Jouez aux échecs en ligne, apprenez, progressez, informez-vous

5e Finale du Grand Slam

Carlsen remporte le match de départage contre Caruana de manière expéditive, sur le score de 2 à 0.

Cinq des huit meilleurs joueurs d'échecs du monde se donnent rendez-vous pour la cinquième Finale du Grand Slam, un des plus prestigieux tournoi du monde. La capitale économique du Brésil, São Paulo, accueillera le premier tour entre le 24 et le 29 septembre 2012 (repos le 27 septembre), et le second tour aura lieu à Bilbao, en Espagne, du 8 au 13 octobre 2012 (repos le 11 octobre). Début des parties à Bilbao à 17 h 00 heure française, sauf la dernière à 16 h 30.

Cadence : 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 60 minutes pour le reste de la partie, avec un ajout de 10 secondes par coup à partir du 41e coup. Le pointage de «Bilbao» est appliqué, avec 3 points pour une victoire et 1 point pour une partie nulle.

En cas d'égalité final à deux joueurs, un match de deux parties de 4 minutes + 3 secondes par coup aura lieu juste après. Si l'égalité persiste, on aura recours à un blitz «mort subite» avec 5 minutes pour les Blancs et 4 minutes pour les Noirs, où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. Si plus de deux joueurs sont à égalité à la fin du tournoi, deux joueurs seront désignés en fonction du point numéro 3 ci-dessous qui déterminera aussi les places 3 à 6. 1. Ponctuation traditionnelle 2. Confrontation directe 3. Système Koya et 4. Système Sonneborn-Berger.

Site officiel de Bilbao www.bilbaomastersfinal.com

Site officiel de São Paulo http://grandslamdexadrez.com.br

Direct, commentaires et vidéos sur www.bilbaomastersfinal.com/es/en-directo

Classement final Elo Age Nat Vic. À 3 pts Pts classiques 1 2 3 4 5 6 Perf
1 Magnus Carlsen 2843 20 NOR 17/30 6,5/10 xx 01 == == =1 11 2881 +5
2 Fabiano Caruana 2773 22 ITA 17/30 6,5/10 10 xx =1 1= == 1= 2892 +17
3 Levon Aronian 2816 30 ARM 11/30 5/10 == =0 xx 1= == == 2774 -10
4 Sergey Karjakin 2778 43 RUS 10/30 4,5/10 == 0= 0= xx == =1 2745 -4
5 Viswanathan Anand 2780 22 IND 9/30 4,5/10 =0 == == == xx == 2745 -4
6 Francisco Vallejo Pons 2697 30 ESP 6/30 3/10 00 0= == =0 == xx 2649 -6

Comme prévu par le règlement, en cas d'égalité finale à deux joueurs, un match de deux parties de 4 minutes + 3 secondes par coup a lieu juste après la dernière ronde. Si l'égalité persiste on aura recours à un blitz «mort subite», avec 5 minutes pour les Blancs et 4 minutes pour les Noirs, où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Dans le match de départage entre Fabiano Caruana et Magnus Carlsen, le Norvégien l'emporte de manière expéditive sur le score de 2 à 0, dont une victoire en seulement 17 coups !

Blitz de départage
Résultats de la ronde 10 du 13 octobre 2012 à 16h30 (Bilbao)
Francisco Vallejo 2697 - Fabiano Caruana 2773 : ½-½ (19) Espagnole fermée
Levon Aronian 2816 - Magnus Carlsen 2843 : ½-½ (45) Défense ouest-indienne
Viswanathan Anand 2780 - Sergey Karjakin 2778 : ½-½ (44) Défense slave

La partie entre Vallejo Pons et Caruana aura duré une vingtaine de minutes, avant que la nulle  ne soit signée. On peut comprendre l'intérêt personnel de chacun des joueurs : Vallejo Pons, assuré de finir dernier, a déjà subi 4 défaites, et Caruana s'assure de terminer au pire 2e. Néanmoins, s'agissant de joueurs professionnels, ils sont engagés pour un spectacle dont les spectateurs ont été privés lors de cette dernière ronde. Les diverses mesures comme l'interdiction de la nulle avant X coups n'y changent pas grand chose, si deux joueurs ont décidé de faire nulle il leur est facile de trouver une répétition. Le spectacle est également faussé. 

