la Grünfeld de Santosh Vidit, Nico Georgiadis obtenait une belle position grâce à ses deux pions centraux et à la paire de fous. Au 27 e coup, il passa cependant à côté d'un sacrifice temporaire qui aurait pu lui permettre d'avancer au bon moment son pion en b7 et de continuer à mettre une forte pression sur l'Indien. Après cette occasion manquée, la finale de fous de couleurs opposés permettait au leader de tenir la nulle, qui fut signée au 66 e coup.

L'Américain Sam Shankland s'est remis de sa défaite d'hier en remportant une victoire facile contre l'Iranien Parham Maghsoodloo. Le champion du monde U20 2018, diminué par une inflammation à la gorge, encaisse ainsi sa troisième défaite d'affilée. Il abandonne après seulement 31 minutes de jeu et 26 coups, payant une imprécision au 17 e coup permettant au champion des USA 2018 de glaner deux pions au terme d'une séquence tactique.

Dans le choc des générations entre Peter Leko, qui obtint le titre de GM en 1994 à l'âge de 14 ans – le record de l'époque –, et Nodirbek Abdusattorov, qui fut le deuxième plus jeune joueur à obtenir ce même titre en 2018, le jeune Ouzbek a fait preuve d'un sang-froid défensif digne des plus grands routiniers, qui lui permit de d'abord récupérer son pion de retard, avant de prendre même un léger ascendant, insuffisant toutefois pour faire mieux que nulle.

Sebastian Bogner et Jorge Cori se sont séparés sur le même résultat après 61 coups dans une partie très équilibrée d'un bout à l'autre.

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Nico Georgiadis - Santosh Vidit | Photo : www.bielchessfestival.ch
Résultats de la ronde 3
Vidit, Santosh Gujrathi 2703 - Leko, Peter 2674 : 1-0 (59) Anglaise
Georgiadis, Nico 2514 - Bogner, Sebastian 2584 : ½-½ (37) Catalane
Abdusattorov, Nodirbek 2598 - Shankland, Samuel L 2713 : 1-0 (44) Berlinoise
Maghsoodloo, Parham 2656 - Cori, Jorge 2686 : 0-1 (42) Française

Changement de leader dans le Triathlon ! Cinq joueurs encore à 100% dans le MTO.
Sebastian Bogner, champion suisse 2018, et Nico Georgiadis, vice-champion 2018 et 2019, se sont séparés sur la nulle en répétant les coups après le zeitnot, dans une partie très équilibrée et statique.

La grande surprise du jour est venue du jeune Ouzbek Nodirbek Abdusattorov qui a battu le n°1 du tournoi, l'Américain Sam Shankland. Dans une Espagnole, ce dernier gagnait pourtant un pion dans le milieu de jeu, mais le Grand Maître de 14 ans possédait une très bonne compensation pour cela, sous la forme de deux pions passés liés au centre, qui permettront au bout du compte à Abdusattorov de faire la différence.

Dans la partie entre Parham Maghsoodloo et Jorge Cori, l'Iranien créait le spectacle en sacrifiant sa dame pour une tour, un cavalier et un pion. Mais l'initiative était insuffisante face aux pièces lourdes adverses, et le champion du monde U20 2018 s'avouait vaincu au 42e coup.

La plus longue partie du jour a vu la victoire du n°2 du tournoi, Santosh Vidit, contre le leader d'avant cette ronde, Peter Leko. Dans une Anglaise symétrique, l'Indien gagnait un deuxième pions après le 40 e coup grâce à une belle combinaison tactique mêlant deux fourchettes d'affilée. Il lui suffisait alors de jouer proprement la finale pour remporter une belle victoire qui le propulse en tête du classement !

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Résultats de la ronde 2
Leko, Peter 2674 - Georgiadis, Nico 2514 : ½-½ (101) Gambit dame
Shankland, Samuel L 2713 - Vidit, Santosh Gujrathi 2703 : ½-½ (43) Anglaise
Cori, Jorge 2686 - Abdusattorov, Nodirbek 2598 : ½-½ (40) Ouest-indienne
Bogner, Sebastian 2584 - Maghsoodloo, Parham 2656 : 1-0 (41) Gambit dame