«Pour jouer aux échecs il faut avoir la foi [ilusión peut être traduit aussi par, confiance, plaisir,  etc. l'idée est qu'il faut croire à ce que l'on fait.] et je l'ai perdue», a déclaré Francisco Vallejo Pons. «Ca fait vingt ans que je suis sur les routes, depuis l'âge de dix ans, il est temps de rentrer à la maison et de me reposer. Je ne dis pas que je ne jouerai plus, d'autres champions se sont retirés et sont revenus avec de très bons résultats. Cependant, j'ai besoin de déconnecter du jeu d'échecs et de m'impliquer dans d'autres projets. Après nous verrons.»

Source : www.chessbase.com/espanola

Anand-Karjakin après 16...Ccb4
Anand-Karjakin après 27...Ce8

Heureusement pour les spectateurs, ils ont pu reporter leur attention sur la partie Anand-Karjakin. Dans une défense Slave, la première position critique survient au 16e coup (diagramme de gauche), quand l'Indien décide de jouer 16.Fg4 plutôt que 16.Fxc4, qui égalisait. Les Noirs répliquaient par 16...Ccb4, qui invite les Blancs à prendre. La question est de savoir avec quelle pièce (Fou ou Cavalier) et quel pion (f7 ou e6). Par exemple une suite possible était 17.Fxe6 g6 18.Fxf7+ Dxf7 19.Cxf7 gxh5 20.Cd6+ Rd7 21.Cxb7. Après quelques minutes de réflexion, le Champion du Monde préfère 17.Cxe6. S'ensuit une longue séquence tactique jouée très rapidement, peut-être trop par Karjakin, dont le coup 22...Cd5 est critiqué par les moteurs d'analyse, qui lui préfèrent 22..c2. Au 27e coup, les Noirs ont deux pions de plus mais une Tour complètement enfermée en h8. Grâce à ses pièces plus actives, Anand combine les menaces et récupère le matériel, tandis que Karjakin parvient à activer sa Tour.  La finale Dame-Tour-4 pions dans chaque camp qui en résulte est complètement égale, et la nulle est conclue au 45e coup après une répétition.

Aronian-Carlsen après 14...d5
Aronian-Carlsen après 19...b5

La dernière partie a opposé Levon Aronian à Magnus Carlsen. Dans une défense Ouest-indienne, le Norvégien innove par 14...d5 (voir diagramme de gauche). Etaient connus jusqu'à présent 14...Fxe5 et 14...c5. Au 16e coup, les Blancs refusent l'échange des Dames et interposent leur Cavalier en c6 sur la diagonale entre leur Dame en a4 et celle de l'adversaire en e8. Dans une partie pleine de manoeuvres, le Norvégien est le premier à dynamiser la partie par 19...b5 (voir diagramme). Après l'échange des pions a6 et b5 contre leurs homologues c4 et a2, l'action se poursuit à l'aile-Dame, où les Noirs ont une de leur Tour isolée dans le camp blanc. Au 30e coup, il reste une dizaine de minutes à Aronian contre 25 à Carlsen. Mais le zeitnot se passe sans soucis, les pièces s'échangent pour aboutir à une finale Tour-5 pions dans chaque camp absolument plane.

Résultats de la ronde 9 du 12 octobre 2012 à 17h00 (Bilbao)
Sergey Karjakin 2778 - Francisco Vallejo 2697 : 1-0 (38) Française Winawer
Magnus Carlsen 2843 - Viswanathan Anand 2780 : 1-0 (30) Sicilienne de Moscou
Fabiano Caruana 2773 - Levon Aronian 2816 : 1-0 (39) Espagnole anti-Marshall
Carlsen-Anand, après 15.Rh1
Carlsen-Anand, après 27.Cg5
Carlsen-Anand, après 30.a4

Début tranquille pour Magnus Carlsen : une variante de Moscou - 3.Fb5+ - contre la défense Sicilienne du champion du monde. Anand préfère s'écarter des grandes lignes de cette ouverture avec 9...Dc7, joué seulement deux fois, alors que 9...0-0 est le coup logique et le plus pratiqué. Dans la position du premier diagramme, Viswanathan Anand va réaliser la fameuse poussée libératrice de la Sicilienne 15...d5. Carlsen répond alors par 16.Cxc6 bxc6 17.De1 Tdc8 18.e5 Ce8 et 19.e6, avec une position tendue. Pourtant, quelques coups plus tard, quand le numéro un mondial joue 27.Cg5, deuxième diagramme, les Noirs commencent à avoir des problèmes. Le Roi est bien seul alors que les pièces blanches se font menaçantes. Après 27...d3 28.Te5! Rh8 29.Td1 Da6 30.a4, les Noirs abandonnent. Première défaite du tournoi pour Anand.

Caruana-Aronian, après 21.Fb1
Caruana-Aronian, après 26...Ff6
Caruana-Aronian, après 29...Te7

Dans une variante dirigée contre le gambit Marshall de l'Espagnole, avec 8.d3, Caruana et Aronian ont obtenu une position équilibrée avec 20 coups. C'est dans la position du premier diagramme que les choses ont basculé. Après 21.Fb1, Levon Aronian se lance dans une combinaison par 21...Cxg4!? 22.Cxg6 Cxf2. Et ici, au lieu de reprendre directement en f2, l'Italien joue le subtil 23.Ce7+!?. Et après 23...Txe7 24.Rxf2 Te5 25.Rg2 c4 26.Cf5 Ff6, deuxième diagramme, la question est de savoir si la pression noire sur l'aile-Dame est suffisante pour compenser le matériel sacrifié. Sur 27.Df3, l'Arménien joue son va-tout avec 27...c3 et seulement 5 minutes à la pendule ! 28.Ch6+ Rh8!? 29.Fd3 (pare le menace ...c3) et les Noirs n'ont plus rien. 29...Te7? sera la dernière faute. Troisième diagramme, et 30.e5! mène Fabiano Caruana à la victoire !

Karjakin-Vallejo, après 19.Fc1
Karjakin-Vallejo, après 32.Tg2
Karjakin-Vallejo, après 38.Dc8+

Dans la troisième partie de la journée, «Paco» Vallejo a vécu un incroyable retournement de situation ! Dans une défense française variante Winawer, les joueurs ont atteint la position du premier diagramme, après 19.Fc1. Les choses sont claires : les Noirs jouent à l'aile-Dame, les Blancs visent le Roi noir. 19...Fxa4 prend un pion, et la majorité de pions va se mettre en marche. Dans le deuxième diagramme la position a évolué et au lieu de 32...b3!? le joueur espagnol - en zeitnot extrême - préfère jouer 32...Db5 qui abandonne l'aile-Roi. Le suite est terrible : 33.Tag1 bxc3+ 34.Re2! Cxe5 35.Dh6 Tff7 36.Dxe6 Cg4 37.Cg5 Db2?? 38.Dc8+ 1-0 c'est mat !