Bogner gagne d'abord un pion grâce à une finesse tactique. Il convertit ensuite cet avantage matériel par une attaque de mat qui lui permet de remporter une précieuse victoire (3 points) pour recoller au peloton.
Mis en difficulté dans le milieu de jeu, Georgiadis réussit à forcer une finale de tours et cavaliers. Il donnait alors son cavalier contre les deux derniers pions de son adversaire. Cette finale est théoriquement nulle, mais il s'agit encore de garder son sang-froid après six heures de jeu, avec quelques minutes à la pendule et, qui plus est, face à un joueur aussi expérimenté que le finaliste du championnat du monde 2004. Finalement, après 101 coups, le vice-champion suisse démontrait qu'il connaît ses classiques.
Les deux autres parties se sont également terminées par la nulle. C'est ainsi que dans le match entre les deux meilleurs Elo du tournoi, l'Indien Santosh Vidit a d'abord dû sacrifier un pion dans le milieu de jeu pour neutraliser l'initiative de l'Américain Sam Shankland, avant de résoudre définitivement ses problèmes en entrant dans une finale de Fous de couleurs opposées. De son côté, l'Ouzbek Nodirbek Abdusattorov contraignait son adversaire Péruvien Jorge Cori à admettre qu'il n'y avait plus aucune chance de gain dans une finale au caractère fermée avec des Fous de même couleur.

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Résultats de la ronde 1
Leko, Peter 2674 - Bogner, Sebastian 2584 : 1-0 (41) Slave
Georgiadis, Nico 2514 - Shankland, Sam 2713 : 0-1 (38) Najdorf
Vidit, Santosh Gujrathi 2703 - Cori, Jorge 2686 : 1-0 (40) Bogo-indienne
Abdusattorov, Nodirbek 2598 - Maghsoodloo, Parham 2656 : 0-1 (44) Richter-Rauzer

La première des sept rondes en partie classique du triathlon a été menée tambour
battant, avec au final quatre parties remportés par les favoris. Les deux Suisses ont vu leur position se détériorer aux alentours du premier zeitnot. Avec les Noirs, Sebastian Bogner s'est retrouvé tout au long de la partie sous la pression du son prestigieux adversaire, Peter Leko, leader au classement après les parties rapides. Mais il se défendait becs et ongles, avant que le Hongrois ne sacrifie temporairement sa Dame, la combinaison se terminant avec une pièce de plus pour le vice-champion du monde 2004 suite à un échec à la découverte.

L'autre helvète du tournoi, Nico Georgiadis affrontait, avec les Blancs, le champion des USA 2018, Sam Shankland. Dans le milieu de jeu, celui-ci donnait une pièce pour trois pions, avant de contrôler l'activité de la figure surnuméraire du Suisse, qui ne se battait alors plus que pour la nulle. Mais, en crise de temps, il allait succomber suite à une imprécision fatale.

Le duel entre le champion du monde U20 2018, l'Iranien Parham Maghsoodloo, et le
deuxième meilleur plus jeune U14, l'Ouzbek Nodirbek Abdusattorov, a vu la victoire du plusâgé des deux garçons.

De son côté, l'Indien Santosh Vidit prenait la mesure du Péruvien Jorge Cori.

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Classement du tournoi de parties blitz

Pl. Joueurs Elo Nat Pts 1 2 3 4 5 6 7 8
1 Vidit, Santosh Gujrathi 2694 11.0 XX 10 =1 =0 11 11 11 11
2 Shankland, Samuel L 2660 10.0 01 XX =0 10 11 =1 11 11
3 Maghsoodloo, Parham 2719 9.5 =0 =1 XX =1 1= =1 01 11
4 Abdusattorov, Nodirbek 2550 8.0 =1 01 =0 XX 00 10 11 11
5 Cori, Jorge 2558 7.0 00 00 0= 11 XX =1 11 10
6 Leko, Peter 2743 6.5 00 =0 =0 01 =0 XX 11 11
7 Bogner, Sebastian 2.0 00 00 10 00 00 00 XX 10
8 Georgiadis, Nico 2464 2.0 00 00 00 00 01 00 01 XX
Les parties du tournois de blitz

Dans le GMT, l'étape du blitz distribuait ce samedi 14 points dans un véritable marathon à l'intérieur du triathlon. C'est l'Indien Santosh Vidit qui se montrait le plus habile en empochant 11 points. Avant cette journée, il était déjà en tête au classement général, à égalité de points avec Sam Shankland. L'Américain a terminé à un point de Vidit, et se retrouvait samedi soir, à trois rondes de la fin en parties classiques, le seul adversaire pouvant encore contester la victoire finale de l'Indien. Le principal favori à avoir perdu des plumes est Peter Leko. Quant aux deux représentants de la Fédération suisse, ils se sont partagés la dernière place en ne réussissant à comptabiliser que deux points chacun.

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Shankland-Bogner | Photo : Simon Bohnenblust / Biel Chess Festival

Classement du tournoi de parties rapides

Pl. Joueurs Elo Nat Pts 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf. +/-
1 Leko, Peter 2671 10.0 X 1 2 1 2 1 2 1 2708 +4
2 Shankland, Sam 2593 9.0 1 X 1 2 1 2 1 1 2663 +7
3 Vidit, Santosh Gujrathi 2689 8.0 0 1 X 1 0 2 2 2 2598 -8
4 Maghsoodloo, Parham 2510 8.0 1 0 1 X 2 0 2 2 2623 +11
5 Cori, Jorge 2608 7.0 0 1 2 0 X 0 2 2 2559 -4
6 Georgiadis, Nico 2488 6.0 1 0 0 2 2 X 0 1 2526 +3
7 Abdusattorov, Nodirbek 2400 5.0 0 1 0 0 0 2 X 2 2487 +7
8 Bogner, Sebastian 2567 3.0 1 1 0 0 0 1 0 X 2335 -20
Les parties du tournoi rapide

Les participants

joueurNationalité Elo classiqueElo rapideElo blitz
Sam Shankland
27132593 2660
Santosh Vidit
27032689 2694
Jorge Corti
26862608 2558
Peter Leko
26742671 2743
Parham Maghsoodloo26562510 2719
Nodirbek Abdusattorov25982400 2550
Sebastian Bogner25842567
Nico Georgiadis251424882464

La 52e édition du Festival international d'échecs de Bienne a débuté ce
week-end. Entre le 20 et le 31 juillet, ce sont plus de 700 joueurs qui sont
attendus au Palais des Congrès de Bienne. Ce cru s'annonce d'ailleurs sous
les meilleures auspices puisque le tournoi rapide a rencontré, avec 182
inscrits, une participation explosant l'ancien record. C'est le Russe Antipov
qui s'est imposé avec un 1⁄2 point d'avance sur l'Arménien Martirosyan,
deuxième, et l'Israélien Nabaty, troisième. En se classant 9 e ,Jo Gallagher
devient Champion suisse 2019 de la discipline, devant Ekstroem et
Gaehwiler.
La 52 e édition du Festival d'échecs de Bienne a commencé samedi par la
simultanée donnée par la Maître Internationale Tania Sachdev dans le hall de la
Banque cantonale bernoise à la Place Centrale. Opposée à 20 amateurs, la belle
Indienne a remporté au bout de quatre heures de jeu une victoire magistrale ne
laissant un remis qu'à un seul de ses adversaires. Score final: 191⁄2-1⁄2!
Au Palais des Congrès s'est tenue la cérémonie d'ouverture en présence du
Conseiller d'État Hans Stöckli et de plusieurs autres élus. Le président du comité
d'organisation du Festival Peter Bohnenblust, ainsi que le Conseiller de l'Exécutif du
canton de Berne Christoph Neuhaus et le vice-président du Conseil de la ville de
Bienne Leonhard Cadetg ont salué les joueurs du tournoi des Grands Maîtres (GMT)
et le nombreux public présent. Celui-ci semble d'ores et déjà se passionner pour la
nouvelle formule de cette année, un triathlon combinant les cadences lente, rapide et blitz. Le tirage au sort des numéros d'appariement des joueurs s'est effectué sous la direction de l'arbitre Laurent Freyd.

Tania Sachdev a donné une simultanée | Photo: Peter Steffen / Biel Chess Festival

Ce dimanche commençaient les choses sérieuses, avec la cadence rapide (15
minutes + 5 secondes d'incrément par coup) à l'honneur.
Dans le tournoi des Grands Maîtres, c'est l'ancien vice-champion du monde
Peter Leko qui a donné la leçon à la jeune concurrence. Il prend la tête d'un tournoi
qui s'annonce passionnant, avec ce lundi les premières parties à cadence lente
(100'+50'+15' avec un incrément de 30'').

Communiqué par Paul Kohler pour ISF

Programme

20 juillet 2019 (16h00)
Cérémonie d'ouverture
21 juillet (13h00)
Rapide
22-25 juillet (14h00)
Rondes 1 à 4 des parties classiques
26 juilletJournée de repos
27 juillet (14h00)
Blitz
28-30 juillet (14h00)
Rondes 5 à 7 des parties classiques
31 juillet (18h00)
Cérémonie de clôture

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (0)

  • Aucune réaction pour le moment