Quelques heures après cette partie, sur Facebook, c'est un «Paco» très déçu qui écrivait : « Bon, encore une partie ridicule aujourd'hui. Merci à tous pour vos encouragements, mais j'ai décidé de me retirer des échecs de compétition pour un certain temps. Evidemment je vais respecter les engagements déjà pris, mais heureusement il y en a peu. »

Francisco Vallejo après sa défaite contre Sergey Karjakin.
Résultats de la ronde 8 du 11 octobre 2012 à 17h00 (Bilbao)
Francisco Vallejo 2697 - Levon Aronian 2816 : ½-½ (56) Défense Pirc
Viswanathan Anand 2780 - Fabiano Caruana 2773 : ½-½ (45) Défense Grünfeld 3.f3
Sergey Karjakin 2778 - Magnus Carlsen 2843 : ½-½ (35) Française Winawer

Si la variante 3.f3 contre la défense Grünfeld n'est pas une surprise entre les mains d'Anand - le champion du monde a gagné une partie en seulement 17 coups contre Boris Gelfand - la variante Winawer de la Française pour Magnus Carlsen et, plus encore, la défense moderne transposée en Pirc pour Levon Aronian, en étaient certainement. La journée de repos de la veille a été bien utilisée apparemment...

Cependant, à part le manque de temps qui a affecté Caruana et Karjakin, ces deux parties sont restées équilibrées bien que très tendues. En revanche, Levon Aronian a souffert, et nous ne devrions pas le revoir de sitôt se lancer dans une défense moderne/Pirc. Francisco Vallejo a obtenu un bon avantage, comme le montre le premier diagramme ci-dessous après 25...cxd4.

Vallejo-Aronian, après 25...cxd4
Vallejo-Aronian, après 29...Th8!
Vallejo-Aronian, après 35...Cc4

Levon Aronian se retrouve en zeitnot et «Paco», au lieu de 26.Fxd4, pense pouvoir profiter du manque de temps de son adversaire et se lance dans une combinaison à sacrifices par 26.hxg6 fxg6 27.Txh7+ Rxh7 28.Th1+ Ch6 29.Fxh6, mais là, Aronian joue le fort 29...Th8! Voir le diagramme central ci-dessus. L'Espagnol rattrappe l'Arménien au temps et dans la position du diagramme de droite, joue : 36.Fe6+ Txe6 37.Cxg7 Cxd2 38.Cxe6 Txh1 39.Txh1 Cxf3, tout s'échange et la finale de Cavaliers s'est terminée sur le partage du point.

Levon Aronian & Francisco Vallejo | Photo www.bilbaomastersfinal.com
Résultats de la ronde 7 du 09 octobre 2012 à 17h00 (Bilbao)
Magnus Carlsen 2843 - Francisco Vallejo 2697 : 1-0 (42) Défense Française
Fabiano Caruana 2773 - Sergey Karjakin 2778 : ½-½ (40) Espagnole berlinoise
Levon Aronian 2816 - Viswanathan Anand 2780 : ½-½ (33) Défense Ragozine

Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (32)

  • Koulane

    Qui sont les joueurs qui vont jouer le tournoi des Candidats en mars 2013 ?

    14/10/2012 13:44
  • EuropeEchecs

    @jpg64 Merci, c'est corrigé.

    @benezet Le propos était général, et ne visait pas les 2 joueurs. L'article précise également que, de leur point de vue, cette attitude est justifiée.

    13/10/2012 22:59
  • JPG64

    Heu.. Aronian à 2843 ? Ca lui ferait sans doute plaisir, mais il y a une petite erreur !

    13/10/2012 22:40
  • monstrix

    je comprend pas pourquoi on veut interdir les nulles , ça fait partie des échecs ...
    il y a de belles nulles ...
    ce qu'il faut ' forcer ' la combativité , c'est beaucoup plus réaliste ..

    13/10/2012 18:32
  • ins-1094

    @EE:Il me paraît éxagéré de dire que Caruana et Pons ne sont pas des joueurs combatifs parce qu'ils ont fait nul,et même rapidement,à la dernière ronde.Si c'était le cas Caruana ne serait pas en tête à l'entrée de la dernière ligne droite;et Pons ,quant à lui ,a joué de superbes parties,même s'ils les as perdues(voir celle contre Aronian entre autres).

    13/10/2012 18:31